Brève : Notre-Dame de Paris

Capture d’écran 2019-04-16 à 19.30.24.png

L’incendie qui a failli détruire l’ensemble de l’édifice religieux, emblème de Paris, que constitue depuis plus de 800 ans Notre-Dame de Paris ne serait-il pas un signe prémonitoire de la chute de la République française corrompue jusque dans ses plus profondes racines ?

Il est grand temps que le système politique français change. Un changement en profondeur qui introduise une réelle séparation entre le pouvoir et la justice, une abolition des privilèges de la classe politique élue, l’interdiction aux fonctionnaires voulant accéder à des fonctions politiques de retourner ensuite dans leur corps d’origine, la mise en place d’un audit des finances publiques par des personnalités indépendantes, éventuellement étrangères, la refonte du système d’éducation, la réduction des pouvoirs de l’Etat, etc …

et enfin une nouvelle constitution qui a été taillée sur mesure par De Gaulle et pour lui qui fonctionnait parce qu’il était De Gaulle mais dont ses successeurs se sont servi pour leur propres profits. De Gaulle était un homme intègre, tous ses successeurs se sont avérés corrompus …

La charpente multi-centenaire de Notre-Dame s’est effondrée, il faut détruire la charpente de la République française telle qu’elle est devenue et reconstruire une nouvelle république ouverte au peuple avec l’introduction, entre autres nombreuses réformes, du suffrage à la proportionnelle et installer un système de gouvernance par le peuple avec des référendums à l’échelle locale, départementale et nationale. Si les politiciens au pouvoir aujourd’hui ne prennent pas conscience qu’il faut radicalement changer la République française alors leurs têtes se retrouveront exposées au peuple sur des piques …

45 réflexions au sujet de « Brève : Notre-Dame de Paris »

  1. Avez-vous remarqué, cher Jacqueshenry, que la troisième république, née suite à une défaite militaire, celle de 1870, fut dissoute après une nouvelle défaite militaire, en 1940?
    De même je pense que la cinquième république, né lors d’une quasi guerre civile et après un coup de force militaire, disparaitra lors d’une quasi guerre civile et après un coup de force militaire.
    Mais bon, je peux me tromper, un modèle n’est qu’un modèle.
    Je vous suis quand vous abordez la dimension symbolique de l’embrasement de Notre-Dame-de-Paris mais je pense que cette dimension va bien au-delà des seules considérations politiques nationales.
    Cet événement va débloquer une situation française, européenne et mondiale qui s’était retrouvée totalement verrouillée sans que personne ne l’avait vraiment recherché.
    Pour le reste, attendons pour voir.

  2. Ce qui m’amuse c’est cette sorte « d’union nationale » autour de la destruction partielle de cette bâtisse…besoin de symboles sans doute. Depuis hier les promesses de dons atteignent 700 millions d’Euros! De telles sommes ne pourraient t’elles pas alloué à des projets humainement plus significatifs que de reconstruire un vestige du passé, comme une centrale à gaz / charbon au Burkina Fasso?

    • Votre phrase est ambiguë : effectivement les centrales à gaz / charbon seront bientôt du passé…
      Les gilets verts apprécieront… 😉

    • c’est hallucinant… de bêtise.
      Que je sache, personne n’a encore la moindre idée de la cause de l’incendie.
      Si d’aventures, la responsabilité d’une des entreprises occupées sur ce chantier devait être engagée, ce sont les assureurs qui seraient appelés… après de nombreux procès soyons en surs.Il est donc tout à fait prématuré de faire les poches de Mme Michu.
      Par contre, je reste pantois: il n’y avait donc aucune alarme incendie dans ce grenier, alors que tout le monde a été obligé , avec raison, d’en placer chez soi??Ne parlons même pas de moyens d’extinction automatique, à l’heure où on vous y oblige , si vous accueillez du public?
      J’ai habité dans ma jeunesse dans le moulin abbatial d’une abbaye datant de 1060.Il y avait un énorme grenier, avec une charpente en chêne(mon père y avait aménager des petits appartements pour abriter des réfugiés fuyant le printemps de Prague)
      Une nuit, nous avons été réveillés par des bruits sourds et les plafonds des chambres commençaient à chauffer très fort.Lorsque mon père a ouvert la porte du grenier, il y a eu un violent appel d’air, et nous avons découvert toute la charpente en feu? Bien entendu, tout a brulé, les pompiers étaient impuissants.
      On a soupçonné des travaux ,dans la semaine qui aprécédé.Mais aussi une poutre trop proche d’un conduit de chemlnée?Mais en tout cas, un feu d’ampleur met du temps à se développer( essayez d’enflammer une poutre en chêne, même bien sec) d’où l’importance cruciale de détecteurs nombreux.Comment un tel monument n’en était pas muni? comment un tel monument n’était muni de sprinkler dans les combles? D’autant que ce genre d’incendie n’est pas inédit.
      Que la question ne soit même pas posée , c’est curieux. Me demande si le réchauffement climatique……

