Nouvelles de l’Armageddon

Capture d’écran 2017-07-05 à 19.37.17.png

Les Américains s’étaient aperçu que le laboratoire PF-4 (Plutonium Facility 4) de Los Alamos était tellement dangereux pour les travailleurs qu’il avait été fermé en 2011. Dans cet établissement où il y eut 22 morts par irradiation directe intempestive durant les quelques dix années précédentes la principale activité actuelle est de tester si les bombes nucléaires sont toujours en état de marche, entendez d’exploser sans encombre. Elles sont donc démontées périodiquement et les éléments de plutonium testés ainsi que les explosifs spéciaux qui permettent à ces éléments en forme de tranches d’orange de tous se rejoindre à la milliseconde près pour provoquer l’explosion A ou H selon les modèles.

Or le plutonium existe sous forme de plusieurs isotopes et selon les armes il contient plus ou moins d’isotope 240 qui a la fâcheuse tendance à fissionner spontanément (fort heureusement partiellement) et détériorer l’ensemble du système par émission erratique de neutrons et de rayons gamma de haute énergie. Le gouvernement américain dépense pourtant 2 milliards de dollars par an pour l’entretien de ses bombes (vous avez bien lu) destinés au PF-4, pour rien !

Le travail de maintenance n’est plus assuré depuis 6 ans et beaucoup de bombes – personne ne sait exactement combien, c’est ultra-top-secret – seraient impropres à « la consommation », en quelque sorte avec une date de péremption comme une denrée alimentaire vulgaire, par manque d’entretien. Il semblerait que seules celles embarquées à bord de sous-marins resteraient fiables car elles ne contiennent que très peu de plutonium-240 pour préserver la santé des marins (elle sont dix fois plus coûteuses à fabriquer, nul ne connaît exactement le prix de revient d’une bombe … ça ne coûte rien ce sont les contribuables qui paient). Dans le cas contraire, comme les bombes des missiles intercontinentaux et celles, les plus vieilles, embarquées dans des bombardiers stratégiques, celles-ci sont carrément dangereuses pour les personnes qui les manipulent mais nul ne sait dans les hautes sphères de l’armée américaine si elles sont capables d’exploser correctement ou de faire psschhiiittt …

Tout pour plaire !

Source et illustration : Science Magazine

15 réflexions au sujet de « Nouvelles de l’Armageddon »

  1. A vue de nez, la petitesse de cette molécule et sa composition en chlore m’incitent à penser que ce CH2Cl2 ne doit pas être très stable dans une atmosphère humide soumise à des rayonnements ultraviolets.
    Est-ce que cette réactivité peut expliquer les fluctuations des teneurs de ce gaz ultra-rare dans l’atmosphère ?

  2. Bonjour à vous
    je suis attentivement vos billets toujours très intéressants et bien écrits. Je me permets de revenir sur un d’entre eux datant d’août 2016 donc il y a un an sur le réchauffement climatique ou plutôt sur le refroidissement que vous prevoyiez alors pour cette année 2017. Encore une fois je ne comprends pas tout ce que vous expliquez sur les cycles solaires et autres. Je me contente depuis quelques années de compulser et tracer tous les relevés de température min moy et max dans ma région du sud ouest (issue de meteofrance). Ceux ci depuis 1973. Or si un léger fléchissement a eu lieu de 1998 à 2011 environ, la remontée est de nouveau très nette depuis. Après les records de 2014,15 et 16, 1er mois de 2017 sont parmi les plus chauds (mai et juin en particulier). Quel est votre avis sur cette actualité , vous pensez toujours que ça va s’inverser ?
    Merci d’avance pour votre analyse.

    • Le mois de mai 2017 n’a pas été plus chaud que le mois de mai 2016 dans ma contrée, même si un record a été battu.
      Em mai 2017 a 15.4, on est resté sous le record de mai 2008 à 16.1, la moyenne 1981-2010 étant de 13.0. Bon, les moyennes de température, comment dire?
      Nous faudrait-il revenir au -2.1 de 1957 ? Ou au -6.4 niveau gazon de 1979 ❓
      On ne peut rien faire, c’est hors de contrôle, quoi qu’en prétendent certains illuminés.

      • Je ne suis pas équipé pour faire des mesures dans les conditions requises abri précision et autres. Je compare mes relevés à ceux de météo France il y a des ecarts absolus mais la tendance relative est assez proche. Oui je fais confiance à leurs relevés (une amie proche est ingénieur chez eux depuis 35 ans). Je ne suis pas certain que ces techniciens soient tous endoctrinés par le dogme écologique ils font leur boulot. Pour en revenir aux courbes il n’est en aucun cas question de se baser sur des records (même si la majorité va toujours dans les plus chaufs). Ce sont les moyennes qui comptent, glissantes sur 5 ou 10 ans depuis 50 ans , et ici on est plus proche de +1.8° que de +1. Et ce qui frappe c’est que par mois, par saison ou par année, la tendance est la même. Mais je ne demande qu’à vous croire et observer un retour vers un refroidissement que vous exposez dans vos posts. J’ai bientôt 60 ans et ayant grandi dans ces Pyrénées, j’ai beaucoup de souvenirs de ces années 70 – 80, et les alternances de frais et de chaud qui deviennent plus rares en été. Mais je suis prudent sur le ressenti en mémoire, je me contente de prendre les chiffres tels quels et de les tracer.Mais encore une fois je ne demande qu’à vous croire et j’attends donc cette inversion avec intérêt. Donc je continue à lire vos posts même sans tout comprendre . Alors soleil, cycles, atmosphère, co2, ça paraît assez compliqué ! Mais +2° sur une moyenne de 12° ça fait plus de 15%, c’est pas rien. Vivement 2019 si j’ai bien compris!
        Cordialement.

    • Et si on regarde l’écart au mois de mai, entre plus froid et plus chaud, on a 38 degrés.

      Conclusion : Ciel on va flamber comme dans une poêle ❗

      • Pour MichelC, voir ma réponse ci dessus pour les écarts, records et moyennes. Il n’est pas question de griller ici dans un pays tempéré avec une moyenne de 12 ou même 15 degrés. Mais je pense souvent aux habitants d’une partie de l’Inde du Pakistan ou de pays africains qui eux partent de beaucoup plus haut (voir les canicules de ces dernières années chez eux où les seuils lethaux de 50°c ont été souvent dépassés avec des dégâts humains considérables).
        Cordialement.

      • Que faire ❓
        Passer au 100 % nucléaire, mais ils veulent débrancher des centrales.
        Aucune solution.

  3. Une question qui peut paraitre idiote, mais qu’est-il advenu de l’article originel faisant état du « trou d’ozone », dont les restes sont encore présents dans l’url de ce post ? (et qui est encore dans le cache de gogol)

  4. Merci ! Rectifié, probablement une erreur de ma part ou du site wordpress. J’ai déjà supprimé le téléphone portable de ma vie quotidienne mais si je dois aussi mettre mon iMac dans une benne à ordures ce sera un réel problème ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s