La vérité s’évapore sous nos yeux

Comme le Docteur Alexander l’a bien décrit au sujet de l’imposture climatique je voudrais ici reprendre les propos de Paul Craig Roberts qui, toujours imperturbable, consacre les lignes de son blog à une dénonciation de la décrépitude alarmante du système politique américain car il s’agit fondamentalement de la même logique d’intoxication via les médias de l’opinion du public. Ici, sur ce blog j’ai déjà rédigé de nombreux billets au sujet du vol MH17 et dans les lignes qui vont suivre je livre à mes lecteurs la traduction par mes soins car je suis parfaitement bilingue français-anglais, je pourrais écrire mon blog en anglais et alors j’aurais beaucoup plus de lecteurs avides de contributions à l’information parfois dérangeantes. Il m’a donc paru opportun de communiquer à mes lecteurs francophones mais pas nécessairement anglophones ce billet de PCR traduit par mes soins sans en déformer le contenu initial.

La vérité s’évapore sous nos yeux

Le 17 septembre dernier ( https://www.paulcraigroberts.org/2018/09/17/the-evidence-is-conclusive-ukraine-shot-down-the-malaysian-airliner/ ) j’ai laissé un billet dont le titre était « Evidence is no longer a Western Value ». J’ai utilisé comme exemple de cet état de fait l’accusation qui a été lancée à l’encontre de la Russie pour la destruction du vil civil de Malaysia Airline MH17. Il n’existe aucune preuve pour conforter cette accusation, et au contraire il existe des arguments massifs que cet avion a été abattu par les néonazis qui ont pris le pouvoir en Ukraine à la suite du coup organisé par Washington à Kiev.

Le blâme a été dirigé contre la Russie non pas avec une quelconque évidence des faits mais par une construction d’accusations qui a débuté dès l’instant ayant suivi la destruction en vol de l’avion. Toutes les personnes demandant de fournir des preuves accompagnant cette accusation ont été immédiatement accusées de « pro-Putine » ce qui a eu pour conséquence de ne plus, justement, mentionner une quelconque évidence. Où que l’on porte notre regard aujourd’hui nous pouvons constater des accusations diverses ne s’appuyant sur aucunes évidences réelles : les armes de destructions massives de Saddam Hussein, les bombes nucléaire iraniennes, l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la conspiration entre Trump et Putine qui a volé les élections présidentielles américaines au détriment de Hillary Clinton, l’utilisation par le régime syrien démocratiquement élu de gaz toxiques … Il n’y a pas le moindre soupçon de preuves pour toutes ces accusations mais la véracité de ces dernières est admise via le travail inlassable des médias dans le monde entier.

La science dès le XVIe siècle en Europe a répandu le principe du « fait scientifique » basé sur des observations irréfutables qui a par exemple conduit l’Eglise à abandonner la coûtume de brûler les sorcières ainsi que pour les souverains à ne plus prendre de décisions politiques adossées sur de la superstition. La vérité devint alors une ligne de conduite qu’il fallait respecter. Mais cette vérité peut aussi être adaptée aux objectifs des élites et quand le pouvoir de ces dernières put à nouveau émerger des réformes sociales, politiques et économiques passées, la vérité a alors été divisée en catégories tellement parcellaires qu’elle a fini par disparaître. Pour les élites (que ce soit le « Deep State » aux USA ou les grandes fortunes européennes) la recherche de la vérité a disparu et s’est confondue avec leurs propres intérêts économiques et les politiciens asservis par les intérêts des élites ont dépouillé la vérité de sa signification universelle et l’ont réduite à des boniments sans signification concernant les problèmes de races et de genres, pour prendre un bref exemple.