      • au temps pour moi
        il y avait bien un système de détection incendie, qui a malfonctionné????
        j’espère que ce n’est pas la même firme qui équipe les centrales nucs?
        Cela n’enlève rien au fait que des moyens passifs d’extinction auraient fait l’affaire.
        Bref… le savoir faire français quoi

  3. les travaux a notre dame n avaient pas encore commence, pour l instant seul le montage de l echaufaudage etait en cours, donc sans point chaud, le probleme c est que les pompiers ont trouve 2 points de depart de feux, et que l architecte des batiments de france exclu l accident, de plus il y avait des detecteurs,nombreux, a 18h20 une premiere alarme mais pas de feu decouvert, a 18h33 pres de 1000 m2 en feu, en seulement 13 minutes. c est clairement un feu volontaire, a qui profites le crime? en cette semaine sainte, au vu des degradations d eglises en france, en moyenne 2 par jour, la piste islamiste est a privilegier, mais le gouvernement islamo gauchiste ne le reconnaitra jamais. l attaque de notre dame est notre pearl harbour, la guerre contre l islam vient de commencer reellement mais il manque un combattant, le gouvernement de vendu qui dirige la france

    • Vous allez un peu vite en besogne mais malheureusement je ne peux pas vous contredire … Si ce que vous supposez est vrai (et je suis a priori d’accord avec vous) la réaction va être sanglante…
      mais je m’égare.

    • le commentaire de kelevra est plein de bon sens. Il y a eu des dizaines d’incendies depuis l’an dernier dans les églises …; et ce n’était pas le fait d’accident!!. Cela va crescendo car les terroristes cherchent à toucher les symboles de la chrétienté et de la France ( basilique de saint Denis il y a peu …). Une personne a été arrêtée hier à New York car elle préparait un incendie d’église. 3 femmes avaient déjà tentées quelque chose sur Notre Dame. Il était donc logique que Notre Dame fasse partie du tableau de chasse des terroristes… que personne n’osent nommer mais qui existent bel et bien.
      L’état ne le dira jamais car il a trop peur que cela fasse prendre conscience des réalités et produise une guerre civile.Cela sera étouffé bien . Comment peut on affirmer dans les heures qui suivent que la piste terroriste est écartée alors qu’aucun enquêteur n’a encore pénétré dans l’église? Il serait bien naif de croire que si il s’agissait d’un attentat terroriste le gouvernement le dirait!! Dire la vérité n’est pas une option.Il faut donc au minimum douter et même , si on est logique considérer que la probabilité que ce soit un acte terroriste est extrêmement élevée.

  4. @joletaxi
    Je suis en ce moment au Japon et dans la modeste guest-house où je me trouve dans l’île d’Ishigaki il y a des détecteurs de fumée et des « sprinklers » partout. Si j’allume une clop (je suis fumeur compulsif) ce qui est interdit, je provoquerais immédiatement une véritable douche.
    On ne peut que constater que l’Etat, en charge des édifices religieux qui sont sa propriété depuis le Concordat et dont il a le devoir d’entretenir, n’a pas – encore une fois – fait son devoir.
    C’est tout simplement à hurler d’horreur !

