Le réchauffement climatique d’origine humaine : c’est « has-been »

Capture d’écran 2018-06-11 à 09.36.34.png

Selon le Docteur Steven Hayward, chercheur résident à l’Institute of Governmental Studies de l’Université de Californie à Berkeley l’histoire du réchauffement climatique d’origine est terminée. Hayward ne dit pas qu’il n’y aura pas dans le futur de changement du climat dans un sens ou dans un autre, il ne dit pas non plus que l’influence humaine est négligeable, il indique dans un article paru dans le Wall Street Journal que cette affaire du climat n’est plus une priorité et qu’elle a été déviée de ses intentions premières en ne profitant qu’à quelques scientifiques plus activistes que réels spécialistes et aux chasseurs des rentes que procurent les énergies renouvelables.

Pour preuve de plus en plus de gouvernements nationaux s’éloignent de la marche forcée vers la décarbonisation qui est un leurre coûteux et inatteignable. Il suffit pour comprendre ce retournement de tendance de se reporter aux recommandations de l’accord de Paris qui amalgamaient tout et n’importe quoi. Outre le fait que cet accord n’était par essence nullement contraignant l’action pour le climat devait également concerner l’égalité des genres, l’émancipation des femmes et l’équité intergénérationnelle ainsi que le fumeux concept de « justice climatique » (sic), bien malin qui comprendra ce que signifie ce concept.

Pour Hayward l’ « alarme climatique » c’est comme celle d’une voiture qu’on a tout de suite envie de débrancher et comme tout autre processus politique mis artificiellement en place son déroulement suit 5 phases.

La première étape implique des groupes d’experts et d’activistes qui se sont donné pour mission d’alerter le public au sujet d’un problème préoccupant qui les concerne, surtout eux et non pas ce public auquel ils s’adressent.

L’information est alors reprise très largement par les médias – c’est l’étape « dopamine » – pour alimenter l’émotion et présenter ce problème comme devant être résolu à n’importe quel prix. Les gesticulations onusiennes ont abouti au Protocole de Kyoto qui est totalement surréaliste dans ses objectifs de réduction massive de l’utilisation de combustibles carbonés fossiles.

La suite, c’est comme l’alarme de l’automobile : une lassitude croissante du public. Ce dernier va se préoccuper progressivement d’autres problèmes environnementaux, parfois à juste titre, comme la pollution des rivières et de l’air. Toutes les études du Pew Research Center l’indiquent, les Américains sont beaucoup plus préoccupés par ces aspects que par le changement climatique en dépit du battage médiatique incessant.

Enfin le public s’aperçoit, mais bien trop tard, qu’il a été trompé par le monde politique influencé par les activistes et qu’il doit payer la note. Il ne faut pas prendre les populations pour un ramassis d’idiots, chaque individu finit par comprendre que l’argent public a été détourné pour enrichir une minorité et entretenir financièrement des organisations activistes sans scrupules. La philanthropie climatique a été par exemple entièrement déviée de son but initial. Aux USA plus d’un demi-milliard de dollars d’argent public n’a jamais servi, entre 2011 et 2015, pour financer une quelconque recherche sérieuse sur le climat, tout cet argent a été détourné pour organiser une propagande incessante anti-nucléaire et anti-charbon.

Comme toute cause née et vivant de la politique elle meurt aussi en raison de la politisation outrancière de ses défenseurs qui se sont éloigné progressivement des réalités scientifiques, économiques et sociales par le simple fait qu’ils se sont emprisonné dans leur idéologie utopique.

Inspiré d’un article paru dans le Wall Street Journal et repris sur le site ZeroHedge

5 réflexions au sujet de « Le réchauffement climatique d’origine humaine : c’est « has-been » »

  1. la secte des nuisibles est déjà sur d’autres luttes citoyennes, l’éradication des pesticides, des engrais,de la voiture,
    comme toujours ils s’agitent comme des poulets sans tête, et nous payons l’addition
    le naturel c’est bon
    ben non, la nature elle vous veut mort
    entendu l’autre jour dans une émission sur la problématique des abeilles
    « bien sur, la longévité augmente sans cesse, mais on est ++++malade, !!!!
    et dans la même émission
    une scientifique:attention, il y a bien d’autres causes à la mortalité des abeilles, que les pesticides
    la journaliste, oui, on a pas le temps, on parle pesticides
    il y a comme cela des mantras affirmés par la secte qui sont devenus des vérités, indiscutables
    manger bio, c’est meilleur?
    zéro pesticide , c’est faisable
    on a besoin d’un mix énergétique?
    le vent le soleil n’envoient pas de factures?
    etc etc….
    teins un cas de polio au Venezuela, un enfant non vacciné…un complot de bigfarma?

  2. Dommage que nos médias en soient encore à l’étape deux… Il faut dire qu’ils ont été formés à Sciences Po, dont le nom même fait frémir… Ils y ont été initiés, et répercutent en bons moutons de Panurge un même message d’origine anglo-saxonne fait pour conserver à l’oncle Sam sa suprématie… Celle de l’énergie, comme celle de la monnaie est fondamentale. On a même fait cadeau de nos turbines Alstom qui sont le robinet de l’électricité pour toute la planète, c’est dire notre degré de servitude…

    • La  » vente  » d’Alstom : on la doit à Macron qui a aussi aidé M Drahi à acheter RMC, BFM… qui lui a renvoyé l’ascenseur en faisant une propagande éhontée. GE a acheté Alstom une bouchée de pain…. avec de l’argent qu’elle n’a pas puisqu’elle était déjà endettée de près de 200 milliards$ !!! ( elle ne remboursera donc jamais). Macron, en bon petit soldat des Rotshild, a fait le job pour détruire ce qui restait d’industrie Francaise comme cela il pourra aussi dire qu’il n’y a pas de culture Francaise et mas non plus d’industrie Francaise. Pour les mondialistes il n »y a rien de plus horrible que les frontières et les peuples souverains. L’avenir il s’en fout car il n’a pas de gosses , comme d’ailleurs dame Merkel.

  3. Je confirme, le CO2 c’est ramollo, le nouveau crédo de notre ministre de l’écolo-laryngophonie, c’est l’HY-DRO-GENE (poil aux gènes) !
    Alléluia mes frères, un monde nouveau est en train de naitre…

  4. Si cet article a quelques répercussions outre Atlantique, Wall Street Journal « oblige », c’est pas demain la veille en France (après-demain, peut être ?).
    Quand j’entends le discours CO2-psittaciste du grand manitou de l’AFD, les Jouzéelissades, et les médiatoconneries alarmistes, sans compter la grande dame d’ENGIE (tu m’étonnes, les centrales à gaz sont un bon candidat pour pallier l’intermittence éolo-phoebienne), je me dis que c’est pas gagné.
    Et peu importe si de « vrais » scientifique, c’est à dire appliquant les méthodes du même nom, essaient de faire entendre leurs voix.
    T’es avec nous, le BIEN, ou contre nous, donc le MAL, c’est pas plus compliqué que cela.
    Et on dira après que la France est « déchristianisée » ! Admettons, mais alors elle est tombée dans une autre religion carbocentique, tout aussi dangereuse dans la main des gourous et grands prêtres gardiens du Dogme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s