Le résultat est qu’aujourd’hui la vérité est établie sans aucune évidence et elle se base uniquement sur des accusations répétées inlassablement et de fausses affirmations. Et cette attitude a rendu d’une facilité déconcertante de détruire des pays et des personnes seulement sur la base de mensonges. Qui a oublié l’ « affaire » Dominique Strauss-Kahn (DSK), le Directeur du FMI et à cette époque considéré comme le futur Président de la France ? Le problème était que DSK n’était pas conforme aux plans de Washington de plutôt voir l’élection de sa marionnette Sarkozy. DSK arriva en transit à New-York entre deux avions et fut accusé par une femme de ménage de l’hôtel où il était descendu d’agression à caractère sexuel. Il fut sur le champ arrêté et incarcéré. L’avocat général de la Cour de New-York et les médias, naturellement, le déclarèrent coupable. Et curieusement une Française fit au même moment une même déclaration d’harassement sexuel de la part de DSK. Affaire close. Pas d’évidences. Juste des déclarations à la presse. Il apparut par la suite que le compte en banque de cette femme de ménage de l’hôtel où se trouvait DSK ce jour-là avait été crédité de fortes sommes d’argent. Plus inquiétant encore il apparut que Sarkozy fut informé des faits avant même que la presse et la télévision n’en parlent. L’affaire fut réduite à rien du tout et l’avocat général fit des excuses publiques. Le résutalt de cette histoire fut que DSK dut démissionner de son poste de Directeur du FMI et fut évincé des élections présidentielles françaises. Conclusion Washington gagna sur les deux plans (voir mon commentaire en fin de billet).

Aujourd’hui à Washington mettre en scène une femme est devenu une tactique de routine, une femme qui va accuser n’importe quel homme hétérosexuel normal d’aggression sexuelle parce qu’il ne correspond pas au profil que l’intelligencia attend de lui. C’est devenu tellement courant que plus personne n’accorde une quelconque crédibilité à ces femmes. Les aggressions sexuelles sont devenues aujourd’hui de sales combines politiciennes. Aussi graves que puissent être ce genre d’accusations fictives à l’encontre d’individus, elles peuvent aussi détruire des pays entiers. Il suffit de se remémorer l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, aujourd’hui le Yémen et Washington n’a pas encore dit son dernier mot au sujet de la Syrie et de l’Iran. Tout était basé sur des mensonges mais Washington n’a cessé de réitérer les mêmes accusations, des millions de personnes ont été assassinées, violées, rendues orphelines, déplacées et envoyées comme réfugiées en Europe.

Il n’y a pas la moindre évidence où que ce soit qui puisse justifier les crimes monstrueux de Washington contre l’humanité. Dans un monde idéal reconnaissant la vérité telle qu’elle est les USA auraient déjà été condamnés par la Cour Internationale de Justice (dont la Maison-Blanche n’a jamais reconnu la légitimité) tout simplement parce que le fait que les USA aient détruit des pays entiers suffit pour justifier les actes de Washington … Ce qui vient d’être décrit ici est l’existence d’un monde qui ignore la vérité et qui vit dans le mensonge permanent. Il n’y a plus de place pour la vérité dans les pays occidentaux. Et cette hostilité à l’encontre de la vérité dans les pays occidentaux est devenue un fait dominant.

Comme je l’ai déjà écrit ceux qui disent la vérité sont bannis de Facebook, de Twitter et de Paypal. Google fait en sorte que leurs sites deviennent introuvables. Dans le monde occidental dire la vérité est maintenant assimilé à une conspiration (« Conspiration Theory »). Des membres de l’élite comme George Soros ainsi que d’innombrables ONGs financées par les gouvernements dépensent des sommes colossales pour discréditer ceux qui osent dire la vérité qualifiés d’ « ennemis des intérêts de l’élite ». Vous n’êtes pas obligés de me croire. Il faut rappeller que lorsque César a franchi le Rubicon le système gouvernemental romain ne s’en est jamais remis. Je ne pense pas que la Constitution américaine se remettre des exactions de Dick Cheney. Par exemple il ne fait plus aucun doute que les « attentats » du 11 septembre étaient organisés de l’intérieur pour justifier les aggressions américaines pendant deux décennies et encore pour des années à venir au Moyen-Orient. Il n’existe aucune évidence officielle ou factuelle de la cause réelle de ces attentats. Pendant 17 ans le monde entier a été abreuvé de mensonges approuvés par des milliers d’experts au sujet de ces attentats et ceux qui prétendent mettre en cause la véracité des dizaines de milliers de pages de rapports relatifs à cet évènement sont immédiatement taxés de conspirationistes et de complotistes.

