La situation économique mondiale est en pleine mutation

Les gesticulations de Donald Trump au sujet du fameux mur à 5 milliards de dollars pour prévenir l’immigration « latino » n’est qu’un enfumage qui dissimule un malaise beaucoup plus profond des USA, de son intelligentsia aussi appelée le « marigot », et d’une grande partie de la corporation de juristes et autres avocats d’affaires de Manhatan ou de Washington sans oublier l’ultra-puissant complexe militaro-industriel. Trump, l’homme d’affaires aux 1000 procès se moque de tout cela. Il est pragmatique car pour lui il s’agit avant tout du redécoupage géo-économique qui se recentre sur l’Asie sous l’impulsion de la Chine consistant à dédollariser l’économie de cette région. Alors que le Forum de Davos va sévir la semaine prochaine, il n’y aura que très peu d’observateurs chinois ou russes, paut-être aucun (je ne suis pas introduit dans ce milieu mafieux) mais il sera question à part le climat de cette emprise du yuan sur l’économie de l’Asie et le rapprochement entre la Russie et la Chine.

Trump a dit qu’il n’irait pas à Davos non plus ! Et pour cause, il n’a rien à y faire puisqu’il fait désormais cavalier seul sur la scène économique internationale, sa seule préoccupation étant cet abandon du dollar par la Russie, la Chine et bientôt l’Inde, l’Indonésie, le Pakistan et d’autres pays qui suivront inéluctablement comme le Vietnam et peut-être bien le Japon qui a déjà mis en place il y a plus de 3 ans des accords de swap yen-yuan pour « huiler » les échanges commerciaux sino-nippons. C’est la seule raison justifiant ce que les médias appellent la guerre économique entre la Chine et les USA mise en place par Donald Trump, c’est le dernier sursaut impérialiste américain. Il n’y en a pas d’autre et la partie est perdue d’avance au profit de la Chine.

Pour les initiés internationaux, l’affaiblissement du rôle du dollar au niveau mondial signifie que l’une des armes américaines de domination du monde est également affaiblie et c’est pour eux très fâcheux !

Ce que Trump a réussi à faire en deux ans est le rapprochement entre la Russie et la Chine. Le centre économique mondial s’est déplacé et les bourses de Shangaï, Shenzen et Hong-Kong vont dominer le marché financier de la région qui sera en peu de mois totalement dédollarisé. Certes cette période de transition va conduire à un ralentissement économique – il faudra s’adapter à la nouvelle situation – mais il sera passager et la croissance resurgira alors mais certainement pas en Amérique du Nord et encore moins en Europe. Les USA, selon le souhait de Donald Trump, se replieront encore plus sur eux-mêmes et continueront à vivre péniblement malgré le malaise social grandissant. La puissance économique devenue zombie qu’est l’Europe sera celle qui subira de plein fouet cette nouvelle donne géo-économique, prisonnière de l’euro et de la Commission de Bruxelles qui décidément est incapable de détecter le bouleversement qui se met en place.

Ce n’était qu’une brève réflexion qui n’engage que moi-même …

16 réflexions au sujet de « La situation économique mondiale est en pleine mutation »

  1. Découvert ce Post https://www.facebook.com/apatrick/posts/10100902776405671 d’une ingénieure civile spécialisée en structure et particulièrement la construction de murs. Elle doute de l’efficacité du mur, arguments techniques à l’appui.
    Ce qui donne du crédit à cette ingénieure est qu’elle n’est pas une anti-Trump primaire ni une islamo-gauchiste démocrate.
    Bref, elle semble avoir raison, ce qui me fait penser effectivement que ce mur cache un autre objectif, Donald Trump n’étant pas un idiot.

  2. Cet ingénieur a ses raisons, peut-être faut il faire comme les Espagnols à Ceuta :
    « La barrière a été construite par l’Espagne à partir de 2001 pour un montant de 30 millions d’euros, payée en partie par l’Union européenne. Longue de 8 km, elle se compose de clôtures parallèles, couronnées de barbelés. Des postes de surveillance sont répartis le long de la barrière et des routes entre les clôtures permettent le passage des véhicules de surveillance de la Garde civile. Un réseau de câbles souterrains est relié à des capteurs électroniques de bruit et de mouvement. La barrière est équipée de systèmes d’éclairage de forte puissance et de caméras vidéo de vision nocturne. La hauteur des clôtures de la barrière a été ultérieurement portée de 3 à 6 m, sous les auspices de Frontex, l’Agence européenne de protection des frontières extérieures, qui coordonne les moyens des États membres. La barrière de Ceuta a rendu beaucoup plus difficile le franchissement de la frontière, si bien que de nombreuses personnes tentent de gagner illégalement le territoire espagnol en franchissant le détroit de Gibraltar à partir des côtes marocaines ou les îles Canaries à partir du Sénégal »
    Ça coûterait peut-être moins cher qu’un mur en béton. Trump finira par l’avoir « son mur » malgré les démocrates.

