AOC : hystérie écolo totale !

Capture d’écran 2019-03-13 à 16.57.27.png

Il faut aller sur le site ZeroHedge que Facebook (Fakebook) vient de censurer sur le réseau social pour comprendre dans quel niveau d’hystérie nagent les Démocrates américains *(voir note). Les démocrates, dans ce pays, sont devenus de plus en plus gauchistes avec une tendance néo-trotskyste incontestable, courant de pensée que l’on retrouve dans une multitude d’ONGs comme le Sierra Club et Greenpeace issues du mouvement hippy de la fin des années 1960. Aujourd’hui la star montante de ce mouvement hippy-trotskyste est AOC. C’est ainsi qu’on appelle désormais Alexandria Ocasio-Cortez outre-atlantique. Il ne se passe pas un jour sans que les médias main-stream lui réservent une interview car il faut maintenir la pression sur l’opinion : il en va de l’avenir de la planète toute entière.

Après les bêtes à corne qui sont dangereuses pour la climat, AOC s’en prend maintenant au taux de natalité (pourtant en chute libre aux USA) : trop d’enfants c’est mauvais pour le climat ! En brandissant un numéro de la revue de propagande écolo bien connue National Geographic daté de 1989 dans lequel se trouve un article prévoyant la fin du monde en 2001 si des mesures contraignantes n’étaient pas prises pour la protection de l’environnement elle déclara sur un live-broadcast d’Instagram, je cite :

« D’ici 12 ans le monde sera en danger. Si vous faites des enfants le monde sera détruit dans six ans environ tout simplement parce que ces enfants respireront. J’ai les évidences scientifiques ici  » (en brandissant ce numéro de National Geographic). Comme ce numéro du magazine datait de 1989 AOC renchérit en disant, je cite toujours : « si des scientifiques ont dit il y a 30 ans que le monde allait disparaître 12 années plus tard dois-je douter de la science ? La science c’est la science« .

« La mesure la plus progressiste à adopter est l’avortement systématique durant une génération pour éviter que tous ces enfants connaissent ce cauchemar apocalyptique » lui répondit en vidéo live la blogueuse Martina Bridges avec son iPhone depuis le siège passager de sa Lexus à Santa Monica en buvant un jus de concombre-citron vert.

L’opinion en général admet que, contrairement à la position progressiste de ne pas avoir d’enfants, il y a de nombreuses évidences indiquant que la plus grande richesse future est l’apparition de nouvelles têtes zélées et créatives. Les enfants nés aujourd’hui seront les innovateurs de demain, ils trouveront des solutions à des problèmes qui ne nous ont même pas effleurés.

Le chercheur progressiste Darrell Lyons de l’Université de Henshaw a déclaré au cours de ce « talk-show » Instagram : « C’est de la science de caniveau ! Citez-moi une génération qui a été améliorée par la génération suivante. C’est un mythe, Les gens naissent, ils polluent la Terre et la civilisation se meurt. Ça s’est toujours passé ainsi depuis que la Terre existe. Nommez-moi une seule personne pas encore née qui pourra résoudre les problèmes du monde, j’attends« . Et il attendit les bras croisés jusqu’à la fin du « show ».

Martina Bridges a continué dans ses imprécations verbales ainsi, je cite encore : « Le vrai progressivisme connaît la vérité : notre génération est le dernier espoir possible pour l’humanité. Nous sommes convaincus que les plus brillants esprits qui aient jamais existé dans le passé et dans le futur, ce sont les nôtres. Si nous ne montrons pas la voie, la notre, alors ce sera l’Armageddon« .

Quelle est alors la vraie solution progressiviste si ce n’est pas de ne plus faire d’enfants ? Bridges, Ocasio-Cortez et tous les autres fanatiques hystériques progressivistes du même genre pensent que la solution est de revenir à un système de gouvernement comme ceux du début du XXe siècle qui ont laissé des millions de personnes mourir et de voter pour le plus vieux candidat qui se présentera. Fait ou fiction ?

Commentaire. Les mouvements écologistes lèvent enfin le voile ! Ils avouent être d’horribles malthusiens qui osent proposer l’imposition de l’avortement voire de la stérilisation systématique pour limiter les naissances. Quel bel avenir ils nous préparent … AOC est le spécimen d’origine contrôlée de l’hystérie écologiste !

