Que se passe-t-il au dessus de nos têtes ?

Capture d’écran 2020-07-13 à 18.27.38.png

En ce début du mois de juillet 2020 tous les Européens qui ont regardé le ciel à la nuit tombante ont peut-être observé un phénomène spatial qui devient de plus en plus fréquent, la présence de nuages de très haute altitude encore éclairés par le Soleil pourtant disparu derrière la ligne d’horizon. De Budapest à Paris et à la côte dalmate ces nuages ont pu être observés avec une intensité stupéfiante. Il ne s’agit pas d’aurores boréales mais bien de nuages constitués de cristaux de glace se trouvant à une altitude d’environ 80 kilomètres.

Capture d’écran 2020-07-13 à 18.27.21

Les images prises au début de la nuit du 5 au 6 juillet confirment qu’il se passe quelque chose d’inhabituel au dessus de nos têtes. Il y a d’abord la présence d’espèces ionisées générées par une plus profonde pénétration des rayons cosmiques dans l’atmosphère en raison de la faiblesse relative du champ magnétique solaire. À ce phénomène s’ajoute la tendance à une plus grande humidité de l’air situé en dessous de cette frontière atmosphérique que constitue la mésopause, humidité favorisée par une évaporation plus intense des eaux océaniques, cette humidité se répartissant par les puissantes boucles de convection de Hadley partant de la zone intertropicale vers les latitudes proches de 45 °N. À la conjonction de ces deux paramètres s’ajoute le fait que la mésopause où se forment les nuages noctilucents est actuellement anormalement froide – aux alentours de moins 90 °C – amplifiant de ce fait la formation de cristaux de glace qui forment un excellent miroir pour le rayonnement solaire au cours de la journée même si ces nuages sont invisibles.

Les nuages noctilucents peuvent aussi présenter des ondulations attestant de vents violents à ces hautes altitudes :

Capture d’écran 2020-07-13 à 18.26.51.png

Source et illustrations : Spaceweather.com

6 réflexions au sujet de « Que se passe-t-il au dessus de nos têtes ? »

  1. La boucle de rétroaction positive de l’albédo (augmentation de l’albédo de la haute atmosphère ==> refroidissement global ==> augmentation de la surface de la couche neigeuse circumpolaire ==> augmentation de l’albédo totale de la surface terrestre ==> refroidissement global, etc… ) va bientôt démarrer, en 2021 ou 2022. À cause d’elle la production agricole mondiale va diminuer drastiquement et brutalement, et de grandes famines mondiales vont se produire. Peut-être est il temps de commencer à stocker de la nourriture pour une longue durée.
    Bon courage à tous…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s