  3. Elle donne 2 arguments (hors le lien)
    – les inondations
    – les règles d’environnement
    Pour le second, c’est comme si on disait que tel avion ou bateau de guerre était refusé parce qu’il consommerait trop ou serait trop polluant ! Drole.
    Pour le premier, je crois que son coté « ingénieur » a pris le dessus sur sa bonne foi. Il faut dire que le débat est poussé à un niveau d’argumentation délirant aux US. Par exemple, des journalistes reprochent à Trump d’avoir menti à ses électeurs parce qu’il -selon eux- aurait promis de construire un mur tout du long en béton (la définition d’un mur, au premier degré). Franchement, il me semble évident que lorsque Trump parlait de béton, c’est pour dire à quel niveau il voulait montrer l’efficacité de la barrière, en sachant que dans l’imaginaire, un mur en béton est plus solide qu’un grillage en fer supérieur à une palissade en bois.
    Il y a ce qu’on peut exprimer en quelques mots dans un discours et la réalisation bien plus longue et complexe. Fallait-il qu’il explique les plans de chaque kilomètres ?

    Sa solution par l’utilisation des drones me semble intéressante, mais comme ingénieure, elle n’y connait pas vraiment comment un passage sera vraiment traité après l’alerte. Pense-elle à des drones « immobilisateurs » ?

    En fait, le « mur » doit être compris comme un obstacle physique, qui ralenti avec efficacité une immigration illégale. Et franchement, y voir autre chose me semble faire preuve de la même foi que celle des Canadiens bien éloignés dans leur nord.

    Pour rappel, le « rideau de fer » était très efficace. Je me rappel avoir vu un reportage qui disait qu’il avait été systématiquement amélioré depuis sa mise en place par la RDA.

  4. Trump est qualifié de traître, d’agent russe par tout l’establishment progressiste occidental. Pourquoi ? Parce qu’il a qualifié les Russes et les Chinois d’adversaires plutôt que de nuisances à détruire !!
    – Obama : « la Russie n’est rien … entre Ebola et le RCA »,
    – La Chine est glorifiée pour être le nouvel héraut du globalisme et de la lutte contre le RCA. On peut constater qu’après 8ans d’Obama, son bilan sur la gestion désastreuse de la zone Pacifique a été prestement caché…

    Je crois qu’il y a une vraie confusion sur qui fait quoi, et les vrais « méchants ».

    En fait, je crois qu’il y a 2 causes émotionnelles à ce qu’on peut appeler le TDS (Trump Derangement System) – la critique « à mort » de Trump :
    1/ ceux qui croient dur comme fer au RCA, pour l’alarmisme ou pour la justification de la transition (énergie, sociale, globalisme).
    2/ ceux qui ont une opinion faite (qui est le méchant) sur la situation au proche orient et qui lui reprochent ses propos tranchés.
    Tout le reste des critiques contre Trump resterait du domaine de la politique, càd un minimum de rationalité.

    • Tout-à-fait de votre avis, Trump est juste une personne qui veut la peau du l’état profond américain, donc tous les lobbies qui tapent dans les caisses de l’Etat pour leurs intérêts propres. Rappelons-nous par exemple que les américains ont payé très cher la crise bancaire de 2008 (et nous aussi d’ailleurs) et l’argent est parti ailleurs, enrichir une oligarchie financière mondialiste, pendant que des centaines de milliers de familles américaines devenaient du jour au lendemain SDF. C’est ultra-violent.
      Trump est juste un souverainiste qui a une légitimité électorale.
      Après on aime son style ou pas. Personnellement, ce n’est pas ma tasse de thé.
      Pour le moment, il a de bons résultats. Reste ce que a va donner dans la durée.
      Mais il n’est clairement pas le patron dans son pays, contrairement à Poutine ou à Xi JinPing.

