Un coup de chapeau à Emmanuel Todd

Capture d’écran 2019-01-11 à 21.12.55.png

La première interview d’Aude Lancelin après avoir été limogée de l’Obs a été d’accueillir Emmanuel Todd sur le plateau de sa chaine de télévision Le Media et j’ai « récolté » dans le cours de cet interview quelques pépites qui préfiguraient ce qui devait arriver, la révolte des Gilets jaunes, sans qu’Emmanuel Todd en ait – le 19 février 2018 – eu vraiment conscience. Il faut dire pour comprendre la signification de ce billet, je dirai à la gloire d’Emmanuel Todd, que celui-ci a osé prévoir la chute du bloc soviétique en 1976 alors qu’il était jeune doctorant à l’Université de Cambridge. Son ouvrage lui valut d’acerbes critiques mais suscita aussi la curiosité en particulier de la CIA. Je me trouvais à l’époque en Californie, à UCLA, et mon patron de recherche m’avait déclaré que jamais les Etats-Unis n’abandonneraient Berlin et que cet affrontement entre ce que l’on appelait alors les « deux blocs » était somme tout salutaire pour la paix mondiale.

Bref, Todd eut un trait de génie et il a ensuite prévu les « printemps arabes » en raison de l’alphabétisation croissante des populations de ces pays comme la Tunisie ou l’Egypte et il a continué dans cette veine de visionnaire en prédisant la chute de l’Empire américain dont on ne peut que constater la déliquescence tant au niveau de la situation de l’emploi (90 millions de personnes en âge de travailler et survivant avec quelques petits « boulots » payés à l’heure le plus souvent au « black ») ou l’augmentation de la criminalité et du nombre de décès par overdose d’héroïne ou de fentanyl (20000 morts chaque année) et ces stastistiques pour un essayiste qui a travaillé durant de nombreuses années dans le meilleur centre mondial d’études démographiques (l’INED) ne trompent pas.

Pour Todd la démocratie c’est voter pour la mise en place d’un gouvernement attentif aux souhaits des citoyens. Or à l’évidence ce n’était pas le cas pour lui en février 2018. Todd ajoutait avec ironie que si voter c’est mettre en place des politiques attentifs aux besoins des citoyens, alors la Russie est un pays plus démocratique que l’Europe ! Quand Aude Lancelin l’a « branché » sur les classes supérieures dirigeantes Todd a réagi en déclarant (je cite) qu’il fallait qu’il y ait un vrai débat avec les forces contestataires au sujet de l’origine du mal économique et social français. Pour Todd Macron ne comprend pas la situation économique dans laquelle se trouve la France de par son appartenance à la zone euro. C’était en février 2018 et Todd pressentait sans en avoir réellement conscience que le malaise social allait se manifester dans la rue et les ronds-points.

À propos de ronds-points il faut rappeler que le moindre de ces monuments routiers coûte au bas mot au moins 1 million d’euros s’il n’est pas décoré par un structure métallique repoussante qui alors augmente significativement son coût mais a rempli les poches d’un pseudo-artiste ami du maire ou du conseiller général du coin. C’est l’Europe festive, solidaire et résolument attachée à la sécurité routière. Mais aujourd’hui les ronds-points servent de lieux de rassemblement contestataire car les automobilistes en ont assez de servir de vache-à-lait pour le gouvernement. Ici dans l’archipel des Canaries il y a aussi des ronds-points, Europe oblige ! Et ce que Todd a souligné est un fait indéniable. Les États « cigales », France, Italie, Espagne, Portugal et Grèce, aux yeux de l’Allemagne et des Pays-Bas, ne respectent pas les engagements du traité de Lisbonne. Mais ces pays sont prisonniers des règles de Bruxelles et de la banque centrale européenne. Alors, selon ces directives, il faut encore plus imposer le peuple, la majorité, pour réduire les déficits et se conformer aux règles des traités qui ont été signés par des représentants que ce même peuple a élu.

Il n’est pas difficile de comprendre qu’il y a comme une odeur de guerre civile qui se profile en France, mouvement qui pourrait bien faire tache d’huile dans les pays catégorisés « cigales » par l’Allemagne mais aussi en Belgique qui est également un pays dont la pression fiscale est insupportable pour les habitants. Aux dernières nouvelles l’économie allemande s’effondre pour diverses raisons. L’ami américain a imposé aux Allemands les sanctions à l’encontre de la Russie puis de l’Iran. Un désastre pour l’économie allemande. De plus la politique énergétique qu’a choisi l’Allemagne va la conduire au désastre, c’est très clair. Alors les petits retraités allemands qui paient l’énergie électrique deux fois plus cher qu’en France, par exemple, pourraient bien se rebeller aussi … Comme a coûtume de le dire H16 en conclusion de ses billets relatifs à la France « ce pays est foutu », il devrait aussi élargir sa vision à l’Europe et comme l’a aussi prédit Emmanuel Todd « l’Europe est foutue » …

https://www.youtube.com/watch?v=nWsqj6PVIUA

8 réflexions au sujet de « Un coup de chapeau à Emmanuel Todd »

  1. Bonjour Jacqueshenry! je savoure toujours vos billets, surtout sur le pseudo « réchauffement climatique », mais pourquoi toujours cet anti-américanisme primaire? croyez moi ce n’est pas nécessaire! Amicalement à vous, Daniel.

    • Mais je ne suis pas anti-américain, je ne fais que constater ce que décrivent les statistiques des institutions respectables que sont le BLS (Bureau of labor statistics) et le CDC (Center for Disease Control) qui suit les ravages de la drogue aux USA. Ce n’est un secret pour personne.

      • Merci de votre réponse jacqueshenry! j’ai bien noté! pour la drogue certainement,pour le reste à voir. Au plaisir de vous lire encore, amicalement à vous, Daniel.