Note. Zuckerberg a finalement avoué que cette censure de ZeroHedge qui dura 24 heures était une malencontreuse erreur. Je pouffe intérieurement …

23 réflexions au sujet de « AOC : hystérie écolo totale ! »

    • Ett out autant à l’image de nombreux habitants d’autres pays; les habitants des USA ne me paraissent pas plus idiots que les européens ou les canadiens.

  1. Ces problèmes de démographie doivent bien faire rire les 100 millions d’américains qui vivent sous le seuil de pauvreté. La réponse à tant de « bullshit » est celle de l’excellent George Carlin :

  2. On peut aussi dire que Madame Ocasio-Cortez n’a pas compris la relation entre la démographie, la création de richesses et l’endettement. Plus il y a de monde au travail, et plus la richesse s’accroît, et plus on fait de dettes pour financer la croissance économique.
    Une démographie bien ajustée sert donc à faire de la richesse et à payer ses dettes dans une économie vertueuse. Ce n’est pas le cas des USA car le nombre de chômeurs augmente (100 millions de personnes sans travail); du coup, pour maintenir le niveau de vie global, on accroît les dettes de l’état (la dette publique américaine doit avoisiner les 25,000 milliards USD). Une démographie qui chute comme le voudrait Madame Ocasio-Cortez fera qu’il n’y aura plus assez de monde pour payer et il y aura alors défaut de paiement sur la dette. On peut ajouter à cela que la proportion de gens solvables est en train de chuter avec l’apparition de 3 nouvelles bulles financières qui concernent les particuliers : crédits étudiants, crédits automobiles et crédits à la consommation.
    En attendant, le budget américain est construit en dépit du bon sens : pendant que les infrastructures se délabrent à vitesse grand V (routes, ponts, bâtiments publics), et que la misère fait des ravages, l’état fédéral continue de dépenser environ 700 milliards USD pour sa défense nationale (je ne sais pas si ce chiffre inclut les 800 bases militaires américaines situées dans 177 états étrangers), chiffre à comparer aux 50 milliards USD du budget de la défense de la Fédération de Russie qui fait mieux sur le plan technologique avec beaucoup moins.
    Trump a été élu grâce aux 100 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. Réduire le budget de la défense pour s’occuper des pauvres et relancer l’emploi devait être sa priorité. Force est de constater qu’il a fait chou blanc. Ce n’est pas Madame Ocasio-Cortez, une gamine qui ne connaît rien à l’économie, qui fera mieux face à tous les lobbies qui paralysent et gangrènent la société américaine.

    • mdr, laissez encore un peut de temps à l’affreux trump pour monter à 25 trilliards de dette, et compter sur la démographie pour cramer plus de pognon public et une connerie sans nom.

      Les 3 nouvelles bulles n’ont rien de nouveau, trump n’a pas été élu par les 100 millions de sous pauvreté, et enfin si ocasio cortez ne connait rien en éco, vous devriez bien vous entendre

      « Plus il y a de monde au travail, et plus la richesse s’accroît,  »

      je crois que je vais l’encadrer celle là

      • En macro-économie, la création de richesses = PIB = somme des valeurs ajoutées = somme des chiffres d’affaires – somme des consommations intermédiaires.
        –> Pour faire du chiffre d’affaire, il faut avoir au moins un produit fini à vendre, donc in fine comme un produit ne se fait pas tout seul, on engage des employés qui conçoivent, produisent, contrôlent, expédient, vendent et comptent.
        –> On a également des acheteurs qui s’occupent des consommations intermédiaires.
        Logiquement, plus on a d’employés dans un pays donné, et plus le PIB augmente.
        Si on se contente de ne faire que du négoce comme dans la grande distribution par exemple, le nombre d’employés sera plus faible mais la logique reste la même puisqu’il faut toujours acheter, contrôler, expédier, vendre, et compter.
        « Plus il y a de monde au travail, et plus la richesse d’accroît ». CQFD.

      • Financer la croissance par la dette est une connerie sans nom, vous coller votre confort à l’asservissement de vos enfants.