Et il en est de même de la torture pratiquée systématiquement par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les autorités, malgré une documentation fournie, ont toujours nié ce genre de comportement. Les chaines de télévision américaines et les grands quotidiens nationaux sont asservis par les élites et quiconque contredit ce que les élites ont décidé est immédiatement mis à pied et sa carrière définitivement teminée. Sans médias soucieuses de la vérité, il ne peut plus y avoir de contrôle sur le gouvernement et alors la démocratie n’existe plus. Nous entrons dans un monde d’obscurantisme et la science fondamentale ou appliquée et la vérité sont aujourd’hui discréditées. Depuis la fin du Moyen-Àge jamais l’Humanité n’a été confrontée à une telle régression !

Note. Il en est exactement de même pour cette histoire de réchauffement du climat d’origine humaine : il s’agit d’un ensemble de contre-vérités qui sont répandues par les élites dont l’agenda est d’asservir l’humanité entière en alimentant la peur d’une catastrophe imminente. Ce que ces élites n’ont pas prévu est que les peuples, mondialement, peuvent se rebeller pour contrer les décisions de ces élites (Club de Bilderberg, Club de Rome, Trilatérale, Forum de Davos, GAFAs, ONGs comme Greenpeace ou le WWF, etc) alors comme durant la Révolution française leurs têtes finiront sur des piques. Pour ce qui concerne DSK il fallait absolument pour l’élite de Washington (le Deep State) se débarrasser de lui. DSK avait commencé à mettre en place une alternative à la toute puissance mondiale du dollar sous la forme des DTS émis par le FMI qui deviendrait de facto détenteur d’une monnaie universellement reconnue et indépendante du dollar US. Ce projet devait à n’importe quel prix être contrecarré et c’est la raison pour laquelle DSK fut victime d’une véritable guet-appens entièrement organisé par le FBI sur ordre de la Maison-Blanche qui en réalité ne faisait que relayer les désidérata du Deep State. Raisonnablement on ne peut pas espérer que Donald Trump puisse changer quoi que se soit à cette situation. L’Amérique, comme la plupart des pays occidentaux, n’est plus une démocratie.

11 réflexions au sujet de « La vérité s’évapore sous nos yeux »

  1. Pour DSK ce n’est pas très convaincant car il a admis lui même avoir  » fait une faute  » (!) . Le système n’a fait que profiter du comportement sexuel non maîtrisé de cette personne ( bien connu depuis longtemps et Sarkozy l’avait d’ailleurs mis en garde).Pas sûr d’ailleurs qu’il était une menace pour eux car DSK a toujours été le toutou du monde financier pourri.
    De même les attentats des twins towers: je ne vois aucun argument décisif qui prouverait qu’il n’est pas le fait des islamistes. La CIA est responsable de bien des mensonges et de bien des exactions ( millions de morts) mais ce n’est pas une raison pour tout lui coller sur le dos car cela retire de la crédibilité aux accusations faites contre elle.Là aussi, elle n’a fait qi’exploiter intelligemment des événements.

  2. America a democracy ? This is a joke.
    « If you want to kill a dog, give him a bad name and hang him ».
    This is as old as the hills, and yet still very effective.

  3. Pour avoir une compréhension minimale des événements du 9/11, il suffit de se poser les 3 questions suivantes, qui sont au demeurant très simples à formuler :

    1 – Quelles notions de thermodynamique peuvent rendre compte que trois tours pesant au total 1.5 million de tonnes (béton, acier de construction et vitres principalement), se transforment en « poudre grise » en l’espace de 10 secondes environ ?

    2 – En vertu de quelles notions de mécanique des fluides un avion de ligne (B757) avec son plein de carburant et sa cargaison peut-il voler à 850 km/h à seulement 2 mètres du sol ? (Cas du Pentagone).

