La grippe « coronavirale » : du pain béni pour les écolos !

Capture d’écran 2020-05-01 à 12.52.03.png

Cette grippe à coronavirale, pour l’instant, est loin d’atteindre les records de mortalité enregistrés lors des grippe asiatique et de Hong-Kong puisque les statistiques mondiales indiquent un nombre global de morts dix fois inférieur à celui de la grippe asiatique et 5 fois inférieur à celui de la grippe de Hong-Kong, les deux dernières pandémies grippales des 60 dernières années que la mémoire humaine semble avoir totalement occulté. On insiste sur toutes les chaines de télévision en Europe et naturellement aux Etats-Unis en rappelant que ce virus vient de tuer plus d’Américains que la guerre du Viet-Nam mais ces journalistes à la solde de la CIA oublient de mentionner que la grippe de Hong-Kong tua 100000 Américains de 1968 à 1970, alors cette désinformations soigneusement organisée prouve que le monde politique a fait jouer la peur pour soigneusement détruire les économies avec ces mesures de confinement, mais dans quel but ? Cette une question à laquelle je ne trouve toujours pas de réponse claire.

Le confinement aveugle, autoritaire, adopté par de nombreux pays occidentaux, bafouant les libertés fondamentales et sans effet sur l’évolution de l’épidémie qui aurait, confinement ou non, suivi son cours normal, ce confinement a eu pour effet de stopper totalement l’économie, un événement qui n’avait même pas eu lieu au plus fort de la seconde guerre mondiale ni jamais auparavant dans l’histoire humaine. La Chine a à peine confiné 5 % de sa population et dans son ensemble son économie n’a chuté que de quelques points de pourcentage mais les principaux pays européens ayant adopté la stratégie du confinement de la presque totalité de leur population, Italie, Espagne, France, Belgique et Grande-Bretagne, vont avoir la désagréable surprise de constater que leurs économies vont chuter d’au moins 30 % quoiqu’en pensent les politiciens, du jamais vu depuis la révolution industrielle, même en 1929-1930, et il en sera de même pour les USA.

Les seuls à se réjouir dès à présent et à voix haute qui plus est – ils osent tout et c’est à ça qu’on les reconnait – sont les écologistes. En effet l’Agence Internationale de l’Énergie prévoit une chute spectaculaire des émissions de CO2 dans l’atmosphère prévue pour être 7 fois plus profonde que la baisse des émissions observée correspondant à la crise de 2008-2009. Or les émissions de CO2 sont une bonne mesure de la consommation d’énergies fossiles, donc une bonne mesure de l’activité économique puisque cette activité économique, pour perdurer, consomme de l’énergie fossile, les usines électriques nucléaires ne produisant pas de CO2. Cette seule estimation permet donc d’évaluer que la récession à venir sera 7 fois plus violente que celle qui suivit la crise des sub-primes et affecta le monde entier, telle une pandémie. Donc la grippe « coronavirale » avec sa gestion grotesque par de nombreux pays occidentaux est arrivée à point nommé pour ne satisfaire que les écologistes qui ressassent depuis des dizaines d’années que le CO2 et donc l’activité humaine sont mauvais pour le climat alors que rien n’a encore été scientifiquement prouvé.

Source et illustration : dernier rapport de l’IEA paru le 30 Avril 2020, toutes les données numériques relatives aux précédentes pandémies sont disponibles sur Wikipedia.

https://www.iea.org/reports/global-energy-review-2020

6 réflexions au sujet de « La grippe « coronavirale » : du pain béni pour les écolos ! »

  1. Très bon billet comme d’habitude. Je pense que la réponse a cette situation absurde et folle, serait a chercher du coté du pétrole et de la dette. La destruction de l’économie est soigneusement planifiée, et vient comme par hasard dans le sens souhaité par les écologistes. Le rechauffement climatique permet de justifier l’abandon du pétrole a titre individuel, et de la meme façon, les arrêtés dictatoriaux contraignent la population a suspendre leurs deplacements donc a économiser le pétrole. Celui-ci est peut être plus abondant dans les reserves américaines, que dans le sol, et on ne peut plus l’acheter en imprimant simplement de l’argent.
    Ou cela va t il nous mener? Rappelons nous des discours écolos d’y il y a quelques mois qui tendaient vers une planète déshumanisée, c’est a dire avec moins d’humains, une députée Australienne je crois, parlait meme de manger les bébés. Les médias ne laissent pas passer ces idées par hasard.
    Aujourd’hui, a la fin des journaux télévisés, on a le droit a quelques minutes de silence d’images sur la nature, comme pour nous dire que ce virus va delivrer la nature de l’homme, et que nous devons céder notre place.
    Bref, cela fait assez froid dans le dos, surtout quand l’on voit comment les jeunes enfourchent ces idées….

  2. Il est des moment où, pour comprendre ce qu’il se passe, il faut penser folie plutôt qu’intelligence, quant bien même serait-elle perverse.

  3. « Cette seule estimation permet donc d’évaluer que la récession à venir sera 7 fois plus violente que celle qui suivit la crise des sub-primes  »

    Sur ce graphique, on voit différentes crises: 29, guerre mondiale, prix à la production, crédit.
    Aujourd’hui, on a une crise … de consommation ! On peut le déplorer, mais c’est le monde rêvé de l’écolo qui est à l’oeuvre. Gare à celui qui voit ses souhaits se réaliser : ils déçoivent souvent.

    C’est surtout la crise de l’homo festivus.

  4. je me pose une question que je ne vois évoquée sur aucun blog. Peut être que Jacques Henry pourra y répondre: Quelle est la durée d’incubation et de contagiosité de ce virus? Car pour une grippe, j ai lu que c’était environ 6 jours. Des lors, une quarantaine de 15 jours aurait été largement suffisante? Pourquoi personne ne parle de ce sujet, c’est quand meme le coeur non?

  5. Le Gouvernement a réuni 150 citoyens, tirés au sort,à la fin de l’année 2019.
    C’était, bien sûr, pour la fameuse Convention Citoyenne sur le Climat.
    Ces 150 pige- – – , je veux dire citoyens, ont été formatés par des exp- – – – -, des activistes, pour leur faire comprendre que le climat partait en c- – – – – – à cause du CO2 !
    Suite à la crise du Covid 19 — considérée tragique par le Gouvernement –, il y a eu confinement, et donc un effet néfaste sur l’économie !
    Avec le déconfinement, le gouvernement a décidé, — et c’est normal, c’est son rôle — de relancer l’économie, et donc nos rejets de CO2.
    Mais les escrolos et la Convention ne l’entendent pas de cette oreille : il n’est pas question de revenir à la croissance et à l’économie d’avant confinement. Il faut, au contraire, poursuivre le démantèlement de notre économie, sans passer par la relance : il ne faut plus rejeter du CO2 !
    Il va falloir que le Gouvernement se décide avant le 11 mai !
    Les escrolos et les 150 de la Convention attendent une position claire du Gouvernement, qui jusque là a joué sur les 2 tableaux pour faire plaisir aux uns et aux autres !
    Bon courage au Gouvernement ….. et à nous tous, si ce dernier veut faire vibrer sa fibre écolo !
    Climatiquement vôtre. JEAN

    • On peut s’attendre à tout … par décret comme pour l’arrêt des « vieux » réacteurs nucléaires. Je ne savais pas que ces réacteurs avaient été victimes du coronavirus comme les « vieux » des EHPAD qu’on a scandaleusement laissé mourir comme des vieilles bêtes dont la viande est devenue malsaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s