Agriculture industrielle « renouvelable » : le cas de l’huile de palme.

Capture d’écran 2018-11-19 à 14.58.12.png

Les Organisations non gouvernementales écologistes défendent l’environnement, la préservation des écosystèmes et le climat et l’une de leurs marottes est la déforestation provoquée par les grandes cultures vivrières et industrielles. Des pays comme le Brésil, le Cameroun mais aussi l’Indonésie sont dans le collimateur de ces organisations qui prônent un peu tout et n’importe quoi pour sauver la planète. Le cas de l’huile de palme est exemplaire de leurs argumentations démagogiques et fausses. Partant du principe que détruire des forêts pour planter des palmiers à huile entraine une directe augmentation du CO2 atmosphérique puisque le « puits » de CO2 que constitue une forêt est alors détruit est un faux argument. L’huile de palme est constituée en poids de 83 % de carbone et un hectare de plantation produit en moyenne 3,8 tonnes d’huile par an, soit une capture ce carbone de 3,15 tonnes de carbone chaque année outre la croissance des troncs et la production péri-annuelle de feuilles. Je défie un quelconque biologiste de soutenir qu’une forêt tropicale puisse atteindre une telle efficacité de capture de carbone et ce d’autant plus que le bois mort produit de manière continue est lui-même un source de CO2 et aussi de méthane lors de sa décomposition !

Ces mêmes organisations avancent un autre argument tout aussi fallacieux : la préservation des écosystèmes et en particulier des orangs-outans. Encore une propagande mensongère ! En effet, la très grande majorité des plantation de palmiers se trouvent dans des plaines ou des profils topographiques légèrement vallonnés afin que les camions puissent atteindre facilement les lieux de récolte. Or ces grands singes vivent dans des régions montagneuses mais ces ONGs omettent de mentionner ce détail, ça s’appelle de la désinformation, on pourrait dire une « fake news ».

L’huile de palme est utilisée dans de nombreux domaines alimentaires et industriels, depuis les résidus cellulosiques du pressage converti en combustible « bio » et exporté, jusqu’aux additifs alimentaires mais aussi en cosmétique, dans certains lubrifiants industriels et enfin comme bio-diésel dans certains pays d’Europe ou encore à Singapour. Conclusion : les organisations écologistes manipulent l’opinion publique en avançant de faux arguments issus d’une idéologie qui n’est basée sur aucune évidence scientifique.

Inspiré d’un article paru sur le site The Conversation

11 réflexions au sujet de « Agriculture industrielle « renouvelable » : le cas de l’huile de palme. »

  1. Sans non plus évoquer que l’huile de palme permet à toutes ces populations de sortir de la misère, ce qui doit fortement perturber les escrologiques.

  2. En Indonesie il y avait 120millions d’hectares de forêts et la déforestation liée à l’huile de palme ne représente que 3 millions d’hectares ( sur les 20 millions d’hectares déforestés), ce qui est quasiment marginal.Au niveau mondial l’impact de l’huile de palme sur la déforestation est encore plus marginal puisque indonésie et Malaisie représentent plus de 80 % de la production mondiale.N’oublions pas qu’il y a 4 milliards d’hectares de forêts dans le monde et que les 4 million pris sur la forêt ( Indonesie+malaisie) représentent 1 pour mille des surfaces.
    L’essentiel de la déforestation en indonesie est le fait de l’exploitation de la forêt ( papier, bois, etc..).
    Concernant les ourangs outan l’Indonesie leur a réservé 80 000 ha (!!) : rôle confié à l’ONG Borneo ourangutan survival fundation. Il faut donc cesser de dire que l’huile de palme serrait responsable de l’extermination des ourang outan.( il y en a 50 000)
    rappellons aussi que le rendement en huile est 5 à 10 fois supérieur avec le palmier ( vs colza…): cela limite donc l’usage des terres agricoles au minimum.Des programmes de génétique en cours permettront d’améliorer encore les rendements ( cette plante avait peu bénéficié des techniques modernes de génétique) et aussi de réduire la proportion d’acide palmitique ( tant décrié, en partie à tort).