    • LOL, moi aussi j’ai vu sur YT un ancien militaire ou pompier qui propose l’explication d’un feu provoqué par l’utilisation de thermite (ce genre de feux nécessite l’emploi de plusieurs centaines de kilos de réactifs et produisant son propre oxygène, il ne s’éteint pas quand on l’arrose avec des lances à eau). Je n’ai pas été convaincu par cette hypothèse.
      La couleur jaune des fumées (typique par exemple de la fonte de sodium) est dans ce cas précis issue soit des radiations infra-rouges qui viennent de métaux comme l’acier de l’échafaudage qui chauffe à 600-800 °C et dont la couleur se dilue dans les fumées blanches provenant de la combustion du bois en donnant une teinte orangée puis jaune, soit des vapeurs des tuiles de plomb en sublimation recouvrant le toit, soit les deux.
      Un feu alumino-thermique (qui monte à environ 2500 °C) aurait fait fondre tout l’échafaudage (le point de fusion de l’acier variant entre 1200 et 1600 °C selon ses caractéristiques métallurgiques) et aurait provoqué des jets latéraux de métal jaune/orangé en fusion, ce qui n’a pas été observé.

  5. Quand on pense qu’un thermographe, Fluke ou Flir, PERMET de VOIR les JOINTS de BRIQUETTES SOUS un ENDUIT de CIMENT, il y a de quoi hurler de rage devant un tel sinistre.
    Une ronde de 2 techniciens dont un pompier, 15 mn après le départ des ouvriers, puis 30 mn après, et on aurait probablement pas vu un tel spectacle.
    Messieurs les clowns à roulettes au pouvoir, vous n’êtes pas drôles. Juste nuls à chier.

  6. Personnellement, je me sens infiniment plus préoccupé par l’incarcération de Julian ASSANGE que par l’incendie du toit de Notre Dame.

  7. Il y a néanmoins une différence entre la charpente de Notre Dame et celle de notre système étatique est qu’une n’était pas pourrie à la différence de la deuxième. ce qui fait qu’une a duré des siècles alors que l’autre est sur la bonne voie pour s’effondrer sur elle même

  8. Aux dernières nouvelles, la police judiciaire parisienne estime d’après les premiers éléments de l’enquête que la cause la plus probable de l’incendie de Notre Dame serait un court-circuit électrique, pendant que le parquet interroge de son côté le personnel du chantier de rénovation pour vérifier l’hypothèse d’une éventuelle négligence humaine.
    Le court-circuit électrique pose cependant la question de la mise aux normes électriques des monuments historiques français. Sans oublier la conformité des systèmes de protection anti-incendie adéquats qui n’ont à priori pas fonctionné pour la cathédrale parisienne (si tant est qu’ils existaient). Ne parlons même pas des assurances théoriquement obligatoires pour les propriétaires de monuments privés alors que la cathédrale n’était pas assurée par l’Etat.
    La tâche bien entendu est « monumentale », sans faire de mauvais jeux de mots : il faut savoir que la France compte un peu plus de 43.000 monuments historiques (14.000 classés et un peu moins de 30.000 inscrits).
    Vu la dette et le désir de baisse d’impôts, les choses ne sont pas près de s’améliorer… 🙂

    • Vous croyez sérieusement que le circuit n’était pas aux normes et qu’en plus ce serait la cause d’un feu fulgurant sur 100 m de long en 20 minutes? Ils ont interrogé 15 ouvriers mais ont ils interrogé les ouvriers musulmans ? J’en doute fort.

      • Je n’ai pas l’habitude de baser mes jugements sur des a-priori religieux ou xénophobes…j’observe d’abord les faits avérés et s’il faut envisager des complots par manque d’informations, j’y inclus également les attaques sous faux drapeaux, histoire de rester le plus objectif possible. Les ouvriers ont tous été interrogés et l’assureur qui couvre la responsabilité professionnelle de l’entreprise sous-traitante a livré les éléments de l’enquête de son expert aux autorités ainsi que les clichés des caméras de surveillance. Les ouvriers ont respecté les procédures selon ses dires confirmés par le personnel de la sacristie. Une quarantaine de personnes a été interrogée par le parquet de Paris hier.
        Il est beaucoup trop tôt pour voir des complots ou comme l’a déclaré Mme Brigitte Macron, y voir des signes du destin.

