Le confort du temps des Romains : ils avaient inventé le réfrigérateur !

Theater_Kaiseraugst.jpg

Après la découverte d’un puits lors de fouilles archéologiques autour de l’amphithéâtre romain de Augusta Raurica (aujourd’hui Keiseraugst) sur la rive gauche du Rhin près de Bâle dans le nord de la Suisse, fouilles dirigées par le Docteur Peter-Andrew Schwarz, l’hypothèse la plus plausible de l’utilité de ce puits était qu’il servait de réserve de neige et de glace récoltées durant l’hiver pour servir ensuite durant les mois d’été de chambre froide. Cette hypothèse apparut après la découverte de nombreuses coquilles d’huitres près du site de cette fouille. Ce type de « réfrigérateur » était déjà connu puisque leur présence a été confirmée en Italie du sud, puits dans lesquels de la neige importée par bateau depuis les montagnes de l’Albanie actuelle était entreposée à cette fin.

L’équipe de Docteur Schwarz a donc entrepris cet hiver de stocker de la neige dans ce puits (illustration) selon un nouveau protocole consistant à disposer des couches de neige tassées par piétinement et séparées les unes des autres par de la paille. L’expérience est en cours et il faudra attendre les mois d’été pour en connaître les résultats.

Capture d’écran 2018-04-12 à 16.20.48.png

Si les Romains avaient créé des réseaux routiers pavés dans tout l’Empire, des thermes, des systèmes d’évacuation des eaux usées urbaines et des adductions d’eau potable avec des aqueducs surmontant les difficultés de certains reliefs à l’aide de conduites siphonantes réalisées avec des plaques de plomb, force est de constater qu’ils étaient des précurseurs dans de nombreux domaines de confort et les réfrigérateurs naturels en font partie. Dans de nombreux domaines « bourgeois » du XVIIIe siècle en Europe il existait des puits de structure conique au fond desquels on pouvait accéder à l’aide d’un escalier. Ces puits servaient à stocker de la neige en hiver afin de maintenir certaines denrées au frais. Quand les taxes sur le sel (la gabelle) furent abolies en France en 1790 cette neige servit à confectionner des sorbets. En effet en mélangeant à poids égal de la neige et du sel il est possible d’obtenir un mélange semi-liquide dont la température atteint moins 20°C – l’ancêtre du congélateur – pour congeler un mélange de fruits et de sucre. Peut-être que les Romains n’ignoraient pas ce détail, eux – du moins l’aristocratie – qui appréciaient particulièrement les plaisirs de la table.

Source et illustration : communiqué de presse de l’Université de Bâle, et le théâtre antique du site archéologique de Augusta Raurica (Wikipedia).

2 réflexions au sujet de « Le confort du temps des Romains : ils avaient inventé le réfrigérateur ! »

  1. A Verviers où j’habite, il y avait des glacières où des blocs de glace étaient entreposés. Ils servaient par la suite à fabriquer de la crème glacée par des artisans italiens aux bourgeois de cette vieille cité lainière opulente du 19ème siècle.

    Pour ce qui est des sorbets, les conquérants berbères de la péninsule ibérique ont perpétués la technique romaine avec de la neige provenant de la sierra Nevada.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s