  5. L’analyse de Jacques Henry est courte mais pertinente.
    En effet, si on retraite les statistiques du BLS américain, on aboutit sensiblement à ce qu’Olivier Delamarche a déjà indiqué : environ 100 millions de personnes aux USA en âge de travailler sont sans travail officiel, soit un tiers de la population. De plus, les américains aujourd’hui créent environ 1 $ de PIB pour 4 $ de dettes environ. Pas génial quand il faudra passer à la caisse pour payer l’addition. Le complexe militaro-industriel de l’oncle Sam est devenu un système totalement improductif quand on regarde par exemple les armes russes de dernières génération produites avec des budgets 200 fois plus petits qui n’ont pas d’équivalents américains, ou les gros problèmes techniques insolubles du F35 qui coûte les yeux de la tête.
    Conclusion : les USA tels qu’ils sont aujourd’hui sont foutus.
    Pour l’UE, c’est le début d’une pente drôlement savonneuse : la Grèce est en coma dépassé, le Portugal va de grève générale en grève générale, l’Espagne est en pleine scission sur fond de crise économique, l’Italie malade d’un euro trop cher et d’une sur-immigration subsaharienne imposée est vent debout contre Bruxelles, la France pas mieux loties et le peuple est dans la rue pour une fois, le Brexit sera hard au Royaume-Uni et cela risque de faire imploser les traités européens, les gilets jaunes commencent à envahir l’Europe du Nord et l’Europe de l’Est.
    Conclusion : l’UE telle qu’elle est aujourd’hui est également foutue.
    La Russie malgré les sanctions a sorti des indicateurs économiques impressionnants pour 2018 et s’est débarrassée de ses réserves de dollars au profit de réserves d’or qui tutoient celles de France ou de l’Italie. La Russie a l’avantage d’être le plus grand pays du monde avec le plus de richesses naturelles pour une population qui ne dépasse pas celle du Japon. Ca aide bien.
    La Chine, malgré des dettes importantes -mais qui ne sont détenues que par l’état chinois- continue sa croissance en stimulant sa consommation intérieure et en réorientant une partie de ses exportations sur l’Afrique grâce aux routes de la soie et au financement de nombreux états africains. Le pétro-yuan est convertible en or désormais. Si les USA continuent leurs menaces, la Chine pourra prendre des mesures de rétorsion comme le blocage de la vente de terres rares, et c’en sera fini de l’électronique américaine (militaire et civile). Mais on n’en est pas encore là.
    Conclusion: l’avenir est comme le soleil, on dirait bien qu’il se lève à l’est.

    • Dans ce contexte le rapprochement avec l’Allemagne (traité d’Aix la Chapelle) est-il une réelle opportunité face à ces mastodontes Chine, USA, Inde ?
      Ce n’et certainement pas l’Europe à 28 la bonne solution.

      • Le futur traité vassalise la France car elle offre à l’Allemagne sur un plateau en argent l’armée, la diplomatie et la recherche françaises sans rien en retour.

    • Je pense que l’humour n’est pas de mise ici car il s’agit de l’abandon de la souveraineté de la France -déjà transmise à la commission de Bruxelles- et maintenant à l’Allemagne. La France est en faillite et elle a besoin des marks allemands pour renflouer son économie à bout de souffle. « Je te file trois bombes et tu me donnes 20 milliards. C’est ça l’objet de ce traité et je ne pense pas que les gilets jaunes comprennent dans quelle mesure ils sont sur le point de se mener en bateau car jamais Macron ne leur avouera qu’il ne peut plus rien faire. C’est Berlin à Paris et il faut en prendre conscience ! C’est un nouveau Rethondes et il faut en prendre conscience.

      • On peut rajouter que ce mariage de la carpe et du lapin entre l’Allemagne et la France est condamné dans l’oeuf dans la mesure où la bonne santé économique de l’Allemagne procède de l’artifice comptable : la Commerzbank et la Deutsche Bank sont sur le point d’imploser avec des créances pourries à hauteur de plus de 40 fois le PIB allemand. C’est hallucinant. Personne n’en parle. Il était question de fusionner les deux banques, en espérant que la fusion guérisse ces deux banques au bord de la faillite. Autant greffer le foie d’un cirrhotique sur une personne souffrant de leucémie. Les politiques font le pied de grue en se disant que « it’s too big to fail ». Sans compter le fait que la Bundesbank a contracté une dette vis-à-vis de l’Europe du sud d’un montant non négligeable (un bon demi-millier de milliards d’euros au bas mot). L’Allemagne est condamnée par son système bancaire, ce n’est pas une annexion économique de la France qui résoudra ce problème.
        La moindre perturbation un peu violente sur ce système en équilibre métastable (par exemple l’éclatement d’une bulle spéculative en provenance des USA) aura donc des effets dévastateurs sur l’Allemagne, et obligatoirement sur tous les états membre de l’UE. En attendant, l’Allemagne avec ce traité pourra faire des économies sur ses structures et son industrie de la défense qui ont été mis au pain sec et à l’eau depuis des décennies (l’armée allemande est dans un état de décrépitude consternant) et se servira de la plateforme française pour développer ses ventes d’armes et de matériels de défense en UE, en Afrique et au Moyen-Orient via les deux chancelleries. Pas sûr que cela suffise à atténuer les chocs à venir. En tous cas, la France n’a pas grand chose à gagner en retour si ce n’est une protection provisoire de l’Allemagne qui contrôle Bruxelles en cas de dérapages budgétaires. Si le choc attendu est amoindri par des mesures drastiques des banques centrales (qui iront jusqu’à vendre du patrimoine national et taper dans les comptes courants), l’Allemagne et la France profiteront de cette « coopération » pour relancer une UE centralisée avec moins de pays « pauvres », mais toujours sur les même bases. C’est la vision de Macron et de Merkel qui sont des globalistes.
        J’ai bien conscience que ce tableau n’est pas des plus optimistes mais entre regarder la réalité puis faire des calculs de probabilités d’un côté et idéaliser une situation critique d’un autre, j’ai fait mon choix : quand les constantes vitales d’un malade commencent à se dégrader, on l’envoie se faire soigner aux urgences plutôt que d’ignorer son problème et aller au restaurant se taper un bon gueuleton au prétexte qu’il faut voir la vie en rose …:)

