Il y a 50 ans le bain de sang de My Lai, une date à inscrire dans les livres d’histoire

Capture d’écran 2018-03-18 à 19.55.19.png

Aujourd’hui dans la bourgade de My Lai se trouve une stèle rappelant à la mémoire des passants l’indicible massacre gratuit par l’armée américaine de 504 personnes, la moitié d’entre elles âgées de moins de 20 ans et 210 d’entre elles de moins de 12 ans et les quelques adultes étant des femmes et des vieillards. Ce massacre effroyable fut perpétré le 18 mars 1968. Les victimes n’avaient pas d’armes et ne purent fuir sous le feu des hélicoptères des GIs. La presse américaine fut abreuvée par la suite de procès de parodie des auteurs de ce massacre. Aucun des auteurs ne fut condamné. Kissinger parla d’un dommage « collatéral » regrettable et Nixon se disculpa auprès de l’opinion, lui qui était de par la constitution américaine le chef des armées. Selon les dires des militaires qui furent les auteurs de ce massacre gratuit d’innocents ces derniers allaient devenir de futurs communistes, il fallait donc les éliminer.

Le massacre de My Lai n’était que le sommet de l’iceberg d’horreurs perpétrées par les Américains au Vietnam. Habitués du fait ces mêmes « pacificateurs et promoteurs de la démocratie » dans le monde ont réitéré leur goût du sang et de la torture inimaginables pour un individu sain d’esprit lors du scandale de la prison d’Abu Ghraib dans la banlieue de Bagdad en Irak. Mais les Américains n’ont jamais reconnu la notion internationale de crime de guerre qui puisse être appliquée à eux qui n’ont jamais reconnu la validité du Tribunal Pénal International, alors qu’ils ne se sont pas privé lors des procès de Nuremberg et de Tokyo de faire condamner des criminels de guerre à la pendaison ou au peloton d’exécution.

Source détaillée pour les curieux anglophones et illustration : https://www.counterpunch.org/2018/03/16/the-tip-of-the-iceberg-my-lai-fifty-years-on/

Note : j’ai en vain tenté de trouver dans les quelques quotidiens en ligne dont je parcours les gros titres et disponibles sur internet gratuitement la moindre allusion à ce massacre de My Lai. Le cinquantième anniversaire d’un évènement historique ça n’intéresse personne dans la mesure où ça dérange l’opinion formatée par les Américains dans le monde entier avec l’aide bienveillante par exemple de Facebook (cf le scandale Facebook-Cambridge Analytica qui va avoir des retombées inattendues).

15 réflexions au sujet de « Il y a 50 ans le bain de sang de My Lai, une date à inscrire dans les livres d’histoire »

  1. Une remarque…
    Dans votre billet, l’article que vous avez mis en lien débute par une probable citation de Primo Levi (Levi avec un « i » et non Levy (avec un « y »).
    La traduction* en français de cette citation – pour ceux qui, comme moi, ne maitrise pas suffisamment l’anglais :
    « Les monstres existent, mais ils sont trop peu nombreux pour être vraiment dangereux. Plus dangereux sont les hommes du commun, les fonctionnaires prêts à croire et à agir sans poser de questions. » — Primo Levi.
    Comment des hommes ordinaires peuvent-ils devenir des bourreaux ? Simplement en exécutant les ordres, disait pour sa part Hannah Arendt
    _________
    *Traduction à l’aide de https://www.deepl.com/Translator (par ailleurs fort recommandable).

    • Les horreurs perpétrées par les Nazis le furent le plus souvent par des gens « ordinaires » qui obéissaient aux ordres pour la grandeur du Reich. Hanna Arendt l’a bien explicité. Maintenant je pense qu’il existe chez l’homme cet instinct de violence qui date de nos ancêtres chasseurs cueilleurs, violents pour leur survie et cette violence nous a été transmise par nos gènes (pour faire simple) mais cela ne nous disculpe pas !

  2. C’est atroce! pas de questions! Mais il faut aussi alors, parler du Massacre de Huê à partir du 31 Janvier 2018.. et après …. là aussi pas trop de rappels et souvenirs! c’est pas les mêmes mais c’est aussi atroce!..Jacques pas toujours du même coté! OK?

  3. L’essentiel de ces comportements barbares peut s’expliquer par l’usage de doses massives de drogues données aux soldats pour tenir le coup et effacer les émotions liées aux carnages que n’importe quelle guerre perpètre (pervitine pour le IIIème Reich, amphétamines diverses, LSD, cocaïne, héroïne, etc…). Les jeunes soldats ont toujours servi de cobayes pour ces expérimentations, que ce soit pendant la seconde guerre mondiale, ou pendant la guerre du Vietnam.
    Les djihadistes font d’ailleurs de même, ce qui explique leur manque d’émotions pendant les carnages, comme celui du Bataclan, où les auteurs de ces crimes donnent l’impression de jouer froidement à un jeu électronique.

