Allemagne-USA : Ça va devenir de pire en pire

Capture d’écran 2019-03-25 à 22.52.12.png

L’Allemagne s’oppose ouvertement aux exigences du Président Trump de dépenser plus pour sa participation au budget de l’OTAN. L’Ambassadeur américain à Berlin criant au scandale a provoqué des appels de plusieurs partis politiques à son expulsion.

De tous les pays européens c’est l’Allemagne qui a le plus souffert de la colère de Trump depuis son arrivée à la Maison-Blanche. En deux ans les relations bilatérales entre Washington et Berlin se sont effondrées sous le poids des attaques verbales de Trump.

Trump a reproché à l’Allemagne ses pratiques commerciales déloyales dans le cas de ses exportations lucratives d’automobiles. Trump a carrément accusé l’Allemagne de trahison dans ses relations avec la Russie en matière d’approvisionnement en gaz naturel allant jusqu’à menacer de sanctions économiques les entreprises impliquées dans le projet de gazoduc NordStream 2 sous la Mer Baltique.

L’Allemagne a vigoureusement rejeté les accusations de Trump, affirmant que son industrie automobile était un investisseur important dans la création d’emplois aux USA et que sa politique énergétique relevait de sa souveraineté dans le cadre des principes objectifs du marché.

Trump n’a cessé de reprocher à l’Allemagne de ne pas assez dépenser pour ses engagements pris avec l’OTAN estimant que la protection américaine lui était suffisante. Lors du dernier sommet de l’OTAN en 2018 Trump a demandé à la Chancelière d’augmenter le budget militaire de son pays pour atteindre l’objectif de 2 % du PIB. Pendant de nombreuses années après la fin de la guerre froide les dépenses militaires allemandes ont accusé un retard de 1 % du PIB et Trump considère que l’Allemagne, la plus grande puissance économique de l’Europe, devrait doubler son budget de la défense alors qu’il a tendance à diminuer. L’Ambassadeur US Richard Grenell a ainsi dénoncé le « refus » de l’Allemagne à respecter ses engagements vis-à-vis de l’OTAN.

Grenell est en quelque sorte le torchon rouge de Trump et ce n’est pas la première fois qu’il invective l’Allemagne en des termes qu’aurait bien pu lui dicter Trump. Grenell ne cesse de critiquer le projet NordStream 2 et les relations entre l’Allemagne et le géant chinois Huawei. Ses dernières accusations au sujet de l’OTAN ont suscité la fureur des politiciens et des médias allemands. Wolfgang Kubicki, leader adjoint du Parti Démocrate Libre, a même déclaré que « un ambassadeur n’est pas censé agir comme le porte-parole d’une puissance occupante« . Le New-York Times a relevé que cette situation était la pire que l’on puisse imaginer à moins d’un mois du 70e anniversaire de la fondation de l’Alliance atlantique, une grande fête qui aura lieu à Washington mais qui pourrait être sévèrement refroidie par l’attitude négative de l’Allemagne. Sur la trentaine de pays membres de l’OTAN seuls sept d’entre eux ont augmenté leur budget militaire pour se rapprocher de l’objectif des 2 % décidé avant l’élection de Trump et celui-ci a même menacé de retirer les États-Unis de cette organisation si les membres européens ne se pliaient pas à ses exigences financières.

L’Allemagne et les autres pays européens devraient prendre au mot le coup de bluff de Trump et lui répondre : « vas-y ! ». Car en effet la présence de troupes, de missiles (y compris nucléaires) et d’avions américains sur le sol européen ne l’est pas pour protéger les pays européens mais pour projeter l’hégémonie américaine sur ses vassaux en particulier pour qu’ils ne rétablissent pas de relations normales et naturelles avec la Russie. Les pays européens doivent protester vigoureusement contre l’augmentation des dépenses militaires qu’exige Washington de leur part car à quoi sert cette dépendance pathologique aux dépenses militaires ? À l’évidence il s’agit pour les USA de tirer parti de l’économie des pays européens pour grossir les profits des géants de l’armement américain. C’est un véritable racket adossé à l’empoisonnement des relations internationales avec la Russie et la Chine organisé dans ce seul but, afin de justifier le siphonnage de l’argent public des Européens vers les grands groupes de défense américains.

Capture d’écran 2019-03-24 à 18.26.57.png

La plus grande menace sécuritaire des pays européens est la croissance massive de la pauvreté, des inégalités et des privations selon le dernier rapport de l’OCDE. Le discours alarmiste des Américains à propos de la Russie et des autres « ennemis étrangers » est une ruse grossière pour l’utilisation abusive et obscène de l’argent public des pays européens pour engraisser le colossal complexe militaro-industriel américain qui parasite totalement la société américaine elle-même. Une contradiction hautement risible est que Trump est censé être une « marionnette russe » selon ses ennemis politiques nationaux et pourtant il fait valoir le prétexte anti-russe au nom du complexe militaro-industriel encore plus que n’importe quel autre président auparavant (voir note en fin de billet).

