Réchauffement climatique : Le Japon gèle !

IMG-7109.JPG

Après un lundi de neige en début de semaine – jusqu’à 35 centimètres par endroit – la température a chuté à Tokyo atteignant moins dix degrés dans certains quartiers de la lointaine banlieue. Mon fils puiné habite Tokyo à 25 minutes en train du centre-ville si on peut dire qu’il y a vraiment un centre-ville dans cette immense agglomération. Il a eu la douloureuse surprise de constater que les canalisations d’eau extérieures de son système de chauffage avaient gelé dans la nuit de mardi à mercredi. Un désastre !

Tokyo est situé à la latitude d’Alger et tout près de l’Océan alors il est rare qu’il neige aussi abondamment (illustration : le jardin de mon fils lundi soir) puis que les températures chutent aussi bas : du jamais vu depuis 48 ans ! Et l’hiver n’est pas terminé.

Cet évènement météorologique est probablement la conséquence du réchauffement climatique d’origine humaine. Sans autre commentaire.

9 réflexions au sujet de « Réchauffement climatique : Le Japon gèle ! »

  1. encore un exemple du  » dérèglement climatique  » :c’est ce que vont dire les caniches du GIEC. Pour eux, quand il fait froid c’est forcément la conséquence indirecte du réchauffement.. Ce qui est grave c’est qu’il n’y a plus de dialogue, plus d’esprit critique, plus de débat: les racines grecques de notre civilisation ( qui ont participé à l’extraordinaire apport des occidentaux à toute l’humanité dans le domaine des technologies et des sciences) semblent s’asphyxier. L’obscurantisme prend le pas.On va bientôt revoir la magie. Macron l’avait dit  » penser printemps »! Fallait oser.

  2. Nos canalisations peu enterrées risqueraient, elles aussi, de nous poser quelques petits problèmes futurs.
    Je suis allé voir ici ( http://meteo62et59.unblog.fr/couverture-de-neige-en-hemisphere-nord/ ) et en effet la région japonaise dont vous nous causez, enfin, de ce que j’en ai déduit, ne connaissant pas la géographie du pays, se trouve au même niveau que l’Algérie et il y neige.
    Vous remarquerez que cette année encore toute l’Eurasie se trouve sous la neige sous une latitude plutôt basse, hormis le sud et l’ouest de l’Europe, hors régions montagneuses, bien sûr.
    Il me semble de ce que je m’en souviens, qu’il y ait plus de banquise au sud du détroit de Béring que l’année dernière et qu’il y avait moins, sinon pas du tout de glace au sud du Groenland, mais bon, je n’ai pas une mémoire photographique, loin de là.
    Notre problème est qu’aucune mesure n’est prise dans l’éventualité d’une vague de froid intense à l’ouest-eurasiatique.
    N’oublions pas que, comme le disait Monsieur Chirac: « Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille! »

  3. Sur l’Olympe les Héros, demi dieux et demi hommes ont déjà intégré le fait qu’il pourrait faire plus froid dans le futur… Ils ne parlent plus de réchauffement mais de changement ! Ils parlent maintenant d’écart type pour afficher qu’on pourrait sauter rapidement du chaud au froid… Nos journalistes formés à Sciences Politiques, le nom parle tout seul, n’ont pas encore pris le virage, patience, ils vont mettre une polaire en doublure de leur veste avant de la retourner sans complexe aucun. C’est à cela qu’on reconnaît un initié, la Raison sait que la vérité n’est qu’une longue suite de mensonges. L’essentiel est que le gogo paye !!!

  4. On pourra vous dire aussi qu’il ne faut pas confondre météo et climat, mais ce n’est pas un argument facilement reçu par les « bien pensants ».
    De toutes façons, le mot qui mont qui monte (contrairement aux températures) c’est « dérèglement » ; ainsi tout s’explique et les sautes d’humeur (météorologiques) de Dame Nature deviennent les « dérèglements climatiques » (remarquez que l’emploi du pluriel me rassurerait plutôt) 🙂

  5. 15 degrés sur Grenoble hier… Et le mois de janvier a été ici trop doux (et trop arrosé)… Une extension de la banquise arctique au plus bas… Et les gars du GIEC, irrémédiablement enfermés dans leur dogme, continuent à nous seriner le climat se réchauffe. L’obscurantisme a décidément la vie dure.

    • Difficile pour eux de dire qu’ils se trompent alors que cela serait un comportement scientifique. Non, ils ne peuvent pas le dire car ils vivent de ça.

  6. Et oui, l’éternel problème de météo et de climat. Oui, il y a une vague de froid et de neige au japon, et il y a eu une importante au Nord-Est des états unis. Celle-ci est d’ailleurs terminée, elle n’a pas duré très longtemps. En Australie, l’été austral a commencé avec une vague de chaleur de plus de 40°C (même 47°C à sydney) avec des records alors qu’on est début de l’été là bas. Et tout le problème est là. Un ou deux exemples n’ont jamais démontré une propriété. Il faut considérer les données sur au moins une année (les 4 saisons complètes), pour dire si elle a été plutôt froide ou chaude. Dans une saison, il peut y avoir des événements très contrastés.Exemple, en décembre dernier , il y a eu ici quelques jours de (timides) gelées dans notre sud-ouest, Et on se réjouissait de voir que l’hiver allait bien commencer (décembre dans la moyenne). Mais janvier a enchainé les tempêtes de vent, avec aucun jour gelée et une grande quantité d’eau (un peu moins que dans le nord quand même). En tenant compte des derniers jours à venir, on sera à plus de 9°C de moyenne, soit +3°C par rapport aux saisonnières. Et ça non plus ne prouve rien. Mais le constat est que l’ensemble des dernières années est bel et bien partout sur la planète entre +1° et +2°. Cà parait rien 2°C , mais par-rapport à la moyenne de +15°C du globe, c’est déjà beaucoup. Dans une ville comme Bombay en Inde, passer de 26°C à 28°C laisse imaginer des périodes de canicules assez difficiles (les 50°C sont souvent atteints ,dépassant le seuil létal qui fait des victimes). Je ne me prononce pas sur l’avenir (ni sur les causes de ces augmentations), car on ne sait pas ce qu’il
    sera.

  7. Logique moyenâgeuse de la part du Giec : au Moyen Âge, on torturait les gens ainsi ; ah! vous sentez la douleur, c’est le Diable qui vous permet de souffrir pour tromper le tribunal ecclésiastique. Ah! vous ne sentez rien, c’est le Diable qui vous insensibilise. GIEC, ah! il gèle à pierre fendre, c’est le réchauffement climatique ; ah! il fait chaud, c’est aussi le réchauffement climatique. Des statistiques n’ont jamais fait une science. Si l’on examine le climat du passé, aux ères géologiques, glaciations, puis sécheresses, puis pluviométries importantes, il ne devrait plus y avoir une seule trace de vie sur Terre en 2019.

Répondre à Prolux Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s