Covid-19 : L’hydroxychloroquine pourrait sauver des dizaines de milliers de personnes si elle était largement prescrite

Capture d’écran 2020-07-23 à 12.43.32.png

Le professeur d’épidémiologie de Yale, le Dr Harvey Risch, a déclaré sur le plateau de l’émission « Ingraham Angle » de Fox News qu’il pensait que l’hydroxychloroquine pourrait sauver 75 000 à 100 000 vies si elle était largement utilisée pour traiter le COVID-19, et qu’il est malheureux qu’une « guerre de propagande » ait été menée sur les médicaments couramment prescrits, une propagande qui ne repose sur aucuns «faits médicaux».

« Il y a beaucoup de médecins qui m’ont informé avoir reçu des remarques hostiles en disant que toutes les preuves sont mauvaises pour cela et, en fait, ce n’est pas du tout vrai », a déclaré Risch lundi, ajoutant qu’il pensait que le médicament devrait être utilisé comme prophylactique pour les travailleurs de la santé de première ligne, comme cela a été fait en Inde.

Des chercheurs du système de santé Henry Ford dans le sud-est du Michigan ont découvert que l’administration précoce d’hydroxychloroquine rend les patients hospitalisés beaucoup moins susceptibles de mourir : https://www.ijidonline.com/article/S1201-9712(20)30534-8/fulltext

Cette étude, publiée dans l’International Journal of Infectious Diseases, a déterminé que l’hydroxychloroquine a fourni une «réduction du rapport de risque de 66 %, et l’hydroxychloroquine + l’azithromycine une réduction de 71 pour cent, par rapport à l’absence traitement.

La mortalité en milieu hospitalier était de 18,1% dans l’ensemble, 13,5 pour cent avec juste de l’hydroxychloroquine, 22,4 pour cent avec l’azithromycine seule et 26,4 pour cent avec aucun des deux médicaments. « Des essais prospectifs sont nécessaires » pour un examen plus approfondi, notent les chercheurs, tout en concluant : « Dans cette évaluation multi-hospitalière, lors du contrôle des facteurs de risque de COVID-19, le traitement par l’hydroxychloroquine seule et en association avec l’azithromycine était associé à une réduction de mortalité associée au COVID-19 ». (voir la vidéo, lien en fin de billet)

« Toutes les preuves sont en fait satisfaisantes quand elles sont utilisées en ambulatoire. Néanmoins, les seules personnes qui disent réellement cela font partie des médecins qui sont en première ligne pour traiter ces patients à travers le pays et ce sont eux qui sont à risque et on les force à ne pas suivre ce traitement », a ajouté Risch, arguant que les HSH (administrations hospitalières américaines) refusent de reconnaître les avantages du médicament, et font taire activement ceux qui tentent de montrer l’efficacité de l’hydroxychloroquine.

« Imaginez combien de personnes sont mortes à cause de la « guerre de propagande » des médias » a conclu le Docteur Harvey Risch. « Nos résultats diffèrent de certaines autres études », a déclaré le Dr Marcus Zervos, chef de l’unité des maladies infectieuses du système de santé Henry Ford. « Ce que nous pensons être important dans nôtre cas … c’est que les patients ont été traités tôt. Pour que l’hydroxychloroquine ait un bénéfice, il faut que le traitement soit mis en place avant que les patients ne commencent à souffrir de certaines des réactions immunitaires sévères qu’ils peuvent avoir avec le COVID. »

Lien vidéo : https://youtu.be/wr8CpMudkrE

5 réflexions au sujet de « Covid-19 : L’hydroxychloroquine pourrait sauver des dizaines de milliers de personnes si elle était largement prescrite »

  1. L’hyper-capital veut notre peau et a acheté pour nous exterminer tous les gouvernements ripoux de l’occident dégénéré, que des serfs au cerveau lavé élisent eux-mêmes.
    Préparez vous à du saignant, ils sont pressés. Le déni n’est qu’un suicide différé.
    Jean Claude

  2. Les médecins US inquiétés devraient poursuivre leur ordre en justice avec des dommages de plus de 100 millions par docteurs. Seule la violence du montant pourra calmer ces trous du cul.

  3. HC ou pas, associée ou pas avec l’AZ, le plus important, aux dires même du Pr Raoult est de dépister, isoler et traiter au plus tôt.
    Au mieux du pire ou réciproquement, le traitement HC+AZ (+ du zinc selon certains) aura un effet placebo , le « jeune » patient ayant été rapidement pris en charge.
    Arès on ne devrait pas reprocher au Pr Raoult de réagir en médecin, qu’il est, plus qu’en scientifique, qu’il est pourtant aussi, dans le sens où il y aurait comme un « manque de méthode scientifique » pour le traitement;

  4. Autre chose un peu hors sujet :
    à propos des « gestes barrière » (bravo pour le « vivre ensemble », mais passons), on nous rebat les oreilles avec le port du masque, mais quasiment pas avec le lavage des mains, « geste » le plus efficace selon nombre de spécialistes (dont le Pr Raoult et son équipe);

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s