Crise climatique : la fin de la mascarade des écologistes ?

 

Il y a quelques jours James Hansen a livré son point de vue sur la transition énergétique « made in Germany » lors d’une interview au quotidien Der Speigel. Il faut rappeler qui est Hansen pour comprendre les faits. Il a travaillé au sein de la NASA sur l’atmosphère de Vénus et en a déduit à tors que le CO2 qui est le constituant majeur de l’atmosphère de cette planète était un « gaz à effet de serre » puisque la température au sol y atteint près de 500 degrés. Les paramètres applicables à Venus ne sont évidemment pas transposables à la Terre en termes de densité ou de composition chimique atmosphériques. Ce fut la principale erreur commise par James Hansen qui ne sait d’ailleurs plus comment faire amende honorable car tout de même un tel scientifique ne devrait même pas avoir droit à l’erreur.

Pour se racheter de ses exactions dans l’idéologie politique relative au climat – il n’y a plus trace de science dans ce domaine – Hansen a déclaré que l’abandon par l’Allemagne de l’énergie nucléaire était une très grave erreur. La transition énergétique allemande décidée à la va-vite à la suite de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi au Japon est effectivement une véritable catastrophe et Hansen de déclarer, je cite : « (abandonner le nucléaire) c’est une immense erreur pour le monde entier. La plupart des pays ne peuvent pas envisager de futur sans énergie nucléaire« . Et d’ajouter, je cite toujours : « l’énergie nucléaire est la plus respectueuse de l’environnement de toutes les candidates que nous connaissons aujourd’hui« . Nul doute qu’Hansen se démarque de ses amis écologistes dont il a servi la cause durant plus de 20 ans en soutenant fallacieusement la thèse de l’effet de serre du CO2 liée au réchauffement climatique. Ne tarissant pas d’arguments, quand le journaliste du Der Speigel, Axel Bojanowski, lui a posé la question de savoir s’il fallait encore plus d’énergies renouvelables pour l’Allemagne, Hansen a répondu, je cite encore : « Plus d’énergies renouvelables ? Vous plaisantez ! Les subventions mises de côté pour financer les énergies renouvelables obligent les consommateurs à payer encore plus cher l’électricité, un genre de taxe invisible. Les factures d’énergie vont continuer à augmenter mais le consommateur ignore pourquoi« .

L’ancien directeur de l’Institut Goddard pour les études spatiales qui s’est, sous sa propre impulsion, reconverti dans l’étude du réchauffement climatique, a donc jeté un pavé dans la mare écologiste qui refuse tout nucléaire au profit des « renouvelables », un lobby très puissant en Allemagne préparant la chute de la suprématie économique allemande pour la plus grande ruine de toute l’Union Européenne. Le but inavoué des lobbys écologistes est un retour de l’ensemble de l’humanité à l’âge pré-industriel avec des moulins à vent pour produire de l’électricité afin d’éventuellement s’éclairer quelques heures par jour. Les moulins à vent étaient utilisés autrefois en Grèce par exemple pour presser les olives, dans les îles de la Caraïbe pour broyer la canne à sucre, en Batavie pour assécher les polders ou encore ici aux Îles Canaries pour remonter l’eau de mer dans les marais salants. C’était à peu près tout ce que l’on pouvait attendre des moulins à vent et ce qu’on peut en attendre encore aujourd’hui en raison de l’intermittence du vent …

Source : notrickszone

24 réflexions au sujet de « Crise climatique : la fin de la mascarade des écologistes ? »

  1. Sans remettre en cause ses compétences en physique et minorer sa contribution dans l’amélioration de notre connaissance de la machine climatique, on est obligé de constater que Hansen a raconté beaucoup de bêtises, à commencer par l’effet de serre sur Venus dont c’était la thèse, qu’il s’est ensuite enferré dans ses conceptions originelles, et qu’il a été jusqu’à « corriger » les données satellitaires pour les adapter de ses modèles numériques trop simplistes.
    Bref, quelqu’un de certainement compétent mais qui s’est fait dépasser par son obsession monomaniaque de l’importance du CO2 dans une atmosphère planétaire.
    C’est probablement cette obsession qui a transformé ce scientifique en activiste.
    Comme il est cohérent avec lui-même, il ne peut maintenant que lutter contre les monstres médiatiques que sont les ONG écologistes qu’il a contribué à créer et à faire prospérer.

