Billet d’humeur géopolitique : les incohérences américaines

Capture d’écran 2018-07-01 à 10.23.10.png

Les USA ont dénoncé l’accord arraché de haute lutte avec l’Iran pour que ce pays cesse ses projets d’enrichissement d’uranium à des fins militaires et puisse redevenir un membre à part entière du commerce mondial. Les Etats-Unis sont pourtant le premier disséminateur d’armes nucléaires de destruction massive dans le monde puisque des missiles sont installés dans une grande partie de l’Europe au sein des bases militaires de l’OTAN le plus souvent à l’insu des populations locales ainsi que sur d’autres territoires contrôlés par les USA comme Diego Garcia ou encore Guam et peut-être Okinawa. En ce qui concerne l’Iran c’est maintenant une nouvelle forme de chantage qui s’installe alors que ce pays a cessé toute activité d’enrichissement au delà de 4 % d’uranium-235, situation confirmée par les visites inopinées des inspecteurs de l’IAEA. Le nucléaire a bon dos et les Américains cherchent tous les arguments pour fragiliser l’Iran car le gouvernement de Téhéran a conclu un accord commercial avec la Chine consistant à accepter des yuans en règlement de ses livraisons de pétrole et de gaz. Saddam Hussein et Khadaffi en ont fait les frais …

Ce mouvement de « dédollarisation » du marché des hydrocarbures déplait au plus haut point aux USA et les mesures de rétorsion commerciale mises en place par la Maison-Blanche à l’encontre de la Chine entrent dans ce cadre de fragilisation du dollar. Et comme si les Américains étaient à court d’arguments ils accusent maintenant l’Iran d’avoir été l’instigateur des attentats du 11 septembre. On croit rêver tant la situation devient surréaliste. C’est un juge fédéral new-yorkais instruisant 1008 plaintes de familles de victimes des attentats du 11 septembre, le Juge George B. Daniels, qui a entamé des poursuites à l’encontre de la République Islamiste d’Iran, le Corps des Gardiens de la Révolution et la Banque centrale d’Iran. Et ceci tout simplement parce que les USA ne veulent pas se brouiller avec l’Arabie Saoudite, leur allié et vassal dans la région, et aussi ennemi religieux héréditaire de l’Iran qui, tout le monde le sait, a financé ces attentats. On croirait assister à un mélodrame de mauvaise facture mais le jeu devient dangereux car l’Iran compte parmi ses alliés inconditionnels la Chine mais aussi la Russie.

La situation sur le front du pétrodollar se dégrade puisqu’un autre grand pays consommateur d’hydrocarbures, l’Inde, a décidé d’acheter son pétrole à l’Iran en payant la facture en roupies. Inutile de disserter plus avant le « roi dollar » ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir car la Chine et l’Inde ne sont ni l’Irak ni la Libye … À suivre.

Source et illustration : ABC News (abcnews.go.com)

9 réflexions au sujet de « Billet d’humeur géopolitique : les incohérences américaines »

  1. D’accord avec vous sur l’analyse « dollar », mais si vous pouviez éviter le « tout le monde le sait », ici au sujet du financement des attentats du 11 septembre, merci.
    (Ceci dit, vous êtes, encore, libre de dire ce que vous pensez) 🙂

    • Effectivement ! J’aurais pu encadrer ce « tout le monde le sait » de guillemets. Il s’agit de la version officielle qui entraina la guerre en Afghanistan mais en réalité cette guerre était surtout motivée par les actions des talibans pour éradiquer la culture du pavot maintenant contrôlée par la CIA. De là à provoquer la mort de plus de 2000 innocents j’attends des preuves formelles … peut-être dans 100 ans ou jamais ! Si j’avais écrit que les attentats du 11/9 avaient été fomentés par les services secrets américains j’aurais été accusé de complotisme et d’anti-américanisme primaire. J’ai donc préféré ce tout le monde le sait qui est suffisamment ambigu …

  2. Quand les éléphants s’affrontent il ne fait pas bon être petite souris… L’Europe des « frères » a choisi son camp… L’Asie est bien partie pour prendre sa revanche. Nous on est partis pour l’EUthanasie.
    Force est de constater que l’Amérique sans masque de Trump va accélérer la recomposition du monde.

  3. Comment Obama a -t-il pu signer un accord avec l’Iran, permettant à ce pays de voir lever les sanctions commerciales contre des engagements sur le nucléaire, alors qu’ils s’opposent dans la guerre syrienne ?
    Quoi qu’on puisse penser des causes de cette guerre civile, d’un simple point de vue logique, Obama s’il était cohérent, devait exiger de l’Iran à minima la neutralité dans ce conflit.

    Je pense qu’Obama s’est fait avoir, qu’il pensait à une « normalisation » des relations diplomatiques, alors que les Iraniens ont suivi leur idée, sans aucune bonne volonté en retour…

    La situation laissée par Obama est incohérente (accord VS changement régime syrien). Trump n’a pas beaucoup de choix, car soutenir l’accord, c’est subir les reproches des républicains sans espérer de soutien des démocrates. A moins d’être masochiste…

    La dé-dollarisation est plutôt une conséquence de la politique de Clinton : la finance américaine joue à fond de tous ses outils (dont l’extra territorialité) pour rentabiliser ses affaires. Trump ou pas, le dollar pourrait tout aussi bien s’expatrier dans quelques années. Un bras armée, ça peut aussi se trouver ailleurs…

  4. Bonjour M. Henry,
    Il n’y a eu dans les faits aucun accord puisque les textes n’ont pas été présentés devant le congrès car le sieur Obama savait pertinemment que ce dernier refuserait de les avaliser. A ce propos, je vous conseille d’écouter le journaliste américain Greg Hunter qui a fait des recherches sur la question et a les preuves de ce que je viens de dire… Par ailleurs, l’ex-président américain avait, semble-t-il, acheté nombre de politiciens européens afin qu’ils participent à son projet… https://www.youtube.com/user/usawatchdog/videos
    http://www.wnd.com/2018/05/iran-deal-never-signed-rush-reveals/

      • Pour les autres pays, je ne saurai vous répondre mais si les USA ne l’ont pas fait, cela signifie qu’il n’a aucune valeur – au passage, vous vous souvenez sans doute que les iraniens ont menacé de dévoiler les noms de tous les politiciens européens qui avaient accepté des pots-de-vin… et comme par hasard, ils ont réagi en prenant la défense des iraniens et en fustigeant le sieur Trump… Par ailleurs, le mossad a publié des milliers de documents qu’ils ont réussi à dérober aux iraniens concernant les recherches nucléaires menées par ces derniers qui contrevenaient clairement au soi-disant accords…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s