L’industrialisation de l’élevage est en marche

Capture d’écran 2017-07-24 à 11.41.07.png

La Grande-Bretagne (GB) est un pays particulier en Europe car il n’y a jamais eu à proprement parler de grande réforme agraire. Plus de 40 % des terres appartiennent à de grands propriétaires terriens dont la famille royale fait partie. Si les grandes familles nobles exploitent une partie des terres qui forment leurs domaines, il s’agit pour elles de subvenir à leurs besoins propres sans imaginer un instant, à quelques rares exceptions près, que la terre est faite pour être cultivée afin de nourrir la population urbaine. De plus ces grands domaines sont le plus souvent des espaces naturels protégés par la loi, suivez mon regard. Il en résulte donc une quasi pénurie de terres cultivables et celles qui sont disponibles ont conduit tout naturellement à une forte concentration des moyens de production en particulier au niveau de l’élevage.

Aujourd’hui la GB compte près de 1500 fermes-usines d’élevage qui comptent jusqu’à 1 million de poulets et parfois plus de 20000 porcs ou encore 2000 vaches laitières. Tous ces animaux vivent enfermés sans jamais voir la moindre pousse d’herbe. Dans le Herfordshire il y a 88 fois plus d’animaux d’élevage que d’habitants … Et il existe dans ce comté les deux plus grandes fermes-usines de GB élevant respectivement 1,7 et 1,4 millions de poulets. En 2002 il n’existait aucune ferme-usine en GB, aujourd’hui, en 2010 il y en avait 350 et aujourd’hui 1418. C’est la demande pour de la viande pas chère qui a conduit cette industrialisation de l’élevage. Le prix du kg de poulet à griller entier est de l’ordre de 2 à 2,8 euros. Le poulet « bio » dont la nourriture ne comporte ni OGMs ni additifs et qui peut aller à l’extérieur coûte au moins 7 euros le kilo. Il en est de même pour le prix des oeufs selon que les poules pondeuses peuvent évoluer en extérieur ou pas. Dans ce cas le prix des oeufs peut varier d’un facteur 10 selon le label de qualité !

Capture d’écran 2017-07-24 à 11.48.14.png

Les bâtiments de la ferme Penhros à Kingston dans le Herfordshire, qui achète à Cargill les aliments et dont l’un des clients est la société Tesco, bien connue pour son label « vert », comportent des grandes baies vitrées pour que les poulets puissent voir le monde extérieur ! Dans chaque bâtiment il y a 42000 poulets respirant un air venant de l’extérieur, stérilisé et filtré minutieusement. Les immenses halls d’élevage sont entièrement désinfectés périodiquement, l’eau est lourdement chlorée et la nourriture est sélectionnée pour que chaque poulet (1,3 million par an) puisse être étiqueté label « vert », hallucinant ! Tout y est informatisé, la nourriture en granulés est fabriquée par Cargill dans des conditions d’hygiène irréprochable. Aux granulés sont incorporés des « pro-biotiques » également labellisés « verts » du genre yaourt ou Yakult afin d’équilibrer la flore intestinale des poulets.

Certes les habitants du voisinage se plaignent des odeurs et du traitement des déchets, fientes, plumes et autres carcasses mais tant les fermiers que Tesco rétorquent que leurs poulets sont les meilleurs du pays à un prix abordable pour tous. Et il en est de même pour les oeufs et les porcs. La grande majorité des petits éleveurs a disparu car ils ne sont plus compétitifs, qu’il s’agisse d’élevage de poulets, de porcs ou de production de lait ou d’oeufs. L’agriculture est devenue une grosse industrie et cette évolution est inexorable et inévitable afin d’atteindre le meilleur rapport qualité-prix …

Source et illustrations : thebureauinvestigates.com

Note à l’intention de mes lecteurs : pas de billet les deux prochains jours, je serai « déconnecté ».

