Vaccination en Australie : les grands moyens !

No-Jab-No-Pay.jpg

En Australie il existe une exemption annuelle d’impôts de 737 dollars pour les familles avec enfants, ce qui correspond aux « allocations familiales » dans un pays comme la France. Le gouvernement fédéral vient de faire voter une loi qui stipule que les familles dont les enfants ne sont pas vaccinés ne bénéficieront plus de cette exemption fiscale et ils devront payer une amende de 28 dollars chaque quinzaine. La recrudescence de cas de rougeole et de coqueluche a poussé le gouvernement à prendre cette décision drastique accompagnée de toute une série de dispositions punitives pour les parents : plus d’accès aux crêches ni aux écoles maternelles, interdiction d’employer des baby-sitters, suppression des activités extra-scolaires pour les enfants non vaccinés. Le Gouvernement australien a lançé la campagne « No Jab, No Pay » : pas de piqûre, pas d’argent (illustration), c’est maintenant la loi.

L’objectif du gouvernement est d’atteindre 100 % des enfants de moins de 6 ans vaccinés contre dix maladies virales ou bactériennes. La vaccination est gratuite et l’Etat dépense 15 millions de dollars australiens pour parfaire cet objectif. Seuls les enfants dont l’état de santé est officiellement reconnu comme défavorable à une vaccination pourront échapper à cette campagne. Sans certificat établi par un médecin dûment assermenté ce sera « no jab, no pay ».

Source et illustration : ZeroHedge

9 réflexions au sujet de « Vaccination en Australie : les grands moyens ! »

  1. « Seuls les enfants dont l’état de santé est officiellement reconnu comme défavorable à une vaccination pourront échapper à cette campagne. »

    Une bonne raison de vacciner ses enfants : donner une chance à ceux qui ne le peuvent…
    Sinon Darwin à l’oeuvre…

    • Il ne semble pas y avoir eu de sélection de souches humaines résistantes à ce type de pathologie car l’agent causal s’adapte lui aussi.

      • @TDessiter: Qu’appelez vous l’agent causal ? Que voulez vous dire par « s’adapter » ? La rougeole ou la coqueluche ne sont pas des prédateurs…

  2. Amike:
    L’agent causal d’une maladie est un virus, une bactérie, un parasite…
    Il existe au sein des populations humaines une pression de sélection de certaines maladies infectieuses qui favorise l’émergence de sujets plus résistants; ainsi la variole a fait des ravages chez les amérindiens qui n’y avaient jamais été confronté, tandis que les européens y étaient globalement plus résistants.
    Par ailleurs comme dans tout ecosystème il existe des phénomènes d’adaptation ou d’évolution des agents infectieux en réponse à l’adaptation de leur hôte

    • En Europe nous sommes tous issus de générations qui ont résisté à la peste, la variole et bien d’autres infections. Cependant il s’agissait de survivants car l’immunité ne se transmet pas génétiquement parlant. Il s’agit d’un caractère acquis et provoqué dans le cas de la vaccination. En tant qu’ancien biologiste (et je n’ai pas la science infuse) je suis convaincu que la vaccination est un bienfait pour l’humanité. Par exemple de nombreux travaux semblent prometteurs pour la mise au point d’un vaccin protégeant contre le SIDA. Je ne pense pas que l’on puisse atteindre une totale protection vaccinale en particulier contre les bactéries devenues totalement résistantes à tous les antibiotiques connus. Il ne faut pas rêver. Avec la civilisation moderne urbanisée, l’humanité restera à la merci d’une pandémie dévastatrice qui ne sera qu’un triste rappel des pestes, varioles et autres grippes qu’ont connu nos ancêtres …

  3. Avez-vous songé à la manne que cela représente pour ceux à qui l’État achète des vaccins ? il n’y a pas meilleur client qu’un gouvernement : ce sont toujours des sommes énormes, qu’on peut re-dépenser pour la corruption.
    La santé a bon dos.

    • La véritable manne réside dans le faits de soigner les gens malade parce que non vaccinés.
      A tel point que certains se demandent si ce ne sont pas les labo qui financent les campagnes anti-vaccins….

      • Je connais bien (connaissais pour être plus précis) les laboratoires qui produisent des vaccins. Ces entreprises ne sont pas impliquées dans la production d’antibiotiques car ce n’est pas leur métier. Certes il y a eu des regroupements depuis une 20e d’années mais ces métiers sont différents. On ne peut pas exclure la pertinence de votre remarque …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s