    Comme quoi le pire danger pour un scientifique, c’est de donner trop d’importance à ses conceptions et découvertes, et d’en faire une croyance quasi-religieuse.

  2. On nous a déjà servi (et resservi jusqu’à plus soif…) la mise en dentelles de la couche d’ozone, le tarissement imminent et inéluctable des réserves mondiales de pétrole -le fameux mais déjà enterré « Peak oil »-, depuis quelque temps déjà et sur le mode du pilonnage intensif, la tendance irréversible au réchauffement climatique de l’ensemble de la planète (dans une approche des plus terre à terre, ou plutôt air à air, mais vraiment têtue, le thermomètre extérieur de ma fenêtre soutient depuis quelques jours une théorie parfaitement inverse !), bref, j’ai surtout l’impression que nos chers (très chers même dans certains cas) gouvernants, compétents mais cyniques ou alors incompétents mais bêlants (voir le cas Hulot), nous prennent pour de sacrés buses, animal sous-estimé qui mérite pourtant mieux que sa médiocre réputation.

      • J’ai failli me faire casser la gueule par des gens à qui mon discours sceptique sur la réchauffement climatique a déplu ce soir.
        J’ai pris des notes suites à cette mésaventure et je fais ici un copier-coller des notes que je prends sur mon smartphone Linux :

        « Après deux altercations avec des gens qui sont prêts à frapper car on les perturbe par rapport à leur croyance sur la théorie du réchauffement climatique, j’en conclus les choses suivantes :
        1- je confirme qu’il est plus facile de manipuler les gens que de les convaincre qu’ils ont été manipulés
        2- les personnes les plus perméables à la théorie du réchauffement climatique ont un degré d’instruction moyen à supérieur
        3- ces dernières qui ont une bonne culture générale pensent qu’il s’agit d’un sujet de vérité générale cautionné par toutes les instances scientifiques de référence
        4- ces personnes sont en général des personnalités psychologiquement rigides mais plutôt bien instruites ou des personnalités peu instruites persuadées de tout connaître sur le sujet (égocentriques)
        5- aucune de ces personnes n’a un diplôme scientifique supérieur à bac plus 2 à 5…ce qui et énorme
        6- ces personnes ont une haute idée d’elles-mêmes car elles sont instruites, et on peut les qualifier (quand on a un niveau supérieur) d’idiots égocentriques
        7- mon interprétation : il est plus facile de manipuler un idiot instruit que de le convaincre qu’il a été manipulé… Surtout s’il a un gros ego.
        8 – il en va de même sur des sujets clivages de société comme la laïcité, le mariage pour tous, etc…
        9- l’instruction actuelle supérieure concerne de plus en plus de gens… On se souvient de l’objectif de 80% au bac.
        C’est très bien à condition de mettre en regard des connaissances la méthode qui évalue leur bien-fondé c’est-à-dire à dire la philosophie.
        10 – Il est urgent de former nos jeunes élites à la philosophie  »

        Je laisse tous les lecteurs de ce blog intéressant conclure.

        A bientôt.

      • Pas étonnant. Voir YouTube « mais que faut-il donc faire pour prospérer ? » De THRIVE, et l’avocat JP Joseph  » on nous aurait menti ? », ou  » la guerre secrète contre les peuples » de Claire Séverac, ou du journaliste ex ministre Italien Julietto Chiesa, ou Paul Hellyer ex ministre de La Défense du Canada, opération paper clip, haarp, blue beam, chemtrails, bohemian club, jésuites, vidéos de De Villier, du Dr De Lorgeril, vidéos YouTube aussi sur la dette !! Commander le livre » 56″ .
        Votre carte d’identité comporte une puce cachée au dos de votre photo sur la gorge qui n’est autre qu’un centre énergétique très important pour l’humain. Relier la compassion du coeur avec le spirituel serait mortel pour ceux qui nous font croire que le bonheur c’est d’en avoir plein nos placards. Nous ne sommes pas que physiques, on a un corps énergétique, et on a tous des aptitudes latentes de télépathie, possibilité de ressentir d’emblée si on nous ment ou pas ( plus de politiciens, de relaxe de coupables au tribunal…)….., donc bloquer la circulation de notre energie est l’un des moyens pour continuer à nous asservir…la méditation aide à débloquer certaines choses. Bon là j’imagine que je vous ai perdus….renseignez-vous…voir aussi Max Spiers, callogero Griffasi, bref un vrai Thruman show…

