L’alignement exceptionnel des planètes

DSCF6291.jpg

J’ai passé trente-sept ans et quelques mois de ma vie à me consacrer à la recherche fondamentale dans le domaine de la chimie des protéines et mes travaux étaient orientés chaque jour par les observations et les résultats des expérimentations parfois très complexes imaginées sur la base d’hypothèses elles-mêmes issues d’autres résultats d’expériences précédentes. Il m’est souvent arrivé de plonger dans un profond désarroi car des mois de travaux étaient réduits à néant à la suite d’une simple vérification d’un résultat qui paraissait pourtant acquis à première vue. En recherche l’esprit critique est un élément essentiel et il ne faut jamais croire que les résultats expérimentaux acquis lors d’une unique volée de travail sont vrais. Il faut vérifier et re-vérifier afin d’éliminer tout effet du hasard.

Dans le domaine de la mécanique céleste le hasard avait cours au XVIe siècle et il fallut plusieurs siècles pour calculer avec une précision extrême le mouvement des planètes, ce qui paraît aujourd’hui d’une banalité tellement triviale qu’on l’a oublié. Ce soir dimanche 26 août de l’année 2018 (les astronomes utilisent un autre calendrier que j’ignore) j’ai pu voir dans le ciel de Santa Cruz de Tenerife, d’ouest en est, Vénus, Jupiter, Saturne, Mars et enfin la Lune. J’ai fait quelques photos mais elles sont de qualité médiocre.

DSCF6292.jpg

J’ai tout à fait par hasard lu sur un site internet dont j’ai oublié l’identité que depuis plusieurs mois il y avait une forte recrudescence de tremblements de terre pratiquement sur toute la planète, le dernier en date ayant eu lieu en Iran. Ah bon ? Mais cette concentration de planètes sur un gros tiers du ciel n’en serait-elle pas la cause ? Comme je fus tout au long de ma carrière animé par la curiosité je trouve étrange qu’aucun géophysicien ne soit capable d’établir une corrélation entre cet « alignement des planètes » et cette recrudescence des tremblements de terre. Certes, l’attraction exercée par Jupiter, Saturne et Mars paraît négligeable en regard de celle de la Lune, attraction lunaire capable de créer des marées de dix mètres sur les côtes françaises atlantiques, mais faut-il négliger l’effet de cet « alignement » des planètes sur les plaques tectoniques … Je me pose la question mais je n’ai aucun élément de réponse à ce jour.

DSCF6293.jpg

Description des clichés. D’ouest en est : Vénus puis Jupiter. Dans le cliché suivant les trois points sont, toujours d’ouest en est, c’est-à-dire de la droite du cliché vers la gauche : Antares (Scorpion) Saturne et Mars. Enfin de nouveau Mars et la Lune émergeant de l’est au dessus de l’immeuble. La qualité des photos est très mauvaise car celles-ci sont prises en pleine ville.

7 réflexions au sujet de « L’alignement exceptionnel des planètes »

  1. Théorie basé sur un univers électrique, les planètes se chargeant comme des condos et se déchargeant sur les plus proches, le tout accompagné d’une naine brune invisible en gravitation autour de notre soleil, cycle de 3600 ans et donc bientôt l’apocalypse….

    Cela dit, l’activité sismique et volcanique et forte depuis quelques semaines, encore un m7 il y a quelques heures, et ce n’est pas le seul d’une grande magnitude.

    http://www.portail-humanitaire.org/s-informer/seisme-tremblement-de-terre/

  2. je trouve étrange qu’aucun géophysicien ne soit capable d’établir une corrélation entre cet « alignement des planètes » et cette recrudescence des tremblements de terre

    Peut-être parce qu’il n’y en a pas …
    On ne trouve déjà pas de corrélation entre tremblements de terre et grandes marées, alors …

  3. L’influence gravitationnelle de l’ensemble des planètes , même alignées , du système solaire est inférieure de plusieurs ordre de grandeurs de celle de la lune l’influence des trois autres forces connues par la science (électromagnétique , nucléaire forte et faible ) est rigoureusement nulle
    A moins d’imaginer une cinquième force , en théorie il n’y a pas d’influence !
    Si une telle corrélation (et non relation causale ) était néanmoins constatée c’est une bonne partie de notre science actuelle qu’il faudrait revoir !
    C’est peu probable !
    Cordialement !

    • Je suis entièrement d’accord avec vous. L’objet de mon billet provenait d’une conjonction entre ces planètes dans le ciel (que je regarde tous les soirs, mais Jupiter deviendra malheureusement invisible le soir très bientôt) et la fréquence des séismes qui a augmenté il y a quelques mois sans qu’aucune explication ne puisse être mise en avant. Ce n’était qu’une coïncidence …

      • Encore d’accord ! Il y a un autre paramètre et ma curiosité est très sollicitée par ce dernier : la rotation de la Terre soumise à l’attraction du Soleil. À propos du Soleil, l’astre de vie (le seul dieu auquel je crois) est entré dans une phase de léthargie, pas de taches solaires depuis six semaines. Peut-être bien que le prochain hiver sera rigoureux. Comme lors de l’automne dernier j’irai observer si les aloès fleurissent tardivement, un signe d’un hiver « rigoureux » aux îles Canaries …

Répondre à jacqueshenry Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s