      • @camembert electrique
        en quoi un acte criminel serait il un complot ? L terme de complot ( comme d’ailleurs les termes xénophobes, fascistes, racistes …) sont le moyen utilisé pour décrédibiliser une opinion ou un raisonnement que l’on combat Un raisonnement logique ( prenant en compte la propagande gouvernementale et médiatique) conduit à conclure que SI il s’agissait d’un acte criminel réalisé par un musulman ce serait caché au citoyen et on peut le comprendre , vu les conséquences pour les élections européennes et les risques d’embrasement. Pourquoi donc les médias et le gouvernement ne s’inquiètent ils pas des 2 actes anti chrétiens par jour et des nombreux incendies dans les églises dont les responsables sont des musulmans ?? Pensez vous honnêtement que si le dizième ou même le centième se produisait dans les mosquées ou les synagogues les médias et le gouvernement ne deviendraient pas hystériques ? Si vous le pensez c’est que votre aptitude à discerner est altérée et que , pour des raisons qui vous sont propres,vous ne pouvez voir les choses en face.

  9. @Prolux
    Merci pour votre commentaire qui met bien les choses au clair !
    La manière dont cet incendie s’est propagé sur une quinzaine de mètres de long presque simultanément signe un acte criminel.
    Attaquer l’un des symboles les plus connus de la France est significatif d’une volonté de nuire à l’équilibre même de l’Etat français.
    Il est temps de faire le ménage en profondeur dans les banlieues avant qu’il ne soit trop tard.
    Que fait le ministre de l’intérieur sinon faire castagner les gilets jaunes par la police et qui ne s’occupe pas de ce qui se passe dans les zones de non-droit des banlieues ?
    La France est au bord de la guerre civile et c’est bien désolant …

    • Mon fils puiné habite à Tokyo depuis maintenant 14 ans (nous avons célébré ce soir le onzième anniversaire de ma petite-fille) et il n’envisage pas un instant de retourner vivre en France. Il est vraiment circonspect quant aux éventuelles motivations terroristes au sujet de Notre-Dame, le monument central de la France autour duquel s’est construit avec les siècles notre pays. Un symbole entre tous les symboles. S’il s’agit d’un acte terroriste, il faudra que la Place Beauvau dont le locataire actuel est un clown s’active pour identifier les coupables car il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un acte incendiaire délibéré qui a visé ce monument en particulier.
      Si le gouvernement français n’agit pas dans la mesure de la gravité de cet évènement, il perdra ce qui lui reste de crédibilité, alors le pays s’enfoncera dans la guerre civile car les Français sont attachés à ce symbole.
      Ce qui est le plus déplorable est que l’armée a été appelée en renfort pour protéger les bâtiments de la République mais Notre-Dame n’était considérée que comme un tas de cailloux de cathos ! C’est dire à quel point le pouvoir est aux abois. Il faut que la France mette un terme à ses relations contre nature avec l’Arabie saoudite et d’autres émirats corrompus, qu’elle fasse le ménage dans ses banlieues infestées de salafistes et si ce n’est pas le gouvernement qui fait le ménage ce seront les citoyens qui le feront. Que les Français se réveillent, le pays est en danger !
      Tout le reste, les donateurs, les cons qui donnent 100 euros qui seront déduits de leurs impôts sont complices de cet acte criminel ! Et je ne parle même pas des copains milliardaires du président …

      • Vous êtes clairement dans l’émotion. Un peu de bois a brûlé et vous appelez à la guerre sainte ? Détendez-vous, il n’y a pas mort d’homme et les salafistes dans les banlieues sont infiniment moins nombreux que les dealers et tout aussi mal vus par la population. La France malgré ses 36500 églises est un pays laïc et les français ne sont pas intéressés dans leur immense majorité par la religion; les burquas, les kippas, et les croix, ça ne les fait pas rêver ; ils préfèrent pouvoir finir tranquillement leurs fins de mois avec le frigo rempli et le compte bancaire dans le vert.
        Tout le reste n’est que de la littérature pour bobos parisiens.
        Si l’état et le complexe militaro-industriel français veulent vendre des armes à des nations totalitaires comme l’Arabie Saoudite, qu’ils le fassent, ça fera grossir la richesse nationale.
        S’ils ne le font pas, les chinois, les russes, les américains, les britanniques ou les allemands se feront un plaisir de le faire à leur place.