  3. @Jean Dupont
    Merci pour ce commentaire édifiant. Je ne voudrais pas me faire gonfler les chevilles mais je suis arrivé au niveau bac + 13 lors de la remise de mon diplôme de Docteur d’Etat qui n’existe d’ailleurs plus. Je peux vous dire aussi que l’amphi du premier certificat de maîtrise commun à plusieurs disciplines de chimie et de biologie était peuplé de 1000 étudiants. Seuls 4 d’entre eux, dont votre serviteur, atteignirent le doctorat d’Etat. Et je peux vous assurer qu’il fallait travailler très dur pour pouvoir accéder à un laboratoire afin de pouvoir poursuivre des recherches et préparer 2 thèses de doctorat avec naturellement un salaire.
    Au cours de mes études universitaires j’ai abordé un grand nombre de disciplines ce qui me permet encore aujourd’hui de comprendre le sens de beaucoup d’articles scientifiques et de prendre position sur de nombreux sujets en citant toujours mes sources d’information.
    Ce que je déplore et qui me paraît hautement inquiétant est la main-mise des idéologues sur des sujets dont ils ignorent les tenants et aboutissants par manque de culture scientifique.
    Je suis fier de soulever des sujets polémiste comme les plantes transgéniques considérées sans aucune argumentation scientifique valable comme dangereuses. Je cas du glyphosate est emblématique de l’ignorance – je dirai crasse – des politiciens car ce produit, et je l’ai dit et répété sur ce blog, ne peut pas être cancérigène de par sa nature chimique. Les lobbys de protection de l’environnement confondent la science et l’idéologie dans ce cas particulier. Quant au soi-disant effet de serre du CO2, il s’agit d’une gigantesque tromperie qui bafoue les principes fondamentaux de la thermodynamique. Enfin, ayant travaillé « aussi » dans l’énergie nucléaire, je peux affirmer que cette source d’énergie est la seule qui puisse assurer à l’humanité une fourniture en électricité de manière fiable et à un prix abordable. Mais dans ce domaine encore les environnementalistes alimentent un faux débat qui n’est basé sur aucune évidence scientifique.
    Arriver à la violence verbale ou physique pour faire prévaloir ses opinions est tout simplement indigne d’une personne avisée, informée ou cultivée. C’est tout le contraire et ce genre de réaction révèle au contraire un refus d’admettre son ignorance …
    Amicalement et bonne lecture, j’ai beaucoup de sujets variés pour les prochains billets de mon blog qui après tout me passionne !

    • Merci infiniment,votre réaction me réconforte 🙂
      Je vais dormir trois ou quatre heures en me disant qu’il existe dans notre monde plus de gens instruits et ayant une belle hauteur de vue que de gens prétendument instruits mais violents.
      J’aime beaucoup votre blog et merci de nous en faire profiter car il rend plus intelligent :).

      • PS : je me suis rendu compte récemment que la notion d’industrie était hermétique à l’ensemble de la population (je suis un modeste bac +9 passé par la fac des sciences d’Orsay, puis par l’INPL de Nancy au niveau ingéniorat, et ensuite quelques bricoles additionnelles au niveau des sciences de l’information).

