Commentaire au sujet des « Quarante cinq déclarations … »

J’avais laissé sur mon blog cette traduction de commentaires qui m’ont donné la nausée seulement pour information destinée à mes fidèles lecteurs en ayant pris soin de ne pas prendre position. J’ai cru comprendre que j’étais classé dans la catégorie des « fascistes » pour avoir osé insérer ces ignominies. N’importe qui aujourd’hui traite n’importe qui de fasciste pour n’importe quelle raison sous le prétexte qu’on est pro-nucléaire ou climato-sceptique … serais-je donc triplement fasciste, réactionnaire et en prime obsédé sexuel parce que j’ose parler de sexe sur ce blog et remettre en question la théorie du « genre » ? Ce que je défends avant toute chose c’est ma liberté d’expression et je continuerai ainsi tant que je serai capable d’écrire. J’ai écrit plus de 3000 billets sur ce blog et un autre millier continuera à déranger tous ceux qui se sont mis eux-mêmes dans la moulinette de la conformité du « vivre-ensemble » crypto-marxiste (allusion au film The Wall d’Alan Parker sorti en 1982).

Reprenons donc le sujet de ces « déclarations ». Si on doit atteindre une stabilisation de la population au niveau mondial, seule la croissance économique, technique et culturelle peut favoriser une diminution spontanée de la natalité. L’éducation fait partie de cette longue marche vers une maîtrise de la fécondité. J’avais laissé un billet au sujet de l’urgence que constitue l’électrification de l’Afrique sub-saharienne car la disponibilité en énergie constitue un facteur de développement essentiel pour qu’en une ou deux générations le taux de natalité diminue. Les pays occidentaux sont une exemplaire illustration de ce phénomène d’amélioration du niveau de vie sur la fécondité. Dans de nombreux pays « sous-développés » (excusez-moi d’utiliser ce qualificatif que je n’apprécie pas) les enfants représentent pour les familles un capital humain. Les enfants sont une main-d’oeuvre gratuite pour aller chercher de l’eau, gratter la terre pour la rendre cultivable, collecter du bois de chauffage et éventuellement travailler dans les mines pour rapporter quelques pièces dans la maigre cagnotte de la famille. Avec une amélioration des conditions de vie quotidiennes, les enfants ne représenteront plus, à terme, ce capital humain indispensable pour que des familles entières subsistent tant bien que mal.

Toutes ces 45 déclarations sont issues d’occidentaux et la plupart d’entre eux ne sont jamais allé visiter un quelconque pays africain, ce que j’ai fait au Cameroun en allant dans des localité reculées au milieu de la forêt sans électricité. Dans des bourgades isolées qui n’ont rien à voir avec Douala, la capitale économique du pays, l’électricité est intermittente quand un réseau existe. J’ai assisté à une fête lors d’un mariage dans ce village, il y avait un groupe électrogène pour assurer un éclairage suffisant, et j’ai été étonné de constater qu’il y avait beaucoup plus d’enfants que d’adultes. Je dirais de mémoire une proportion de trois enfants par adulte. Pourtant le Cameroun est considéré comme un pays « presque » développé.

Malgré l’assouplissement de la politique de l’enfant unique en Chine, compte tenu de l’amélioration récente de la vie quotidienne dans ce pays, je doute que le taux de natalité atteigne à nouveau un jour 2 enfants par femme féconde. La population de ce pays, avec le concours de sa course vers la modernité qui a fait sortir de la pauvreté plus de 700 millions de personnes, n’augmentera plus et comme l’Allemagne, l’Italie ou le Japon la population vieillira inexorablement. Le progrès technique, le confort quotidien, l’électrification de la moindre bourgade auront vaincu le taux de natalité délirant de l’après-révolution culturelle chinoise. Que tous ces occidentaux nantis, adeptes du malthusianisme et des thèses du Club de Rome, cessent, quel que soit le prétexte qu’ils mettent en avant, de faire des déclarations nauséabondes que j’ai osé laisser sur mon blog, qui a pour mission d’informer quand je juge qu’il est nécessaire de le faire. Bonne lecture à tous ceux qui ont choisi de continuer à lire mon blog.

12 réflexions au sujet de « Commentaire au sujet des « Quarante cinq déclarations … » »

  1. Je soutiens tout à fait votre démarche même si, parfois (mais c’est rare) je ne suis pas d’accord avec vous. J’en ai marre de tous ces démocrates qui n’ont qu’une envie: celle de me passer au peloton d’exécution!
    Cordialement,
    J.F

  2. La meilleure façon de prêcher la liberté de penser est bien sûr d’être libre de l’exprimer… Et malheureusement la domination, pour ne pas dire la dictature de nos « bien-pensants, » si « mal-faisants » est aussi oppressante que le marxisme de notre jeunesse qui étouffait toute possibilité de s’écarter du dogme
    Je ne peux qu’approuver et soutenir votre travail de bénédictin défricheur d’informations scientifiques.