  2. Très intéressante l’interview d’Emmanuel Tood, du coup j’ai commandé sur Amazon deux de ses ouvrages : Le Mystère Français et l’Illusion Economique. Et je compte continuer par « La Chute de L’Empire » car je ne crois pas à la chute de l’Amérique, surtout depuis que Trump est au pouvoir pour deux mandats.
    « Emploi, les statistiques d’octobre et novembre ont en outre été revues en hausse, de 58.000 au total. Sur l’ensemble de l’année 2018, l’économie américaine a créé 2,6 millions d’emplois, après 2,2 millions en 2017.
    Le salaire horaire moyen a augmenté de 11 cents, soit 0,4%, en décembre après une progression de 0,2% le mois précédent. En rythme annuel, sa hausse atteint 3,2%, comme en octobre, après 3,1% en novembre.
    Le taux de chômage, calculé sur la base de données différentes de celles des créations d’emplois, est remonté à 3,9% en décembre après le plus bas de près de 49 ans touché le mois précédent à 3,7%. Cette hausse reflète le retour sur le marché du travail de 419.000 personnes le mois dernier. »
    Source les ECHOS.
    La chute n’est pas pour demain.

    • Vous mentionnez votre source, c’est bien ! Mais pourquoi les Echos ne mentionnent pas que plus de 50 millions d’Américains en âge de travailler subsistent grâce à l’aide sociale et que les statistiques officielles sont complètement truquées. Un exemple très simple : un jeune au chômage, selon les critères du BLS (catégorie A pour l’organisme français s’occupant des sans-emploi) trouve un emploi comme serveur dans un restaurant à temps partiel pendant une semaine puis qui se retrouve au chômage la semaine suivante et retrouve un petit job pour finir le mois, le BLS le comptabilise comme ayant eu 2 emplois dans le mois … À ce rythme-là il est certain que le chômage diminue. Des villes entières sont quasiment abandonnées et livrées à des gangs comme Baltimore ou Detroit. Des employés bas de gamme d’Apple vivent dans leur voiture car ils n’ont pas les moyens de louer un logement aussi petit soit-il. Voilà l’autre côté des USA que les Echos se gardent bien de décrire. Pourquoi Trump veut-il construire son mur anti-immigration ? Parce qu’il y a trop de sans-emploi dans son pays : ces 50 millions qui ne cherchent même plus un job et vivent comme des clochards et 50 autres millions qui vivent de petits boulots.
      Je rappelle qu’ici aux Canaries, bien que ce soit une province privilégiée en Espagne en raison du nombre de touristes* : 2 jeunes sur trois vivent chez leurs parents et ne trouvent que des emplois bas de gamme avec un salaire mensuel de 700 euros. Depuis la crise de 2008 plus de 250000 jeunes diplômés ont quitté l’Espagne, idem toutes proportions gardées pour le Portugal. Les écoles de langue sont pleines d’étudiants : on y enseigne le chinois, le russe, l’anglais ou encore l’allemand, n’est-ce pas significatif d’une économie en perte de vitesse ?
      * Rapportés au nombre de résidents les Îles Canaries sont la première destination touristique du monde : 18 millions de touristes pour un peu plus de 2,2 millions d’habitants en 2017 …

  3. Je mets en doute votre chiffre de 50 millions de chômeurs aux USA. Vous faites référence au BLS voici les chiffres qu’ils donnaient en février 2017, le taux de chômage aux Etats-Unis s’établit à 4,7%. Il recule de 0,1 point sur un mois et de 0,2 point sur un an.
    Le taux de chômage des Etats-Unis est calculé mensuellement par le Bureau of labor statistics. Les données présentées sont corrigées des variations saisonnières et concernent la population âgée de 16 ans ou plus.
    En 2018, les Etats-Unis restent la première puissance économique mondiale. Pour la première fois de l’histoire, le PIB des USA en dollars courants dépasse même la barre symbolique des 20 000 milliards. A 20 200 milliards exactement, le produit intérieur brut des Etats-Unis augmente de 4% par rapport à 2017. Le pays de l’Oncle Sam conserve son avance sur la Chine, deuxième du classement avec un PIB de 13 119 milliards de dollars (+10%). Toutefois, sa marge avec l’Empire du Milieu se réduit : il n’est plus que de 7 081 milliards de dollars en 2018 contre 7 425 milliards un an plus tôt. Le Japon est troisième la France passe au 7ème rang.

    • Vous êtes trop perméable à ce que raconte la presse main-stream occidentale.
      Savez-vous que dans de nombreuses villes américaines il y a des épidémies de typhus ? Pourquoi cette information est très révélatrice ? Parce qu’il y a tellement de mendiants vivant d’expédients dans les rues que les rats pullulent ! Et ce ne sont pas des immigrés récents comme en Europe mais des citoyens américains qui n’ont plus un dollar en poche. Et des gens comme ça il y en a 50 millions aux USA ! Comme dirait Al Gore c’est une « vérité qui dérange » …

  4. l’Amérique reste en bien meilleure position que l’Europe: ce qui est terminé pour elle c’est le rêve de dominer le monde entier ( monde unipolaire dominé par les USA). L’Amérique a néanmoins les capacités de rester une très grande puissance mondiale ( dans le top 3). Alors, que pour l’Europe le risque est bien plus grand du fait du chaos financier total qui s’annonce,de la soumission des élites à l’islam radical, des guerres civiles etc…Les Européens les plus talentueux risquent de fuir et de rejoindre les USA ou la Russie ( les deux pôles qui ne sont pas prêts de disparaitre), ce qui accélerait la chute, surtout si 300 millions d’Africains ou plus viennent coloniser le territoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s