7 réflexions au sujet de « L’industrialisation de l’élevage est en marche »

  1. Nos ministres successifs de l’agriculture ne l’ont toujours pas compris.Un autre aspect non cité dans l’article est la qualité de vie des éleveurs: dans un petit élevage on travaille 365j/ an …pour le smig.Plus aucun jeune n’accepte de ne pas prendre de vacances, de se lever la nuit etc… Le RSA est beaucoup mieux ( grasses matinées, temps libre …).Avec le modèle industriel c’est les 3*8 qui est compatible avec les 35 H, RTT et congés! ( et un travail mons fatigaunt grâce à la robotisation) On peut aussi rappeler qu’avec les stabulations  » en intérieur  » on évite les contaminations de grippe aviaire par ex ou les pollutions de l’herbe/sol par la dioxine….C’est moins romantique mais c’est dans la logique des choses.

    • vous avez raison: le hors sol n’évite pas la grippe aviaire mais il en diminue les risques ( à condition de ne pas exposer de-hors de la nourriture susceptible de recevoir des excréments d’oiseaux .

  2. Le nombre d’animaux cités impressionne. Cependant dans les années soixante le hasard des voyages de promotion d’école m’a permis de visiter un sovkhose de 4000 vaches en Ukraine… Cela ne choquait personne ! Mes parents agriculteurs d’une petite exploitation ont fait partie de la dernière génération d’éleveurs donnant un nom à chaque bête et la traitant comme un animal domestique… C’était le début des remembrements, du maïs et des grands poulaillers qui fournissaient des œufs à goût de poisson ! De toute façon il faut en prendre son parti, on ne connaît plus que son chat ou son chien, les autres ce ne sont que des bêtes… Ce n’est pas leur nombre qui importe comme dans la ferme aux mille vaches, mais l’espace et les soins dont ils bénéficient… Peut-être que la vache de la grande étable est mieux traitée que celle de la petite ?
    J’ai connu des petites fermes où il ne faisait pas bon être animal, c’est le professionnel qui compte.
    Je connais même des bobos qui traitent avec plus d’indifférence leur progéniture que le berger ses moutons !

  3. Soyons sérieux…tout ce qu’on consomme aujourd’hui est industriel.
    Mon boulanger près de chez moi est un industriel qui se fait livrer sa farine en citernes deux fois par semaine en se faisant passer pour un artisan.
    L’industrie permet aux populations qui n’arrêtent pas de croître de se nourrir à des prix planchers.
    Si vous avez une solution pour nourrir des populations dont le taux de fécondité est de plus de 2 enfants par femmes en faisant de l’artisanat à des prix cassés, j’aimerais bien que vous m’en donniez la recette.
    Sinon, arrêtez de pleurer misère et soyez heureux d’avoir à manger pour pas cher à une qualité sanitaire irréprochable.
    Point barre.

  4. je me demande si c’est vivable pour les poulets d’être aussi serré ? je sais que contrairement au lapin on ne peut pas les enfermer individuellement dans chaque clapier mais là du coup on se retrouver avec des poulets collé les uns aux autres,d’ou l’interet de devoir filtré tout ce qui rentre remarque, avec une telle surpopulation le moindre virus se répandrait rapidement .
    D’ailleurs sur un autre thème,mais toujours dans l’élevage vous aviez parlé du saumons ogm qui grandissait plus vite même en eau froide,ce saumon est il commercialisé?car j’imagine qu’avec les idéologues anti ogm ce n’est pas pret d’arrivé même si le saumon d’élevage a le mérite de ne pas impacter les populations vivant en pleines mer

    • Je vous rappelle ici mon billet du 23 mai 2016. Le saumon d’AquaBounty a été autorisé à la vente aux USA à condition qu’il soit dûment étiqueté. Compte tenu de la construction utilisée pour la transgénèse de ce saumon, il est évident qu’il n’est pas dangereux pour le consommateur. Il en est de même pour tous les autres organismes génétiquement modifiés. Le combat anti-OGMs relève du plus pur obscurantisme idéologique.
      Quant au comportement grégaire des poulets d’élevage, je me souviens des poules que nous avions à la maison quand j’étais enfant. Malgré la place dont elles disposaient pour dormir elles se mettaient toutes les unes contre les autres été comme hiver …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s