    • @camembert électrique
      Ne voir « qu’un peu de bois brûlé  » ne reflète pas du tout la vision de centaines de millions de gens dans le monde ( dont moi même) .L’UNEF va plus loin que vous en parlant de  » délire de petit blanc « . C’est un des 5 monuments les plus visités dans le monde: ce n’est pas un hasard ( et, pour vous qui semblez matérialiste, vous pourriez au moins y voir le côté business pour la ville). Auriez vous écrit la même chose si des Chrétiens avaient brûlé la Mecque ou même le Taj Mahal ? ( tas de cailloux?) En tout cas , on peut être touché par cet incendie de façon purement rationnelle ( beauté architecture, symbole historique, grandes orgues et concerts uniques etc etc..) et non émotionnelle. N’y a t il pas de votre part ( après le coup du  » complot ») une pointe de mépris vis à vis des amoureux de Notre Dame?
      Le fait qu’il n’y ait pas de mort ne signifie nullement que ce soit un échec ( ce n’est pas toujours l’objectif!! ) : ceci témoigne de votre incompréhension de la stratégie de l’islam radical pour conquérir . Lisez les livres d’Alexandre Del Valle et vous comprendrez mieux les stratégies d’intimidation et de soumission.( livre très bien documenté) Ce qu’ils font est intelligent et efficace ( excellent rapport nombre de tués/ effet obtenu).
      La video du  » praticien  » ne démontre rien, Je ne sais pas si celle du lien ci-dessous est crédible ou pas mais elle a le mérite d’inciter à faire des expériences pour valider ou invalider certaines hypothèses et ce, sans apriori.

      quand on n’a pas de certitude sur la cause on doit aussi utiliser la probabilité : vu les centaines d’actes anti chrétiens dans des églises par an en France ( et cela augmente en nombre et en intensité) , tous commis par des musulmans ( et non des bouddhistes, juifs ou autres) et c’est la même chose dans d’autres pays ( 200 morts aujourd’hui au Sri lanka) , vu la stratégie de détruire les symboles d’autres civilisations ( statues de bouddha, palmyre…) on ne voit pas bien pourquoi Notre Dame n’aurait pu être ciblée par le terrorisme islamique.( il n’y a aucune raison à cela et c’est donc l’option n°1 qui doit être considérée à partir du moment où les causes accidentelles sont farfelues et sans fondement sérieux). Un esprit rationnel guidé par la méthode scientifique devrait privilégier la piste terroriste.

      • Un esprit scientifique juge sur des faits établis et il est du ressort des enquêteurs de la PJ et du parquet d’évaluer tous les scénarios possibles. Pour le moment, la piste terroriste et l’erreur des opérateurs du chantier de restauration sont écartées au vu de l’analyse des vidéos. Laissons faire les spécialistes avant d’accuser des musulmans ou d’autres groupes religieux.
        Je ne vais pas m’apitoyer sur un toit qui a brûlé selon toute vraisemblance à cause de responsables incompétents en matière de prévention incendie. Et comme disait Alain :  » le regret n’est qu’une tentative piteuse de modifier le passer ». Ce n’est pas en se morfondant qu’on fera revenir le toit brûlé. Cela dit, j’adore visiter les cathédrales et les églises, que j’apprécie uniquement d’un point de vue architectural et artistique, étant viscéralement athée.
        Pour ce qui est du Sri-Lanka, encore une fois, vous allez trop vite en besogne : ce pays a été victime d’une guerre civile qui s’est arrêtée il y a 9 ans et qui a fait plus de 200,000 morts et disparus entre deux communautés : les tamouls qui sont hindous, chrétiens et musulmans et le reste des habitants de Ceylan qui sont bouddhistes. De part et d’autres, il y a eu des centaines d’attentats à la bombe extrêmement meurtriers. Les derniers attentats ne sont que la suite logique d’un conflit larvé entres ces deux communautés qui n’arrivent pas à vivre ensemble depuis des siècles (les tamouls se plaignant d’être les descendants d’esclaves des bouddhistes contrôlant les plantations de thé qui auraient spolié les tamouls depuis des siècles). Je ne vois pas trop la main de Daesch dans tout ça. Mais attendons tranquillement de voir les premiers résultats de l’enquête sur ces attentats terroristes qui n’ont pas encore été revendiqués mais qui ont ciblé les églises fréquentées essentiellement par les tamouls et les hôtels de luxe fréquentés par la clientèle touristique internationale.