    • Je vous conseille aussi cette vidéo de Jovanovic :

      On peut aimer ou pas le style de cet analyste financier mais il a aussi les idées claires. Il pense que l’ensemble de la dette de la France : Etat + entreprises publiques + hôpitaux + communes, départements, régions + autres hors-bilan = 4,5 fois le PIB alors que l’épargne des particuliers ne représente que 75 % de ce PIB. Cette dette globale est détenue à plus de 60 % par des non-résidents. Pour Jovanovic la situation de la France est plus critique encore que celle de la Grèce, bonne année 2019 !

      • Merci pour cette interview que je viens de visionner avec intérêt. Je connaissais Jovanovic et j’apprécie ses analyses sans fioritures. J’ai essayé de trouver une faille dans son argumentation et je n’ai rien trouvé qui cloche; voici mon résumé perso de cette interview très « punchy » de la part de ce journaliste, économiste écrivain qui va sur le terrain :
        1 – La dette réelle de la France : 2000 milliards officiels + 4000 milliards en hors bilan pour la retraite des fonctionnaires, hors dettes régions, particuliers et entreprises, donc 8000 à 10.000 milliards (estimation de Jovanovic) : très plausible (soit environ 5 fois le PIB).
        2 – L’inflation est truquée et tutoie les 5 % par an : OK; Delors a désindexé les salaires de l’inflation dans les années 80 : OK ; les banques contrôlent les politiques et les médias : OK.
        3 – Macron = menteur : OK, Edouard Philippe = stupide : OK, Castaner = psychorigide : OK, Juncker = poivrot : OK.
        4 – Forte dépendance de la France vis-à-vis des Allemands et de Bruxelles : OK; pas de représentation fidèle du peuple : OK; nous vivons en réalité dans une dictature soft : OK.
        5 – On est dans une situation pré-révolutionnaire : OK ; l’UE est condamnée : OK.

        Conclusion : voila donc une vidéo que tout le monde devrait regarder 🙂

  6. @Camembert
    Nous sommes sur la même longueur d’onde. Ce que j’apprécie chez Jovanovic est son franc-parler et c’est la raison pour laquelle il est interdit de séjour sur les grands médias papier et audio-visuels comme d’ailleurs Asselineau. Je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve mais je suis pessimiste non pas pour moi mais surtout pour mes petits-enfants.
    Mon plus jeune fils a émigré au Japon il y a maintenant près de 14 ans et il ne reviendra certainement pas en Europe. Il y a 20 ans j’habitais à Port-Vila et si je n’avais pas été confronté à des difficultés commerciales liées aux fluctuations du marché des produits que j’exportais j’habiterais toujours au Vanuatu et je serais peut-être beaucoup plus heureux et à l’aise financièrement. Quand vous constatez que 450000 jeunes diplômés espagnols ont quitté le pays depuis la crise de 2008 il faudra au moins une génération pour que ce pays retrouve son niveau intellectuel et par conséquent créatif. Cette tendance existe aussi en France : les diplômés quittent l’Hexagone. C’est un problème extrêmement grave pour l’avenir.
    Je suis avec soin l’actualité française et j’ai découvert cette augmentation de la CSG sur les retraites. Savez-vous qu’en Espagne les retraites complémentaires constituées à titre onéreux ne sont pas imposées sauf si elles dépassent le plafond de 24000 euros par an car ce serait contraire à la constitution. Je pense qu’il devrait en être de même en France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s