Actualité géopolitique : vers une interdiction des armes nucléaires ?

726330.jpg

Alors que les deux détenteurs à peu près à parts égales du plus important arsenal nucléaire faisaient la causette à Hambourg en marge du G20 les Nations-Unies se réunissaient à New-York pour mettre en place un texte qui devrait être soumis à la prochaine assemblée générale en septembre : l’interdiction des armes nucléaires ! Le texte d’une vingtaine de pages stipule que les armes nucléaires seront interdites en raison du manque évident de toute excuse morale de massacrer des centaines de millions d’innocents et de contaminer durablement les survivants.

Ce type de démarche a été approché par les Nations-Unies il y a 45 ans et a abouti au traité d’interdiction des armes biologiques. Puis selon la même démarche l’interdiction des armes chimiques fut votée il y a 25 ans. Très curieusement parmi les 122 pays ayant donné leur aval pour cette interdiction ne figurent aucun des pays détenteurs de ce type d’armement et parmi les pays hébergeant des armements nucléaires américains dans le cadre de la politique agressive de l’OTAN seuls les Pays-Bas se sont opposés à la préparation de ce document …

Il est certain que Poutine et Trump étaient parfaitement au courant des démarches des Nations-Unies quand ils ont fait cette causette beaucoup plus longue que prévu (c’est bon signe !) à Hambourg. Toujours est-il que si en septembre au moins 50 Etats ratifient cette résolution alors l’interdiction des armes nucléaires deviendra force de loi. Certes il faudra un certain temps pour que les pays nucléarisés se plient à la volonté internationale mais cet évènement doit être considéré comme un espoir, peut-être le seul, pour la survie de l’humanité toute entière. Il est opportun ici de rappeler que par exemple les USA n’ont jamais ratifié le traité sur l’interdiction des mines anti-personnelles mais malgré cela ils respectent le traité contrairement à certaines organisations apatrides criminelles qui de toutes les façons ne respectent rien.

Nombre de pays non nucléarisés se sentent frustrés par l’absence évidente d’évolution du traité de non prolifération des armements nucléaires pourtant adopté et voté en 1968 qui interdisait le déploiement de ce type d’armes hors de leurs frontières par les 5 puissances nucléarisées de l’époque, USA, Russie, Grande-Bretagne, France et Chine. Depuis, seuls les USA ont déployé des armements nucléaires hors de leur territoire et la liste des pays n’ayant pas de facto respecté ce traité est longue, dont les Pays-Bas !

Il faut espérer que dans un avenir proche les Nations-Unies adopteront la même démarche pour interdire les drones offensifs. Je le souhaite pour mes petits-enfants. Puissent-ils vivre dans un monde en paix … Et quoiqu’en pensent les activistes de Greenpeace que le moindre convoi de Mox fait nerveux ce seront plus de 500 tonnes de plutonium qui serviront alors à produire de l’électricité si tous ces armements sont démantelés et recyclés.

Source : http://www.un.org/disarmament/ptnw/index.html et http://www.undocs.org/conf.229/2017/L.3/Rev.1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s