L’Allemagne et d’autres pays européens ont bien raison d’ignorer le diktat de Trump au sujet des dépenses de défense douteuses. L’argent serait bien mieux investi nationalement dans un développement social productif et véritablement bénéfique. On sent venir une confrontation entre l’Allemagne et les USA. L’Allemagne s’est trop longtemps laissée malmener par la « puissance occupante » américaine. Avec les humiliations insultantes de Trump cette situation n’a fait que s’aggraver. Jusqu’à quel point les Allemands peuvent-ils tolérer cet abus de pouvoir des Américains ? Et ce d’autant plus que l’opposition aux diktats américains ne fait que croître dans l’opinion publique et pas seulement en Allemagne.

Traduction d’un article de Finian Cunningham, journaliste anglais, paru sur le site informationclearinghouse.info

Illustration trouvée sur le site de Mish Shedlock : petit coup d’oeil sur le complexe militaro-industriel américain en milliards de dollars.

Note. Le rapport du procureur Mueller fait clairement mention d’aucune interférence de la part de la Russie au cours du processus des élections présidentielles américaines. L’affaire est donc close, du moins pour l’instant.

8 réflexions au sujet de « Allemagne-USA : Ça va devenir de pire en pire »

  1. La productivité du complexe militaro-industriel américain me paraît sur le plan de la technologie et de l’innovation épouvantablement médiocre si on en juge par les avions de chasse (les déboires techniques du F-35 et la supériorité du SU-57 russe reconnue par le National Interest), les avions civils chez Boeing (problèmes sur le 777 et récemment les bugs informatiques du 737 Max), et enfin le fait que les russes se targuent d’avoir des missiles et des sous-marins infiniment plus efficaces. Notons que le budget russe de la défense est 20 fois plus petit que le budget US.
    On peut rajouter à cela que si les chinois et les russes arrêtent leurs approvisionnements en pièces détachées, l’armée américaine ne peut plus fonctionner comme l’a dévoilé récemment un rapport du Pentagone sur les achats et la logistique.
    Cette situation traduit ainsi une carence fondamentale dans le management industriel du complexe militaro-industriel de l’Oncle Sam.
    Cette situation nous concerne malheureusement aussi puisque Macron ayant facilité la vente d’Alstom à General Electric, cette dernière contrôle dorénavant la production des turbines qui équipent nos navires. Pire, avec le traité d’Aix-La-Chapelle, rien n’empêche plus l’Allemagne de faire main basse sur le savoir-faire français en matière de technologies militaires.

    • PS : voici le point de vue très récent du géopolitologue Pascal Boniface qui va complètement dans le sens de l’analyse de ce billet :

  2. « Note. Le rapport du procureur Mueller fait clairement mention d’aucune interférence de la part de la Russie au cours du processus des élections présidentielles américaines. »

    Non. Le rapport dit qu’il n’y a pas collusion Trump Russie. Mais :
    “The report outlines Russian efforts to influence the election and documents crimes committed by people associated with the Russian government in connection with those efforts.”

    Wishfull thinking, comme on dit… 😉

    Si Muller avait dit que les Russes étaient innocents, il signait immédiatement sa mise aux arrêts et tous ses enquêteurs avec lui, plus les Démocrates, etc…
    D’où ce texte du résumé, absolument pas clair, qui dit tout et son contraire : Effort ? Influence ? Associations ? Les analystes sérieux ont de gros doutes sur la qualité de la dite documentation des crimes et leur gravité…

      • En effet, de la part d’une société qui a construit la plus grande structure informatique pour espionner la planète entière (NSA), cette accusation sur l’influence russe ne manque pas de piquant 🙂

  3. Bah ! Dans la savane on sait que le fauve va se faire de temps en temps une antilope, tout le monde s’y est habitué. Quand le prédateur américain est en manque, il se trouve une cible à croquer.
    On est tranquilles car dans le traité de Maastrich qu’une majorité passée a fait approuver en douce par les élus, alors que les électeurs avaient dit non, il est écrit que nous sommes protégés par L’OTAN. C’est comique de voir nos dirigeants faire semblant d’être indépendants ! Ils ont vendu leur royaume contre un plat de lentilles, c’est une tradition très ancienne.
    Qu’on le veuille ou non, on l’a dans le baba…

  4. Une stratégie sur le long terme, une ligne de conduite, nécessite une structure solide pour que la-dite stratégie perdure.
    Or, nombre de signes multifactoriels montrent que l’empire U.S. n’est plus, en réalité, qu’une ombre de lui-même.
    Certes, il agit suivant, en effet, en une continuité qui pourrait donner le change, mais de cela il ne s’agit que d’une inertie, en réalité ce pays est dans un état de décadence avancé, ses déboires aéronautiques et ses difficultés de les résoudre n’en étant que l’un de ces signes les plus évidents.
    En réalité et paradoxalement les Étasunis ne sont plus un problème en soi tant qu’ils existent encore, ad minima en tant qu’empire, ce sera quand ils disparaîtront que les vrais complications débuteront, et ce jour là, ma foi, nous seront vraiment dans la merde.

Répondre à theuric Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s