Selon la NASA c’est officiel le climat entre dans un épisode « glaciaire »

Il y a une information très importante et passée totalement inaperçue qui est sortie au moment même où le raout climato-financier de Paris avait lieu la deuxième semaine de ce vénérable mois de décembre 2017. Le Chicago Mercantile Exchange où se négocient la plupart des denrées alimentaires est en pleine effervescence mais pas du tout en raison du climat, encore que … Les traders impliqués en particulier dans le marché du maïs prennent depuis quelques semaines des positions à terme (on dit des « futures ») en pariant sur une forte hausse des cours des céréales depuis l’annonce officielle faite par la NASA – mais du bout des lèvres – au début du mois de décembre d’un refroidissement généralisé du climat dans les toutes prochaines années et ce dès 2018-2019. En a-t-on parlé à Paris ? Certainement pas tant les affairistes de tout poil mettaient la dernière main à l’organisation de leur main-mise sur les économies occidentales et leur racket systématique des pauvres idiots de contribuables et de consommateurs savamment drogués par une propagande incessante leur annonçant quotidiennement que s’ils ne mettent pas la main à la poche ce sera la fin torride du monde.

Capture d_écran 2017-12-23 à 23.41.56

Très curieusement donc la NASA a fait cavalier seul car il reste probablement encore quelques scientifiques honnêtes au sein de cet organisme qui ont encore le courage de dire ce qu’ils pensent dans leur for intérieur. Force est donc de constater que l’activité magnétique du Soleil dont les traces visibles sont les taches solaires s’affaisse dangereusement. Pour donner un aperçu en quelques chiffres de ce qui se passe il est éloquent de rappeler ceci : en 2015 il n’y a pas eu un seul jour sans aucune tache solaire. En 2016 il y eut 33 jours sans aucune tache solaire et en cette année 2017 (les dernières données datent de la première semaine de décembre) il y a eu déjà 98 jours sans taches solaires aucunes.

Comme le Soleil tourne autour de lui-même en 25 jours le comptage exact des taches solaires est visualisé par le diagramme en ailes de papillon (illustration ci-dessus, source NASA) tout au long d’un cycle solaire car les taches ont tendance à migrer des pôles vers l’équateur du Soleil (voir par exemple https://en.wikipedia.org/wiki/Sunspot) au cours d’un cycle de 11 ans.

Le présent cycle solaire est le plus déficitaire en taches solaires depuis la période de faible activité qui sévit au début du XIXe siècle et appelée le Minimum de Dalton (1790-1830). Les températures moyennes en Allemagne chutèrent de 1°C et il y eut pour aggraver la situation la fameuse année sans été en 1816 dont la cause fut l’éruption explosive cataclysmique du Mont Tambora en Indonésie. Durant cette période de plus de 30 ans les températures et les proxys (croissance des arbres par exemple) parfaitement bien documentés indiquent que le monde entier vécut une période anormalement froide. Comme le relevait le rapport de la CIA de 1974 (voir un précédent billet sur ce blog), tout refroidissement du climat conduit à une instabilité politique, et celle-ci peut devenir incontrôlable car elle est provoquée par ce qu’il y a de plus vital chez les êtres humains, la nourriture.

L’avertissement ou plutôt le constat de la NASA n’est pas passé inaperçu à la Bourse de Chicago, c’est le moins qu’on puisse dire. Et comme le cycle solaire #25 est, selon les astrophysiciens spécialistes du Soleil, prévu pour être encore plus faible en termes d’activité magnétique, il n’est donc pas étonnant que les traders de Chicago parient déjà sur les années 2020-2030 ! Le premier véritable « choc » céréalier mondial d’importance est prévu selon eux pour 2024 avec une chute spectaculaire de la production de riz. Le maïs, culture sensible aux baisses de température puisque sa production a lieu dans des zones géographiques (USA par exemple) plus exposées à un refroidissement du climat que pour le riz, céréale essentiellement cultivé dans des régions plus méridionales, serait impacté dès les années 2018-2019. Comme on sait que plus du tiers du maïs américain est utilisé pour produire de l’alcool combustible additif anti-détonant pour les véhicules automobiles aux USA il faudra choisir entre sa voiture et ce que l’on a dans son assiette, du moins dans ce pays, une petite révolution écolo-incompatible à venir.