      • PS : l’ancien architecte responsable de la sécurité de ND est en train d’expliquer à David Pujadas que son système de sécurité est le meilleur du monde et que du chêne de 800 ans est pratiquement ininflammable. Problème : seul le chêne a brûlé (et pas la pierre) et son système anti-incendie n’a pas fonctionné (sans parler des vigiles du SSIAP qui n’ont pas été foutu de localiser les capteurs de la première alarme incendie dans l’édifice). Moi ce que je vois dans cette interview est un responsable incompétent qui essaie de s’exonérer de ses responsabilités, qui peuvent aller jusqu’au pénal d’ailleurs malgré le fait que ce monsieur soit actuellement en retraite. Des amis qui sont dans la charpente et les toitures depuis plus d’un siècle au travers d’une entreprise familiale ont écouté ce monsieur et se sont bien marrés…ils voient régulièrement brûler de vieilles toitures, et c’est d’ailleurs grâce à ça que leur carnet de commandes est rempli sur les deux prochaines années. Quiconque qui comme moi a fait des formations de sécurité (méthode DuPont par exemple) sait très bien qu’un feu, ça ne demande qu’à partir avec ou sans accélérateur, surtout dans des lieux clos susceptibles d’être l’objet d’explosions par des substances pulvérulentes naturelles (poussières par exemple) et abritant d’autres bois plus inflammables que le chêne ancestral. Moralité ; quand on est dans une usine de fabrication d’explosifs, il n’y a jamais de problèmes de sécurité, et quand on est dans des usines à productions moins risquées (AZF Toulouse par exemple) ou des édifices publics, on relâche sa vigilance, on ne met pas le paquet sur la sécurité et en accord avec la loi de Murphy, les choses finissent toujours par tourner mal, c’est juste une question de temps.

  10. Un expert de l’université de Saint Quentin en Yvelines dénonçait il y a 3 ans dans son rapport remis au CNRS le risque explosion/incendie élevé dans le toit de la cathédrale du fait de la poussière (les gens ne le savent en général pas mais les poudres comme la poussière, la farine ou le sucre sont explosifs dans certaines conditions de concentration) et de l’absence d’un système de protection incendie dans les combles :
    https://www.letemps.ch/monde/notredame-etait-danger-un-rapport-oublie-laffirmait-2016
    On commence à y voir plus clair…

    • PS : si on examine la couleur des fumées de la photo en début de billet, on s’aperçoit qu’on a du blanc (typique d’un feu sec de type A obtenu avec du bois) et de l’orange qui tend vers le jaune (feu de classe D, probablement l’acier chauffé à haute température par les flammes). Si on avait eu un accélérant de type goudrons (Rubson), paraffines de bougies, huiles ou solvants organiques, on aurait eu un feu gras de classe B ou F avec des traces de fumées noires beaucoup plus visibles.

