Au Texas, le mouvement anti-vaccins se porte bien !

Le Docteur Peter Hotez du collège de médecine de l’Université Baylor a déclaré dans une interview au Washington Post au début du mois de mai de cette année qu’au Texas plus de 64000 enfants scolarisés n’étaient pas vaccinés et que plus de 300000 autres enfants scolarisés à la maison ne l’étaient pas non plus. Immédiatement, il fut invectivé par le représentant (député au parlement du Texas) républicain Jonathan Stickland l’accusant de sorcellerie ! Hotez est pourtant pédiatre et spécialiste des vaccins et il ne reçoit aucune aide financière des industriels produisant des vaccins. Outre ses activités de pédiatre il a focalisé ses travaux de recherche sur le développement potentiel de vaccins dirigés contre les maladies tropicales « oubliées » par les grands groupes pharmaceutiques et ceci à titre strictement gratuit.

Stickland a répondu au WP en affirmant qu’il n’était pas contre la vaccination mais qu’il respectait le choix des parents et leur droit de ne pas faire vacciner leurs enfants, tout en soulignant que ces dits parents devaient prendre leurs responsabilités, ajoutant que le gouvernement de l’Etat du Texas ou l’administration fédérale devaient également prendre leurs responsabilités.

Aux USA 17 Etats laissent le libre choix aux parents pour des raisons personnelles ou « philosophiques » et pratiquement tous les Etats accordent des exemption pour des raisons religieuses. Le mouvement anti-vaccins a de ce fait pris de l’ampleur et malgré que 760 cas de rougeole déclarés ont alarmé la population dont 15 au Texas depuis le début de l’année 2019, ni le gouvernement fédéral ni les autorités des Etats ne semblent s’alarmer.

Hotez a enfoncé le clou en déclarant dans un Tweet que la situation devenait dangereuse dans certaines villes comme Austin ou encore Plano. Dans certaines écoles publiques de trop nombreux enfants non vaccinés représentent un réel danger car ce qui est appelé l’ « immunité de groupe » n’est plus assurée. Ces campagnes anti-vaccins, rapprochées à une augmentation de la mortalité infantile aux USA est bien le signe d’une régression de la société américaine. Ce sont des faits, ils n’on rien à voir avec le pseudo anti-américanisme dont je suis parfois accusé sur ce blog.

Source : Washington Post. L’Université Baylor est une université privée baptiste située dans la ville de Wako au Texas.

13 réflexions au sujet de « Au Texas, le mouvement anti-vaccins se porte bien ! »

  1. Outre les raisons religieuses, la résurgence de maladies qui avaient été rayée de la carte grâce à la vaccination (comme la « measles »…la rougeole donc) nous montre la progression galopante de la pauvreté extrême dans le pays de l’oncle Sam. Le sujet étant tabou chez la prétendue première puissance du monde, il est éludé par la classe politique et les médias « mainstream ».
    Il est au mieux considéré comme étant le fruit d’une immigration illégale d’une poignée d’individus par des organisations politiquement correctes comme la « Red Cross ».
    A quand le retour de la peste bubonique (Yersinia pestis) dans le pays merveilleux de l’oncle Trump ?

    PS : pour des informations factuelles sur la pauvreté aux USA, voir cette analyse de Kenneth Surin, professeur à l’Université de Duke en Caroline du Nord, et traduit en français par le Comité Valmy (un think-tank français d’obédience souverainiste) : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9516
    Cet article de février 2018 mis en ligne sur le site Counterpunch.org fait froid dans le dos.

    • Bonjour
      Deux remarques si vous le permettez
      La stupidité mortifère des antivax n’est pas une spécificité « etats-unienne » on a la même en France
      La différence , c’est que pour le moment les divers gouvernements placent encore (mollement mais quand même ) la santé publique avant la liberté individuelle !
      Concernant la peste , elle n’a jamais vraiment disparu des USA , il y en avait encore (peu il est vrai) en Californie quand j’étudiais l’épidémiologie (dans les années 70 )
      De plus dans le cas de cette maladie , sa « résurgence » n’a pas de rapport avec l’attitude antivax puisque il n’existe pas et n’a jamais existé un vaccin utilisable efficacement et sans danger dans la population globale pour des raisons valables mais qu’il serait top long de détailler ici ,
      Dans ce cas on ne peut ,à mon grand regret d’ailleurs, imputer une éventuelle augmentation du nombre de cas à l’attitude imbécile des antivax !
      Cordialement

      • Merci pour votre remarque appropriée !
        Il ne peut exister de vaccins contre le typhus pour la simple raison que les rickettessies sont des parasites endocellulaires comme d’ailleurs les chlamydia (à moins de me tromper). Pour la peste, elle a toujours existé aux USA, en particulier dans le parc de Yosemite où les « ground squirrels » sont les hôtes de puces vecteurs de la Yersinia. Tous les ans le CDC répertorie des cas de peste …

