Le canular du coronavirus selon Ron Paul

Capture d’écran 2020-03-25 à 15.09.44.png

Les gouvernements aiment les crises parce que lorsque les gens ont peur, ils sont plus disposés à renoncer à leurs libertés pour des promesses que le gouvernement prendra soin d’eux. Après le 11 septembre, par exemple, les Américains ont accepté la destruction presque totale de leurs libertés civiles dans les promesses creuses de sécurité de la loi PATRIOT.

Il est ironique de constater que les démocrates qui ont tenté de destituer le président Trump le mois dernier pour abus de pouvoir exigent que l’administration prenne plus de pouvoir et d’autorité au nom de la lutte contre un virus qui a tué jusqu’à présent moins de 100 Américains (écrit le 16 mars 2020).

Vendredi (13 mars), déclarant une urgence pandémique, le président Trump revendique désormais le pouvoir de mettre en quarantaine les personnes soupçonnées d’être infectées par le virus et, comme l’écrit Politico, « d’arrêter et de saisir tout avion, train ou automobile pour freiner la propagation de maladies contagieuses ». Il peut même appeler l’armée à boucler une ville ou un État américain.

Les autorités nationales et locales aiment aussi la panique. Le maire de Champaign, Illinois, a signé un décret exécutoire déclarant le pouvoir d’interdire la vente d’armes à feu et d’alcool et de couper le gaz, l’eau ou l’électricité à tout citoyen. Le gouverneur de l’Ohio vient de fermer essentiellement tout son État.

Le principal pourvoyeur de peur de l’administration Trump est sans aucun doute Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) des National Institutes of Health. Fauci est partout dans les médias, servant des mensonges purs et simples pour attiser encore plus la panique. Il a déclaré au Congrès que le taux de mortalité pour le coronavirus est dix fois supérieur à celui de la grippe saisonnière, une affirmation sans fondement scientifique.

Sur le plateau de Face the Nation, Fauci a fait de son mieux pour nuire davantage à une économie déjà en train de faire des ravages en déclarant : « Pour le moment, personnellement, moi-même, je n’irais pas dans un restaurant. » Il a préconisé à la fermeture de tout le pays pendant 14 jours.

Sur quel critère ? Un virus qui a jusqu’à présent tué un peu plus de 5 000 personnes dans le monde et moins de 100 aux États-Unis ? En revanche, la tuberculose, une maladie ancienne dont on ne parle plus beaucoup ces jours-ci, a tué près de 1,6 million de personnes en 2017. Où est la panique?

Quoi que ce soit de ce que des gens comme Fauci et les autres alarmistes demandent aggravera probablement la maladie. La loi martiale dont ils rêvent laissera les gens accroupis à l’intérieur de leurs maisons au lieu d’aller à l’extérieur ou à la plage où le soleil et l’air frais contribueraient à renforcer l’immunité. La panique produite par ces frayeurs contribue probablement à propager la maladie, alors que des foules massives se précipitent vers Walmart et Costco pour le dernier rouleau de papier toilette (Walmart et Costco sont des department stores aux USA comme Carrefour en France ou Mercadona ou El Corte Inglese en Espagne).

La folie du coronavirus ne se limite pas aux politiciens et à la communauté médicale. Le chef du très néoconservateur Conseil de l’Atlantique a écrit cette semaine un éditorial exhortant l’OTAN à adopter une déclaration de guerre au titre de l’article 5 contre le virus COVID-19 ! Vont-ils envoyer des chars et des drones pour éliminer ces ennemis microscopiques?

Les gens devraient se demander si cette «pandémie» de coronavirus pourrait être un gros canular, avec le danger réel de la maladie massivement exagéré par ceux qui cherchent à profiter – financièrement ou politiquement – de la panique qui s’ensuit.

Cela ne veut pas dire que la maladie est inoffensive. Sans aucun doute, des gens mourront du coronavirus. Les personnes appartenant à des catégories vulnérables devraient prendre des précautions pour limiter leur risque d’exposition. Mais nous avons déjà vu ce film. Le gouvernement fait l’hypothèse d’une menace comme excuse pour saisir encore plus de nos libertés. Mais quand la «menace» sera passée, ils ne nous rendront jamais nos libertés.