Si en plus de la faiblesse solaire les volcans s’en mêlent l’humanité toute entière risque de beaucoup souffrir. Le volcan Bezymianny à l’extrême est de la Russie vient d’exploser (20 décembre 2017) en propulsant à plus de 15 km d’altitude des millions de tonnes de poussières, en attendant celui de Bali …

Sources : lewrockwell.com, Bloomberg, NASA

Voir aussi : https://youtu.be/kBKJkU06ICQ (NASA) et

https://youtu.be/4_hug-L_LbQ (Bezymianny)

Prochain billet sur ce thème : l’activité magnétique solaire et le refroidissement généralisé du climat, explication.

23 réflexions au sujet de « Selon la NASA c’est officiel le climat entre dans un épisode « glaciaire » »

  1. Bonjour Jacqueshenry
    Encore un billet intéressant aujourd’hui, et d’ailleurs j’ai trouvé un autre article, ce matin qui vous dira quelque chose (même si vous ne « recommandez » pas trop ce genre de média en général). Mais pour une fois, ce qui y est dit va surement vous plaire, car il me semble que vous avez déjà parlé plusieurs fois de ce phénomène dans vos posts si je ne me trompe pas. Donc tout ça est plaisant à parcourir et comparer. Maintenant, étant quelqu’un de très « chiffres et stats », j’attend les suites de ces paramètres, les commentaires des uns et des autres (y compris le GIEC ?), en souhaitant une évaluation plus précise de ces impacts futurs (vous connaissez ma méfiance pour des conclusions rapides et à trop courte échéance).
    Car d’ici à ce qu’on manque de blé ou de maïs, il y a de la marge, mais sait-on jamais ? En tout cas, meilleurs voeux à tous pour l’année 2018.

    https://www.science-et-vie.com/ciel-et-espace/decouverte-le-rayonnement-cosmique-agirait-fortement-sur-le-climat-10254

      • Réétudiée par Svensmark il y a peu dans un article paru sur Nature Communications … Svensmark avait été d’ailleurs l’inspirateur de cette expérience du CERN puisqu’il fut le premier à formuler l’hypothèse d’une interaction entre les rayons cosmiques et le climat de la Terre. Attendez mon prochain billet à ce sujet je n’ai toujours pas fini de le fignoler !

  2. Vague de froid historique en Amérique du Nord : Détroit -25 ° C et Boston -19 °C …BFMTV vient de sortir un article intitulé : « -40°C attendus aux États-Unis: une vague de froid historique »…
    Tiens donc, comme c’est curieux ….:)

  3. Bon, en plus d’une situation de l’économie mondiale au bord de la déroute, un mini âge glacière arrive à grande vitesse, sans parler d’une situation du système médicale occidental plus que préoccupante et d’une perte d’autonomie nutritionnelle de quasiment tous les pays, dont en France et, ad minima, dans tout l’ouest européen.
    Donc, en toute bonne logique politique, donc collective, il serait bien de penser cette situation d’un proche futur en amont, soit dès aujourd’hui.
    A mon niveau, il m’est possible d’en dégager les plus grands traits, mais pas plus, pour le reste c’est bien aux professionnels comme les ingénieurs agronomes, les épidémiologistes, ceux qui font métier de l’énergie, bien sûr également les climatologues sérieux et non formatés idéologiquement, ainsi que les géostratèges et autres géopolitologues…..
    Il s’agit donc d’une réflexion d’ensemble qu’il faudrait porter sur ce phénomène pour y trouver un certain nombre de solutions les plus à même d’en réduire les effets néfastes.
    L’intense propagande portant sur toute sorte de sujets, souvent du fait de personnes croyant à leurs fadaises, commence à ne plus être crue, mais ce renversement de tendance reste tragiquement lent.
    C’est pourquoi, pour l’instant, cela ne peut que provenir de décisions individuelles ou, au mieux, de celles de petits groupes.