    3 – En vertu de quels concepts de mécanique du solide un avion de la taille d’un Boeing 757 peut-il se volatiliser et se loger dans un trou de 5 m x 5 m ? (cas de Shanksville)?

    La réponse scientifique à ces 3 questions mène immanquablement à l’hypothèse de l’attaque sous faux drapeau.

      • Oui PCR n’est pas un idiot et a suffisamment côtoyé le pouvoir américain pour en connaître finement tous les arcanes.

    • Pour donner des éléments de réponse à la question 1 et challenger la version officielle, il suffit de calculer l’énergie E1 des Boeing 767 qui ont percuté les tours WTC1 et WTC2 : on passe par le théorème de l’énergie cinétique, connaissant la masse à plein d’un B767 et sa vitesse à l’impact (950 km/h), et on exprime le résultat en Joules; on rajoute ensuite le pouvoir calorifique du kérosène en Joules bien entendu, connaissant le volume des réservoirs du 767).

      Ensuite, on va calculer l’énergie E2 nécessaire à pulvériser chacune des tours.
      C’est assez simple, on sait qu’un demi kilo de TNT environ est nécessaire pour pulvériser 1 mètre cube de béton, et que chaque tour jumelle WTC1 et 2 a nécessité l’utilisation d’environ 500,000 mètres cubes de béton (hors fondations).
      On connait l’énergie en Joules que dégage l’explosion d’un kilo de TNT (wikipedia). On en déduit E2 en Joules.

      On s’aperçoit alors que E1 est de loin très très inférieur à E1.
      L’énergie produite par l’impact des avions et la combustion du kérosène ne peuvent ainsi pulvériser de tels édifices.
      Seules des techniques de déconstruction (qu’on peut regarder en diagonales si on est abonné aux « Techniques de l’Ingénieur » sur le Web) peuvent expliquer ce qui a été observé.

      Je laisse aux personnes intéressées le soin de faire les calculs et de conclure.
      Comme on le voit, l’analyse de l’effondrement des tours du WTC est du niveau de Terminale. Ca peut constituer un excellent sujet de Bac, pour l’épreuve de physique, avec comme séquences de cours concernées : la gravité, la chute libre, l’énergie cinétique, la combustion et l’explosion.

  4. Pas du tout adepte des théories du complot ou de la « toute puissance » de la CIA (qui a quand même connu quelques « bides » retentissants), je reste plus que perplexe au sujet des événements 11/9, mais plus spécialement pour le Pentagone et la WTC N°7.
    En ce qui concerne les « USA », je veux bien , mais je ne pense pas que, Poutine, ou XI JinPing soient des « gentils ».

    • Dans la vraie vie, j’ai remarqué qu’il y a plus de complots réels que de théories.
      A ce propos, je vous recommande de jeter un coup d’oeil au projet « opération Northwoods » concocté en 1962 par le Pentagone et la CIA (et rejeté par JFK qui s’est fait flinguer un an après). Ces documents ont été déclassifiés en 1997 et ont été rendus disponibles peu de temps avant les événements du 9/11.
      Ca vous donnera un aperçu de ce que certaines administrations sont capables d’imaginer : https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Northwoods
      Eh oui, la réalité dépasse presque toujours la fiction.
      Et comme disait je ne sais plus qui sur les théories du complot : « il est plus facile de manipuler un idiot -même instruit- que de le convaincre qu’il a été manipulé ».

      • Je pense que quoiqu’on en dise Donald Trump a compris une chose, lui qui a été accusé d’avoir eu une relation intime avec une star du porno, qu’on ne le reprendra pas une autre fois. Comme vous le découvrirez dans le billet mis en ligne demain dimanche, la situation géopolitique pourrait être bouleversée avant même les élections « mid-term » américaines, changement électoraliste mais finalement bénéfique pour la planète entière … Macron pourra se poser de réelles questions existentielles ! Patience jusqu’à demain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s