      • L’idée centrale derrière mon commentaire est que la résurgence de maladies anciennes (qu’elles soient vaccinables ou non) est un proxy de la misère extrême…qu’on ait ce type de problèmes en Afrique sub-saharienne n’est pas étonnant en soi (hygiène déplorable, pas de vaccinations de masse, pas de système de santé), mais que ces problématiques typiques de pays très pauvres apparaissent dans le pays le plus riche du monde doit nous poser question –> voir le reportage de RT América sur le retour du typhus à L.A. ci-dessous.
        Le fait que les USA ne peuvent imposer une vaccination de masse par la loi et le fait que ce pays ne dispose pas d’un système de santé ouvert à tous (il est privé bien entendu, cartes de crédit et/ou mutuelles privées au prix délirants obligatoire pour se faire traiter à l’hôpital) n’arrangent pas les choses. Le discours sur le libre choix de la vaccination est un faux drapeau destiné à détourner l’attention du public sur l’échec social patent du système de santé américain dans son ensemble.

  2. Et ça ne date pas d’hier aux USA, même si cela ne semble pas s’améliorer.
    Détail « amusant » (enfin, façon de parler), le président Nixon, par ailleurs farouche conservateur républicain avait mené une campagne qu’on pourrait qualifier de « sociale » en faveur des plus défavorisés, certes, « à l’américaine », mais quand même…
    Ou quand le mot « liberté » devient n’importe quoi !

    • @pastilleverte : c’est facile de faire de l’humour sur une situation dramatique.
      Personnellement, je suis aux antipodes de cela.
      Le néo-libéralisme américain a juste pour but d’enrichir les plus riches et d’appauvrir les plus pauvres. Il est purement financier. C’est économiquement un cancer qui s’étend de façon non contrôlée. C’est le moteur d’une grosse catastrophe (en physique, un moteur est un truc qui bouge grâce à deux grosses dissymétries d’une même grandeur physique).
      On est à des années-lumières du capitalisme industriel auquel je crois.
      Dire que ça ne date pas d’hier est une connerie sans nom.
      Cette connerie date des années 1980 et a eu comme répercussion les crises financières des années 80, 90, 2000 et 2008. La grosse déferlante atténuée par les banques centrales va nous défoncer la gueule…d’ici 3 à 12 mois je pense.
      Accrochez vos ceinture !

  3. Je ne sais pas quelle pandémie surviendra ni quelle sera son ampleur mais il est de fait d’affaiblir les services de santé en Europe, ceci doublée du stress de la surpopulation pourrait bien y mener.

    • Mon cher theuric 🙂
      il n’y aura pas surpopulation dans la mesure où on va se manger une énorme crise économique et financière. Je la vois venir dans les mois qui viennent. Coupez le cochon en rondelles et mettez-le au congélateur et faites des réserves en conserves de fruits et légumes si vous habitez la campagne 🙂
      Ca va décoiffer.

