Changements climatiques : un effet des rayons cosmiques ?

SN_1006.jpg

Le premier mai 1006 puis en 1054 eurent lieu deux évènements cosmiques remarquables qui ont été répertoriés par les chroniqueurs tant en Europe qu’en Chine ou en Egypte. Il s’agit de l’explosion d’étoiles massives, phénomènes appelés supernova, qui inondèrent l’Espace de particules et de rayonnements divers. La première explosion (SN1006, illustration du « reste » de cette explosion) provoqua ce que les astronomes de l’époque appelèrent une nouvelle étoile tellement brillante qu’elle était non seulement visible à l’oeil nu en plein jour mais qu’elle éclairait suffisamment la nuit pour distinguer les ombres portées. Sa luminosité apparente correspondait à celle de la Lune au premier quartier. Elle eut pourtant lieu 7200 ans plus tôt dans notre Galaxie dans la constellation du Loup. La deuxième explosion (SN1054) eut lieu 48 ans plus tard dans la constellation du Taureau et il en reste aujourd’hui de magnifiques volutes colorées, témoins de ce cataclysme (illustrations Wikipedia) qui eut lieu en réalité 6500 années plus tôt.

Crab_Nebula.jpg

En analysant les carottes glaciaires du dôme Fuji dans l’Antarctique les physiciens du Riken Institute au Japon ont pu retrouver des traces de ces deux explosions. Il s’agit d’ions nitrate formés dans la haute atmosphère par le rayonnement gamma provenant de ces supernova (lien : https://arxiv.org/pdf/0902.3446.pdf accès libre). Les physiciens qui se sont affairé pour analyser ces carottes glaciaires ont pris soin d’éliminer toute autre cause comme des éruptions volcaniques ou d’autres variations brutales du climat. Deux pics séparés d’environ 47 ans – à la précision des mesures près – correspondent à ces deux explosions massives.

Capture d’écran 2018-01-20 à 14.11.46.png

Le Soleil émet également des rayons gamma et comme il est possible de le remarquer dans la figure ci-dessus l’évolution de la quantité de nitrates suit à peu un cycle d’environ onze ans qui a été corrélé par les auteurs de cette étude aux cycles solaires. Il est important de noter que l’échelle des temps est double. La calibration tient en effet compte de la compressibilité de la glace et il existe deux modèles de calibration différents qui ont été explicités dans cette figure. Enfin l’évènement daté de 1080 n’a pas pu être lié à une autre supernova car il n’existe aucun document dans l’Hémisphère nord qui ait relaté un tel évènement cosmique. Peut-être alors s’agissait-il d’une supernova invisible depuis les contrées septentrionales habitées.

Toujours est-il que les ions nitrate ont un effet direct sur la formation de nuages d’altitude. Mais est-il raisonnable d’en déduire que les supernova – et donc le rayonnement cosmique – ont aussi un effet direct sur le climat ? Ces deux (ou trois ?) explosions ont précisément eu lieu au cours de la période médiévale de climat chaud (années 800 à 1300). Les chroniques de l’époque font état de famines soudaines dont les causes sont peu connues entre les années 1000 et 1100 et une diminution sensible des températures telles qu’elles ont pu être reconstituées par analyse de teneurs en oxygène-18 des coquillages retrouvés dans les fjords du nord-est de l’Islande (voir le lien) :

Capture d’écran 2018-01-20 à 14.42.52.png

Toutes les spéculations sont permises et pour ma part je ferai le point des connaissances actuelles sur ce sujet dans un prochain article de ce blog. J’en profite ici pour rappeler à mes lecteurs que tous les billets de mon blog relatifs au climat et à bien d’autres sujets sont adossés sur des articles scientifiques publiés dans des revues à comité de lecture et que je n’invente rien. Je ne fais qu’informer mes lecteurs objectivement et je me passerais volontiers des commentaires haineux de certains de mes lecteurs.

Source : http://www.pnas.org/cgi/doi/10.1073/pnas.0902522107 ou http://www.pnas.org/107/12/5306.full?pdf?with-ds=yes en accès libre

9 réflexions au sujet de « Changements climatiques : un effet des rayons cosmiques ? »

  1. Les commentaires haineux sont de toute évidence la marque de l’insuffisance d’une argumentation défaillante construite sur du sable. Faute d’arguments la peur et la haine apparaissent. Les prosélytes et les plus ignorants voyant leur dogme mis en question sont les plus haineux.
    “Fear is the path to the dark side…fear leads to anger…anger leads to hate…hate leads to suffering.”

