Les voitures électriques : un doux mythe écolo !

Les voitures électriques : un doux mythe écolo !

Le cycle de vie d’un véhicule électrique le rend aussi polluant qu’un véhicule thermique.

Le subventionner n’a pas de sens, explique le directeur de l’Observatoire du nucléaire, Stéphane Lhomme.

La fabrication des batteries est tellement émettrice de CO² qu’il faut avoir parcouru de 50 000 à 100 000 km en voiture électrique pour commencer à être moins producteur de CO² qu’une voiture thermique. Soit 15 à 30 km par jour, 365 jours par an, pendant 10 ans !

Or, contrairement à ce que croient la plupart des gens, soumis à une propagande continuelle des politiques et des industriels, la voiture électrique n’est pas plus vertueuse pour le climat que la voiture thermique, essence ou diésel. Ce sont là les conclusions d’une étude, déjà ancienne, de l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (Ademe), ignorées délibérément par le gouvernement (Elaboration selon les principes des ACV des bilans énergétiques, des émissions de gaz à effet de serre et des autres impacts environnementaux induits par l’ensemble des filières de véhicules électriques et de véhicules thermiques à l’horizon 2012 et 2020, (novembre 2013). Sachant que ces voitures servent essentiellement à des trajets courts, il est probable que le kilométrage nécessaire pour s’estimer « vertueux » ne sera jamais atteint. De plus, tout le CO² émis par une voiture électrique est envoyé dans l’atmosphère avant même que ne soit parcouru le moindre kilomètre, alors que la voiture thermique émet son CO² au fil des ans…

Par ailleurs, il est partout prétendu que la voiture électrique n’émet pas de particules fines.

Mais, comme le signale le magazine Science et Vie (janvier 2015), « les pneus, les freins et l’usure des routes émettent presque autant de microparticules que le diésel ».

La voiture électrique émet certes moins de particules que la voiture thermique, puisqu’elle ne dispose pas d’un pot d’échappement, mais elle possède bien des freins, des pneus, et roule sur le goudron ! – A 80 % nucléaire

Au final, la voiture électrique n’est pas plus écologique que la voiture thermique. L’argent public consacré à son développement est donc totalement injustifié. Or, il s’agit de sommes astronomiques.

Le gouvernement a lancé un plan d’installation de 7 millions de bornes de rechargement à environ 10 000 euros pièce, soit un cout d’environ 70 milliards d’euros. Il est d’ailleurs poignant de voir les élus de petites communes, croyant faire un geste pour l’environnement, casser la tirelire municipale pour s’offrir une borne ; le bonus « écologique » à l’achat d’une voiture électrique dépasse 10 000 euros par véhicule, souvent complété par une prime de la Région. La quasi-totalité des acheteurs sont des ménages aisés, car ces véhicules sont très chers : une fois de plus, l’argent de tous est offert aux plus privilégiés.

En réalité, au pays de l’atome, tous les moyens sont bons pour « booster » la consommation d’électricité, en baisse continue depuis des années. Car la voiture électrique en France peut être considérée comme une « voiture nucléaire » : La quasi-totalité des bornes de rechargement installées sont branchées sur le réseau électrique ordinaire, à 80 % nucléaire.

Il ne faut pas se laisser abuser par les certificats mis en avant par M. Bolloré et ses Autolib (Paris), Bluecub (Bordeaux) et Bluely (Lyon), assurant qu’elles sont rechargées aux énergies renouvelables : il ne s’agit que de jeux d’écriture. L’électricité utilisée est la même qu’ailleurs.

Nous ne faisons pas ici la promotion de la voiture thermique, elle-même une calamité environnementale. Mais, justement, personne n’aurait l’idée d’offrir 10 000 euros à l’achat d’une voiture diésel, de lui réserver des places de stationnement et de remplir son réservoir à prix cassé…

Dans la même veine mais moins délicatement dit…. que tu aies une voiture « diésel » ou non, lis ceci : C’est une très bonne analyse démontrant que nos politiques (et les verts) nous font du spectacle:

La paranoïa du diésel ne concerne que les automobilistes !!! Les Poids lourds, Autocars, Navires, sont exclus ! Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule diésel, il faut leur révéler les données de l’industrie maritime qui a démontré qu’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé, les 15 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble des 760 millions d’’automobiles de la planète. Vous savez, ces porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées,

aujourd’hui, ils brulent chacun 10.000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe. Ces malheureux 15 navires font partie d’une flottille de 3.500, auxquels il faut ajouter les 17.500 tankers qui composent l’ensemble des 100.000 navires qui sillonnent les mers.