  11. Voici donc après mûre réflexion ma théorie sur l’incendie du toit de ND de Paris.
    Les combles sous les toits ont été l’objets de turbulences de l’air qui ont mis en suspension la poussière accumulée depuis des décennies du fait du passage des ouvriers en charge des travaux de réfection. La flèche de Viollet-le-Duc en grande partie faite en métal n’a probablement pas été mise à la terre correctement, tout comme peut-être une partie des échafaudages et des tuiles métalliques. L’action du vent a crée une accumulation d’électricité statique et la concentration des poussières a atteint une valeur critique permettant par de simples arcs électriques de provoquer une explosion interne. Le toit n’étant pas muni d’évents pour pallier à ce type de risques, l’énergie libérée a enflammé les matériaux facilement inflammables sur la zone de chantier et a crée des points chauds qui couvent, rapidement détectés par une première alarme incendie. Les vigiles du SSIAP n’avaient probablement pas été formés à lire la documentation et à localiser rapidement les capteurs de fumées qui s’étaient mis en alarme. Ils ont été au mauvais endroit et on laissé le feu continuer à couver. Des ouvertures ont facilité l’entrée progressive d’air. Quand la seconde alarme a retenti une demi-heure plus tard, le feu avait suffisamment d’énergie pour commencer à attaquer la charpente en chêne. La suite, on la connaît.
    PS : pour les gens qui découvrent pour la première fois que des poussières peuvent créer des explosions et des incendies dramatiques, il n’est pas inintéressant de jeter un coup d’oeil sur les pages d’introduction d’un rapport de l’INERIS sur le sujet (juste l’introduction car le rapport fait 195 pages !) : https://www.ineris.fr/sites/ineris.fr/files/contribution/Documents/g.pdf
    C’est un truc très connu des ingénieurs qui opèrent dans les industries chimiques, alimentaires et pharmaceutiques.
    Pour la suite des travaux de reconstruction, il faudra ainsi penser à utiliser des peintures anti-feu, un CSI de dernière génération avec des caméras infra-rouges, des évents, des mises à la terre certifiées, un audit général des installations électriques et informatiques, et des moyens de lutte comme des sprinklers, des EP6 et 9 contre tous types de deux, etc… et surtout une formation accrue pour les opérateurs SSIAP.

  12. Pour conclure, ce billet illustre magnifiquement un sujet sur lequel les scientifiques devraient être en théorie protégés intellectuellement (et ce n’est pas du tout le cas), j’ai nommé le fameux biais de confirmation.
    « Le biais de confirmation, également dénommé biais de confirmation d’hypothèse, désigne le biais cognitif qui consiste à privilégier les informations confirmant ses idées préconçues ou ses hypothèses (sans considération pour la véracité de ces informations) et/ou à accorder moins de poids aux hypothèses et informations jouant en défaveur de ses conceptions. Ce biais se manifeste chez un individu lorsqu’il rassemble des éléments ou se rappelle des informations mémorisées, de manière sélective, les interprétant d’une manière biaisée.
    Les biais de confirmation apparaissent notamment autour de questions de nature affective et concernant des opinions ou croyances établies. Par exemple, pour s’informer d’un sujet controversé, une personne pourra préférer lire des sources qui confirment ou affirment son point de vue. Elle aura aussi tendance à interpréter des preuves équivoques pour appuyer sa position actuelle. Les biais dans la recherche, l’interprétation et le rappel de la mémoire ont été invoqués pour expliquer l’attitude de polarisation (quand un désaccord devient plus extrême, même si les différentes parties sont confrontées à la même preuve), de persévérance de conviction (quand la croyance persiste après que les preuves la soutenant sont démontrées fausses), l’effet de primauté irrationnelle (une plus forte importance pour les premières données rencontrées) et l’illusion de corrélation (par laquelle les personnes perçoivent à tort une association entre deux événements ou situations) ».
    Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_de_confirmation

    • J’ai lu avec intérêt votre théorie et vous remercie de l’avoir explicitée. Il faudrait la confronter avec l’expérience et voir si le cas est reproductible.
      Concernant un commentaire précédent vous faites une hypothèse de taille qui est que les enquêteurs et le gouvernement vont dire la vérité. D’un côté vous dîtes que l’architecte ne dit pas forcément la vérité pour ne pas être éventuellement indirectement en cause , ce qui est un argument recevable mais de l’autre les services de l’état ne pourraient pas mentir. Cette hypothèse n’est pas bonne compte tenu des nombreux faits ,récents ou pas ,qui nous montrent l’extraordinaire capacité des états à mentir ( au nom de l’intérêt général soi-disant). Un raisonnement logique qui débute avec une hypothèse non pertinente conduire à une conclusion erronée.Puisque l’on ne peut pas compter sur l’état pour nous dire la vérité il faut bien envisager les solutions les plus probables et les plus logiques en prenant en compte le contexte général ( et pas seulement analyser cet incendie de manière isolée).