  3. L’éternel débat : faut-il tirer sur celui qui apporte la mauvaise nouvelle ?
    Ces 45 déclarations sont répugnantes et totalement méconnues du grand public. Sans doute balayées sous le tapis de bien-pensance médiatique. En prendre connaissance permet de se faire une idée plus complète de leurs auteurs, de leurs opinions et de leurs influences sur les affaires publiques.
    Donc, un grand merci pour avoir publié cette information qui précise la mentalité de ceux qui prétendent mener le bal en notre nom !

    • J’ai omis de mentionner que la route, en relativement bon état, pour aller dans ce village dont le nom finissait par -burg, une réminiscence de la colonisation allemande, était sillonnée de camions énormes transportant des billes de bois pour les acheminer au port de Douala où s’amoncellent d’incroyables quantités de bois. Pendant que des multinationales, y compris françaises, pillent la forêt, les habitants n’ont ni eau courante ni électricité : est-ce ça le développement (durable ou pas d’ailleurs) dont on nous parle sans cesse ? Dans le cas de la forêt camerounaise il n’est certainement pas durable: les gorilles mais aussi les Pygmées vont disparaître à brève échéance !

  4. Surtout ne changez rien. Votre blog, ainsi que ceux de quelques autres personnes devrait être reconnu d’utilité publique. Ce faire insulter est malheureusement de nos jours l’apanage des gens qui ne sont pas en mesure d’argumenter ou de comprendre quoi que ce soit… Triste monde….

  5. Je soutiens aussi votre démarche. Même si mon bagage scientifique ne me permet pas de comprendre précisément certains de vos articles vous vous efforcez d’être didactique et je suis conforté dans ce que je pense sur de nombreux sujets de mon modeste côté. Je tiens donc à vous remercier et à vous encourager à continuer.

  6. Bien d’accord sur les « solutions » pour faire baisser la population globale.
    Ce n’est pas pour rien que les objectifs du Développement Durable de l’ONU sont au nombre de 17, dont l’éradication de la pauvreté, l’accès à l’éducation pour tous y compris les filles/femmes, l’accès ç une eau potable et à assainissement etc… Ah oui, j’allais oublier le N°13, « changement climatique », alors que le N°9 prône l’accès à une énergie « propre » et bon marché, sans préciser que ce soit des ENR(i) telles qu’on les entend « pour le bien des pauvres et de la Planète » dans nos pays dits développés.
    Quant à la liberté d’opinion et d’expression, plus que quelques mois ? années ? avant qu’il ne faille émigrer aux USA rien que pour cette raison (quoique…).

    • Sérieusement, vous pensez qu’il faut émigrer aux États-Unis pour la seule raison de la liberté d’opinion et d’expression ?
      Relisez ce qu’écrivait Alexis de Tocqueville sur l’Amérique au XIXe siècle. C’est toujours d’actualité.

      • J’abonde dans le sens de votre commentaire ! Les USA, le pays de la liberté et de l’égalité devant la loi ? C’est le pays de tous les mensonges, à tous les niveaux, le pays où l’ensemble de la population est fichée, celui des écoutes, de l’espionnage systématique, le pays du racisme, et qui veut faire des leçons de démocratie au monde entier ! Jamais je ne remettrai les pieds dans ce pays !

  7. Tout d’abord bravo pour votre liberté d’expression: votre blog apporte indéniablement quelque chose d’unique et une valeur ajoutée certaine car il  » ose  » dire des choses que l’on n’a plus le droit de dire ni même de penser. En ce sens, il nous aide à se poser des bonnes questions et il nous apporte des informations utiles que l’on ne trouve pas forcément facilement ailleurs. Votre  » fraîcheur  » intellectuelle fait que tous les sujets que vous abordez ( y compris sur le sexe!) sont intéressants et nous font progresser dans la quête du savoir et du comprendre.
    Les Africains savent bien utiliser les antibiotiques et vaccins mais pas la pilule ou les préservatifs et je ne souscris pas du tout à l’hypothèse selonlaquelle ils feraient 6 ou 7 enfants par femme pour travailler assez pour nourrir les parents(!!) car ce serait un puits sans fond car les enfants doivent d’abord travailler pour eux mêmes pour survivre.Plus il y a de gosses et plus l’Afrique s’appauvrit ( car le taux de croissance ne peut suivre) si on ne tient pas compte des aides massives et autres investissements étrangers ( Chine..). Le statut du travail n’est pas le même en Afrique et en Europe ou en Asie. Pour certains Africains la logique est de travailler moins quand on gagne plus ( ce qui était le contraire en Europe jusqu’à récemment, et en Afrique on est loin des 80/ 100 heures / semaine!). Les Occidentaux ( surtout de gauche) ont bien souvent tendance à considérer que les peuples du monde entier ( y compris les pygmées ou les aborigènes?) pensent et doivent se comporter comme eux , mais c’est sans tenir compte des cultures, des civilisations, des valeurs, des traditions , des modes de vie etc…
    Imaginons une Afrique peuplée de Japonais ou de Coréens: la situation serait t elle la même?.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s