Cent-mille milliards de dollars !

Capture d’écran 2018-10-10 à 14.30.03.png

Il s’agit de la somme d’argent à investir pour sauver le climat de la planète Terre selon de sérieux analystes financiers. Réunis à Incheon au sud de Séoul, les experts auto-proclamés de l’IPCC ont présenté leur dernier rapport encore plus alarmant que les précédents au sujet de l’évolution du climat de la planète bleue. Et c’est du lourd ! Plus de 6000 articles scientifiques sérieux (selon ces experts en la matière) ont été méticuleusement passés en revue et la conclusion est sans appel : si les gouvernements ne font rien ce sera la catastrophe … Il y a plusieurs points troublants à relever dans cette forme de communication qu’a adopté l’IPCC. Le résumé du rapport final de leur étude n’est accessible qu’aux décideurs politiques (voir l’illustration) et on peut se demander à juste titre pour quelle raison. Le deuxième point tout aussi troublant est que le « pavé » de plus de 400 pages pondu par cet organisme opaque fait référence à plus de 6000 articles. Faut-il que ce document soit vraiment étriqué dans la mesure où par honnêteté basique si toutes ces références étaient citées il faudrait au minimum 250 pages pour le faire ! Combien de ces articles dits scientifiques ont une réelle valeur ?

Réponse. En 2005 un fameux papier paru dans la revue scientifique en ligne PlosOne intitulé « Why Most Published Research Findings Are False » alerta sur le fait que plus de la moitié des publications dites scientifiques relatent des résultats impossibles à reproduire ! Par définition un article scientifique doit être suffisamment documenté pour que les expérimentations puissent être reproduites par n’importe quel expérimentateur spécialisé dans le même domaine de recherche. Or ce n’était déjà pas le cas en 2005 et en 2015 l’éditeur en chef de la prestigieuse revue médicale The Lancet abonda dans ce sens. Pour lui plus de la moitié des articles relatifs à la recherche bio-médicale relèvent de l’escroquerie. Les choses ont-elles changé ? Pas vraiment. Pourquoi l’IPCC considère que ces 6000 articles relatifs aux causes et aux effets du réchauffement du climat sont tous d’une qualité irréprochable. Les « recherches » sur le climat seraient-elles toutes irréprochables ? Ce nouveau tour de force de l’IPCC suggère beaucoup d’interrogations. Ont-ils pris en compte 3000 articles sans aucune valeur ?

Enfin, qualifier un document final de « document scientifique » est en lui-même une escroquerie. Le résumé à l’usage des politiciens a été rédigé non pas par des scientifiques auxquels on pourrait accorder un minimum de confiance mais par un aréopage de politiciens, de diplomates et de bureaucrates représentant l’élite politique d’un certain nombre de pays auquel il faut ajouter les incontournables lobbyistes de la croissance verte et de la protection des écosystèmes, en somme aucun scientifique digne de ce nom ! Les curieux peuvent lire ce résumé s’ils ont du temps à perdre (voir le troisième lien).

Capture d’écran 2018-10-10 à 16.03.18.png

Note. le premier graphique (ci-dessus) figurant dans ce rapport « explosif » de l’IPCC est à rapprocher avec celui que j’ai cru devoir mettre en ligne sur ce blog il y a seulement quelques jours et le voici :

Capture d’écran 2018-10-10 à 23.13.01.png

À l’évidence l’IPCC se permet de « caviarder » des résultats d’observations pourtant admise par la majorité de la communauté scientifique qui est concernée par la météorologie et le climat. Rien à ajouter …

 Via le blog de Donna Laframboise. Liens. https://doi.org/10.1371/journal.pmed.0020124

doi : 10.1016/S0140-6736(15)60696-1

https://nofrakkingconsensus.com/wp-content/uploads/2018/10/sr15_spm_final.pdf https://jacqueshenry.wordpress.com/2018/09/28/il-ny-a-pas-devidences-dun-role-de-lactivite-humaine-sur-le-changement-du-climat/

7 réflexions au sujet de « Cent-mille milliards de dollars ! »

  1. Ce qui trouble c’est l’apparent
    concensus politique à ce sujet…
    Au nom de quel principe « supérieur » et de quelle « unanimisme » en est-on arrivé là ? Quelle banque fictive peut brasser de tels paquets de milliards ?
    Ce ne peut être qu’une corruption internationale généralisée qui peut expliquer cette connivence. On comprend que ce petit monde n’a aucune envie que les peuples disent : on ne paie plus pour des indulgences comme le fit Luther avec le Pape de la Renaissance.

