Peut-on se faire une idée de l’état de santé d’un pays en examinant les statistiques ? Le cas des USA

Capture d’écran 2019-09-17 à 12.32.05.png

Je me suis amusé à étudier les dix premiers médicaments par ordre de nombre de prescriptions aux USA datant de 2016. Ces statistiques sont disponibles sur le lien https://clincalc.com/DrugStats/Top300Drugs.aspx et elles sont très démonstratives de l’état de santé en général de la population nord-américaine.

La palme revient au Levothyrox, hormone thyroïdienne appellée T4 synthétique aussi dénommé thyroxine. On peut douter que des pans entiers de la population américaine souffrent de problèmes de thyroïde. Cependant l’administration quotidienne de thyroxine provoque un amaigrissement et c’est probablement pour cette raison que le Levothyrox est si abondamment prescrit malgré le fait qu’il peut induire des problèmes cardiovasculaires.

Le deuxième médicament est le Lisinopril. Il s’agit d’un inhibiteur de conversion de l’angiotensine et donc son utilisation première est de diminuer la tension artérielle et ainsi de réduire les risques d’accidents cardiaques. Le troisième médicament est l’Atorvastatin un médicament qui réduit le taux de « mauvais » cholestérol sanguin, il s’agit d’une « statine » que les médecins prescrivent à tort dès que le taux de cholestérol dépasse un certain seuil fixé par le lobby pharmaceutique en accord avec les autorités sanitaires nationales. Je n’en dirai pas plus.

Le quatrième médicament est la Metformine. On est toujours dans le même domaine. Il s’agit d’une molécule de la classe des biguanides qui inhibent, heureusement partiellement le complexe I de la chaine respiratoire mitochondriale provoquant ce que les spécialistes dans ce domaine particulier de la biologie appellent un découplage. Outre cette action les biguanides inhibent très fortement la gluconéogenèse, c’est bon pour le diabète non insulino-dépendant, et le découplage mitochondrial partiel provoque un amaigrissement. Lorsque je travaillais sur les mitochondries nous avions une très mauvaise opinion au sujet des biguanides que l’on considérait comme des poisons dangereux.

Le produit suivant est l’Amlodipine aussi appellé Norvasc. Il s’agit d’un médicament anti-hypertension dont le mode d’action est différent de celui du Lisinopril car il agit sur les flux de calcium dans les muscles et en particulier le muscle cardiaque sans toutefois provoquer de diminution du rythme cardiaque. Il s’agit aussi d’un médicament dangereux provoquant une vasodilatation généralisée à tout le corps. Passons au médicament suivant, le sixième de la liste. il s’agit du Metoprolol, encore une drogue pour combattre l’hypertension en bloquant les récepteurs beta-adrénergiques des cellules cardiaques, on a coûtume d’appeler ce produit un beta-bloquant qui est classé sur la liste noire du dopage sportif dans les disciplines de précision comme le tir à l’arc car il diminue le rythme cardiaque. Sans autre commentaire désobligeant de ma part.

Le septième produit est l’Omeprazole, un inhibiteurs de la sécrétion d’acide chlorhydrique dans l’estomac. Son utilisation est de combattre les ulcères de l’estomac. Il faut se rendre à l’évidence des millions d’Américains souffrent d’aigreurs d’estomac, peut-être boivent-ils trop de sodas …

Le huitième produit, la Simvastatine est aussi une « statine », ce qui renforce le fait que des millions d’Américains souffrent de problèmes de cholestérol. Le Losartan, le neuvième de la liste, est aussi classé dans la catégorie des produits abaissant la pression artérielle en inhibant le récepteur de l’angiotensine. Et enfin le dixième produit de cette sélection longue de 300 produits est l’Albuterol, aussi connu sous les noms de Salbutamol et Ventoline, qui n’entre pas dans les catégories listées plus haut puisqu’il s’agit d’un anti-asthmatique, un agoniste des récepteurs adrénergiques à l’inverse des beta-bloquants mentionnés plus haut, pour faire court. Il y a donc beaucoup d’asthmatiques aux USA.

