Crise climatique : Manger du chocolat c’est mauvais pour le climat !

Cocoa_Pods.JPG

J’ai dans mon frigo en permanence au moins trois grosses tablettes de chocolat, c’est l’un de mes vices (parmi tant d’autres) et je m’en vante car le chocolat contient plein de bonnes choses pour la santé. Les militants anti-réchauffement climatique ont malheureusement adopté une nouvelle stratégie après les palmiers à huile : le chocolat c’est mauvais pour le climat ! Ce n’est pas tellement le chocolat en lui-même qui est mauvais mais les forêts qu’il faut raser pour planter des cacaoyers (Theobroma cacao, ci-dessus, Wikipedia). Du coup si j’étais alarmiste, je supprimerais le chocolat de mes vices et c’est exactement le but du pamphlet richement illustré qu’a publié l’ONG Mighty Earth.

Capture d’écran 2017-09-21 à 12.32.04.png

Cette ONG a enquêté au Ghana et en Côte-d’Ivoire et dénonce largement la déforestation y compris dans des zones protégées ou pire encore dans des parcs nationaux. Les gouvernements locaux ferment les yeux car le cacao est une source substantielle de devises sans oublier les billes de bois qui arrivent à Abidjan, les sacs de fèves de chocolat arrivant en majorité dans le port de San Pedro. Pire encore dans la démagogie tendancieuse de ces ONGs « climato-alarmistes » le changement climatique, entendez « réchauffement », pourrait à terme menacer la culture du cacaoyer en provoquant des sécheresses préjudiciables à cet arbuste qui demande une pluviométrie abondante.

Capture d’écran 2017-09-21 à 12.36.57.png

Selon l’illustration ci-dessus (source : wattsupwiththat) alors que le réchauffement du climat bat son plein (Ah bon ?) il n’y a pas eu de changement notoires de la pluviométrie dans ces deux pays depuis 1998 alors qu’au contraire puisque ça se réchauffe il devrait moins pleuvoir. C’est à ne plus rien comprendre. Le Huffington Post, jamais avare de propagande climatique comme d’ailleurs l’Agence France Propagande ont repris cette information qui constitue pour ces deux médias un véritable scoop. Le chocolatier Godiva (l’un de mes préférés) va même jusqu’à associer le chocolat avec l’érotisme comme l’a souligné MightyEarth, est-ce tout aussi mauvais pour le climat ?

Capture d’écran 2017-09-21 à 12.46.39.png

Il est vrai que faire des enfants n’est pas bon pour l’ « empreinte carbone » mais tout de même ! Dorénavant il faudra manger seulement du chocolat « solidaire et renouvelable ». Et les pauvres paysans qui n’ont que le cacao pour survivre ? Pour ces ONGs à l’idéologie exécrable, justement, il y a trop de paysans pauvres avec beaucoup trop d’enfants, surtout en Afrique, et s’ils crèvent de faim ce sera encore mieux pour le climat. Enfin les grandes multinationales du chocolat comme Olam, Cargill ou encore Barry Callebaut ainsi que les chocolatiers comme Lindt, Nestlé, Ferrero, Mars ou encore Cadbury contribuent à la dégradation du climat … J’en ai la nausée comme si je venais de manger d’un seul coup ma tablette de chocolat noir de 500 grammes aux amandes grillées … À consommer avec modération pour sauver le climat !!!

Source : Zerohedge et https://wattsupwiththat.com/2017/09/16/claim-chocolate-causes-climate-change/

http://www.mightyearth.org/wp-content/uploads/2017/09:chocolates_dark_secret_english_web.pdf

8 réflexions au sujet de « Crise climatique : Manger du chocolat c’est mauvais pour le climat ! »

      • En Guyane, avec 35 degrés quotidiens, laisser du chocolat hors du frigo c’est faire un appel aux fourmis. Je n’ai jamais compris comment elles arrivaient à détecter le sucré à distance …

  1. Ayant pendant très longtemps habité à Kinshasa, et n’aimant pas le chocolat ramolli, je l’ai toujours mis au frigo sans qu’il « blanchisse » (marque Côte d’Or)