      • Je suis en tous points en accord avec vous!
        Je vous suis… ouarf, elle est bonne celle-là.
        Cet effondrement de l’économie-monde, je l’ai vu venir depuis des années et je me suis aperçu que mes petites réserves ne sont pas suffisantes.
        Malthus avait fait une erreur, si je puis faire cet anachronisme, en pensant que seule le manque de nourriture menait à une diminution naturelle d’une population.
        La surpopulation est un facteur hautement aggravant en générant ce que Edward T. HALL appelait un comportement cloacal dans son livre de 1966, traduit en français en 1971 sous le titre: « La dimension cachée » ( http://www.seuil.com/ouvrage/la-dimension-cachee-edward-t-hall/9782757841990 ), ouvrage que je recommande vivement, il a l’air d’avoir été réédité, à voir.
        Sa réflexion porte sur la proxémie, soit les différentes dimensions que peuvent pendre le territoire tant animal qu’humain, et il y montre les effets grandement déstabilisant d’un peuplement trop important, en montrant aussi son aspect culturel chez l’Être Humain.
        Je vous envoie ce court extrait que vous trouverez à la page 130:
         » …si l’homme continue d’ignorer les faits observés au niveau infrastructurel concernant les conséquences du surpeuplement, il risque de provoquer un équivalent du comportement cloacal, si ce n’est pas déjà fait. L’aventure des cerfs de l’île James évoque l’image macabre de la peste qui anéantit les deux tiers de la population de l’Europe au milieux du XIV° siècle.bien que cette mortalité massive ait été causé par le bacillus pestis, la virulence de ce dernier fut incontestablement accrue par l’état de moindre résistance qu’avait entraîné pour leurs habitants le surpeuplement des villes médiévales et l’état de stress qui en résultait.  »
        Ce qui explique, à mon sens aussi, l’aspect délirant de certaines élucubrations, tel que le réchauffement climatique anthropogénique, mais aussi le fait que la Russie, infiniment moins peuplée que beaucoup d’autres pays, ne montre que peu, voire pas du tout, un même état délirant, ce qui est aussi le fait des gilets jaunes provenant de la province, dans une mesure moindre.
        Mais que cela se retrouve surtout au niveau des plus grandes villes.
        A ceci nous devons y rajouter le vieillissement des populations qui affaiblit d’autant plus nos sociétés de tous points de vues.
        Dans mon blog ( http://nouvelhumanisme.hautetfort.com/archive/2019/05/13/vous-les-croyez-menteurs-ils-sont-delirants-6150687.html ), le dernier texte y montrait que la perte d’identité nationale des classes-moyennes hautement supérieure (il s’agit d’une règle qui ne peut qu’avoir ses exceptions) les menait à un état délirant.
        Pour le prochain je vais y aborder ces deux phénomènes évoqués plus haut.
        A cela s’y rajoute un troisième auquel je vais essayer de faire cas, le fait que les processus inconscients semblent remonter à la surface, et non pas à la conscience, tel que la lave sortant de sa chambre magmatique en se frayant puissamment un chemin au travers des faillent tectoniques, là psychiques, ceci pour les raisons évoquées plus haut.
        Bien à vous et salut à tous.

  4. @theuric : bien gérées, les ressources de la planète peuvent faire face à l’augmentation inexorable de la population humaine grâce au progrès scientifique et technique (et surtout pas grâce à l’agenda malthusien de l’écologie politique qui prône le retour au moyen-âge et à la décroissance).
    La situation la plus préoccupante est de mon point de vue la bombe démographique africaine (ce continent compte 1.2 milliards d’habitants aujourd’hui et en comptera au rythme actuel 2.5 milliards d’ici 2050). La capacité est africains à gérer leurs ressources pourtant énormes tangente le zéro absolu et au lieu de se prendre eux-mêmes en charge, ils préfèrent émigrer en Europe qui n’a déjà pas la capacité à prendre soin des plus pauvres (en France, 12 millions de chômeurs et plus d’un million de personnes ayant pourtant un emploi vivent sous le seuil de pauvreté) et faire tout le temps appel à l’aide internationale. La prochaine crise va impacter de plein fouet les pays européens et toucher durement par ricochet les pays africains les plus dépendants. Cette récession a déjà commencé et elle reste masquée par l’accumulation d’une montagne de dettes.

  5. Je viens d’apprendre que la fièvre typhoïde (et/ou le typhus) a fait une réapparition à Los Angeles, et ceci est dû à la précarité et aux conditions de vie non hygiénique des 58.000 sans-abris qui apparemment ne sont pas tous vaccinés (curieusement, des policiers ont contracté également la maladie) :

    • Il ne s’agit pas de typhoïde mais de typhus, deux maladies longtemps confondues jusqu’à l’identification de l’agent bactérien de la typhoïde qui est une salmonelle (entérobactérie) alors que le typhus est provoqué par une rickettsie dont le vecteur principal est la puce des rats ! Il y a des épidémies de typhus dans plusieurs grandes villes américaines dont Los Angeles (plus de 50000 sans-abri seulement à East-LA) et aussi Baltimore. Voilà pour l’économie la plus riche du monde (?) avec une augmentation impressionnante de la mortalité infantile …

      • Tout-à-fait JH, on notera que dans le reportage, ils parlent de fièvre typhoïde et ils ont tagué le terme « typhus », d’où probablement une confusion entre ces deux maladies (l’une est vaccinable, pas l’autre, heureusement on a des antibiotiques). Et en effet, pour le pays du plus riche du monde, ça fait méchamment désordre d’annoncer le retour du typhus (on devrait dire des typhus si on veut être rigoureux), maladie moyenâgeuse typique de la vie dans des conditions d’insalubrité digne du quart-monde. Merci pour vos chiffres, j’ai trouvé que le nombre officiel de SDF à L.A. devait être largement minoré au regard du budget consacré au relogement (1 milliard d’USD) et à la population de cette mégapole californienne (4 millions d’habitants, loin derrière Tokyo certes, mais quand même). Heureusement qu’il fait souvent beau là-bas…
        « Emmenez-moi
        Au bout de la terre
        Emmenez-moi
        Au pays des merveilles
        II me semble que la misère
        Serait moins pénible au soleil « . 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s