Le vrai coût du programme zéro carbone britannique

Capture d’écran 2020-02-26 à 09.41.26.png

Selon le think-tank britannique Global Warming Policy Foundation (GWPF) il en coûtera à chaque ménage la coquette somme de 100000 livres sterling pour atteindre zéro émissions de carbone en 2050. Le programme devrait atteindre une somme totale supérieure à 3000 milliards de livres. Selon le CCC (Committee on Climate Change) ce projet d’émissions zéro est « réalisable » … Pour utiliser un ordre de grandeur de ce coût pharaonique qui n’aura aucune incidence mesurable sur les températures globales mondiales cela reviendrait à mettre en chantier – chaque année – une ligne ferroviaire à grande vitesse (300 km/h) équivalente à celle appelée HS2 qui devrait relier dans les prochaines années Londres à Birmingham alimentée en électricité 25000 volts. Le coût de cette seule ligne est estimée à 80 milliards de livres alors qu’il était estimé au début du projet à seulement 36 milliards.

Capture d’écran 2020-02-24 à 13.25.23.png

L’objectif zéro carbone est donc une vue de l’esprit dans la mesure où la seule énergie « verte » dont dispose la Grande-Bretagne est l’énergie éolienne. Comme le nord de l’Allemagne et le Danemark la Grande-Bretagne fait partie des pays les plus « venteux » d’Europe. Malgré ce constat, durant les dix dernières années il n’y eut qu’une seule semaine (six jours consécutifs) entièrement « décarbonée » en Grande-Bretagne encore que cette prouesse triomphalement relevée par les médias oubliait de mentionner le fonctionnement à plein régime des 10000 MW de puissance nucléaire installée répartie sur les 8 sites que compte le pays.

Le parlement britannique ne dispose d’aucun document correctement chiffré pour statuer sur l’objectif zéro carbone devant être atteint en 2050. Les estimations varient entre 2300 et 3200 milliards de livres. Cette estimation haute doit être également considérée avec précaution puisque l’éolien terrestre est de plus en plus mal accepté par les populations tandis que le coût de l’éolien off-shore ne cesse d’augmenter. L’évolution des prix des matières premières nécessaires pour la construction des éoliennes et des batteries d’accumulateurs reste également un facteur totalement inconnu. Quelques membres du Parlement britannique ont timidement exprimé leurs craintes au sujet de ce programme zéro carbone considérant qu’il conduirait le pays tout simplement à la banqueroute : on ne peut pas être plus explicite …

Source : blog de Paul Homewood

6 réflexions au sujet de « Le vrai coût du programme zéro carbone britannique »

  1. A la question de savoir ce qu’est la mode à Madame Coco Chanel, celle-ci répondit que la mode c’est ce qui se démode.
    Ce fantasme, de moins en moins cru par la population, sera forclos quand des urgences autrement plus urgentes deviendront effectives et celles-ci s’avancent à grands pas.

  2. J’ai jeté un coup d’oeil sur le site de Homewood. Etonnantes ces similitudes de chiffres et d’urgences de la pollution entre la GB et la France, avec un petit peu d’avance pour eux : Ils sont désormais passés de 40 000 à 60 000 tandis que le site de notre gouvernement reste collé à ce 40 000 morts « prématurément » !
    A noter qu’avant, le nombre était de 42000, un nombre suffisamment répété pour que je recherche la première annonce de cette évaluation sur Google. Je n’étais pas le seul, et il s’avère que ce chiffre datait des années 90, où un programme de l’UE avait fait une projection pour l’Europe entière sur l’an 2000, y compris les pays de l’est aux installations très polluantes. Mais depuis, le chiffre a été répété, répété et repris par les gouvernements pour des raisons fiscales.
    http://epi.proteos.info/index.php?post/2012/06/14/Le-diesel-cause-t-il-42000-morts-en-France-chaque-ann%C3%A9e

    • C’est un peu comme si on jetait deux dés sur la table et qu’ils donnent 4 et 2 soit 42 et on ajoute 3 zéros. C’est à se demander si les politiciens ne sont pas tous des joueurs de dés. Avec les pots catalytiques et les filtres à particules les moteurs diesel polluent moins que les voitures à essence … Tout est devenu affaire de politique caviardée par les partis écolos et la Miss Dati en rajoute une couche : elle veut un Paris totalement écolo. C’est mal parti.

      • Que les gens fassent comme vous : qu’ils n’habitent pas Paris. Car, aussi étonnant que cela puisse paraître aux yeux des Parisiens, il existe aussi une vie ailleurs qu’à Paris !

      • Ils verront les prix des artisans exploser : les camionnettes électriques ne sont pas gratuites, plus le coût du stationnement. Paris sera une ville de très riches, les autres étant poussés en périphérie, plus la clientèle subventionnée indispensable à ces tocards.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s