    • Le L.S.D. est un hallucinogène et je puis vous affirmer que, sous son emprise, les émotions y sont exacerbées, avec le fort risque de se retrouver dans un asile d’aliéné si le sujet fait face à une situation même légèrement stressante.
      C’est pourquoi les militaires étasuniens cessèrent leurs expérimentations de ce type de substance sur de jeunes recrues qui, pour certaines d’entre-elles, se retrouvèrent, me semble-t-il me souvenir, à l’asile.
      Pour le reste, certes l’usage de divers produits fut utilisé pour amoindrir, voire réduire à rien, ce qui est appelé le surmoi, autrement dit les interdits moraux, mais d’autres phénomènes manipulatoires et psychologiques peuvent tout autant y mener, sans les effets secondaires de ces différents produits.
      Deux expériences effectués par des psychologues américains le montre.
      La première fut celle effectuée par le psychologue Stanley Milgram entre 1960 et 1963 et concerne l’obéissance d’un quidam face à une autorité, ici scientifique, je vous renvoie à cette fiche Wikipédia où c’est expliquée infiniment mieux que je ne saurait le faire ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram ).
      La seconde, à laquelle je vous renvoie aussi pour les mêmes raisons, se dit de Standford, fut initiée par le professeur Philip Zimbardo en 1971 et concernait une situation carcérale censément fictive ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Stanford ).
      Ces deux expériences montrent que de jeunes soldats, formatés à l’obéissance dès leur incorporation (remarquez ce mot, in-corp-oration), peuvent, pour une large majorité d’entre-eux, en effet obéir à des ordres iniques provenant d’une autorité supérieure, et, placés dans une situation hautement pervers, peuvent agir au contraire de leurs principes moraux originels.

      • Un passage intéressant du film français « I comme Icare » d’Henri Verneuil (sorti en 1979) montre et explicite le déroulement de l’ « Expérience de Milgram » sur la soumission à l’autorité.
        Lien vers le film complet :

  4. Ce drame aussi exceptionnel est particulièrement odieux car il a été perpétré par des soldats d’une nation « démocratique »… Que des régimes dictatoriaux ou totalitaires massacrent sans état d’âme étonne moins, le résultat étant le même. Maintenant tout est question de gestion de la communication. On n’a rien vu de Mossoul ou d’Afrine mais tous les jours on voit la Goutha orientale et ses malheureux « civils armés » qui ont un service d’information très performant…
    Les droits de l’homme sont bien loin…

    • Les USA sont une nation dirigée par le complexe militaro-industriel et les banques : City, JP Morgan, Wells Fargo, Goldman Sachs, … organismes qui contrôlent la FED et le dollar selon la loi dictée par W. Wilson. En d’autres termes les USA exercent leur pouvoir extra-territorialisé avec le dollar et les banques comme la BNP et la SG en France vont encore faire les frais : quiconque utilise des dollars pour effectuer des transactions dans le monde est soumis à la juridiction des USA. Charles Gave appelle cela de l’impérialisme et il a raison mais il n’est pas écouté ni par Madame Merkel ni par Macron ni par Madame May, trois personnages manipulés par les banques.
      Je pense que c’est très mal parti !

      • Ils se foutent de la liberté des peuples et de la propriété privée comme de l’an premier.
        Ce qui compte, c’est de pomper le pétrole et en profiter, directement ou indirectement.
        Une militarocratie.

  5. Bonjour,

    Je suis un professeur d’histoire-géographie qui, chaque jour, publie un court billet commémorant l’anniversaire d’un événement historique. Le 16 mars (car le massacre de My Lai a été commis le 16, et non le 18, à ma connaissance), j’ai parlé de cette tragédie :

    Elle a été partagée par 62 de mes contacts, ce qui est plutôt dans la moyenne haute.

    Cordialement,

    Nicolas HUGUENIN

  6. à jg2433
    j’ai ce film dans mes disques durs, je vais le revoir ce soir !
    J’ai revu Advise @ consent d’Otto Preminger hier et j’avoue que les magouilles politiques américaines n’ont pas changé depuis 1962, date de sortie de ce film avec, entre autres acteurs, Henri Fonda. la politique américaine était à l’époque anti-communiste et aujourd’hui elle est anti-russe. Pour ce qui est de la Chine aujourd’hui, pays dirigé par le parti communiste, il y a tellement de bonds américains dans les caisse de Pékin que les USA font profil bas …

  7. Le retour à l’âge de pierre est toujours l’objectif final des ricains.
    Les états unis d’Amérique (E.U.A) doivent impérativement être découpés afin d’anéantir leur force de prédation.

    Les ricains d’aujourd’hui, les ricains des E.U.A (états unis d’Amérique) ne sont pas un peuple mais une population.
    Une population coloniale récente et non un peuple avec une Histoire multi centenaire.
    La seule histoire factuelle qu’ils peuvent revendiquer est celle de très nombreux massacres en tout genre. Des massacres tant humains que des massacres zoologiques sans oublier ces désastres phytologiques et géologiques.
    Les terres américaines doivent être restituées aux peuples originels que sont les sages Indiens d’Amérique.

    Les E.U.A avec sa culture « améric-haine » sont une organisation prédatrice, invasive et criminelle. Ce pays doit être envahi et occupé par une alliance mondiale afin de dissoudre cette fédération illégitime. Les responsables du chaos mondial provoqué par le gouvernement profond de cet égrégore doivent être saisis et jugés par un tribunal pénal international comme ils le firent eux-mêmes en organisant le procès de Nuremberg en 1945 pour bien moins de guerres provoquées et de crimes effectués. Les motifs à charge seront « crimes contre l’humanité, crimes contre la planète et crimes économiques ». La population occupante d’aujourd’hui devra être dispersée vers leur pays d’origine. Le pays ainsi dissout et nettoyé de sa lie coloniale reviendra aux autochtones unique peuple légitime vivant en ce moment encore dans des parcs sur des terres pauvres ou désertiques.

    Adam Smith, recommandait aux législateurs de limiter drastiquement la liberté des marchands et des banquiers : « l’exercice de la liberté naturelle de quelques individus, qui pourrait compromettre la sûreté générale de la société, est et doit être restreint par les lois, dans tout gouvernement possible, dans le plus libre comme dans le plus despotique. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s