Je taxe, il taxe, vous taxez, ils taxent … et au Japon ?

Je taxe, il taxe, vous taxez, ils taxent … et au Japon ?

C’est au cours d’une conversation à bâtons rompus avec mon fils qui connait un peu les arcanes de la finance et de la fiscalité que j’ai découvert une véritable forfaiture du gouvernement français au sujet de la CSG. Cette « contribution « volontaire »  » (appréciez les guillemets) est un impôt qui est en réalité une flat-tax comme disent les anglo-saxons, une taxe applicable à tous et à tous les revenus sans exception. C’était la définition qui en avait été donnée par le ministère des finances quand cette taxe fut mise en place pour soi-disant renflouer les caisses de la sécurité sociale française. Ces caisses sont un puits sans fond et le déficit n’a pas disparu mais s’est plutôt aggravé quoiqu’en disent les médias qui ne font que reproduire ce que le gouvernement leur dit d’imprimer ou de divulguer à voix haute.

En ce qui concerne l’application de cette CSG aux pensions de retraite il y a comme un lézard car le fisc a-t-il le droit de taxer une épargne constituée à partir d’un salaire lui-même déjà taxé ? J’ai volontairement épargné chaque mois pendant de nombreuses années une certaine somme soustraite de mon salaire déjà taxé – je le souligne – afin de constituer une retraite complémentaire. Quand je dis que mon salaire était taxé c’est la vérité puisque mon employeur prélevait les charges dites sociales qu’il aurait pu tout aussi bien inclure dans mon salaire, montant que j’aurais alors versé au fisc moi-même selon une disposition légale qui aurait pu exister tout simplement pour que les salariés comprennent que les charges dites patronales sont en réalité prélevées sur leurs salaires. C’est ainsi et il ne faut pas se faire d’illusions à ce sujet.

D’autre part je payais un impôt sur le revenu comme tout un chacun et étant propriétaire de mon logement (pas vraiment privilégié car j’étais couvert de dettes auprès du Crédit Foncier) je m’acquittais d’un impôt donc foncier, c’est la normalité de la situation, et d’un impôt sur l’habitation. Difficile de prétendre que dans ces conditions ma retraite, constituée par une partie non pas conséquente mais substantielle de mon salaire, compte tenu de ma situation d’alors, qui fut utilisée pour la constituer auprès de l’Etat car j’avais le statut de contractuel, soit à nouveau taxée pour contribuer au renflouement du déficit de la sécurité sociale. Il y a des limites déontologiques à ne pas franchir mais les agents du fisc savent-ils ce qu’est la déontologie de base ? Taxer à nouveau une épargne constituée avec peine pour disposer d’une petite retraite me paraît complètement immoral.

À force de taxer les retraités qui constituent une partie non négligeable des consommateurs les chances de reprise de la croissance s’amenuisent. Il serait plus astucieux que l’Etat fasse un peu le ménage dans les subventions nombreuses et variées aux associations, aux groupes de presse, à la radio et la télévision, aux assistés en tous genre qui ne cherchent même pas de travail car ils profitent de la générosité écoeurante de l’Etat pour qu’ils se tiennent tranquilles, aux régimes spéciaux de retraite qui sont un véritable scandale, etc, etc … Non, ce sont les retraités, ces sales privilégiés, qui ont pourtant contribué à la grandeur de la France … mais c’est un lointain souvenir que les gouvernements actuels ont tout simplement mis sous le tapis par idéologie solidaire qui vont payer. Les cannes blanches n’iront pas défiler sur les boulevards parisiens pour protester et pour cause, ils en ont assez d’être pris tout simplement pour des retraités qui nuisent finalement à l’équilibre de la société. Car comme pour les nègres en Afrique il y a trop de retraités en France. Donc il faut les affamer et ainsi ils mourront plus vite. Quelle tristesse !

