Fiction. Dans neuf mois la France …

Ministère_de_la_Défense_à_Balard,_parcelle_Valin_est_(08-2015).jpg

Dans neuf mois il y aura une crise des maternités. Des maternités de campagne seront installées en urgence par l’armée malgré le fait que les militaires ne sont pas vraiment habitués à ce genre de situation sanitaire d’urgence. Les fortes chutes de neige, on sera en décembre, perturberont l’acheminement des futures mères, les routes et les grands axes de circulation seront en effet presque impraticables. Il y aura un manque catastrophique de couveuses. Naturellement la population se souviendra de la totale nullité du gouvernement Philippe lors de la gestion de la crise du virus mais cette fois elle sera émerveillée par la rapidité de réaction des autorités militaires en place depuis le mois de septembre.

Louis-Philippe chuta devant la pression populaire spoliée par les emprunts nationaux pour le développement des chemins de fer – relisez l’histoire – et la population applaudit le coup d’Etat de Louis-Napoléon. En septembre 2020 l’armée française prit le pouvoir car non seulement le gouvernement républicain n’avait pas su gérer la crise virale, avait 15000 morts sur la conscience et des mensonges à répétitions assortis de prises d’intérêt de la part de ministres révélant la corruption généralisée de ce gouvernement. La situation s’était aggravée au cours des mois de mai et juin avec les émeutes sanglantes des banlieues des grandes villes et même de certains quartier de Paris, de Lyon et de Marseille. Le plus inquiétant était le fait que, dans le même tempo, la France périphérique, les « sans-dents » vêtus de gilets jaunes avaient ressorti les fusils de chasse chargés de chevrotines et commençaient à se protéger contre les pillages sporadiques. Devant l’inaction de la police, l’armée prit donc le pouvoir et rappela à la gendarmerie qu’elle devait désormais suivre les ordres émis par le Ministère de la Défense (illustration).

Des tribunaux d’exception commençaient à concerner un grand nombre de ministres et autres parasites inutiles de la Cour du Prince mis en prison pour incapacité totale à gouverner, cette incapacité ayant favorisé la mort de ces milliers de personnes lors de la crise virale. En décembre on réquisitionnera peut-être les anciennes sage-femmes pour la plupart septuagénaires qui auront échappé par miracle à l’ancienne grippe à virus couronné que tout le monde aura oublié, ou presque …

Ou presque en effet, parce la crise économique effroyable sera loin, très loin de son dénouement. L’armée, à peu près le seul corps d’Etat encore fonctionnel, sortira à peine des combats de rue dans les banlieues « défavorisées » ayant fait d’autres milliers de victimes pas toutes innocentes, loin de là. Elle aura pris le pouvoir dès le début de l’automne et renvoyé plus de trois millions de fonctionnaires inutiles cultiver avec leurs familles les terrasses abandonnées du sud de la France. Un audit des finances publiques et de la structure de la dette avait été dès le début des évènements confié à un cabinet anglo-saxon spécialisé qui ne pouvait pas être accusé de parti-pris. Les résultats ont été édifiants et immédiatement suivis d’effet. D’abord la nationalisation autoritaire sans indemnisation des actionnaires de toutes les banques du pays aura été l’une des premières décisions accueillie favorablement par le peuple, suivie du rachat sans conditions d’Alstom-énergie cédé par Macron aux Américains. La sortie de l’euro devait suivre dans le courant de l’automne. Des camps de rééducation seront en cours d’aménagement un peu partout sur le territoire. Fiction ou réalité ? Il faut avoir de l’imagination pour envisager un scénario de sortie de crise en douceur tant la situation financière, industrielle et commerciale va se dégrader pour mener la France, mais aussi bien d’autres pays européens, dans un profond marasme, durable qui plus est. Sans mesures autoritaires d’envergure l’économie française ne s’en remettra jamais.

L’armée n’a jamais digéré le limogeage brutal du Général Pierre de Villiers par Macron le 19 juillet 2017 et la détérioration économique de la France consécutive à un confinement digne d’un obscurantisme médiéval. Les grands gradés de l’armée on rappelé De Villiers qui a décidé que l’armée devait, c’était son devoir, prendre le contrôle du pays pour le plus grand soulagement des citoyens excédés par les errances du gouvernement de clowns à la tête d’une France maintenant reléguée au rang de 17e économie mondiale se débattant avec 10 millions de chômeurs, une véritable guerre civile à caractère ethnique et confessionnel, des centaines de milliers de tonnes d’ordures s’accumulant sur les trottoirs des grandes villes …

Seule l’armée, dernier recours, était considérée par le peuple excédé comme capable de remettre de l’ordre dans cette gabegie. C’est maintenant chose faite et la vie reprend son cours. L’épisode de la crise des maternités de ce mois de décembre ne pourra donner que de l’espoir, la vie n’est-elle pas porteuse d’espoir ?

