La démographie : une affaire de développement économique …

En 1977, il y a donc 40 ans, mon patron au UCLA-Health-Science-Center avait coutume de dire que deux inventions de l’homme le perdront : les engrais azotés et les antibiotiques. En 1977 la population mondiale était estimée à 4,2 milliards de personnes dont 2,5 milliards se trouvaient en Asie alors qu’en 1950 le monde comptait 2,6 milliards d’habitants dont la moitié se trouvait en Asie. Aujourd’hui, selon les Nations-Unies, il y a 7,55 milliards de « bipèdes » sur la planète Terre. Les engrais azotés, mais pas seulement, ont grandement favorisé l’accroissement des rendements agricoles et par voie de conséquence naturelle, comme ce fut le cas par exemple lors de l’optimum climatique médiéval durant lequel la nourriture était abondante, la population s’est accrue considérablement. Ajoutées aux engrais produits en masse les techniques agricoles se sont grandement améliorées avec la mécanisation, l’amélioration des semences puis enfin les plantes génétiquement modifiées ou sélectionnées dans le but d’améliorer leurs qualités nutritives.

Capture d_écran 2017-10-11 à 12.56.28

Si comme me l’exposait le Professeur Emil L. Smith avec un peu de malice les progrès de la science et en particulier de la biologie ont conjointement allongé l’espérance de vie avec l’apparition d’un nombre grandissant d’antibiotiques alors la population a explosé en 40 ans. Les projections onusiennes auxquelles on n’est pas obligé de croire (pour ma part je n’y crois pas) tablent sur une population mondiale de 9,77 milliards en 2050 et de 11,1 milliards en 2100. Il est tout de même intéressant et important de noter qu’entre 1965 et 2010 les taux de natalité ont chuté dans de nombreux pays essentiellement en raison des progrès civilisationnels. Seuls les pays de l’Afrique sub-sahélienne accusent toujours des taux de natalité supérieurs à 4 enfants par femme en âge de procréer. Tous ces pays sont classés dans la catégorie « en voie de développement ». Il reste donc un devoir pour les pays développés : aider ces pays africains à atteindre un degré de développement dont la conséquence première sera une chute du taux de natalité.

Capture d_écran 2017-10-11 à 16.24.46

Dès lors les projections de l’ONU deviendront caduques et la population se stabilisera aux alentours de 8-9 milliards d’individus … Et pourrait diminuer brutalement si une pandémie incontrôlable survenait comme ce fut le cas avec la peste au XVIIe siècle ou la grippe « espagnole » en 1919 qui tua autant de personnes que la « Grande Guerre » sinon plus. La résistance aux antibiotiques, ce progrès social à double tranchant dont parlait Emil, pourrait parfaitement favoriser des épidémies ravageuses en particulier dans des pays surpeuplés comme la Chine, l’Inde ou encore le Nigeria mais aussi les Pays-Bas, plus près de nous Européens. Une autre éventualité pourrait être l’apparition de nouveaux virus mortels entièrement fabriqués en laboratoire. Pour la modique somme de 100000 dollars il est en effet abordable pour n’importe quel biologiste fou de transformer un virus, anodin par ailleurs, en un monstre tueur qui obligera les cellules qu’il infecte à fabriquer une toxine létale. Les machines automatiques de synthèse de brins d’ADN (ou d’ARN) et l’outil CRISPR-cas9 peuvent être utilisées comme des outils d’horreur, un scénario qui aurait fait le régal d’un docteur Frankenstein !