Note : je rappelle que l’impôt sur le revenu est une flat-tax au Japon et le pourcentage est de 10 % pour tout le monde auquel il faut ajouter en matière de taxes l’impôt foncier qui dépend de la valeur du bien immobilier ainsi que des revenus annuels de l’occupant de l’immeuble, maison ou appartement. Dit plus clairement plus on est riche dans ce pays plus on paie de taxe foncière. Quant à la taxe dite d’habitation qui s’appelle d’ailleurs « taxe poubelle » en Espagne (basura) elle se limite au Japon à l’achat de sacs spéciaux pour conditionner les divers rebuts générés par un ménage et soigneusement et obligatoirement triés au risque de voir ses déchets laissés devant la porte de sa maison si tel n’était pas le cas. Le tri sélectif est en effet un devoir civique au Japon et l’Europe se situe loin derrière ce pays. Enfin les Japonais sont tellement respectueux de leur cadre de vie que les municipalités n’ont pas besoin d’employer de personnel pour nettoyer les rues et les trottoirs : tout est toujours propre de partout. Dans n’importe quel pays européen les rues sont repoussantes de saleté et ce d’autant plus que l’on va vers le sud du continent. Ce comportement citoyen fait que les taxes dites « locales » existant dans d’autres pays sont inexistantes au Japon : une belle leçon de civisme au passage ! À Tokyo les seuls endroits un peu sales sont ceux fréquentés par les touristes qui n’en ont rien à faire des coutumes locales de propreté et de respect.

2 réflexions au sujet de « Je taxe, il taxe, vous taxez, ils taxent … et au Japon ? »

  1. Au Japon il n’y a pas de multiculturalisme: les gens possédant les mêmes valeurs coopèrent plus facilement et partagent globalement les mêmes objectifs.Dans leurs conditions l’intérêt commun a un sens. Aux USA c’est le multiculturalisme mais pour tous le drapeau américain est au-dessus de tout: le patriotisme est bien présent ( il est vrai que les citoyens peuvent penser qu’ils bénéficient de l’impérialisme US dans le monde). En France, on file vers le multiculturalisme sans le côté patriotisme: cela ne peut qu’amener au désastre. La saleté dans les rues est un indicateur précoce mais le pire est à venir ( violence, délinquance, destruction de structures communes …). Quand j’étais jeune les mondialistes citaient le Liban comme bel exemple de multiculturalisme réussi …. On a vu la suite.

  2. Il y a une différence entre le fonctionnement du français et du japonais, pour le comprendre je vous invite à aller voir ce que Monsieur Todd en dit, son dernier livre ‘Où en sommes-nous », ressemblant peut-être à un livre testament, répondra certainement à quelques-unes de vos questions.
    Celle sur le chômage est complexe et, naturellement, renvoie à celle des impôts et autres taxes.
    Mais l’une comme l’autre en posent deux autres, celle sur notre appartenance à l’Union-Européenne et à l’euro, ainsi qu’à la nature même du néolibéralisme.
    Mais aussi à ce qui est la situation centrale de la France, soit à sa désindustrialisation, qui généra la dette abyssale qui est celle du pays et de sa population, ainsi que de la nature de ce que sont devenues les banques et autre fonds de toutes sortes.
    Nous ne pouvons, en effet, faire l’économie de cet ensemble pour en saisir la complexion.
    Par exemple, pourquoi, lorsque dans les médiats télévisuels, un pauvre est interrogé sur telle ou telle décision gouvernementale, est-ce quasiment toujours un noir au fort accent africain, banlieusard, qui passe à l’écran?
    Les journalistes seraient-ils racistes ou serait-ce une manière de ne pas montrer que cette pauvreté touche majoritairement le français blanc bon teint du fin fond de la province?
    Preuve, s’il en est, de la manipulation en cours.
    Ainsi, pour comprendre les causes de la situation présente, il ne faut pas se pencher sur ses effets mais plutôt sur leurs origines, quitte, pour cela, de remonter à de nombreuses décennies en arrière.
    Et, pour y porter remède, comprendre les fondements de la dynamique historiques actuelle, et vous savez vers quoi je pense que celle-ci nous conduit, soit un effondrement de l’économie mondiale cataclysmique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s