Nouvelles du Japon : l’entretien des voies du Shinkansen

Capture d’écran 2018-08-27 à 12.15.10.png

La compagnie ferroviaire JR-Ouest gère la liaison entre Tokyo et Osaka et bien plus loin au sud de l’île de Honshu. Toutes les 5 minutes environ un Shinkansen quitte Tokyo-Station (illustration) avec une précision horaire de « montre suisse ». Des centaines de milliers de passagers utilisent ce train pour se rendre de Tokyo vers Kobé, Kyoto, Osaka et bien d’autres villes chaque jour. Pour information le tronçon Tokyo-Osaka est le seul train à grande vitesse rentable dans le monde. Mais il faut entretenir les voies et parfois des interventions ponctuelles sont nécessaires au cours de la journée alors que les trains circulent à la vitesse de 300 km/heure presque toutes les 5 minutes. Les employés de la JR doivent donc être entrainés à la dangerosité de leur travail sur les voies.

Et au Japon on ne plaisante pas avec la sécurité. La JR entraine donc ses employés sur le réseau ferré à supporter le trafic des trains à grande vitesse. Pour exposer ses employés aux conditions extrêmes de travail elle a déjà formé (si on peut dire les choses ainsi) 190 de ses travailleurs intervenant sur les voies à supporter le passage d’un Shinkansen à proximité. Il fallait l’imaginer : ils ont été placés dans un tunnel et devaient supporter le passage d’un train à 300 km/h. Je signale à mes lecteurs qu’un individu debout ne peut pas résister à un vent de plus de 150 km/h, j’en sais quelque chose pour avoir fait l’expérience de trois cyclones de catégorie 5. L’onde de choc provoquée par l’arrivée du train dans un tunnel doit être inimaginable. Bien qu’il y ait peu de syndicats au Japon ou du moins ils ont peu de pouvoir, ces derniers se sont tout de même ému des traitements inhumains infligés par la JR à ses employés que certains ont comparé à une « flagellation publique ». Pour la petite histoire shinkansen veut dire « nouveau train » ( ヌーボー列車 ). Inspiré d’une dépêche de l’AFP

3 réflexions au sujet de « Nouvelles du Japon : l’entretien des voies du Shinkansen »

    • L’accident de Brétigny/Orge était un sabotage délibéré pour protester contre l’ouverture réseau ferroviaire français aux compagnies étrangères, souvenez-vous.
      Cette ouverture se met en place progressivement et à terme ce sera la fin de la SNCF … car ses clients préféreront les compagnies étrangères pour voyager sur le territoire français.
      Quant à l’entretien des voies au Japon, le travail est vérifié à plusieurs reprises par des cadres qui sont responsables devant la loi. Les conducteurs des trains urbains – il y a une multitude de compagnies de la JR et privées par exemple dans l’agglomération de Tokyo – ont pour rôle de surveiller le quai des gares quand ils sont en approche et aussi de surveiller les voies et de signaler toute anomalie. Les trains sont en effet entièrement automatiques et ces conducteurs ont tout leur temps signaler un défaut comme par exemple un aiguillage bruyant.

  1. Déjà en 1974 Sydney Pollack nous montrait les trains du Japon dans son excellent film Yakusa que j’ai eu le très grand plaisir de revoir sur ARTE. Une bonne évocation des cultures, japonaise et américaine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s