        Je suis surpris que la majeure partie de la population ignore que l’industrie est un moyen de proposer au plus grand nombre des produits et services abordables par effet d’échelle. Cela permet à tout un chacun d’avoir un toit, de l’eau, de l’électricité, un moyen de transport, des moyens de communication; de la nourriture saine…et tout cela pour un prix imbattable.
        L’industrie nucléaire en est un exemple édifiant.
        On est loin des fantasmes artisanaux prônés par de doux réveurs gentillets comme Pierre RABHI et d’autres icônes fantasmatoires mises en avant par les Greenpeace, WWF, Amis de la Terre etc….
        Une simple recherche sur un moteur de recherche comme Google indique que l’industrie est liée à l’économie, au PIB, à la finance et à la destruction de l’environnement. bref, l’industrie = le chaos, la maladie, la destruction, le diable.

        Je vous suggère, si cela vous tente, de faire un billet sur ce sujet (l’intérêt de l’industrie dans nos sociétés modernes) qui va toucher le centre névralgique des ONG qui se targuent de promouvoir l’écologie contre l’industrie, histoire de nous faire revenir au moyen-âge.

        A propos de science écologique, et pour la petite histoire, je me souviens d’un certain Pr François RAMADE, excellent écologue au demeurant, de l’université Paris XI-Orsay, qui m’a convaincu de ne surtout pas envisager de faire un doctorat d’écologie scientifique dans son labo, quand j’étais en maîtrise de chimie, biochimie et biologie moléculaire, car il n’avait pas à un centime à accorder à ses étudiants du fait de son budget proche de zéro…et sur ses conseils, j’ai fait ensuite des études d’ingénieur.
        J’aimerais bien que nos décideurs écologues comme Mr HULOT se penchent sérieusement sur les dotations des laboratoires qui font véritablement de l’écologie scientifique.

        Merci d’avance :).

    • L’auteur de ce reportage alarmiste contre le nucléaire est une certaine Laure Noualhat, une ONGiste activiste proche de Greenpeace qui a sévit de nombreuses années à Libération, rubrique environnement.
      Son profil Linkedin indique qu’elle est journaliste, mais comme pour beaucoup de journalistes écologistes autoproclamés, on ne connait pas son niveau d’études ni ses domaines de compétences (DEUG de biologie?, Master en écologie?, etc..).
      Voici ses contribution écrites à Libération : http://environnement.blogs.liberation.fr/
      Evidemment, c’est une réchauffiste convaincue.
      On notera l’hyperprésence d’Obama dans ce reportage anti-nucléaire.
      Madame Laure Noualhat doit être le genre de personnes qui a applaudi Barack Obama ce week-end venu apporter tel le messie la bonne parole environnementale (moyennant un petit chèque d’environ 400;000 euros pour un speech de courte durée –> https://fr.sputniknews.com/international/201712041034171115-usa-obama-france-sarkozy/ ).

      • Cher Anonyme, quelques remarques :
        un journaliste ne s’autoproclame pas, il a la carte ou pas. Pour cette personne, elle écrit dans Libé depuis 6 ans. Je n’ai pas vérifié ailleurs. Qu’elle soit réchauffiste nous importe peu en l’occurence.
        « l’hyperprésence d’Obama » ne m’a pas sauté à la figure (et c’est tant mieux).
        Vous ne crtiquez pas le contenu du reportage
        Mon propos était d’avertir contre le nucléaire, ce que je fais à ma modeste échelle depuis une cinquantaine d’années, et non d’engager une polémique avec un troll 😉

      • J’ai regardé ce reportage, après avoir vérifié à qui j’avais à faire en bon scientifique de base.
        J’ai également essayé de vérifier son impact médiatique qui aurait pu être énorme si la mort de Johnny Hallyday n’avait pas éclipsé tout le reste ce jour.
        Qu’avez-vous trouvé de si intéressant dans cette collection de séquences paranoïaques, (notamment le fait que n’importe quel cinglé salafiste peut fabriquer une bombe atomique sale) qui justifie votre réserve sur cette énergie civile qui n’a jamais causé le moindre accident en France ?

  4. PS : le fait que Mme Laure NOUALHAT soit une réchauffiste notoire importe au plus haut point puisque ce fil de discussion n’est pas consacré au nucléaire mais au réchauffement climatique.

