Les plus importants acteurs commerciaux à l’export : l’Allemagne en tête !

Capture d’écran 2019-03-08 à 18.35.09.png

Pour la première fois depuis des dizaines d’années les barrières douanières s’accroissent dans le monde entier. Les négociations du Brexit ont créé un environnement d’incertitude et depuis l’élection de Donald Trump des mesures pénalisantes sur les importations vers les USA d’acier et d’aluminium en provenance d’Europe, les sanctions américaines unilatéralement décidées par Washington à l’encontre de l’Iran et de la Russie ont encore aggravé ce climat d’incertitude avec également la Chine maintenant dans le collimateur de la Maison-Blanche.

Dans ce paysage économique la carte ci-dessus est instructive à plusieurs égards. Si la guerre commerciale décrétée par les USA dans le cadre du programme « America First » de Donald Trump, parmi les 10 principaux pays exportateurs dans le monde la moitié sont des pays européens. Le Japon et la Corée sont des pays de facto contrôlés par les USA – ce sont deux pays qui depuis la fin de la seconde guerre mondiale, pour le Japon, qui accueille et entretient quelques 50000 militaires américains et la Corée, truffée de bases américaines équipées d’armes de destruction massive – il est peu probable que les Américains surtaxent les produits exportés par ces deux pays vers le leur. Les gros morceaux ce sont la Chine + Hong-Kong avec 2813 milliards de dollars d’exportations vers le monde entier et le suivant sur la liste est … l’Allemagne ! On peut s’attendre à quelques frottements entre les Allemands et les Américains dans les prochains mois surtout au niveau des exportations allemandes de véhicules automobiles. Le cas de l’Allemagne a de quoi faire nerveux Donald Trump car il ne peut que constater que chaque Allemand (83 millions) produit à l’export 18000 dollars chaque année (2017) alors que la performance américaine n’est en comparaison que de 4730 dollars chaque année, quatre fois moins que l’Allemagne, et deux fois moins que la France ! Il y a carrément de quoi énerver Donald Trump. Conclusion l’Allemagne est la cible de l’occupant de la Maison-Blanche et ceci explique en partie pourquoi le gazoduc Nordstream-2 préoccupe au plus haut point les USA.

Et comme les USA, au final, contrôlent l’Europe comme ils contrôlent d’ailleurs le Japon et la Corée alors tous les coups tordus de la propagande font que par exemple le Danemark s’inquiète de la mise en place du gazoduc Nordstream-2. C’est une vraie blague !

Source : HowMuch.net

2 réflexions au sujet de « Les plus importants acteurs commerciaux à l’export : l’Allemagne en tête ! »

  1. Voici un extrait d’une des dernières analyses à chaud de Marc Fiorentino sur les USA, l’UE, l’Allemagne et la Chine :
    « 3.3% seulement. C’est la prévision de croissance mondiale de l’OCDE. Contre 3.5% de croissance attendue il y a encore quelques semaines. C’est principalement la zone euro qui ralentit.1% de croissance attendue seulement en 2019. L’OCDE prévoyait encore 1.8% en novembre…L’Allemagne marque le pas brutalement avec une croissance à 0.7%.
    TRUMP SE PREND UNE CLAQUE : une claque magistrale.Sur un des sujets qu’il a choisi comme cheval de bataille. Le déficit commercial. Il a explosé en 2018. 621 milliards $. Le plus fort depuis 2008. Une hausse du déficit de 18.8% pour le seul mois de décembre.
    LA CHINE EN PREMIÈRE LIGNE : le déficit avec la Chine explose. 419 milliards $. Une hausse de 43.6 milliards $ sur l’année. Cela ne va pas être simple à assumer, ni à expliquer pour Trump.
    Et il va falloir un sacré bon deal commercial pour inverser la tendance ou seulement ralentir la progression. Good luck with that ».
    Donc les USA ont ciblé l’Allemagne et la Chine comme leurs nouveaux ennemis. Manque de bol, la Chine a bien analysé les technologies allemandes et aujourd’hui sait faire les produits qu’elle achetait en masse aux teutons : les robots de fabrications industrielles. L’Allemagne est ainsi à l’agonie avec une économie à la ramasse et deux gros prédateurs sur les bras, sans compter les soucis qu’elle a avec la Deutsche Bank et la Commerzbank qui devraient faire sauter le pays en cas de crise de solvabilité. On comprend mieux maintenant le pourquoi du comment du traité d’Aix-La-Chapelle signé en catimini avec Macron.

    • PS : les américains (Trump donc) expliquent à qui veut l’entendre que les allemands sont des partenaires non fiables et fourbes car ils exportent beaucoup de voitures de luxe chez eux sans contreparties et ne paient pas leur quote-part pour financer l’OTAN (dont je ne comprends d’ailleurs toujours pas la raison d’être de nos jours). Problème : les banques américaines en 2008 ont camouflé en bonnes organisations mafieuses leurs emprunts toxiques (non remboursables) dans des produits financiers prétendument sûrs (« subprimes »); l’Allemagne est le pays qui en a acheté le plus et cette fausse monnaie pèse maintenant pour plusieurs milliers de milliards d’euros dans leurs comptes.
      Alors finalement, qui est le bon et qui est le méchant ? Les américains ou les teutons ?
      Les allemands qui ont fait boire le bouillon aux grecs et aux autres pays du sud (après que les vautours de Goldman-Sachs leur aient fait les poches, et pendant la période où un Wolfgang Schäuble -outrancièrement intransigeant- était aux manettes des finances du pays) doivent se sentir un peu seuls en ce moment…et doivent regretter de n’avoir pas profité d’avoir eu une économie excédentaire pour se faire des amis fiables en Europe. Le retour de bâton se promet d’être plutôt violent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s