    • Le blanchiment du chocolat provient de la remontée de lipides en surface. Côte d’or ne contient pas de beurre de cacao (l’un des premiers, et qui ne pouvait s’appeler « chocolat » de ce fait, avant que la législation européenne ne change, ce qui provoqua une généralisation de la graisse laitière dans le chocolat). DOnc, cela pourrait expliquer pourquoi il n’y a pas de blanchiment « gras » du Côte d’or (sans doute la longueur des acides gras, et la forme des « cristaux » de lipides)

      • Vous excitez ma curiosité ! Je ne mange que du chocolat noir contenant au moins 75 % de cacao et je me moque des effets de mon vice sur le climat ! J’ai visité une petite exploitation de chocolat au Vanuatu propriété d’un anglais un peu spécial qui n’y connaissait rien du tout. Les locaux lui ont appris comment préparer les fèves (ça ne s’improvise pas car il faut les faire fermenter dans des conditions bien spéciales) puis de quelle manière les réduire en pâte puis ajouter du sucre car le cacao brut est plutôt âpre au goût sans ajout de confortables quantités de sucre. Ce chocolatier improvisé (son activité passée est hors de propos) arrivait à confectionner un chocolat de haute saveur, presque poivré, brut, que je n’oublierai jamais. C’est peut-être la raison pour laquelle aujourd’hui je ne mange que du chocolat noir, le « chocolat au lait » est une horreur !

      • Chaque triglycéride a une plage de fusion(fonte entre température min et max). Cette fusion dépend de l’empilement tridimensionnel des triglycérides, qui vont former des cristaux alpha béta’ ou béta. Selon le type de cristaux, le chocolat pourra fondre dans la main, ou seulement dans la bouche. Les industriels jouent dessus pour créer du chocolat croquant ou fondant/ coulant. Désolé de ne pouvoir en dire plus, mes connaissances sont limitées…
        Je vous rejoins sur le chocolat noir, plaisir teinté de bienfait pour la santé : cf teneur en polyphénols du chocolat noir qui améliorent la vasodilatation!

  2. J’ai aussi une forte appétence pour le chocolat, que voulez-vous, à chacun sa drogue….
    Quand aux écologistes, en fait si nous réfléchissons à l’écologisme politique, se faisant passer pour un contre-pouvoir, ce qui, de fait, n’est pas.
    D’ailleurs, avec leurs âneries, ces partis vont finir par se faire rejeter par la population, avec l’écologie scientifique, la vrai, ce qui génèrera ensuite d’immense difficultés.
    Si nous y réfléchissons, donc, en nous basant sur ce que pourrait en dire la psychanalyse, nous pouvons percevoir qu’en fait, les gens qui participent à ces élucubrations haïssent leur propre humanité.
    Mais, se haïr soi-même est impossible puisque cela conduirait au néant, alors le mieux, inconsciemment, est de projeter cette haine sur d’autres, là sur le genre humain.
    Ce qui leur permet, aux écologistes, de se soulager à bon compte de leur angoisses puisque, eux ayant raison, tous ceux qui agissent et/ou pensent différemment de ce qu’ils préconisent sont dignes d’être haïssables.
    D’où leurs violences, jusqu’à maintenant majoritairement verbales, dont ils font preuve.
    D’où aussi, et c’est là le point capital, la multitude de leurs contradictions, ainsi faire passer un message sur les économies d’énergies en usant et abusant d’internet, qui en est gourmand, fait déjà montre du délire fantasmatique de ces gens.
    De plus, leurs manières de s’exprimer, faites souvent de vociférations et de quasi insultes, montre bien la dimension hystérique de ces laudateurs du « il faut sauver la planète ».
    D’ailleurs et c’est irrésistible chez moi, dès qu’un quidam quelconque, quel qu’il soit et de quelle qu’échelle hiérarchique que ce soit, dit cette simple phrase, je le catégorise illico presto comme étant un imbécile.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s