Les femmes simulent souvent (trop souvent) leur plaisir sexuel …

Capture d’écran 2018-07-21 à 14.53.56.png

Une récente étude réalisée auprès de 1683 jeunes couples hétérosexuels a montré clairement deux choses qui ne demandaient d’ailleurs même pas confirmation. D’une part 87 % des hommes atteignent rapidement un orgasme lorsqu’ils font l’amour avec leur partenaire et parmi ces derniers 43 % d’entre eux sont convaincus à tort que leur partenaire a aussi fait l’expérience d’un orgasme éventuellement simultané, on peut toujours rêver … D’autre part seulement 49 % des femmes ont déclaré atteindre un orgasme régulièrement et ont déploré que leur partenaire disposait d’une méconnaissance totale de leur anatomie et ne se concentrait que sur la pénétration qui pour lui n’était que la seule façon pour elles d’atteindre le plaisir (source : Journal of Sexual Medicine, doi : 10.1016/j.sxm.2018.05.018). L’étude a suggéré que les couples devaient mieux communiquer pour améliorer la qualité de leur relation sexuelle. On ne pouvait pas conclure autrement.

Une autre étude à ce sujet a été réalisée en 2014 auprès de 481 étudiantes d’une grande université de Pennsylvanie recrutées par des professeurs de la faculté de psychologie sur le campus. Ces étudiantes, hétérosexuelles, devaient satisfaire deux critères : avoir des relations sexuelles régulières mais aussi avoir été confrontées à plusieurs occasions à simuler un orgasme avec leur partenaire. Le but de cette étude était de classer les motivations des femmes les conduisant à ce type de comportement. Elles devaient classer la qualité de leurs relations sexuelles en termes de satisfaction sur une échelle de 1 à 5, c’est-à-dire de « jamais » à « toujours », qu’il s’agisse d’une relation dite normale ou de sexe dit « oral ». Diverses techniques d’analyse statistique sans paramètres de classement préalables ont permis d’éliciter quelques critères par ordre d’importance, qu’il s’agisse de sexe avec pénétration ou de sexe oral, expliquant les raisons pour lesquelles les femmes simulaient dans plus de 50 % des cas un orgasme satisfaisant.

Dans le cas d’une relation avec pénétration il s’agissait pour ce type de comportement de simulation et par ordre décroissant d’importance de tricherie altruiste, de peur de l’insécurité, de stimuler le désir de son partenaire et enfin de ne pas risquer une prochaine relation décevante. Dans le cas de la relation sexuelle orale, à peu près les mêmes critères étaient retrouvés avec en supplément la peur de révéler l’incapacité de leur partenaire à favoriser leur orgasme. Ces simulations avaient donc pour unique but d’éviter d’ouvrir un débat sur la méconnaissance de leurs partenaire masculin au sujet de leur anatomie, situation qui aurait pu mettre à mal leur relation amoureuse.

Il ressort de ces études que la majorité des hommes, du moins aux USA, ont une totale méconnaissance de l’anatomie féminine. Nombre d’entre eux ignorent l’existence du clitoris ou s’ils en ont entendu parler quelle est sa localisation précise. Selon le Docteur Kate Moyle, analyste de la psychosexualité, il est préférable que les couples parlent de leur pratique sexuelle non pas quand ils sont pris par cette problématique mais à tête reposée car la simulation systématique de la satisfaction sexuelle finit tôt ou tard par une destruction du couple, toute communication devenant progressivement impossible (source : Archives of Sexual Behavior, doi : 10.1007/s10508-013-0212-z). Inspiré d’un article paru sur The Guardian. Je signale à mes lectrices qu’il existe un compte Instagram intitulé « T’a joui ? » mis en place par la journaliste parisienne Dora Moutot faisant l’éloge du plaisir sexuel féminin.

4 réflexions au sujet de « Les femmes simulent souvent (trop souvent) leur plaisir sexuel … »

    • Bien sûr mais elles n’osent pas dire : « mets ta langue ici mais pas la ». C’est fou comme les femmes aiment le sexe oral (pour elles) et je comprends parfaitement pourquoi il y a tant de lesbiennes ! Et je suis solidaire avec elles car les hommes n’ont rien compris à la nature féminine. Quand j’écris un article sur le changement climatique j’attire de nombreux commentaires et quand je disserte sur le sexe plus personne n’ose argumenter et pourtant le sexe est le point central de la vie. L’humanité a perduré et s’est multipliée grâce au sexe alors que le climat a toujours changé. Des restes de pudeur judéo-chrétienne mal placée ? Personne ne veut aborder les questions soulevées par le sexe alors qu’on peut regarder en ligne sur internet n’importe quel film porno, c’est vraiment une déviance inquiétante !
      Un prochain article : la recrudescence inquiétante des maladies sexuellement transmissibles aux USA, ça on en parle mais le plaisir sexuel féminin semble totalement tabou !!!

      • Vous verrez, quand un labo sortira un vaccin contre la tchouille, il y aura toujours des rigolos pour nier l’apport de ce vaccin. Des glands quoi…

  1. C’est dingue ça, les femmes championnes de la communication qui expliquent tout aux hommes parce qu’ils sont trop bêtes sont pas capable de communiquer sur leurs intimité et leurs envies/désirs avec leur partenaires ? Mince, le MYTHE est mort. C’est ballot. Elles ne communiquent pas mieux que les hommes. Mais alors ? De quoi parlent elles ? Et bien de ce qui les interesse vraiment et ce n’est pas d’avoir une séxualité épanouie. Elles s’en foutent dans leur grande majorité, ça leur sert pour d’autres buts. Et il y a même des auteurs femmes pour oser affirmer que finalement les femmes n’aiment pas les hommes (livre: les femmes s’emmerdent au lit)
    Bref …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s