Ce petit tour d’horizon fait ressortir que les Américains souffrent de surpoids pathologique et tous les moyens sont bons à prendre pour perdre du poids y compris en se faisant prescrire de la thyroxine, un non-sens déontologique médicalement parlant. Les Américains souffrent aussi de problèmes cardiovasculaires et c’est facile à comprendre. Imaginez que tous les jours vous portiez un pack de 10 bouteilles d’un litre et demi d’eau minérale dans chaque main que vous ne posez que quand vous allez dormir. À l’évidence le coeur se fatigue et avec un surplus de cholestérol provoqué par une dégradation des fonctions hépatiques en raison de ce surpoids et de la malbouffe industrielle alors il faut s’intoxiquer avec toutes sortes de produits tous aussi dangereux les uns que les autres. Quant aux anti-asthmatiques peut-être que la pathologie contre laquelle est dirigée l’Albuterol provient aussi d’une conséquence indirecte de l’obésité qui touche 60 % des Américains tous âges confondus. On touche du doigt le déclin sanitaire alarmant d’un peuple qui se targue d’être toujours le maître du monde.

Capture d’écran 2019-09-17 à 15.27.42.png

Note. En treizième position du classement cité se trouve l’hydrocodone associée à l’acetaminophene (paracetamol). L’hydrocodone est un opioïde dérivé de la thébaïne, un très proche parent de la morphine. Depuis 2014 la prescription d’hydrocodone est très étroitement rêglementée ce qui n’empêche pas des médecins complaisants de prescrire ce produit. Un autre dérivé de la thébaïne, l’Oxycodone, connue aussi sous le nom d’Oxycontin, fut jusque dans un passé récent le produit phare des Laboratoires Purdue Pharma qui organisèrent une publicité aggressive pour vendre ce produit à grande échelle dès 1990. Or il s’agit d’un opioïde encore plus puissant que la morphine dont la prescription a largement débordé les indications arrêtées par le législateur, c’est-à-dire le traitement des douleurs provoquées par des cancers en phase terminale. Progressivement l’Oxycontin est presque devenue accessible « over-the-counter » provoquant une aggravation de la crise des opioïdes aux USA, pays où environ 140 personnes meurent chaque jour de surdosage médicamenteux, en particulier d’opioïdes. La thébaïne est une molécule extrêmement difficile à synthétiser mais elle est très abondante dans le pavot. La culture du pavot en Afghanistan sous le contrôle de milices privées elles-mêmes contrôlées par la CIA est la principale source d’approvisionnement en thébaïne des laboratoires pharmaceutiques américains. Purdue Pharma est en faillite, croulant sous les plaintes de particuliers et des Etats mais le business du pavot se porte très bien …

15 réflexions au sujet de « Peut-on se faire une idée de l’état de santé d’un pays en examinant les statistiques ? Le cas des USA »

  1. Il serait intéressant de faire la même analyse, avec les commentaires tout aussi autorisés, pour la France.
    Verrait-on dans les tout premiers médicaments prescrits les anxiolytiques, ou est-ce seulement un « marronnier » pour quelques journaux en manque d’actualité (et pourtant …)

      • Un autre marronnier qui n’a rien à voir avec le sujet, mais qui est récurrent et amusant :
        À l’aéroport de Québec, selon la police, une Française a mentionné aux agents frontaliers détenir bombe dans ses bagages. Ces derniers ont été fouillés et on n’y a trouvé aucune trace d’explosif. «La dame a été arrêtée pour méfait public. Elle est présentement détenue pour ces motifs», a mentionné un porte-parole de la police de Québec.
        Commentaire d’un lecteur du journal qui, aujourd’hui, rapporte l’info sur son site internet : «Ce que vous devez savoir, c’est qu’en France, une canne de spraynet est une bombe aérosol. Donc ils vont dire : « J’ai une bombe dans mon sac ». Est-ce que c’est ça qui s’est produit? Je ne le sais pas. Mais ça pourrait expliquer que ce sont souvent des Français qui sont impliqués.»
        Des fois, les lecteurs sont plus allumés que les journalistes ou que les services de sécurité !

  2. En fin de texte, vous évoquez «le déclin sanitaire alarmant d’un peuple qui se targue d’être toujours le maître du monde». En leur temps, les Romains étaient en mauvaise santé. Combinée à un refroidissement du climat, cette situation fut l’un des facteurs qui causa l’effondrement de l’empire romain.

