Nouvelles du réchauffement climatique global

2019-03-07200536_shadow.jpg

En raison de la sécheresse permanente – provoquée par le réchauffement climatique global – qui sévit en Californie la station de sports d’hiver de Squaw Valley n’a eu, durant cet hiver 2018-2019, qu’un enneigement de 15,5 mètres à la date du 8 mars 2019, en hauteur cumulée. Cet enneigement a été inférieur à celui de l’hiver 2017-2018 qui avait atteint 18,5 mètres.

En conséquence la station ne restera ouverte que jusqu’au 7 juillet prochain. Les jeux olympiques d’hiver qui eurent lieu dans cette station en 1960 risquèrent d’être annulés à la dernière minute en raison du faible enneigement menacé par des pluies torrentielles qui fort heureusement de transformèrent en neige, mais c’est le passé … le réchauffement climatique global n’était pas encore d’actualité.

15 réflexions au sujet de « Nouvelles du réchauffement climatique global »

  1. L’enneigement maximal de nos stations de ski dans les Alpes du nord est de 2,85 m en ce moment. C’est plus qu’il n’en faut. C’est sûr que 15 mètres, à l’échelle des USA (« American King Size »), ça doit paraître faible et inquiétant. Les pauvres.

  2. Face aux idéologues seuls les faits comptent. Les courbes des évolutions, à un endroit donné, sur de longues périodes sont plus démonstratives que des simulations de propagande. Une bonne solution, malheureusement impossible à mettre en œuvre serait de rendre imprescriptible le délit de mensonge scientifique. On verrait bien quelques climatologues autoproclamés et menteurs au pilori, et des états condamnés à rembourser les fonds escroqué. On peut toujours rêver !!!

  3. La dernière ânerie que je viens de lire sur le Web à propos du réchauffement climatique s’appelle « le syndrome de la grenouille bouillante » : les gens ne se rendent pas compte du réchauffement car il est progressif et ces derniers s’y habituent. Ce concept d’une sagacité extrême a été pondu par des universitaires californiens : https://www.ucdavis.edu/news/tweets-tell-scientists-how-quickly-we-normalize-unusual-weather

  4. L’accroissement de la sècheresse en Californie ne provient que de la trop grande exploitation des nappes phréatiques réduisant mécaniquement la pluviométrie par la diminution de l’évaporation des arbres: celle-ci, en effet, quand il y a un manque de pluie, génère en même temps une augmentation de l’humidité de l’air en altitude et ralenti l’air marin chargé d’humidité, ce qui accroit la masse nuageuse.
    Si les nappes phréatiques, en de telles régions chaudes, se vident, les arbres ne trouvent plus d’eau en profondeur, se dessèchent, l’humidité maritime ne se transforme plus en nuage, les forêts flambent et, bientôt, le désert remplace une végétation luxuriante.
    En tout cas c’est l’un des souvenirs que je peux avoir de mes trois années en école horticole sanctionnées par un C.A.P. …

  5. Brève de comptoir : Ottawa, qui se trouve à la même latitude que La Rochelle à la louche, a eu un cumul de neige d’environ 2 mètres cet hiver. Une personne âgée a passé quelques semaines bloquée chez elle dans cette ville du Québec et a été récemment secourue…elle a réussi à survivre grâce à ses réserves de nourriture et en se rationnant :
    https://fr.sputniknews.com/insolite/201903101040309034-ottawa-neige-blocage-canada-police/
    J’en conclus que décidément, le « réchauffement climatique » est fâché avec l’Amérique du Nord…

    • Si je comprends bien, selon ces chers physiciens, ZELLER et NIKOLOV, la température d’une planète dépendrait uniquement de deux variables (sa distance au soleil, et sa pression atmosphérique qui elle dépend de son volume, et de la masse de la planète) et une relation serait capable de prédire la températures moyenne au degré Celsius près. On a donc une équation d’état combinant les variables thermodynamiques classiques T, P, m, V (exemple, l’équation des gaz parfaits : PV = nRT). Cela a du sens si tant est que l’équation d’état s’applique à un système en équilibre (ce qui peut se discuter pour un système planète + milieu extérieur). Selon ces auteurs, la composition de l’atmosphère n’influe pas, seul le gradient adiabatique est important. Ce qui peut aussi aisément se comprendre comme régulièrement indiqué ici par Jacques Henry.
      Comme également souligné par François GERVAIS, le CO2 n’a pratiquement aucun effet, on serait déjà en situation de « saturation » de la chaleur absorbée par ce gaz rare sur Terre.
      Tout cela est bien beau et bon mais on a quand même envie de voir la fameuse équation d’état de Zeller et Nikolov 🙂
      Si c’est confirmé par les pairs, alors ce sera un énorme coup de pied au cul des réchauffistes.

      • En effet, il faudra attendre de voir les équations et surtout les rapprochements avec les grandes variations du passé avant de faire des prédictions sur le LONG terme comme ils disent.
        A suivre …

      • Excellent, merci !
        Je vais regarder ça tranquillement d’ici ce soir 🙂
        Le ton de cet article de 2011 est donné dans l’abstract :
        « (…) Grâce à une nouvelle analyse des climats planétaires du système solaire, nous montrons que la nature physique de ce que l’on appelle l’effet de serre est en réalité un rehaussement thermique induit par la pression (PTE), indépendant de la composition chimique de l’atmosphère. Ainsi, le rayonnement infrarouge en aval (rayonnement à effet de serre ou à contre-courant) est un produit de la température atmosphérique (maintenu par le chauffage solaire et la pression atmosphérique) plutôt qu’une cause. En d’autres termes, nos résultats suggèrent que l’effet de serre (GH) est un phénomène thermodynamique et non un phénomène radiatif comme on le suppose actuellement. (…) ». Sympathique comme tout comme entrée en matière.
        Je pense que Jacques Henry va boire du petit lait en lisant ça 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s