        QED

      • « Financer la croissance par la dette est une connerie sans nom » : Vous me paraissez mal informé car c’est ce que font tous les états développés en ce moment. De plus, toute entreprise qui croît va voir ses banquiers pour emprunter de l’argent qui lui permettra d’acheter des machines pour produire plus. Cet l’investissement est remboursé progressivement, et en comptabilité générale, on appelle cela « l’amortissement des immobilisations ».
        J’ai comme l’impression que vous vous mêlez de choses qui vous échappent complètement.
        Mon conseil : apprenez les bases de l’économie et de la gestion comptable, il y a de très bon cours sur Web.

      • « car c’est ce que font tous les états développés en ce moment »

        En effet, le cadeau que vous faites à votre descendance pour votre petit confort, un monceau de dette, et 4 euros de dette pour financer 1 euro de croissance ne se rembourse pas, feriez bien de vous instruire, si vous aviez été autre chose qu’un salarié ce serait une évidence

      • Vous faites erreur sur erreur LOL.
        J’ai été certes cadre dirigeant dans des multinationales anglo-saxonnes mais aussi chef d’entreprise à mon compte. Là où je vous rejoindrais, c’est qu’il faut se méfier des banques comme de la peste.

  3. Un malthusien de première : le « bon » Cdt Cousteau.
    « C’est une chose terrible à dire. Mais pour stabiliser la population mondiale, nous devons éliminer 350.000 personnes par jour. C’est une chose horrible à dire, mais ne rien dire l’est encore plus. »
    Jacques-Yves Cousteau, extrait de l’interview publiée par le Courrier de l’Unesco, novembre 1991.
    .
    « Nous périrons sous les berceaux. Nous sommes le Cancer de la Terre ; la pullulation de l’espèce humaine est responsable d’une pollution ingérable par la nature. »
    Jacques-Yves Cousteau, citation extraite du livre « Le réveil de la conscience » de Jacqueline Bousquet et Sylvie Simon, 2003.

  4. Dans ce cas, AOC, c’est il me semble : Appelation d’Origine inContrôlée… Un mauvais vinaigre…
    Et dire que si les ricains le soutire, ils devront le boire.
    Dans ce cas, bonne chance.

  5. Voici pour info une analyse (intéressante mais un peu catastrophiste à mon goût) du Xerfi sur la relation entre la démographie et l’économie qui concerne l’Union Européenne…mais qu’on peut aussi dans une certaine mesure transposer aux USA (durée : 4 mn) :

      • Je reconnais là la prose de Maurice Strong et des afficionados du Club de Rome fans de dénatalité. En fait, la dénatalité pour une zone économique prospère qui a un haut niveau d’éducation constitue un problème économique comme le souligne Alexandre Mirlicourtois ci-dessus car pour faire tourner l’économie, on a besoin de personnels bien formés et donc la démographique devient un atout crucial.
        A l’inverse dans des pays pauvres où les habitants sont peu ou pas formés, la démographie est un handicap et c’est pour cela qu’on dit que l’Afrique constitue une bombe démographique qui a commencé à se déverser en Europe via la Libye. Quand le gâteau est petit et qu’il y a trop de personnes à nourrir, il y a forcément des bagarres internes et des exodes.

  6. dans les années 60 et 70 tout le monde criait au loup sur la surpopulation, et appelait à des mesures de stérilisation forcée. Seuls les magazines des catholiques de gauche Tiers-Mondistes n’étaient pas d’accord ! Ils disaient que ce qu’il fallait faire c’était aider au développement des pays pauvres, que au fur et à mesure que les pays pauvres deviendraient développés, leur natalité baisserait tout naturellement. Ben l’histoire a mdévelopperontré qu’ils avaient raison ! Tous les ays qui ont accédé à la société de consommation, éducation, loisirs, ets, ont vu leur natalité baisser et rejoindre celle des pays d’Europe occidentale,y compris les pays qui n’avaient fait aucune politique antinataliste et même le contraire, regardez sur les cartes l’évolution des taux de fécondité ! Actuellement les seuls pays qui ont gardé une natalit élevée, ce sont, ben ! ce sont les pays qui sont restés pauvres ! l’Afrique noire, l’afghanistan, le Soudan.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s