Pour ne pas quitter le domaine maritime, rappelons que la flotte de plaisance française est d’environ 500.000 unités, dont 5.000 yachts de plus de 60 mètres, et que le plus moyen de ceux-ci brule environ 900 litres de fuel en seulement une heure, alors que les 24 % de foyers français qui se chauffent au fioul ont du mal à remplir leur cuve pour l’hiver.

Pour continuer sur le chemin de la schizophrénie paranoïde, prenons en compte toute la flottille de pêche et les 4,7 millions de poids lourds en transit à travers la France. Les milliers d’avions qui sillonnent le ciel et dont la consommation par passager et par km parcouru est 3 fois plus nocive pour le climat que l’automobile.

Pour compléter cette petite fable, n’oublions pas l’indispensable domaine agricole où la consommation moyenne d’énergie est de 101 litres de fuel par hectare…

Mais pas d’affolement, Hulot va certainement sauver la planète en collant une nouvelle taxe sur les seuls véhicules diésel et affaiblir un peu plus notre industrie automobile, ce qui augmentera le chômage dans la foulée.

Cela prouve également que les journaux sont achetés par le pouvoir pour la boucler et nous laver les cerveaux.

J’ai fait un copié-collé d’un article de Stéphane Lhomme. Des études récentes ont montré que les véhicules électriques, dans des pays où l’électricité est à plus de 90 % produite par des usines brûlant des combustibles fossiles comme la Chine, émettent plus de CO2 que les véhicules à combustion interne. Il en est de même pour les USA et la majorité des pays européens. Comme le souligne Stéphane Lhomme quand la paranoïa écologiste va-t-elle cesser ?

Prochain article sur ce blog et dans la même veine : « Comment se brosser les dents « écolo » ? »

17 réflexions au sujet de « Les voitures électriques : un doux mythe écolo ! »

  1. Dans une optique purement politique, mettre les écologistes hors de la majorité gouvernementale est une absurdité, il en est de même de tout le spectre des partis officiels, du F.N. au L.I..
    Cette loufoque histoire de voiture électrique n’est que l’un des multiples composants de cette masse d’illusions qui fonde la doctrine débilitante actuelle.
    Le pire dans tout cela c’est qu’une immense majorité des acteurs croit à ce qu’ils professent, même ceux des plus intelligents.
    C’est cela qui m’intrigue.
    Quand à la voiture électrique, ma foi, ce n’est qu’une ânerie de plus, presque une goute d’eau dans un océan de sottise….

  2. L’intérêt de la voiture électrique n’est pas la réduction des émissions de CO2, mais il est de faire face à la baisse plus que probable des approvisionnements futurs en carburants d’origine fossile.
    Que les véhicules électriques soient alimentés par des batteries au lithium ou par des piles à combustibles (hydrogène), on aura besoin d’une source d’énergie non intermittente et bon marché pour les recharger.
    D »où l’impérieuse nécessité de renforcer le parc nucléaire français actuel qui est la seule filière industrielle à être non seulement zéro carbone, mais également continue, pas chère et sûre.
    Illustration : https://www.youtube.com/watch?v=Fp6aJZQldFs (interview de JM Jancovici du 14 dec 2017 – 44 mn – en français).

    • Il y a derrière le business des voitures électriques de grands groupes industriels. Je veux parler d’abord de Panasonic, leader mondial des batteries, puis de Toyota, leader mondial des moteurs électriques pour voitures. Enfin il faut mentionner la publicité incessante d’Elon Musk. Pour l’Europe force est de constater que tous les acteurs de l’industrie automobile qui veulent se lancer dans cette aventure seront dépendants de Panasonic et de Toyota !
      Maintenant un vélo électrique c’est un vrai bonheur pour mes vieux mollets. Quand je séjourne à Tokyo j’ai un grand plaisir à utiliser celui de ma belle-fille. Au fait le scooter électrique du petit Nicolas coûte 5000 euros TTC sans subventions gouvernementales (made in USA), c’est beaucoup trop pour ma petite retraite …
      La batterie d’un vélo électrique de 1000 euros correspond à la moitié du prix du véhicule.

