Climat : le poids des mots … le choc des photos

Titre en une de Newsweek daté du 28 décembre 2017, article écrit le 22 décembre. Ce n’est pas un montage mais une capture d’écran.

Capture d_écran 2017-12-28 à 09.28.21

27 décembre 2017, une ville dans le Minnesota.

Capture d’écran 2017-12-28 à 09.26.23.png

27 décembre 2017 : Erie (Pennsylvanie)

8 réflexions au sujet de « Climat : le poids des mots … le choc des photos »

  1. Nos spécialistes en climatologie vont certainement invoquer le réchauffement climatique comme cause de ce froid historique ! Comme pour les typhons, les ouragans, les inondations etc…

    • N’achetez surtout pas d’obligations vertes (green bonds) vous êtes sûr de perdre votre argent. Petit détail qui a son importance : si vous avez une assurance-vie ou une épargne placée en bourse par votre banquier vérifiez que les gestionnaires de votre épargne ne diversifient pas leur portefeuille dans des obligations vertes à votre insu car même dans ce cas vous serez perdant ! Il s’agit d’une arnaque légale mise au point par les gouvernements et pas seulement en France …

      • cela dépend car il est possible de faire beaucoup d’argent avec des choses qui ne valent rien…. à condition de vendre avant la chute finale
        voir la blague du pantalon par Attali:

    • Bis répétita à 20:00
      L’excroissance minuscule présentée à la TV serait responsable du grand froid au USA et en Europe. On a du -10 dans le Jura, et à certains endroits cela doit être dans les – 20.

  2. En fait, il faudrait nous dire maintenant ou la Terre est en train de se réchauffer car même aussi sous les tropiques cette année l’été est exceptionnellement frais !!! et tardif !!! cela suite a un printemps très décevant !

  3. Comme dit le vieil adage « une hirondelle ne fait pas le printemps », alors méfions-nous d’un exemple (ou même plusieurs) qui n’ont jamais démontré une propriété. Dans le Nord Est Américain et au Canada , Ils sont habitués à ces tempêtes de neige et de blizzard très froid. En 2016 en particulier il y avait eu un épisode similaire, et pourtant c’était l’année la plus chaude enregistrée (peut-être pas tout à fait chez eux, mais en moyenne). Pour 2017 qui se termine avec un mois de décembre ici à peu près à la moyenne 1981-2001, ne n’était pas encore le refroidissement loin de là (probablement année encore parmi les 5 plus chaudes), on attend 2018 pour voir si le mini age glaciaire annoncé produit ses premiers effets… vivement la suite !
    Pour le moment, on a pluie, pluie, et pluie ! Pour être positif, ça fait de la neige en montagne et des nappes qui se rechargent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s