Source : http://www.ronpaulinstitute.org/archives/featured-articles/2020/march/16/the-coronavirus-hoax/

Note. Ronald E. Paul, 85 ans, médecin, essayiste et homme politique fut candidat à la présidence des Etats-Unis en 2012. Depuis cette date il s’est retiré de la vie politique alors qu’il était représentant du Texas au Congrès américain. Libertarien et adepte de l’école autrichienne d’économie ou des thèses de Murray Rothbard Ron Paul est opposé aux thèses du réchauffement climatique et prône la fermeture des frontières américaines aux immigrants ainsi que la privatisation totale de la protection santé qui ne doit pas être laissée au gouvernement. Enfin Ron Paul est fermement opposé à la légalisation de l’avortement.

7 réflexions au sujet de « Le canular du coronavirus selon Ron Paul »

    • avec un peu moins de precision,
      depuis le 1 er fevrier 10 000 000 de morts dans le monde .
      2 sur 1000 sont decedes du virus et 998 d’autre chose

      • Exactement ! Si Ron Paul a appelé ça un canular (hoax en anglais) c’est très simple : il relativise la gravité de cette grippe proclamée par les politiciens.
        Mais je n’arrive toujours à discerner la raison de cet affolement. L’une des raisons invoquées est la brièveté de cette grippe, 2 mois et demi en Chine, alors qu’une grippe saisonnière à influenza peut s’étaler sur 5 mois. D’autre part le virus semble muter assez rapidement, c’est le cas en Espagne selon des informations très récentes, d’où un redoublement de l’affolement. C’est un peu n’importe quoi …

      • j’ajoute que pour ces 2 victimes statistiques du corona la moyenne d’age mesurée en italie se maintient à 79 ans

      • Il s’agit d’un virus ARN et il est normal que le taux de mutation soit plus important que celui des virus à ADN; les mutations sont en règle silencieuses. par ailleurs l’existence d’une souche L spécialement agressive dérivée d’une souche S par mutation(s) a été évoquée début mars. Cependant la validité de l’évaluation sous tendant cette notion a été remise en cause, noramment par l’équipe ayant réalisé l’étude.

  1. « Je n’arrive toujours pas à discerner la raison de cet affolement »
    Au delà de votre attitude hautaine envers « ces idiots de croyants » dont je me réclame, et je ne vous en veux absolument pas rassurez-vous, il me semble entrevoir une piste sur laquelle votre sagacité scientifique pourrait s’exercer , car je galère avec mon pauvre bac technique et mon instinct parfois chanceux d’ancien flic : celle du transhumanisme en marche (bigrement rapide) pour lequel ce virus terrible (il surpasse le vilain CO2, c’est dire !) masquerait les avancées (je n’ose dire des progrès) et essais nécessaires à cette science qui enthousiasme une frange non négligeable des vrais puissants . D’où un accueil favorable chez les chinois hi-tech nano-augmentés et épigénétiquement sélectionnés à la 5G. D’où des records de mortalité dans ces vieux pays cathos pleins d’hommes anciens voués à laisser la place (le ménage étant en cours avec d’autres méthodes par ailleurs). D’où l’incohérence de nos gouvernants dont ceux qui ne comprennent pas s’affolent effectivement, ceux qui savent faisant semblant. D’où l’attitude bizarre de ce virus. D’où bien d’autres faits étranges qui ne prennent sens que dans cette grille de lecture pavée d’eugénisme (l’un n’allant pas sans l’autre sauf dans l’esprit de nos « nouveaux » écologistes de base et sauveurs de planète).
    D’accord, je complote, et je suis croyant donc faible d’esprit (mondain) et parano. Qui cependant ose mettre en garde contre le délire scientifique actuel qui promet rien moins que l’immortalité pour demain (hélas pas pour tout le monde si j’ai bien compris) ?
    Monsieur le scientifique, même si vous acceptez l’idée que ce monde ait pu sortir comme ça de son néant, donc sans Dieu, reconnaissez que certaines créatures ici-bas ont entrepris de l’améliorer dans une direction…. disons hasardeuse, et d’une façon dont la violence ne vous aura pas échappé.
    Au nom de notre bon vieux modèle humain, dont le fort joli sexe de votre femme par vous-même précédemment glorifié est une parfaite illustration (je rigole, ça détend), accepteriez-vous de faire votre propre état des lieux de cette science redoutable qui chapeaute toutes les autres et nous concerne tous avec nos (encore pour quelques temps) différences et fécondités propres.
    Nous voulons comprendre. Moi je regarde en haut mais je perds pied dans les détail. Vous c’est du vérifié pas à pas mais c’est long. Faudrait comprendre avant que la prochaine bêbête ne sorte des cartons.
    Cordialement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s