  2. Remettre en question ses propres dogmes est une façon de deuil en ce sens où il s’agit d’une refondation neurologique plus ou moins importante suivant la personne et la structuration neuronale que la doctrine avait générée.
    Il s’agit donc bien là d’un processus similaire de deuil que lors de la perte d’un proche, le même ici que celui qu’avait vécu les communistes lors de la disparition de l’U.R.S.S. (Ce fut l’une des raisons de la mort de mon père).
    Ceci d’autant plus que le présupposé réchauffement climatique anthropogénique fait parti d’un ensemble de croyances accompagnant l’hypothétique idéologie économico-politique dite néolibérale, dont la simple observation empirique, historique, s’entend, montre l’inanité et qui, au vu de l’instabilité grandissante du système économique monétariste globalisé, génère, chez nombre de nos concitoyens, une importante angoisse existentielle.
    Cela dit, je vous remercie encore une fois de nous traduire et nous rendre compréhensible des textes scientifiques pour moi doublement abscons, tant par une langue anglaise impénétrable et un formalisme scientifique d’écriture m’étant plutôt obscure.

    • parler de RCA et de neoliberalisme dans la meme phrase est juste une blague, le liberalisme est a l opposé totale des politiques actuelles, quasiment aucun pays au monde n’est liberal dans sa philosophie politique, les seuls qui s en rapprochent le plus seraient la nouvelle zelande, hong kong par exemple. il faut arreter de confondre liberalisme et pseudo capitalisme de connivence ou encore sociale democratie. je vous conseille par exemple de lire les articles de contrepoints.org, site liberal , de lire les penseurs liberaux : https://www.contrepoints.org/2012/09/14/97038-les-penseurs-liberaux.

      • Bravo pour votre mise au point car beaucoup ne comprennent pas les mots qu’ils utilisent et répétent stupidement ce qu’ils entendent dans les médias. En effet, aucun pays n’est libéral et des économies libérales je n’en vois pas non plus.

  3. pour des compléments d’infos sur le sujet

    http://euanmearns.com/the-cosmogenic-isotope-record-and-the-role-of-the-sun-in-shaping-earths-climate/
    il est difficile de batir une théorie sur des corrélations, même nombreuses, si l’on n’a pas une explication plausible du mécanisme qui engendre ces corrélations.
    Mais le fait est que la corrélation CO2 ,température est pour le moins faible, et le rôle du CO2 reste à démontrer.
    Notre problème, c’est que aucun argument qu’il soit scientifique ou simplement rationnel ne peut faire douter un croyant, ni lutter contre une idéologie
    J’avoue mon incrédulité devant l’attitude des scientifiques sur le sujet, et mon impuissance à faire entendre un autre avis à Mme michu, assommée à tout moment de messages anxiogènes

  4. En aucun cas , on ne peut accepter de commentaire haineux. Il est de notre devoir à tous de respecter les uns et les autres pour débattre sereinement et écouter les arguments même si on n’est pas d’accord. Pour l’aspect anxiogène ça dépend de la sensibilité de chacun on ne peut pas imposer à quelqu’un de ressentir les choses d’une façon ou d’une autre. Le coeur du problème est que d’un côté le Giec donne une explication au réchauffement qui vaut ce qu’elle vaut,et qui n’est bien sûr pas démontrée. De l’autre les climato-sceptiques qui ne partagent pas l’origine anthropique en particulier du CO2 de ce réchauffement. Et donc une cause naturelle est évoquée comme le rayonnement solaire et la variabilité de celui ci. Pour ma part je lis avec intérêt tous les avis, en mesurant et en consultant l’évolution de tous les relevés passés ou presents. Le problème est éminemment compliqué car de nombreux paramètres, retards, rétroactions, brouillent un peu les cartes. Mais il faut avouer que les courbes de Température et les phénomènes météo de ces dernières décennies sont plus que surprenants. Pour la cause naturelle avec un cycle donné, il y a normalement une fin de cycle, et un retour à des niveaux de départ. C’est ce que décrit Jacques henry régulièrement et qui ne semble pas encore se passer hélas. Mais les années qui viennent lui donneront peut être raison. Le début 2018 extrêmement chaotique est dans le SO très pluvieux venteux et très doux (+3°C au dessus des moyennes de janvier 1981-2001). Attendons la suite.

    • S’il fait chaud c’est tout sauf le CO2 des émissions humaines.
      C’est les rayons cosmiques, le soleil, la lune, tout ce que vous voudrez sauf « ça ».
      Pourquoi ?
      Parce que ça ne plait pas à certains.

      Et ceci n’est pas « haineux » du tout, l’idiotie, la bêtise et l’ignorance n’appellent pas la haine juste le sarcasme et le mépris..

  5. Ping : l’ Imposture du réchauffement climatique !!! – Le blog de Francis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s