De l’utilité des poils pubiens

Zagreb_Apoxyomenos_-_body.JPG

Le sixième article le plus lu de mon modeste blog était relatif aux poils pubiens (7 août 2012) et mon expérience toute nouvelle d’une relation durable, amoureuse – et par conséquent sexuelle – avec une Canarienne de dix ans ma cadette, mais quelle est l’importance d’une telle différence d’âge quand on a plus de 60 ans …, m’a finalement conduit à faire part à mes lecteurs sans aucune espèce d’inhibition de quelques constatations très intimes que j’ai traité avec la plus objective approche scientifique ou du moins analytique. À quoi servent donc les poils pubiens ?

J’ai accumulé plus de deux ans d’observations très intimes pour me faire une idée de cette utilité des poils pubiens non pas d’un point de vue esthétique positif ou négatif selon l’approche que l’on a choisi mais de l’utilité physiologique de ces derniers. Sans vouloir m’attirer les foudres des LGBT je ne considérerai dans ma réflexion que les hétérosexuels bien qu’il me soit arrivé une fois de regretter d’avoir repoussé les avances insistantes d’un homosexuel. Pour mettre en appétit mes lecteurs afin qu’ils se plient à la lecture de la totalité de ce billet en mettant de côté durant quelques minutes l’éducation coercitive qu’ils ont parfois reçu voici donc une petite histoire vécue qui est néanmoins éloignée du sujet de ce billet mais qui entre plutôt dans la thématique LGBT.

Je me trouvais un jour – il y a bien des années – à Sarlat en Périgord et je me surpris moi-même en pénétrant dans une boutique d’antiquités par simple curiosité. Un homme assis dans un profond fauteuil, aux cheveux graisseux, tout aussi graisseux que son anatomie, me souhaita la bienvenue discrètement. Mon regard fut attiré presque immédiatement par une magnifique commode marquetée de style Louis XV. J’examinai en détail l’intérieur des tiroirs qui sont souvent révélateurs de la supercherie d’une copie et regardai l’arrière du meuble pour tenter d’y trouver une signature. Le gros homme, intrigué par ma curiosité, se leva et me dit presque dans le creux de l’oreille en appliquant sa grosse main sur mon arrière-train : « Elle est certifiée d’époque et la nuit et elle est à toi ». J’ai repensé bien souvent à cette commode magnifique mais passer une nuit, certainement pas, ni ne serait-ce quelques minutes pour subir une sodomisation de la part d’un individu aussi repoussant eut été hors de question. S’il s’était agi d’un éphèbe (illustration : le corps de l’éphèbe Apoxyomenos, Musée de Zagreb) peut-être aurais-je eu un instant d’hésitation … après tout Henry IV déclara que Paris valait bien une messe, lui qui était un parpaillot du Béarn.

Mais je m’égare, revenons donc à mes considérations relatives aux poils pubiens, considérations qui ne concernent donc que les hétérosexuels. Ils ne servent pas seulement à dissiper la sueur mais également à atténuer les frottements épidermiques des deux partenaires quand ils font l’amour. Pour preuve, après avoir enduré plusieurs mois de multiples meurtrissures des parties intimes de mon anatomie parce que ma compagne pensait qu’elle devait maîtriser la croissance de sa toison pubienne pour des raisons strictement esthétiques dont je me moquais éperdument, et pour cause, elle finit pas comprendre à force de persuasion de ma part qu’il était plus convenable pour un plaisir partagé et surtout pour mon confort épidermique personnel qu’elle cesse de tailler et raser compulsivement sa toison intime. Aujourd’hui, après plus de deux ans de fidélité – une véritable prouesse personnelle – j’ai au moins découvert une chose importante : l’utilité des poils qui se trouvent dans une région anatomique qu’on n’expose normalement pas au regard est tout simplement un élément important du confort sexuel.

4 réflexions au sujet de « De l’utilité des poils pubiens »

  1. Comme je dis souvent à ma compagne, peu encline à grossir les profits des multinationales de l’éradication des bulbes pileux : « Merci d’être velue à l’heure ma chérie ! »…
    Pardon d’avance pour cet humour quelque peu capillo-tracté qui -j’espère- ne hérissera le poil de personne 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s