    • Ecrivez-moi quand Brennilis sera démantelée, si nous sommes encore de ce monde, et nous pourrons discuter de cette énergie si peu chère et qui n’a jamais présenté le moindre risque à part d’inciter aux mensonges les plus éhontés nos grands hommes

      • Non je n’ai pas de temps à perdre avec des gens qui ne connaissent rien à la gestion des risques industriels.
        Adressez-vous directement à l’Autorité de Sûreté Nucléaire, ça me fera des vacances.

  5. SCOOP du jour : sortez les tongues et les maillots de bain, ça va se réchauffer encore plus !

    « Patrick Brown et Ken Caldeira, climatologues à l’Institut Carnegie de l’université de Stanford, en Californie (États-Unis), estiment, dans une étude publiée dans la revue Nature, que « le réchauffement climatique sera probablement plus important » que les pires modèles du Giec. Pointant du doigt le degré d’incertitude des scénarios climatiques, ils notent que les modèles les plus pessimistes, qui supposent une augmentation des émissions de gaz à effet de serre tout au long du siècle, prévoient une augmentation des températures entre 3,2 et 5,9 °C d’ici 2100 par rapport à la période préindustrielle. »
    Source : http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-rechauffement-climatique-previsions-giec-etaient-trop-optimistes-10644/

    PS: « Caldeira », c’est un patronyme prédestiné pour parler de réchauffement dans un état américain d’ailleurs en proie aux flammes…:)

  6. On est le 12 décembre 2017, c’est le jour du « One Planet Summit » à Paris.
    « Le sommet de la planète unique » en français.
    Je ne sais pas trop ce que cela veut dire, mais il est clair que derrière cette désignation écolo-marketing anglo-saxonne se cachent des intentions qui se révèlent au grand public de jour en jour : cette affaire de lutte contre un pseudo-réchauffement climatique d’origine humaine est avant tout une histoire de gros sous (et peut-être les prémisses de la constitution d’un gouvernement mondial).

    Source journalistique : http://www.europe1.fr/emissions/vincent-hervouet-vous-parle-international/one-planet-summit-premier-sommet-pour-emmanuel-macron-avec-une-scene-a-sa-mesure-3518387

  7. À Camembert électrique :
    Non seulement cette affaire de climat n’est basée que sur une imposture scientifique mais elle a pour but d’enrichir les grands groupes financiers et industriels aux dépens des contribuables. EDF vient de se faire attribuer pour mission par le gouvernement d’installer 40 GW électrique d’éoliennes. À 2 MW l’éolienne cela fera 20000 éoliennes réparties dans les campagnes de la « douce France » soit une dépense de Au moins 40 milliards d’euros. Qui va payer au final pour ce délire ?

    • 100 % d’accord.

      Parlant d’EDF, Jean-Bernard Levy, son PDG de formation X-Télécom, a annoncé ce matin sur Europe 1 sa volonté d’installer 30 GW de panneaux solaires en France, soit la bagatelle de 40,000 terrains de foot, qui fonctionneront 20 % du temps (moyenne Ile de France : 1800 h ensoleillement/ 8760 heures par an) avec un rendement moyen de conversion de 15 %, soit un rendement global de 20 x 0.15= 3 %. Bonjour le rendement pourri !
      Et je me pose la même question que vous : qui va payer la facture de ce projet qui ne sera jamais rentable ?
      A la rigueur avec des panneaux PV haut de gamme en plein Sahara, je veux bien mais on n’a pas encore trouvé de câbles supra-conducteurs capables de transporter le courant sur de grandes distances.
      Les ingénieurs EDF doivent bien rigoler en ce moment des clowneries de leur patron.
      Donc je pense que ces annonces sont purement politiques pour amuser le bon peuple et caresser le Ministre de la Transition Energétique dans le sens du poil, et qu’en réalité, on gardera le nucléaire qu’on développera en catimini, et que la France sera forcée d’installer des centrales à gaz pour répondre à la demande en électricité des nouveaux moyens de transport (chose que Total et Engie ont parfaitement compris).

      Source journalistique : http://www.europe1.fr/economie/edf-veut-donner-lexemple-en-installant-des-panneaux-solaires-sur-ses-terrains-3518432

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s