  3. Quelques remarques en passant sur ce billet très révélateur de la santé des américains :
    – Les sels de biguanide sont essentiellement utilisés hors médecine puisque ces polymères cationiques (connus sous le nom de PHMB et commercialisés initialement par le groupe ICI sous le nom de Vantocil IB) servent comme principe actif désinfectant notamment pour les eaux de piscine en remplacement du chlore (le mode d’action est de faire de gros trous dans la membrane cellulaire des bactéries pathogènes ou non, Gram+ ou Gram-, et de perturber également la biosynthèse des protéines). Utiliser ces substances comme actif médicamenteux me paraît un tantinet casse-gueule en effet.
    – L’Oméprazole est prescrit très souvent en association avec des médicaments susceptibles d’entraîner des aigreurs d’estomac comme par exemple les anti-inflammatoires.
    – Les américains sont clairement en train de crever d’obésité.
    – Dans mon jeune temps, j’ai bossé chez Coca-Cola. J’ai été surpris de constater que le Coca-Cola normal, bouteille de 2 Litres, contenait 1 kilo de sucre en poudre et 10 grammes de CO2 par litres (suffisamment pour atteindre un pH de 2.2 et éviter la pasteurisation des bouteilles). Je recommande de supprimer cette merde du régime alimentaire et de la remplacer par de la bière blonde sans alcool ou une bière faiblement dosée en d’alcool, ce sera infiniment meilleur pour la santé des américains. Au passage, qu’ils arrêtent le fast-food et redécouvrent comment on fait la cuisine à la maison. Ils feront en plus pas mal d’économies. Cela vaut aussi pour les français.

      • Même « faits maison » je ne mange pas de hamburgers pour une autre raison : la coutume consiste à manger ce truc avec les deux mains et de se salir les mains. Les Français ont inventé la cuillère et la fourchette, pourquoi régresser et se comporter comme des primates ?

      • J’en fait de temps à autre pour le grand bonheur des enfants, nous les mangeons avec les couverts, à vrai dire il serait impossible de suffisamment ouvrir le bec.

  4. Je parlais du hamburger car c’est la nourriture essentielle des américains, et particulièrement de leur président Trump qui se fait livrer tous les soirs des cheeseburgers qu’il dévore en regardant la télé (ce monsieur est très téléphage paraît-il).
    Le dernier cheeseburger (cartonneux et sans goût, avec des frites fadasses au possible) que j’ai mangé, à contre-coeur- c’était il y a 5 ans quand en allant en Normandie, j’ai laissé ma voiture dans un garage pour quelques vérifications urgentes, et ayant trop faim, j’ai été mangé dans le Mac Do d’â-côté. Franchement, une demi-baguette bien croquante et moelleuse avec du beurre, du jambon et du camembert, le tout avec un demi de bière blonde bien fraîche, ça n’a rien à voir 🙂

  5. la « Forchetta » inventée par les français ?
    il est vrai que depuis le XiV° jusqu’au XVI° siècle, les français rêvaient d’annexer l’Italie, enfin une partie « des » Italie (laquelle n’existait pas encore formellement.

    • Si on en croit le site Wikipedia consacré à la fourchette, cet instrument aurait été inventé sous sa forme actuelle par les byzantins et importé en Italie du Nord (Venise) par la suite. Ce serait Catherine de Médicis (alias « Caterina Maria Romola di Lorenzo de’ Medici ») et son fils qui l’auraient popularisée en France.
      J’ai appris quelque chose d’intéressant là 🙂
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Fourchette#Historique

  6. Selon le site doctissimo (1), les 10 médicaments les plus prescrits en ville (pas à l’hôpital et pas les plus vendus en OTC) en France sont les suivants :
    1. DOLIPRANE 2. EFFERALGAN 3. DAFALGAN 4. LEVOTHYROX 5. IMODIUM 6. KARDEGIC 7. SPASFON 8. ISIMIG 9. TAHOR 10. SPEDIFEN
    Plusieurs remarques :
    a – Doliprane = Dafalgan = Efferalgan = paracétamol pour traiter les douleurs diverses et états grippaux): Spasfon : traite les maux de ventre; Isimig : traite les migraines; Spedifen : antiinflammatoire qui traite les douleurs diverses;
    b – Levothyrox : traite les problèmes de thyroïde;
    c – Imodium : traite les diarrhées;
    d – Kardegic : traite les AVC;
    e – Tahor : traite le cholestérol;
    Donc en France, le principal problème de la médecine de ville est le traitement de la douleur.
    On est loin des problématiques médicales américaines et c’est tant mieux 🙂
    (1) : http://www.doctissimo.fr/asp/medicaments/les-medicaments-les-plus-prescrits.htm

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s