Grandeurs et vicissitudes des voyages aériens et d’internet.

Avec internet tout se complique ! Je suis trop nul et trop impatient pour réaliser une réservation pour un voyage en avion sans encombre. Il y a toujours un moment au cours de cette procédure qui me paraît sans solution. Les « pages Web » sont souvent confuses loin d’être suffisamment claires pour un « vieux » comme votre serviteur. Bref, je préfère aller dans une agence voyage au coin de la rue et payer 20 euros de plus. C’est ce que je fis pour réserver un billet Tenerife-Genève via Barcelone il y a quelques jours, ma visiteuse ayant manifesté clairement qu’un transit de 4 heures à l’aéroport de Barcelone était au dessus de ses forces. Il est vrai qu’elle ne parle pas espagnol ni catalan et qu’elle se serait trouvée esseulée dans ce magnifique aéroport. J’ai donc au mois de mars dernier fait une réservation pour voyager avec cette amie. Elle avait déjà sa réservation mais pas de carte d’embarquement, c’était bien ainsi puisque nous devions utiliser le même vol jusqu’à Barcelone. Apparurent alors les soucis. À l’aéroport de Tenerife (nord) un enchainement d’erreurs eut pour résultat de la part du préposé au check-in de nous retrouver dans une situation apparemment inextricable. Le vol Barcelone-Genève de mon amie avait été annulé mais pas le vol Tenerife-Barcelone. Comble de l’horreur pour celle qui s’était angoissée avec ce transit de 4 heures il ne restait plus que la solution de trouver une place sur le vol assurant la liaison vers Genève avec Swiss. Ce qui fut fait sans encombre car peu de personnes voyagent à des heures tardives sur des vols d’une heure. Fort heureusement j’avais réservé une chambre dans un hôtel « low-cost » et tout rentra dans l’ordre à un petit détail près, le taxi aller-et retour depuis et vers l’aéroport coûta plus cher que la nuit à l’hôtel.

Le bon côté de cette bévue fut que nous allâmes flâner dans les petites rues aux alentours de la Playa de Catalunya (je ne suis pas certain de l’orthographe), l’un des endroits les plus sympathiques de cette ville fascinante qu’est Barcelone. En réalité la compagnie aérienne m’avait prévenu à la fin du mois de mars par e-mail qu’il y avait un problème de correspondance. Or tous les messages pouvant être des publicités sont systématiquement mis au panier, je ne l’avais donc pas lu. Vicissitudes d’internet ! Étant maintenant en Savoie pour quelques jours, j’ai tenté sans succès de réserver une place sur un TGV pour Paris. Le site de la SNCF est tellement glauque qu’il me parut impossible de réaliser cette opération qui devrait pourtant être toute simple. À croire qu’il n’existe pas en France d’informaticiens capables de constituer un site web correctement agencé …

 

6 réflexions au sujet de « Grandeurs et vicissitudes des voyages aériens et d’internet. »

  1. Surprises et vicissitudes du monde moderne et de sa diabolique toile dans les fils de laquelle nous sommes tous appelés un jour ou l’autre à nous trouver englués !
    Pour les vols aériens, je pense qu’on doit pouvoir trouver quelques sites performants, mais j’avoue qu’ayant déserté les aéroports depuis quelques années (rien à voir, rassurez-vous, avec la « honte de voler » dernière lubie en date -et grotesque- de nos ayatollahs écolos…) je n’y ai pas fait appel dernièrement, par contre pour les déplacements sur voie ferrées, oubliez effectivement le calamiteux interface proposé par la SNCF et faites plutôt appel à celui-ci (d’origine britannique semble-t-il mais néanmoins clair, pratique et sécurisé, et je n’ai aucune action dans le business 😉 ) > https://www.trainline.fr/

  2. OK…JH préfère le contact d’une belle nana que celui d’un site Web. Moi pareil.
    Ma foi, il n’y a aucun mal à ça 🙂

    • Sur le principe, on est bien d’accord, mais les agences de voyage de quartier, sauf peut-être dans les grandes villes, et encore, se font de plus en plus rares, quant à la plastique de leurs employées ici évoquée, l’appel aux candidates des concours de « Miss Quelque Chose » recalées me semble loin d’être la règle…
      Mais, c’est vrai, mieux vaut avoir à discuter avec un être de chair (pas trop tout de même !) et de sang (bouillonnant ?) qu’avec son clavier 🙂

      • Il y a dans mon quartier au moins 4 agences de voyage à moins de 100 mètres (à Santa Cruz de Tenerife). Celle que j’ai choisi s’occupe surtout de voyages organisés et de croisières en bateau. La fille, ou plutôt la quinquagénaire qui s’est occupé de moi est très bien pourvu de ce qu’un homme recherche chez une femme, agréable, le visage loin d’être irrésistible mais très doux, célibataire de surcroît (elle me l’a dit). Que souhaiter de mieux ? D’autant que mon billet était complexe puisque je bénéficie d’un tarif spécial de résident pour aller à Madrid ou Barcelone. Sur internet cette particularité est ignorée.

  3. pour l’avion Transavia et Vueling ont des sites comprehensibles.
    en choisissant les bonnes dates les prix sont interessants.
    quant au site de la SNCF, je le donne en exemple depuis toujours pour illustrer un site mal fait à l’ergonomie délirante.

  4. SNCF, F comme faillite?
    Seul Dieu sait ou sont fait ses programmes et par qui.
    A mon avis, ce n’est pas la seule, mais une place sur le podium ne sera pas volée.

Répondre à Camembert Electrique Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s