Sources : The Economist, World Economic Forum et aussi : http://www.OurWorldinData.org/data/population-growth-vital-statistics/fertility-rates et World Bank

5 réflexions au sujet de « La démographie : une affaire de développement économique … »

  1. En fait le tableau montre qu’il y a un problème Africain mais rien ne permet d’affirmer que le développement de l’Afrique aurait comme conséquence une chute drastique de la natalité : les Africains ne sont pas des Européens, des Chinois ( politique de l’enfant unique) ou des Japonais. Pourquoi y aurait il un modèle de  » transition démographique  » unique dans le monde? Par ailleurs , certaines idéologies comme l’islam imposent à leurs sujets de faire le maximum d’enfants pour coloniser le monde et ce , indépendamment de l’économie.Les Occidentaux ont trop tendance à penser que tout le monde doit être comme eux. Cela dit, l’Afrique est un continent globalement sous peuplé mais beaucoup seront tentés par la colonisation de l’europe plus que par le développement de leurs pays d’origine.

    • Dès que les filles apprennent à lire, écrire et compter, la baisse de natalité se fait automatiquement, lisez Emmanuel Todd, ou allez voir ses vidéos.
      Phénomène en cours au nord de l’Afrique, largement majoritairement musulman.
      C’est donc, en effet, un modèle anthropologique, au même titre que l’invention de l’agriculture mena souvent, au fil des millénaires, à celle de l’écriture.
      Une différence de couleur de peau ne veut pas dire une différence d’espèce.
      De fait, sociologiquement, le français est plus proche des polonais que des allemands, du même auteur.
      Mais allons plus loin, voulez-vous.
      En toute chose, vouloir régler un problème sans agir sur sa cause, donc vouloir la comprendre, c’est être sûr que la solution apporté sera sans résultat probant, voire contreproductif.
      Ainsi, si, en Union-Européenne, il y a un problème d’immigration de masse, c’est bien en raison de la libre circulation de la monnaie, des marchandises et des personnes.
      C’est donc sur cet accord qu’il faudrait agir pour au moins en ralentir le flux, ce qui voudrait dire de refermer les frontières.
      Or, si cela se produit, l’administration de l’U.E., non élue, le refusera.
      Donc, soit notre gouvernement quitte l’union, ce que, du F.N. aux L.I., en passant par les P.S./R.E.M./L.R. se refuseront tous de faire, soit il se plie aux décisions bruxelloises.
      Donc, notre problème c’est l’Union-Européenne et non pas les africains.
      De plus, l’une des raisons majeurs de cette immigration africaine, celle du Moyen-Orient ayant cessé dès que la Syrie et l’Irak ont commencé à vaincre D.A.E.S.H. grâce à la Russie, c’est la guerre contre les extrémiste musulmans qui, jusqu’à maintenant, sont payés et armés par l’Arabie-Séoudite et le Qatar et aidés par les U.S.A..
      Avez-vous vu comment les chefs d’états de ces trois nations sont considérés en France et dans le reste de l’Europe?
      Dès lors, la question reste à poser: vers qui et vers où peser pour que cette immigration cesse?

    • Si, dans certains pays d’Afrique Sub, la transition démographique est déjà commencée. Quant à l’Islam … regardez les taux de natalité dans certains pays musulmans.

  2. Notre médecine repose sur une ensemble médicamenteux dont les antibiotiques, les sérums, les vaccins, entre-autres, sont nécessaires.
    Or, l’une des raisons pour lesquelles il y a tant de centenaires c’est l’existence de ces médicaments.
    Qu’une catastrophe économique, qui pourrait très bien survenir rapidement, se produisent, et le commerce international pourrait se retrouver forclos.
    Sachant que plus grand nombre des-dits médicaments sont fabriqués en France, et que beaucoup se font hors d’Europe, il est à prévoir, en ce cas, une monté vertigineuse de la mortalité occidentale (de l’Eurasie s’entend).

  3. Et pourrait diminuer brutalement si une pandémie incontrôlable survenait comme ce fut le cas avec la peste au XVIIe siècle ou la grippe « espagnole » en 1919

    Une peste africaine suivie d’une grippe française en 2019 ❓
    Suivie d’un maboule chanteur réintroduisant la variole, ce n’est pas impossible.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s