      • « Pour l’année 2016, la production de batteries lithium-ion a augmenté de 66 %, passant de 12,3 GWh à 20,4 GWh. On comptabilise cinq gros producteurs. Le champion toute catégorie est le japonais Panasonic, avec 6,7 GWh (PDM 32 %) suivi par le chinois BYD avec 4 GWh (PDM 20 %). Sur la troisième marche, le coréen LG Chem (+60 %) avec 2,3 GWh (PDM 1 %). Puis arrivent AESC, une alliance Nec/Nissan (+28 %) avec 1,6 GWh (PDM 8 %) et Samsung SDI avec 1,2 GWh (PDM 6 %) »
        Source : https://www.lesnumeriques.com/voiture/qui-sont-fabricants-batteries-voitures-electriques-a3197.html

        La dépendance en énergie de la France migrera donc du Moyen-Orient vers l’Asie.

  3. La question des grands navires utilisant le fuel lourd serait à porter à l’attention de tous les grands dirigeants de la planète et (of course) à tous les citoyens automobilistes en particulier …horizon 2040 préconise le (B)Hulot ! Etant motocycliste, y’aura du boulot pour le gendarme en patinette !
    Contrairement à Stéphane Lhomme, je préconise donc un Etat Général des technologies nucléaires pour l’équipement des navires qui sillonnent notre globe.
    Ca peut faire hurler mais c’est peut-être un rapprochement des lois du commerce international qui pourra faire passer le nucléaire militaire au nucléaire civil avec un efficace contrôle « au-dessus des nations », business oblige !
    A vos neurones.

    • 100/100 d’accord avec vous d’autant plus que la technologie est parfaitement éprouvée ! Le seul souci est que l’uranium utilisé est de grade militaire, en d’autres termes on peut s’en servir pour fabriquer des bombinettes sales genre Hiroshima … Il faudra attendre encore un peu pour que les militaires donnent leur accord, mais on peut toujours rêver !

      • C’est pourquoi l’idée d’une coalition pour relancer la recherche sur la filière THORIUM* ne pourra être que multinationale pour sauvegarder le savoir-faire des derniers détenteurs de cette technologie et développer le programme coûteux en milliards de devise ($,€). Tout les continents sont impliqués dans cette aventure des ressources énergétiques. L’éco-technologie est passé au stade mondial et dévient un stimulant pour la paix des nations par l’équilibre des forces. Un militaire souhaite le rapport de force, justification de sa compétence. Le commerce établit par son système des équilibres ou des inégalités selon la politique des gouvernants, des décideurs pardon ! Sans pensée globale, alors, à chacun sa pile ou son éolienne …

        * https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9acteur_nucl%C3%A9aire_%C3%A0_sels_fondus

    • À propos du document de Stéphane Lhomme, ce dernier m’a signalé qu’il s’agissait d’une version « arrangée » de son article paru dans Le Monde. Voici le lien : http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/10/23/emissions-de-co2-l-impasse-de-la-voiture-electrique_4795636_3234.html
      Je pensais pourtant que ma source d’information était « sûre » ce qui s’avère ne pas être le cas. Je prie donc mes lecteurs de m’en excuser

  4. Il ne faut pas oublier d’intégrer dans le cadre de l’évolution du parc automobile français vers l’électrique la fiscalité des carburants fossiles qui rapporte aujourd’hui beaucoup à Bercy (l’ex TIPP).
    Il est possible qu’au début, pour accélérer cette transition, les véhicules conventionnels (que ce soient des voitures, des bateaux ou des avions) soient encore plus taxés, et que progressivement soit mise en place une nouvelle fiscalité ayant trait à l’utilisation des bornes de recharges électriques.
    Aux USA, l’utilisation des bornes de la société Tesla sont maintenant réservées à des usages non professionnels et seront à court terme payantes (avec la ponction fiscale qui ira bien sûr avec).

  5. 5000 yachts « français » de + de 60 mètres ???
    Je nous savais peuplés de « riches », mais à ce point là ?
    A part ça, entre EDF qui voudrait bien qu’on consomme plus d »électricité des centrales nuke (malgré son slogan « l’énergie est notre avenir économisions la »), les écolos qui ne veulent plus des moteurs thermiques, mais non plus des centrales thermiques, et encore moins (ou encore plus ?) nuke, cela s’appellerait-il de la schizophrénie, par hasard ?
    Heureusement, notre président bien-aimé va « sauver le Climat », et il paraît (entendu sur certaine radio pourtant non publique…), que c’est une des raisons de la remontée de sa cote de popularité.
    Il faut dire qu’il se prend déjà pour Jupiter (Brigitte, attention !).

