Les villes allemandes vont pouvoir interdire les véhicules diesel

1698735-photo-camion.jpg

Les Européens emmenés par les Allemands aurait-ils compris que l’exemple japonais peut être appliqué en ce qui concerne les véhicules diesel ? La décision de la justice allemande semble aller dans ce sens en autorisant les villes à interdire les « vieux » véhicules diesel mais à maintenir des cas d’exceptions comme les artisans, les camions (de tous tonnages ?) et les véhicules d’urgence.

On est donc encore loin des lois japonaises qui interdisent les véhicules diesel et également les « deux-temps » qui sont de gros émetteurs de microparticules. Si les gouvernements veulent préserver leur crédibilité il faudra des lois « tout ou rien », en d’autres termes ces lois ne devront pas être comme d’habitude des arrangements pour ne pas trop frustrer ou énerver les citoyens (électeurs) et qui finalement perdent leur signification première. Une transition vers une interdiction totale de tous les véhicules diesel dans les villes y compris les autobus doit passer par une période d’au moins dix ans. À Tokyo seuls les véhicules de plus de 20 tonnes de charge utile avec une propulsion diesel sont autorisés et seulement sur certains axes de circulation. La miss Hidalgo à Paris prend le problème totalement à l’inverse. Elle ferme des axes de circulation qui au contraire permettent une meilleure fluidité du trafic, un pur non-sens écologique. À Londres, pour pénétrer dans le centre ville, la City, il faut payer un droit d’entrée comme encore à Oslo. S’il fallait payer un droit de passage pour circuler dans Paris la situation deviendrait rapidement différente. Mais cette mesure serait très impopulaire. Afin de diminuer les pollutions urbaines largement dues aux automobiles il faut commencer par interdire les véhicules diesel totalement et sans exception avec un calendrier étalant sur le temps cette transition. Voilà une transition énergétique bien réelle et bénéfique pour la santé des citoyens !

En Allemagne il est donc évident de constater que la pression omniprésente des écologistes, les Grüne, va précipiter le pays tout entier vers la catastrophe. Le secteur énergétique traverse une crise sans précédent qui n’est que passagèrement estompée par la bonne volonté des consommateurs et des contribuables lourdement mis à contribution de par la loi. Il y a dans le pays le plus prospère d’Europe plusieurs centaines de milliers de ménages qui ne peuvent plus payer leurs factures d’électricité car le prix du kWh a doublé en moins de trois ans. Les Allemands appèllent pudiquement ce genre de situation la « précarité énergétique ». Tous les citoyens allemands sont rançonnés pour sauver leur industrie et leurs emplois. Mais quand la loi va autoriser l’interdiction des véhicules diesel dans les grandes villes ce sera à n’en pas douter un instant la fin de la firme Daimler (Mercedes) pour qui les voitures, camions (illustration) et autobus diesel constituent le coeur même de cette entreprise. Volkswagen en subira également les conséquences dévastatrices. Avec les intentions malthusiennes des écologistes d’outre-Rhin l’économie allemande dans son ensemble va s’auto-détruire, ce n’est qu’une question de mois ou d’années au mieux. Je n’aimerais pas être dans la peau d’Angela Merkel … Fort heureusement elle a réussi à constituer un gouvernement sans les Grüne mais ils sont toujours aussi toxiques et les Allemands toujours aussi idéologiquement malléables, l’histoire l’a déjà malheureusement prouvé.

11 réflexions au sujet de « Les villes allemandes vont pouvoir interdire les véhicules diesel »

  1. J’imagine mal des gens modestes qui roulent en diesel être obligés de changer de voiture simplement parce des technocrates à Bruxelles ont décidé sous la pression des Grünen allemands que les normes de rejets devaient changer subitement. On ne leur offre aucune alternative face à un problème qui est essentiellement de la responsabilité des constructeurs automobiles.

    Il existe cependant une solution très simple qui ne nécessite pas de recourir aux interdictions de toutes natures : installer un filtre jetable à gaz d’échappement après chaque plein.
    Le surcoût est minime et permettra de concilier contraintes environnementales, obligations de déplacement et minimisation des surcoûts.

    Ensuite, il conviendra de voir qui va prendre en charge ce surcoût minime qui permettra de financer la création d’emplois nouveaux.

