Alimentation et santé : rumeurs et mensonges (2)

Capture d’écran 2017-06-07 à 10.29.36.png

À une époque où les médias et les politiciens nous abreuvent de mensonges – les hackers sont tous russes, Khadaffi était un mangeur d’enfants, la Corée du Nord peut détruire Los Angeles avec une seule bombe, l’Arabie Saoudite n’a jamais financé les djihadistes en Syrie, et que sais-je encore : les ours blancs meurent, le CO2 est toxique, etc – le mensonge est aussi la règle dans la vie quotidienne en particulier en ce qui concerne la santé et l’alimentation. Voici un autre florilège de mensonges et de rumeurs infondées que beaucoup de personnes considèrent pourtant comme une réalité scientifiquement prouvée.

5. Prendre des pilules de vitamines est bon pour la santé

C’est le célébrissime chimiste Linus Pauling, découvreur de la chimie quantique et de la biologie moléculaire qui préconisa à la fin de sa vie l’administration de doses massives de vitamines pour préserver la santé et en particulier la vitamine C. À sa décharge Pauling souffrait de néphrite chronique et cherchait par tous les moyens à se soigner. Malheureusement l’administration massive de vitamine C ne pouvait qu’aggraver son mal. Toutes les études sérieuses publiées au sujet de la supplémentation en vitamines – quelles qu’elles soient – montrent que cette pratique n’a aucun effet sur la santé. C’est de l’argent directement jeté dans les toilettes puisque l’organisme élimine immédiatement le surplus de vitamines dans l’urine. Une alimentation équilibrée et saine apporte quotidiennement l’ensemble des vitamines et des oligoéléments dont nous avons besoin. Une étude parue dans le journal Annals of Internal Medicine en 2013 l’a montré très clairement et a indiqué de surcroit que l’abus de vitamines favorisait l’apparition de certaines formes de cancers. Cette mode infondée des suppléments vitaminiques ne fait qu’enrichir des industriels et des revendeurs sans scrupules.

6. De la bière avant un alcool : jamais malade, l’inverse : une catastrophe

En anglais cet adage se dit : « beer before liquor, never sicker ; liquor before beer, you are in the clear ». En France on retrouve une autre croyance proverbiale : « vin sur lait le coeur gai, lait sur vin le coeur chagrin », mais il ne s’agit pas tout à fait de la même chose. Boire de la bière avant ou après un petit (ou un grand) verre d’alcool ne change strictement rien, ce qui est important est la quantité d’alcool ingérée. Les long-drinks sont plus facilement pris en charge dans l’estomac, il est donc facile de comprendre que boire un verre de whisky après un grand verre de bière soit mieux supporté que l’inverse mais dans tous les cas c’est la dose globale d’alcool qui doit être prise en considération.

Puisque j’ai mentionné le proverbe français à propos du lait et du vin, pour ma part je bois un litre de lait entier chaque matin depuis, depuis je ne sais plus quand … Et j’ai pour habitude de boire dans la foulée une canette de bière bien fraîche – je m’imagine mal buvant un verre de vin rouge à 8h du matin. Je n’ai jamais noté un quelconque désagrément digestif …

Capture d’écran 2017-06-07 à 10.57.19.png

7. On perd 90 % de notre chaleur corporelle par la tête

Quand je regarde un vieux film américain de série B, par exemple avec Humphrey Bogart – un vrai plaisir – tous les acteurs masculins portent un chapeau. Cette mode du chapeau est une mode du passé comme pour les femmes d’ailleurs. La tête est donc une des rares parties du corps toujours découverte et il est normal que de la chaleur corporelle s’en dissipe. Ceci ne veut pas dire que l’on perd 90 % de notre chaleur corporelle seulement par le scalp. Il s’agit tout simplement d’une affirmation fantaisiste. (Thermographie, illustration Wikipedia)

8. Il faut attendre au moins une heure après un repas pour se baigner

La croyance populaire dit que lorsque la digestion vient de commencer après un repas, il y a un afflux de sang au niveau de l’estomac et par conséquent les membres sont moins irrigués et moins bien oxygénés, d’où l’apparition de crampes si on retourne trop vite dans une piscine ou dans la mer. Le ventre plein on peut alors « couler à pic », je crois que c’est l’expression couramment utilisée. L’apparition de crampes musculaires quand on nage est très commune et n’a strictement rien à voir avec une digestion en cours, en tous les cas aucune étude scientifique sérieuse n’a jamais pu établir une relation de cause à effet. Encore une croyance erronée.

Source : Business Insider, suite dans un prochain billet

4 réflexions au sujet de « Alimentation et santé : rumeurs et mensonges (2) »

  1. Bonjour,

    En ce qui concerne l’alcool, en Auvergne nous avons plutôt cet adage:
    Blanc sur rouge rien ne bouge.
    Rouge sur blanc tout fout le camp.

    Maintes fois vérifiées…..
    🙂

    Amicalement
    Gus

  2. En ce qui concerne la vitamine C, au contraire son absorption en excès peut avoir un effet néfaste sur le système cardio-vasculaire (hyper-stimulation du coeur), surtout couplé à de la caféine (exemple Gurosan). Pour info, à dosage équivalent, la caféine pure est aussi (voir plus) dangereuse que la cocaïne pour le coeur. C’est d’ailleurs une méthode (très dangereuse) de couper la cocaïne (comme l’association cocaïne – amphétamines, cocaïne – atropine ou épinéphrine)

  3. En ce qui concerne la chaleur corporelle dégagée au niveau occipital, je peux vous faire part d’une expérience personnelle. Je portais des cheveux longs et abondants (jusqu’au plexus solaire, soit au niveau des coudes). Un jour de fin juin, je décide de me les faire couper court (et même très court). Deux jours plus tard, j’étais malade (otites bilatérales). Voilà, pour info.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s