  6. « La fabrication des batteries est tellement émettrice de CO² qu’il faut avoir parcouru de 50 000 à 100 000 km en voiture électrique pour commencer à être moins producteur de CO² qu’une voiture thermique. Soit 15 à 30 km par jour, 365 jours par an, pendant 10 ans ! »
    çà commence mal, comme si c’était exceptionnel, une voiture çà part à la casse entre 250-300.000km normalement, en afrique c’est pas rare d’avoir des voitures qui dépassent le million de km.
    ils comptent le co2 pour produire les batteries et ils comptent celui qui est émis pour fabriquer le carburant ? avec un tel parti pris sur le kilométrage, çà m’étonnerait.
    Il est courant de dire qu’il faut consommer 1ou 2 barils de pétrole pour en extraire un.
    j’irais pas plus loin j’ai autre chose à faire.

  7. COP 21 , ;, Nous avions une chance sans précédent ! Mais une grande déception ! 
    Je m’explique : Tout est lié , L’énergie les guerres et le terrorisme
    Comment sont-ils financés ?
    Tout simplement par le pétrole le gaz etc..en bref les énergies fossile.
    Oui s’était une chance pour dénoncer les lobby ,( Un leurre lorsque que l on nous dit que tout ira mieux dans 50 ans ou à la fin du siècle , de qui ce moque t-on ? 
    De la poudre aux yeux avec les éoliennes ,cela coûte une fortune et engendre une pollution visuel pour seulement 3% de la production électrique ,la bio masse,qui entraîne la destruction de millier d hectares de forets ,les bio carburants , le gaz de schiste etc ..etc…et qui est derrière tout ça ? Devinez , des multinationales Des moteurs à énergie libre existent depuis des décennies, 100% autonome et ils sont au point ! Il suffirait tout simplement un courage politique pour en lancer la production ! Admettre que nos infrastructures « pétrolière et électrique sont un véritable talon d Achille pour notre sécurité » alors qu individuellement nous pouvons produire notre propre énergie. Je comprend pas !
    ( J’ai un ami qui m’a dit , Richard …… ton idée est très bien mais elle est UTOPIQUE .
    Je lui ai répondu qu’à toutes les époque , des bien pansant riaient avec l idée de passer de la bougie à la lumière électrique et les mêmes se moquaient à l’idée de faire voler plus lourd que l’air et des exemples il y en a ; Tous ceux qui ont des intérêts personnel refuseront le progrès et ils continueront à vous faire croire que la terre est plate ! On notera aussi , qu’à chaque époque , les savants étaient persuadés de tout savoir et toute idée nouvelle remettant en question les acquis enseignés à l’université, était rigoureusement condamné et combattue . Rien à changé !
    Je ne fait parti d’aucun mouvement écologiste mais ;l’écologie en tant que logique de survie appartient à chacun de nous et il faut très vite développer et utiliser les énergies libres, ne plus dépendre des pays producteur de pétrole,de gaz,etc..C’est la ruine de nos états soyons indépendants !
    En France nous n’avons pas de pétrole mais nous avons des idées, il suffirait tout simplement de réaliser un audit sur les dépenses énergétiques des particuliers,des entreprises et des collectivités territoriales., plus les 100 milliards que coûte la pollution Nous récupérerions des milliards d’Euros qui seraient réinvestis dans la consommation.(sans compter les 40,000 morts sur notre territoire et 7,000,000 dans le monde)et l actualité nous le démontre tous les jours ,des guerres ou des 100 de milliers de personnes meurs sous les bombes , des millions de personnes déplacés,alors que tout pourrai s arrêter ,demain matin ? Des boites de pandores d ou sortent des Daech des Al Quaida !
    Ces énergies existent et sont disponibles pour tous ,les brevets sont tout simplement bloqués.
    Pourquoi nous en priver ?
    Le résultat serait immédiat .
    L’industrie dans sa globalité redémarrerait et des milliers d’emplois seraient crées,la consommation repartirait à la hausse et les coûts de production baisseraient et ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient . L’énergie représente à elle seule une part importante de nos dépenses .
    C’est comme si à une époque nous avions refusé l’électricité pour améliorer la bougie.
    En outre, l’argent du pétrole et du gaz ne sert-il pas à financer conflits et terrorisme internationaux ?
    Malheureusement l ‘actualité nous le prouve tous les jours !
    La décision de tout changer est entre nos main .Laissez-nous , tout simplement utiliser ces moteurs pour produire notre propre énergie !?
    Richard …..
    PS ;Les financements d’usines pour fabriquer les moteurs a énergie gratuite ne se font pas car les banques n’accordent pas de prêt car elles sont contrôlées par la banque centrale Rothschild qui elle même détient les compagnies pétrolières.

    Avec de la bonne volonté , que chacun prenne conscience que le cour des choses peut être inversé .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s