Nouvelles des Îles Canaries

Avec le silence imposé par le couvre-feu coronaviral on entend chanter les oiseaux. En réalité il ne s’agit pas de canaris mais de merles, de tourterelles turques et de pigeons, ces deux dernières espèces de volatiles étant tout à fait exécrables. Il y a aussi des petits perroquets verts comme il en existe des milliers dans la banlieue parisienne. J’allais oublier les merles qui organisent des réunions politiques jour et nuit.

Je suis allé ce mardi forcer la porte du Consulat de France pour faire valider mon « certificat d’existence » par le Consul en personne, un papier que je dois renvoyer à mes caisses de retraite avant la fin du mois. Il m’a annoncé que le délai de réception de ce document était prolongé de 2 mois. Reste à savoir si, donc, au cours de l’été les fonctionnaires de l’administration française n’ayant pas reçu ce sésame qui permet de continuer à percevoir la retraite continuera ou non à procéder au versement de ces dites retraites comme elle avait l’habitude de le faire pour des retraités morts depuis longtemps en particulier au Magreb. Les Canaries ne sont pas très éloignées du Maroc mais l’administration locale est plutôt tatillonne et elle signalerait immédiatement le décès d’un expatrié français ou d’un autre pays européen à l’administration correspondante.

Bref, le Consul m’a entretenu de la catastrophe économique majeure dans laquelle se trouve aujourd’hui l’archipel. Il m’a répété que le tourisme représente 55 % du PIB des Canaries et qu’il est éventuellement possible que les hôtels ouvrent à nouveau leurs portes au mois d’octobre. Il faudra naturellement que les quelques 1500 vols quotidiens à destination et au départ de l’archipel soient rétablis. J’ignorais l’ampleur de l’importance des liaisons aériennes pour la vie des Canariens sans même mentionner les bateaux de croisière qui ont essuyé une pitoyable réputation avec un bateau en quarantaine en Californie et un autre à nouveau au Japon. Pauvre Japon qu’on a accusé de tous les maux à ce sujet …

Enfin, pour me remonter le moral le Consul a prédit une augmentation de la criminalité et de la prostitution sauvage puisque déjà des dizaines de milliers de personne n’ont plus un centime d’euros pour se nourrir … J’ai entretenu ce digne représentant de la République française d’une diminution surprise de ma retraite CNAV et il n’a pas eu l’air très au courant. Il est vrai que ce monsieur, investisseur d’actifs financiers en provenance du Sénégal et tout récent Consul de France, n’est pas encore au fait de toutes les décisions prises par Paris. Pratiquement au moment où je lui expliquait qu’il existait des dispositions spéciales japonaises pour les retraités ayant des difficultés économiques en raison de la réduction de leur pension et que le Japon les avait mises en place, il s’agit d’une procédure d’obtention de visa de résident pour les retraités dont un membre proche de leur famille vit au Japon – c’est mon cas – mon fils m’appelait sur mon iPhone depuis Tokyo ! À suivre.

7 réflexions au sujet de « Nouvelles des Îles Canaries »

    • Pas vraiment Byzance … Un copain français n’aura plus un centime fin août, ses allocations chômage arrivant à leur fin (le chômage est indemnisé seulement 6 mois et ensuite plus rien). Il n’y a pas d’industrie dans l’archipel sauf la banane, les fruits, les primeurs, les fleurs, hors tourisme. Les primeurs et les fleurs sont expédiées par avion, or il n’y a plus d’avions ! C’est complètement catastrophique !
      Dans le PIB de la province il faut aussi intégrer les pensions de tous les retraités européens hors Espagne et Canaries mais c’est peu, 100000 personnes peut-être.

      • Les corbeaux vont tous voler à l’envers, il y aura plus à manger pour eux…
        Dirigeants complètements nazes.

  1. Nous vivons probablement la plus grande réorganisation planétaire jamais réalisée a une telle échelle. Au sortir de cette crise, la Chine aura probablement payé le prix le plus elevé, en étant sommée de rembourser les dégâts infliges a l’économie mondiale, les Etats Unis s’arrogeant le droit de ne plus honorer leur dette a son égard en cas de refus. Une grande misère va s’abattre sur les chinois, en espérant que cela ne les poussera pas a la guerre. L’Europe a une bonne chance d’éclater, et les monnaies nationales de revenir. Une baisse globale de la consommation permettra une reindustrialisation partielle en Europe et aux Etats Unis, étant donné que le pétrole sera durablement plus abondant et moins cher, en raison de la baisse de la demande chinoise et également indienne, l’Inde n’étant pas épargnée. la plus grande partie de la population des pays émergeants va revenir 100 ans en arrière, ce qui permettra a l’occident de retarder l’échéance, a condition qu’une guerre mondiale n’emporte pas tous ces espoirs.
    Bref, le Covid 19, renverra sans doute beaucoup de pays au 19 eme siècle, d’ou sans doute son nom 🙂

    • Un peu rapide comme analyse bien que celle-ci soulève quelques vérités. La dette de la Chine sur les marchés internationaux n’existe pas. C’est plutôt le contraire car la Chine détient des quantités invraisemblables de T-bonds et des réserves de devises en dollars. Si les Américains se frottent aux Chinois la suprématie du dollar sera terminée et le monde reviendra en effet vers un système monétaire sain. Le dollar US ayant une double casquette, nationale et internationale est par essence malsain (cf. l’extraterritorialité de la juridiction américaine).
      En second lieu si les Américains ont envie de faire la guerre à la Chine ils prendront le risque d’une destruction de la planète car la Chine peut compter sur son allié russe.
      À mon humble avis l’Europe va imploser, c’est clair, et les peuples retrouveront leur souveraineté avec leur monnaie nationale. Le centre économique du monde se déplacera vers l’Asie car il faudra au moins deux générations pour que les pays d’Europe se réindustrialisent et ne soient plus dépendants des productions à bas coût du Vietnam, du Cambodge, de la Malaisie, de l’Indonésie, des Philippines ou encore de la Thaïlande, des pays où l’activité économique n’a pas été impactée par le virus ou très peu. Ce seront les grands gagnants des conséquences économiques de ce confinement totalement stupide qui n’a eu pour seule conséquence que de mettre à genoux toutes les économies occidentales.

      • Oui c’est bien ce que je dit, tout en m’exprimant assez mal il est vrai. La chine devient de la dette, et les états unis peuvent donc faire défaut sur cette dette, pour se rembourser des dégâts économiques lies au virus. C’est ce que Trump menace de faire en ce moment. Je ne sais pas si les pays Asiatiques sortiront gagnants de cette épreuve, car nous sommes leurs clients principaux, et nous n’avons plus le droit d’acheter leurs produits en ce moment. Mais tout est possible c’est vrai. Les dégâts lies a cette crise seront terribles en Europe, et nous ne nous en relèverons pas facilement, et ce d’autant plus que nos gouvernements semblent décidés a faire durer cette torture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s