  3. Personnellement, je renvoie à cette magnifique lettre qu’un ingénieur agro qui connait bien son boulot (Pierre Bois D’Enghien) a écrite en 2015 à Ségolène Royal qui colportait alors -en tant que ministre de l’écologie et de l’environnement- la rhétorique abêtissante de Greepeace et la propagande du moment contre l’huile de palme en ciblant le Nutella de Ferrero, symbole de la « malbouffe » et de « l’industrialisation décadente de l’occident » : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/06/18/31003-20150618ARTFIG00297-nutella-lettre-d-un-ingenieur-agronome-a-segolene-royal.php
    Pour résumer, l’intérêt fonctionnel de l’huile de palme est l’extraction de triglycérides riches en acides gras saturés à chaînes moyennes (surtout le C14:0, alias « acide myristique » et le C16:0 alias « acide palmitique » qui ont la propriété très intéressante d’être pâteux à température ambiante).
    Ca permet de faire des produits à viscosité contrôlée, comme le Nutella pour l’alimentaire ou des gels pour la cosmétique ou les produits ménagers. Les huiles de palme et de palmiste sont visqueuses à pâteuses selon leur composition naturelle variable, sont très bon marché grâce à la productivité exceptionnelle du palmier à huile et permettent aux pays d’origine pauvres (Indonésie, Malaisie essentiellement) d’avoir des rentrées d’argent importantes.
    Total avait l’intention de faire des biocarburants à base d’huile de palme (obtention d’esters et de glycérine par transestérification) dans sa raffinerie de La Mède, mais un lobbying souterrain intense du groupe Avril a récemment permis grâce à une poignée de députés d’interdire cette utilisation par l’assemblée nationale, au prétexte que c’est mauvais pour l’environnement alors qu’en vérité, Avril défend ses intérêts bec et ongle puisqu’il fait (entre autres) des biocarburants à partir d’huile de colza d’origine essentiellement française.
    L’écologie et la préservation de l’environnement ont toujours bon dos, et quand des groupes de pression écolo bobos ignares font une action d’éclat devant les caméras TV, il faut toujours se demander où va l’argent et à qui profite le boycott 🙂

  4. Les argumentaires biaisés sont la marque de fabrique des ong comme Greenpeace. Cela ne les empêche pourtant pas de trouver leur public vu le vide sidéral laissé par leurs contradicteurs pourtant éclairés. https://www.lemonde.fr/energies/article/2018/11/22/la-plupart-des-francais-souhaitent-une-baisse-rapide-du-nucleaire_5387067_1653054.html
    Sondage d’où l’opinion des Français (excusez du peu) est déduite de celle de 1000 personnes sur un sujet aussi grave et complexe…….
    Et devant l’abrutissement des jeunes générations par les appli et autres gadget du prêt à penser de la politique/info spectacle, difficile d’argumenter à contre-courant lorsqu’il faut détailler. Car le monde ne se résume pas à un exposé pseudo-expert de 1min30 du plateau de bfmtv…
    Le Français moyen est vraiment moyen. Il a donc les prêcheurs (et les politiques, et les media) qu’il mérite.

    • C’est le même principe pour tous les sondages. On n’interroge pas tout le monde, mais un échantillon qu’on s’efforce de constituer de façon qu’il soit représentatif: même proportion d’hommes et de femmes que dans la population générale, même chose pour les jeunes et les vieux, les catégories socio-professionnelles, etc. Si cela donnait trop souvent des résultats erronés, il y a longtemps que cela ne se ferait plus. En outre, on n’a pas demandé dans ce cas pour qui les gens pensaient voter, avec le risque qu’ils changent leur choix au jour du scrutin, mais ce qu’ils pensent actuellement.
      Mais vu le bourrage de crâne qui est fait sur le sujet, il n’est pas étonnant que les gens répondent comme ils l’ont fait.

  5. Heureusement, mais je me trompe peut-être, on a pas eu droit aux bébés gorilles alors que certains n’hésitent pas à invoquer les enfants de Bombay. Quand on pense aux 85000 enfants décédés au Yémen, pas un mot dans les merdias, et alors qu’il est à la mode de pointer Bachar (Assad est sans doute trop dur à dire…), on voit le sens de la mesure des polytocards européens, et des écolos en particulier.

  6. Voici un article récent de l’Usine Nouvelle qui montre comment nos députés passent leur temps à s’écharper sur la façon de légiférer sur l’huile de palme et sur d’autres broutilles insignifiantes au lieu de plancher sur des sujets fondamentaux (comme la réindustrialisation du pays, la réduction du chômage : 12 millions de chômeurs selon mes calculs, la hausse du pouvoir d’achat des ménages, la restauration de l’autosuffisance agricole et alimentaire, l’amélioration et la continuité des services publics sur l’ensemble du territoire, etc…) :
    https://www.usinenouvelle.com/article/pourquoi-l-exclusion-de-l-huile-de-palme-de-la-liste-des-biocarburants-divise.N772104
    Nos élites dirigeantes sont pitoyables de médiocrité, et c’est de pire en pire.
    Si on continue comme ça, nos députés sont capables de pondre des textes de loi taxant l’air qu’on respire au prétexte qu’on rejette du CO2 à chaque expiration.

    • J’avais lu quelque part qu’à l’aéroport de Caracas, depuis qu’une installation de filtration de l’air (Caracas est une ville très polluée) avait été installée il faut payer une petite taxe parce que les passagers des avions respirent de l’air pur dans l’aérogare. Bientôt les fabricants de soude ou de potasse réaliseront des fortunes en vendant des masques à gaz qui piègent le CO2 …

      • Rien à voir avec Air liquide, cette taxe n’ayant été instaurée que pour l’amortissement des groupes de climatisation.

        A propos d’air propre, il est notable que des villes européennes concentrant le plus de saloperies qui tuent les chatons et nourrissons par millions(dixit les scientifiques) ont des espérances de vie supérieures à celles du Cantal, haut lieu du diesel comme chacun sait.

        Madrid est un contre exemple à la doxa, Paris aussi, mais bon, tant que ça Marche, y’a bien encore quelques gouttes de pognon gratuit des autres à presser

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s