L’unité 1 de l’usine électronucléaire de Taishan est connectée au réseau

Capture d’écran 2018-07-03 à 11.16.02.png

EDF, acteur à hauteur de 30 % du projet conjoint avec Guangdong Taishan à 140 kilomètres à l’ouest d’Hong-Kong peut enfin se féliciter de voir que le premier EPR au monde vient d’être connecté au réseau électrique chinois. La deuxième unité EPR sur le même site devrait être connectée avant la fin de cette année 2018. Le chantier aura duré seulement 9 ans et ceci est le résultat de l’efficacité des entreprises chinoises. Il ne faut pas mettre sous le tapis le transfert massif de technologies depuis la France vers la Chine (c’était prévu dans le contrat de joint-venture) et il ne fait aucun doute que bientôt ce pays deviendra le leader incontesté de la technologie électronucléaire dans son ensemble. EDF peut se flatter d’être aussi devenu, par la force des choses à la suite de la débâcle d’Areva, le maître d’oeuvre des 3 autres EPR en cours de construction, Taishan 2, Flamanville 3 et Olkiluoto 3 lorsque les activités d’ingénierie d’Areva (ex-Framatome) ont été reprises mais il ne faut pas oublier que sans l’aide de l’Etat français, donc des contribuables, le projet d’Hinkley Point C en Grande-Bretagne n’aurait pas pu être concrétisé. Dans ce dernier projet la Chine est également partenaire d’EDF, curieuse situation assez paradoxale.

Où est l’époque dorée des constructions françaises de centrales nucléaires en Corée et en Afrique du sud (Koeberg) par Framatome ? La filière nucléaire française constituée d’entreprises étatiques a été mal gérée et elle continuera à se dégrader car EDF est maintenant obligé de s’occuper de moulins à vent en s’endettant monstrueusement alors que ce n’était pas sa vocation initiale, celle décidée par les plan quinquennaux des années 1960-1970. Il y avait à cette époque de vrais techniciens à la tête d’EDF et non pas des crânes d’oeuf incompétents. Chaque fois que l’Etat français actionnaire d’entreprises industrielles et commerciales veut diriger celles-ci il est certain que ce sera une catastrophe ! Et cette situation est exacerbée par la porosité entre le gouvernement français et les écologistes anti-nucléaires. Dans 20 ans ce sont les Chinois qui viendront construire de nouvelles unités sur le sol français car personne ne pourra s’en passer …

Enfin, pour terminer ce pamphlet, les syndicats dans leur ensemble s’inquiètent à juste titre de l’avenir de l’entreprise car le gouvernement constitué d’incapables veut obliger EDF à diversifier ses sources d’électricité, au risque de me répéter. Sous le fallacieux prétexte qu’il faut réduire l’empreinte carbone de l’entreprise (ah bon ?) les écologistes poussent le gouvernement à réorienter la politique énergétique alors qu’il faudrait en premier lieu, au sujet de cette empreinte, se préoccuper des transports mais ces mêmes écologistes ne veulent pas toucher à la fibre sensible des Français trop attachés à leur tas de tôle monté sur 4 roues (cf un prochain billet sur ce blog). Un choix critique confié à des ministres nullissimes qui ne connaissent même pas la loi d’Ohm. La France est déjà descendue dans les limbes et sera bientôt un pays classé parmi ceux du Tiers-Monde.

Source et illustration : CGNPC

4 réflexions au sujet de « L’unité 1 de l’usine électronucléaire de Taishan est connectée au réseau »

  1. « Chaque fois que l’Etat français actionnaire d’entreprises industrielles et commerciales veut diriger celles-ci il est certain que ce sera une catastrophe ! »

    Népotisme, corruption et clientélisme, ainsi l’on constate que les affreux chinetoques souffrent moins de ces trois tares.

    « des Français trop attachés à leur tas de tôle monté sur 4 roues »

    Nous divergeons sur ce point, tout est fait pour emmerder les automobilistes qui n’ont pas d’autres recours, ce n’est pas comme si nous avions des trains qui partent ou un réseau de bus suffisant

    • Depuis que j’ai décidé de ne plus conduire de voiture il est vrai que j’alimente une sorte d’aversion pour l’automobile. Je trouve que prendre l’autobus ou le tramway (dans « mon » île) est très pratique et peu coûteux. Je ne parle même pas du Japon et de Tokyo, ville où le possesseur d’une voiture s’expose à des trajets interminables alors que le réseau ferré est le meilleur du monde.
      Quand j’étais enfant il y avait à Lyon un réseau complexe et très étendu de tramways qui a été démantelé à la fin des années 1950 pour favoriser l’industrie automobile. Il ne reste aujourd’hui dans cette ville que quelques lignes de trolleybus. L’autobus a remplacé ces transports en commun installés à grands frais et il en a été de même pour Paris et bien d’autres villes. Ce matin dimanche l’autoroute A6 au sud de Paris était totalement congestionné, avec des milliers de voitures à l’arrêt, vive l’été !

  2. Le rapport de servitude d’EDF avec l’état est amplifié par la disparition de fait d’Aréva. Le nucléaire militaire qui a encore de beaux jours nécessite un lien avec les centrales de production électriques pour réutiliser le combustible.
    Bravo les chinois, nous on a des agences qui veillent. Chez eux les « c… » sont mis au placard, chez nous ils gouvernent.

  3. Comme dirait Dany Cohn Bendit : « Le nucléaire est une industrie du passé » (sous-entendu, je suppose, les moulins à vents et grille-pains sont des techniques d’avenir ?)
    J’aime bien l’écouter… sur certains sujets, mais côté « énergie » il est au niveau de moults politiques : en-dessous de l aligne de flottaison.
    Il y a une étude récente de l’OCDE, non encore publiée, mais vu un résumé au WNE (World Nuclear Event) qui évalue les investissements nécessaires selon le mix énergétique, comprendre quels formes de back-up utilisées en complément des ENRi (vent et soleil).
    Quand le complément est nucléaire est au moins à 75% nucléaire = base 100,
    Quand le complément est zéro nucléaire, et centrales classiques (gaz), on est à l’indice 350 (en fait c’est autant la multiplication des sources vent et soleil, que les back-iups qui conduisent à ce chiffre).
    Mais bon, juste 3,5 fois plus, dans un pays en presque faillite, bagatelle que tout cela !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s