Le bétail c’est mauvais pour le climat : la solution existe !

Capture d’écran 2018-08-29 à 10.37.49.png

Les écologistes ne sont pas à court d’idées pour sauver le climat. Ils ont organisé une propagande éhontée pour que des populations entières mangent moins ou pas du tout de viande et se nourrissent plutôt d’insectes et de légumes parce que les vaches ça pète sans arrêt et leurs pétulances contiennent des quantités extravagantes de méthane qui, c’est bien connu mais non encore prouvé, est un beaucoup plus puissant gaz à « effet de serre » que le vulgaire gaz carbonique. Pour que les bêtes à cornes qui fournissent viande, lait et cuir ne fabriquent plus de méthane il n’y a qu’à leur faire manger un peu d’une algue vert-brune (Asparagopsis taxiformis) qui a la particularité de produire du bromoforme (CH3Br). Ce composé inhibe la formation de méthane dans le tractus intestinal des ruminants. En ajoutant jusqu’à 2 % en poids de cette algue dans la nourriture des bovins, ces derniers ne produisent pratiquement plus de méthane.

Asparagopsis_taxiformis.jpg

Riche idée ! D’ailleurs les écolos ont toujours de bonnes idées comme en particulier de contrôler drastiquement les naissances parce que (mais ils ne l’ont pas encore dit clairement) les êtres humains eux aussi produisent du méthane même s’ils ne mangent pas d’herbe, et par conséquent il faudrait vraiment que la population diminue pour sauver le climat. Il y a cependant deux gros problèmes pour mettre en place cette riche idée. Comment produire en quantités suffisantes cette algue. Mystère, pas le moindre soupçon de solution.

L’autre très gros problème qui n’a pas semblé effleurer les cerveaux de ces rêveurs : le bromoforme est un carcinogène confirmé pour les animaux classé en catégorie 3B. Même s’il est probable que ce produit soit largement dégradé dans l’estomac des bovins il pourrait en rester des traces dans la viande ou le lait. Autant dire que cette idée lumineuse qui a fait l’objet de travaux de laboratoires du CSIRO financés par les contribuables australiens illustre l’imbécillité crasse de ces individus. Il faut remarquer que le Président américain a quitté l’accord de Paris sur le climat et on le comprend. Son message s’adressait à tous les écologistes et aux centaines de milliers de pseudo-scientifiques vivant du commerce de la peur du changement de climat, message qu’il aurait pu twitter ainsi : « la récréation est finie ». Via le site wattsupwiththat.com.

Sources. Illustration : The Sydney Morning Herald, Animal Production Science, doi : 10.1071/AN15576 et https://en.wikipedia.org/wiki/Bromoform

12 réflexions au sujet de « Le bétail c’est mauvais pour le climat : la solution existe ! »

  1. Si je puis me permettre, le méthane et à priori essentiellement rejeté par éructation 😀

    La propagande fonctionne, baisse de la conso de viande en france en 2017: 7%, à moins que ce ne soit dû au prix de la bidoche, avec toutes ces taxes….

      • « Une boite d’allumettes suffisait à peine car nous étions 50 dans le dortoir … »

        Boite d’allumettes trop petite !

        Mais nous ne somme pas des vaches, incapables de digérer la cellulose, ce qui est regrettable pour des veaux

    • Pour ma part j’ai drastiquement baissé ma consommation de viande (bovins) car je ne supporte pas d’être obligé de consommer halal (d’ailleurs illegal) et de subventionner le culte musulman qui vise à détruire notre civilisation …et je ne dois pas être le seul! Quand la filière étiqueter la viande garantie non halal je reconsommerai.

      • Ici à Tenerife on trouve presque exclusivement de la viande de boeuf provenant directement du Brésil ou d’Argentine. Elle est excellente et très bon marché, exemple une cote de boeuf avec os de 3 kg : 35 euros et je peux vous assurer qu’elle n’est ni halal ni kasher … D’ailleurs au Brésil la forêt équatoriale dégage plus de méthane par fermentation des bois morts que tous les bovins qui broutent les herbes hautes de la pampa !

      • 35 euros, c’est le prix de la cote à l’os, mais par kilo, dans la doulce france des taxes et réglementations.

        concernant le halal, j’ai bien rigolé avec le boucher qui a vendu 3 tonnes de porc pour du veau, en suisse.

        Sinon, on s’en fout, du moment que c’est bon

  2. A ma connaissance c’est surtout la rumination et les « rots » qui dégagent du CH4 chez les ruminants, mais je ne saurais pas dire dans quelle proportion.
    Je me souviens avoir dégusté de la très bonne viande de bœuf en Malaisie. Elle provenait des US et était sans doute/peut-être « bourrée » d’hormones.
    Tant pis pour moi, elle était succulente (et de toutes façons la dose faisant le poison, une fois dans ma vie…)

  3. En revanche, je vois sur la photo que les écolos aident à disperser les mauvaises odeurs « d’émissions bovines » grâce à des ventilateurs géants.
    Très bonne idée 🙂

  4. Si par un pur hasard le climat allait vers le refroidissement tout cela serait remis en question !!!
    Je suis surpris que nos journaux occultent le fait que cette année le « passage du nord-ouest » est resté bien glacial… Un couple d’Argentins a bien failli être écrasé par la glace comme son bateau, d’autres plus raisonnables ont rebroussé chemin. Simple anomalie météo ou début de changement allez savoir ? Tout vient à point pour qui sait attendre.

    • Il me semble même qu’ils ont été forcés à abandonner leur voilier qui avait subi d’importants dommages. C’est exact la presse n’en a pas dit un mot. En ce moment même c’est le délire au sujet de l’ouragan Florence. Le réchauffement du climat est naturellement incriminé. Or il n’en est rien selon certains articles sérieux. L’Atlantique Nord (40 – 70 degrés nord) s’est refroidi de 1,5 degrés alors que la région tropicale (15 – 35 degrés nord) est restée normalement chaude. Ce contraste a renforcé le gradient de températures sud-nord et provoqué les perturbations auxquelles on assiste en ce moment. La conclusion ( je tenterai de retrouver l’article scientifique à ce sujet) est qu’un refroidissement du climat accentuera les évènements météorologiques extrêmes en raison des transferts d’énergie plus intenses entre les régions subtropicales et les régions plus septentrionales.

  5. Dans le même ordre d’idée je viens de lire que la grande barrière de corail australienne retrouvait des couleurs cette année… On n’explique pas pourquoi malgré le « réchauffement » tant claironné… Le blanchiment est donc réversible.

    • Les coraux blanchissent en raison d’une attaque virale. J’avais d’ailleurs écrit un billet à ce sujet il y a plusieurs années. De plus des étoiles de mer hérissées de piquants attaquent les coraux et elles pullulent. Je me souviens en avoir vu au Vanuatu. Le gouvernement local donnait d’ailleurs une prime de 1 dollar (100 vatus) pour toute étoile rapportée au port de Port-Vila. Quand on sait que le salaire moyen dans ce pays était à l’époque de 5 dollars par jour, les étoiles de mer mangeuses de coraux ont rapidement disparu de la baie de Port-Vila … Mais une telle intervention est irréalisable pour la grande barrière et même pas non plus pour la barrière de corail de Nouvelle-Calédonie en raison de l’éloignement des côtes et de l’état de la mer. Il faut une bonne heure de bateau pour aller d’Airly Beach à la grande barrière australienne …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s