    • J’ai sur ce sujet émis une hypothèse sur mon blog qui, par bien des égards, peut sembler assez intrigante: A mon sens l’oligarchie responsable de ce délire serait composée, pour l’essentiel, de pervers narcissique.
      Ceux-ci vivant dans un monde imaginaire, chacun de ces malades ayant le sien en propre dont il serait le centre (bien qu’ils puissent en avoir un partiellement collectif), ceci pour tenter de sauvegarder leur narcissisme malade.
      Les victimes de ces fous, venant à en côtoyer, les accompagnent dans ce monde fantasmatique, en se retrouvant dans ce que je nomme un brouillard conceptuel.
      Nous vivons dans un tel brouillard conceptuel aux multiples composantes.J’en ai étudié cinq, mais cela touche tellement de niveaux qu’il faudrait un livre d’un bon nombre de page pour en démêler tout l’écheveau.
      Si vous êtes curieux, voici les deux textes que j’ai écris sur ce sujet (je ne suis pas psy, c’est pourquoi je ne parle que d’hypothèse, aux cliniciens, si cela leur dit, d’en faire une étude s’il leur semble que mon idée est bonne).
      http://nouvelhumanisme.hautetfort.com/archive/2018/09/03/la-decompensation-psychologique.html
      http://nouvelhumanisme.hautetfort.com/archive/2018/10/07/perversite-narcissique-et-brouillard-conceptuel-6095093.html

  2. @Jacques Henry :
    Les températures sont un mystère insondable pour moi.
    Aucune cohérence selon qu’on regarde dans telle ou telle base de données.
    Celles du Harley Research Centre sont souvent retraitées et on ne connait pas ou prou les traitements statistiques qui y ont été effectués (Vincent Courtillot a vainement essayé de les récupérer mais c’est propriété privée apparemment, pas touche).
    Même les températures en bleu sur le dernier graphique du billet ne correspondent pas à celles que j’ai, pourtant elles proviennent de données satellitaires de la basse atmosphère provenant également de l’Université d’Alabama à Hunstville (les miennes indiquent un refroidissement de -0.3 °C sur les trois dernières années).
    J’ai un extrait de la BDD HartCruT4 qui montre que les écarts de températures aux latitudes moyennes sur les 3 précédentes décennies sont proches de 0 (ils travaillent au centième de degré près au Hartley Centre, à mourir de rire vu les instruments de mesure utilisés).
    Avez-vous quelque part sur le Web une source fiable de données satellitaires sur les 30 dernières années ?
    Merci d’avance 🙂

    • Il me semble avoir partiellement répondu à votre question dans ce billet de mon blog :
      https://jacqueshenry.wordpress.com/2018/02/01/les-mois-de-janvier-a-augsburg-dans-le-sud-de-lallemagne/
      Faire des moyennes de températures sur par exemple un mois ne sont valables que si un protocole strict est respecté. Des relevés toujours à la même heure quelles que soient les conditions météo, avec le même instrument, au même endroit (c’est le cas à Augsbourg). Après c’est de l’arithmétique simple : on fait la somme et on divise par le nombre de jours du mois. Ce résultat n’est qu’une indication car la température est un paramètre physique que l’on appelle « vif » en d’autres termes « vivant » et fluctuant par définition. Toutes les autres approches sur les températures ouvrent la porte à des manipulations qui sont la spécialité de l’IPCC !

      • OK merci.
        Je résume, pas de BDD des températures satellitaires au niveau mondial sans retraitements, donc pour la vérification des données, c’est « circulez y’a rien à voir  » ou « allez voir le GIEC ! » (sans façon pour moi).

  3. « Le « pavé » de plus de 400 pages pondu par cet organisme opaque fait référence à plus de 6000 articles. Faut-il que ce document soit vraiment étriqué dans la mesure où par honnêteté basique si toutes ces références étaient citées il faudrait au minimum 250 pages pour le faire ! »

    Le rapport fait plus de 1000 pages, et les références s’y trouvent. L' »honnêteté basique » aurait été de vérifier ce fait avant d’accuser.

    « Le résumé à l’usage des politiciens a été rédigé non pas par des scientifiques auxquels on pourrait accorder un minimum de confiance mais par un aréopage de politiciens, de diplomates et de bureaucrates représentant l’élite politique d’un certain nombre de pays auquel il faut ajouter les incontournables lobbyistes de la croissance verte et de la protection des écosystèmes, en somme aucun scientifique digne de ce nom »

    Le résumé est rédigé par des scientifiques, et la liste des auteurs est à la deuxième page. A nouveau, vous avez un rapport assez particulier avec la réalité. Le fait qu’il soit approuvé par les gouvernements signifie surtout que toutes les projections et tous les avertissements ont dû être revus à la baisse sous la pression de pays comme les USA, l’Arabie Saoudite, la Chine, la Russie, etc.

    « le premier graphique (ci-dessus) figurant dans ce rapport « explosif » de l’IPCC est à rapprocher avec celui que j’ai cru devoir mettre en ligne sur ce blog »

    Petit souci de compréhension : saisissez-vous la difference entre global mean surface temperature et tropical mid-tropospheric temperature ? Non sans doute puisque vous comparez allègrement des pommes et des poires. Et je ne considère même pas le traitement statistique douteux des données par J. Christy. Vous voulez comparer les modèles et les observations ? Faites-le correctement : https://imgur.com/1IzaAI9

    Enfin, de la part de quelqu’un qui s’obstine à refuser l’existence de l’effet de serre et peine à comprendre le second principe de la thermodynamique, que faut-il attendre de mieux ?

  4. Le fait qu’il soit approuvé par les gouvernements signifie surtout que toutes les projections et tous les avertissements ont dû être revus à la baisse sous la pression de pays comme les USA, l’Arabie Saoudite, la Chine, la Russie, etc.

    Une preuve de ce que vous avancez ❓

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s