  2. Note en passant :
    La société Geely vient de mettre la main sur 10 % environ du capital de Daimler.
    Geely, jeune groupe automobile chinois crée en 1989 et qui a commencé à produire des voitures en Chine en 1998, est déjà propriétaire de Volvo, Proton et Lotus, notamment.
    Selon l’Usine Nouvelle, Geely s’intéresse aux technologies de Daimler sur les voitures autonomes.
    Pendant ce temps, c’est le branle-bas de combat dans la classe politique allemande qui ne comprend pas comment et pourquoi ils sont en train de se faire manger tout crus par des asiatiques. Leur priorité à mon avis en ce moment n’est pas franchement la chasse au CO2…

  3. Le dogme de la micro particule tueuse semble avoir marqué de façon indélébile l’esprit de Mme Michu,, toute analogie avec le glyphosate serait sacrilège.
    D’ailleurs,c’est devenu un dogme, indiscutable,gravé dans le marbre
    Or d’après ce que j’en ai lu, il semblerait que tout repose encore une fois, sur des « uneetude » dont la validité est loin d’être claire; d’autant qu’elle a pour origine une injonction du grand homme Obama,à son bras armé l’EPA,de chercher , et trouver, un risque sanitaire pour ordonner la fermeture des centrales à charbon, ou de leur imposer des normes intenables(tiens, comme pour le diesel gate)
    Obama ne s’était pas caché de son intention de ruiner le charbon.
    Je note que paradoxalement, on vit plus longtemps en ville,, même avec particules en tout genre.
    Et question particules, s’il n’y avait que les bagnoles,toute nos activités génèrent des micro particules, et quand on met en avant des chiffres, jamais il n’est fait mention de la provenance.
    Concernant l’essence, les rejets sont loin d’être aussi anodins,que l’on nous les vend, et les esters aromatiques divers ne sont certainement pas bons pour le petite qui tousse.
    Bref, comme pour le nucléaire, les pesticides, les vaccins, les ondes wifi, la viande, le sel, le sucre, etc il n’y a pas un domaine qui échappe à l’hystérie destructrice de la « main verte »

  4. Les voitures, (diésel) sont clouées au pilori et tenues pour responsables de la pollution et tous les médias sonnent la charge ! Mais qu’en est-il d’une pollution autrement plus importante dont peu de responsables parlent : il s’agit de « la face cachée du fret maritime » :

    Un seul navire porte-containers pollue comme 50 millions voitures…… dans un total silence médiatique.

    • Je connaissais, merci, mais j’ai été et je reste surpris par cette comparaison.
      J’ai fait le voyage Le Havre Pointe-à-Pitre sur un porte container de 270 mètres de long de la CMA-CGM. Les soutes du navire contiennent (de mémoire) 10000 tonnes de carburant lourd DTS-5% (suffisant pour un AR) qu’il faut maintenir à une température de 60°C pour qu’il reste liquide. Les deux moteurs de propulsion ont chacun une cylindrée de 450 litres et rejètent dans l’atmosphère 85 tonnes d’oxyde de soufre à l’aller et autant au retour.
      Il y a également dans la salle des machines une multitude de groupes électrogènes qui brûlent du fuel léger.
      Il n’y a pas photo l’avenir d’un transport maritime propre est l’énergie nucléaire si on s’en tient aux chiffres dont il est fait mention dans ce clip. Cependant que veulent dire des ppm d’oxyde de soufre au milieu de l’Atlantique ou au large de Capetown ? N’y a-t-il pas un biais dans la manière de calculer cette « pollution » afin d’amener le propos de façon alarmiste pour terrifier le lecteur et le téléspectateur. En toute logique il faudrait (j’ignore si cela a été fait) rapporter la quantité en poids de SOx émis par kilomètre et par tonne déplacée. il serait alors possible d’établir des comparaisons – je dirais – honnêtes et non pas propagandistes.

      • Je pense que ce n’est pas être alarmiste en annonçant ces faits. Effectivement des tonnes de soufre répandues au milieu du Pacifique ou de l’Atlantique ne sont pas très visibles, comme le sont certains dégazages. Les vents doivent se charger également de disperser les particules fines, le sable du Sahara se retrouve bien en Amazonie.

      • En effet, ça peut être un réel sujet d’inquiétude dans la mesure où, contrairement au CO2, les oxydes de soufre ne constituent pas une nourriture directe pour les végétaux, et qu’ils ont la sale manie de générer des acides forts une fois hydratés.
        A quantifier et à pondérer donc.

    • Juste pour le « fun », « on » a tendance à crier haro sur le transport aérien, qui émet, bon an mal an plus ou moins 2% du CO2 d’origine humaine (lequel, il faut le rappeler, ne représente que 5% des émissions totales, le reste étant d’origine « naturelle »), quand le frêt maritime en émettrait plutôt 5%, et les « data » 5% également.
      Certes, les « volumes » transportés dans un cas et la quantité de données dans l’autre sont autrement plus importants que les passagers + fret aérien, n empêche que cela représente 2,5 fois plus de CO2 (ce dont, personnellement j’en ai strictement rien à f***, ledit gaz satanique étant globalement positif pour la Planète).
      Epi faudrait pas oublier les éructations des ruminants qui émettent du CH4, 25 fois plus « réchauffant » (j’adore ce terme) que le CO2, même si c’est HS ici…

  5. À force d’ « emm…..r » le populo avec des mesures qui lui pourrissent la vie, bien démocratiquement il enverra « ch…r » la ribambelle des nantis qui nous gouvernent. Mais les médias sont bien verrouillés et le miroir aux alouettes tourne à plein régime.
    On rêve aux Canaries !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s