6 réflexions au sujet de « Fiction. Dans neuf mois la France … »

  1. Fake news car on a par prudence prolongé le délais de recours à l’avortement chimique (tiens, pour une fois c’est bon les toxiques !)… En fait on aura droit à un pacte républicains pour excuser tous les manquements ou trahisons !!! Tradition républicaine oblige !

    • Non pas du tout ! Je pense à mes enfants qui vivent en France, à mes petits-enfants qui paieront pour les imbécillités des gouvernants français depuis la disparition de Pompidou ! Ça ne date donc pas d’hier et ça n’a rien à voir avec le fait que j’habite à Tenerife …
      Gardez un bonne santé en vous protégeant avec un masque dès que vous êtes dans un espace public !

  2. C’est possible en effet que la sortie du confinement soit retardée par le pouvoir pour se parer de troubles importants économiques et sociaux. Ils ne font qu’aggraver la situation ce faisant.

    En revanche quand je vois le zèle répressif des forces de l’ordre, illustré par de nombreux témoignages, je pense qu’ils resteront du côté de l’état. L’armée restera derrière un état fort. L’état survivra sans doute avec d’autres: qui souhaite le désordre ou la guerre civile?

    Les millions d’emplois perdus le sont peut-être pour des années ou pour toujours. Une crise économique majeure était prévue par certains vers 2025 donc peut être cela permettrait de prendre un peu d’avance pour repartir sur de nouvelles bases. Mais lesquelles? On voit même ressortir du bois des communistes purs et durs qui reparlent d’économie planifiée: ce genre de simplisme peut être tentant pur de nombreux citoyens. Les Globalistes sont un pied à terre seulement.

    Ce qui est inquiétant c’est le disque rayé de Macron sur l’Europe. Pour ma part même si cela risque de nous faire rapatrier les tocards de fonctionnaires et de commissaires Européens je pense qu’on devrait envisager et planifier une sortie de l’UE.

    Vu la gestion de la crise en France le manque de compétence et de créativité de ce type de pseudo-élite est vraiment angoissant.

  3. Le scénario que vous nous avez présenté, cher hôte, est l’un des possibles que j’avais envisagé.
    Toutefois il soulève quelques problèmes, et non des moindres, celles découlant de la réaction de l’Union-Européenne et de l’OTAN, sauf si Trump en avait donné son aval.
    Un autre me paraîtrait plus élégant, bien que ce ne soit que le fait de mon imagination.
    L’armée, là encore,y jouerait un rôle majeur, mais non pas en faisant un coup d’état, mais en forçant le gouvernement et le président à la fuite dans un pays où la France n’aurait pas de traité d’extradition.
    Au-delà du limogeage du général De villier, la gay pride qu’avait organisé la bande à crocron l’année suivant de son élection n’a pu qu’outrer la majorité de la population, ceci d’autant plus que, resté inconscient, cet événement scandaleux ne peut que lui en être d’autant plus déstabilisant, considérant, sans même le penser, le président comme n’étant qu’une petite fiotte.
    Prendre le pouvoir au pied levé, en pleine crise sanitaire, qui, je vous suis, pourrait très bien dégénérer en émeutes et révoltes, voudrait dire d’avoir en main toutes les informations requises pour la régler, ce qui n’est pas si évident que cela, sauf si cette prise de pouvoir était précédée d’un travail de préparation méticuleux avec des personnalités pouvant exposer toute la complexité de la situation.
    Chasser le pouvoir en place, presque en douceur, aurait de nombreux avantages, ce serait le président du sénat qui réglerait les affaires courantes, bien qu’au vu de la situation, elle ne le seraient pas tant que ça.
    Mais il faut trouver, avant cette prise de pouvoir, les personnalités efficace face à cette pandémie, qui siégeraient au gouvernement et qui, rapidement, recomposeraient un tissu industriel et agricole qui, seuls, permettraient de faire repartir le pays.
    Mais pour cela il n’y qu’une seule solution, s’éloigner de l’union, le mieux serait, à mon avis, par le fameux article 50, puisqu’il n’y a pas dans les traités de l’euro un article signifiant sa sortie.
    S’il y a une telle sortie en force de cette monnaie, ce sera ipso facto celle de l’UE en raison de la réaction des autre nations.

    Cette claustration mène à ce que les Français redécouvrent majoritairement leur nature, ce qui avait débuté avec le mouvement des gilettistes.
    Je remarque deux choses importantes en ce moment, tout le monde à l’air, hormis une partie de la haute classe sociale, dite CPIS par Mr. Todd, ou bobo, de prendre des initiatives à son niveau, et, hormis toujours les mêmes, une grande responsabilité individuelle, mais aussi collective, ne faisant plus grand cas des blablateries présidentielles.

    Une dernière idée de dernière minute, le gouvernement et son président pourraient fort bien fuir sans même que l’on l’y ait forcé la main.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s