  4. Bonsoir,
    Auriez-vous des liens pour confirmer cette information SVP ?
    Si la NASA sort un rapport, si les marchés commencent d’ores et déjà à prendre des dispositions, et si cela se vérifie, ce sera une sorte de super tsunami politico-médiatique et même pire pour la planète.
    Par rapport à tout ce qu’on subit depuis 30 ans à cause du « RCA », ce serait un méga-retournement de situation, avec des conséquences que j’ai de la peine à imaginer me concernant.

    • Je parlais de l’annonce de la NASA du début de ce mois de décembre 2017 indiquant qu’il fallait se préparer à un net refroidissement à partir de 2018-2019, ainsi que des conséquences sur le Chicago Mercantile Exchange

      • L’information a émergé lors d’un meeting à l’Université de Californie à San Diego le 13 décembre relative au radio-télescope qui sera installé à Atacama en 2020 et dont UCSD est membre scientifique leader. Des journalistes étaient présents et un officiel de la NASA a déclaré que le climat allait se refroidir, probablement à bâtons rompus, je n’ai pas trouvé de traces écrites de ces conversations. Cette déclaration a été immédiatement transmise par un journaliste de l’agence Reuters (si mes recherches sont exactes) qui était présent à cette réunion et il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que les traders de Chicago prennent l’information très au sérieux. Il existe probablement d’autres canaux d’information, en particulier la CIA qui s’intéresse de très près à l’évolution du climat, mais ils ne sont malheureusement pas publics. C’est tout ce que je peux dire sans être totalement affirmatif puisque je n’ai trouvé aucun document ni dépêche de Reuters.

  5. Il ne faut pas surestimer l’impact d’une variation de température sur les rendements ( dans certaines limites bien sûr). La quantité d’eau disponible a plus d’effet et il est possible d’avoir des variétés et espèces adaptées aux climats plus froids. Que ce soit réchauffement ou refroidissement il n’y aura pas de catastrophe dans la durée au niveau agricole.

    • Le nombre de raches solaires et le cycle de 11 ans a effectivement une influence sur le climat ce qui n’est pas une nouveauté . d’ailleurs sur les t° moyennes mobiles ces cycles apparaissent assez clairement (arcs de cercles). Mais l’amplitude de ces « bosses » est en général limitée à 0.5°C environ, et se superposent à la « base » (qui , elle, a augmenté de 1.4°C ici dans le SO). Si la période de refroidissement que vous annoncez (je n’ai pas vraiment trouvé ça sur le site Nasa officiel mais bon comme dit plus haut si c’est confirmé les médias vont se déchaîner !!.), faisait baisser la température de 1.5°C (ce qui serait déjà énorme !), on retrouverait celle de ma jeunesse où ce n’était pas la misère alimentaire, même dans la petite ferme de montagne que cultivait mon père. Tout ceci pour dire qu’il ne faut pas être trop alarmiste ou catastrophiste. Mais bon on va voir.

      • Bonjour Jacques,
        Dans la source que vous avez indiquée ( https://solarscience.msfc.nasa.gov/SunspotCycle.shtml), je ne vois rien sur « l’annonce officielle faite par la NASA – mais du bout des lèvres – au début du mois de décembre d’un refroidissement généralisé du climat dans les toutes prochaines années et ce dès 2018-2019. »

        « The connection between solar activity and terrestrial climate is an area of on-going research.

        Je suis intéressé par la source (rapport ? publication ) de début décembre.

        Cordialement,

        Roby

  6. Bonjour Monsieur.
    Les scientifiques de notre Comité partagent totalement vos analyse sur le climat et ont essayé d’avertir les hommes politiques sur les risques qui en découlent, lesquels sont renforcés par l’incohérence des politiques énergétiques européennes.
    Cordialement.
    S.E.

  7. Ping : Selon la NASA c’est officiel le climat entre dans un épisode « glaciaire » – agape.news

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s