      • Le cas est reproductible et je l’ai vécu plusieurs fois quand j’étais directeur technique en charge (en plus de la R &D) de la qualité, de l’hygiène, de l’environnement et de la sécurité de produits chimiques corrosifs vendus chez 18,000 clients en France.
        Vous avez raison sur le fait que la hiérarchie au sommet de l’état a une tendance naturelle à couvrir ses administrateurs et on peut aboutir comme pour l’affaire du sang contaminé à des chefs non responsables et à une présentation de l’affaire tronquée. Dans le privé, on a peu ou prou les mêmes réflexes protecteurs, notamment dans les grosses multinationales où la bureaucratie et la politique sont reines.
        Pour le moment, je m’en tiens aux informations « officielles » à défaut de mieux.

  13. @camembert électrique
    Il semble que je ne m’étais pas trompé pour le Sri lanka : il s’agit bien d’une attaque islamique ( groupe NTJ) , ce qui est guère étonnant vu le mode opératoire et les cibles visées. On est maintenant à 290 morts.
    Les informations  » officielles  » ne sont pas toujours les meilleures lorsqu’il y a des enjeux politiques forts ( et c’est le cas avec l’islam) : on l’a vu pour les armes de destruction massive en Irak , sans parler des mensonges sur l’Ukraine etc…
    Enfin, ce n’est pas parce que la  » théorie  » pourrait expliquer l’incendie que c’est nécessairement la cause dans ce cas précis. Pour en être sûr il faudrait beaucoup plus d’informations sur ces causes multifactorielles ( quantité et qualité des poussières, force du vent etc… tous ces critères interagissant aussi entre eux). Parfois l’analyse  » macro  » ( systémique) renseigne davantage que l’analyse micro.

  14. Attendons encore un peu car les choses sont pour le moment confuses :
    – ce groupuscule NTJ explique avoir agi en représailles de l’attentat de Christchurch (NZ) qui a fait 50 victimes musulmanes
    – la CIA explique avoir prévenu les autorités sri-lankaises qui n’ont rien fait
    – l’EI vient également de revendiquer ces attentats qui ont fait jusqu’à présent 321 morts.

    • Nous en sommes aujourd’hui à 360 morts et il semblerait qu’un groupuscule islamiste tamoul soit à l’origine de ces horribles attentats qui ont eu deux visées :
      – terroriser les chrétiens suite à l’attaque de Christchurch en Nouvelle -Zélande
      – empêcher le Sri-Lanka de se développer économiquement via les routes de la soie et le tourisme de luxe.
      Daesh serait un des commanditaire de cette attaque ayant plusieurs objectifs via des réseaux pakistanais anti-chinois et des groupuscules locaux viscéralement opposés aux cinghalais (qui comme les chinois sont majoritairement bouddhistes).
      L’affaire est donc complexe mais a eu une répercussion énorme dans la communauté chrétienne mondiale.

  15. En ce qui concerne Notre Dame de Paris, pour ce qui est de l’explication officielle, l’incendie accidentel est la piste privilégiée. Ce qui divise aujourd’hui les français est la reconstruction.
    Pour une partie d’entre eux, la reconstruction à l’identique est une obligation qui se heurte à des problèmes techniques (absence de plans détaillés des techniques de charpentage utilisées à l’époque et absence de bois d’époque…des poutres en chêne de 800 ans d’âge ne se trouvant pas sous le sabot d’un cheval).
    Un appel à concours a été lancé et j’ai été agréablement surpris de certains projets que je trouve très intéressants, et qui permettent de reconstruire le toit de la cathédrale en combinant modernité et tradition. Ainsi, des dijonnais (Godart et Roussel) ont proposé un projet de construction de la toiture en verre et en métal, permettant de garder la flèche de Viollet-Leduc et de transformer les combles en verrières permettant d’avoir une vue imprenable sur Paris et permettant la circulation piétonne de visiteurs en hauteur : https://www.francebleu.fr/infos/societe/reconstruction-de-la-cathedrale-notre-dame-de-paris-le-projet-un-peu-fou-imagine-par-deux-1555690349
    Il existe aussi des projets dans les cartons pour entièrement réaménager l’Ile de la Cité en prévision des JO de 2024. Les deux pouvant se faire simultanément et le financement d’une reconstruction de ND de Paris avec des matériaux modernes étant désormais possible et finançable d’ici 5 ans, ce qui est loin d’être gagné dans le cas d’une reconstruction à l’identique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s