L’arrêt de mort d’EDF est signé

Capture d’écran 2017-05-19 à 10.48.11.png

Finalement le Ministre d’État (rien que ça !) chargé de la « transition écologique et solidaire » a signé l’arrêt de mort d’EDF. Deuxième de la hiérarchie gouvernementale après le Premier Ministre, cet individu dont l’opportunisme ne fait de doute à personne a donc repris mots pour mots les engagements pris à la sauvette par décret le 8 avril 2017 (décret 2017-508) par une autre opportuniste toute aussi incompétente que lui, je veux parler de Mademoiselle Ségolène, l’ex de l’ex-président. Il y a moins d’une semaine je relatais le Plan Macron (lien) de transition énergétique qui, chiffres à l’appui, n’est qu’une fanfaronnade électoraliste car il faut encore rassurer les Français allergiques à l’uranium avant les élections législatives. De Gaulle et Mesmer avaient une vraie vision de l’indépendance énergétique, du moins électrique, de la France en mettant en place un plan colossal d’équipement électronucléaire français qui fit (et fait encore) l’admiration du monde entier et qui fut financé par les contribuables (dont je fis partie) pour former un patrimoine industriel sans équivalent dans le monde.

Nicolas Hulot, faisant fi des réalités du monde moderne, a donc repris les thèses chères aux écologistes de tout poil, diminuer la part du nucléaire dans la production d’électricité française sans se demander un instant par quoi elle va être remplacée de manière fiable afin de garantir une sécurité nationale. L’exemple catastrophique de « transition énergétique » allemande qu’il a pourtant sous les yeux ne lui aura pas servi de leçon. Ce triste individu dont la notoriété fut financée par le plus grand groupe chimique d’Europe – à l’époque de ses reportages tonitruants en hélicoptère – a assis sa nouvelle fonction par je ne sais quel truchement de copinages obscurs. Il est tout simplement scandaleux de laisser libre cours à un tel pouvoir de malfaisance. Le nouveau président aurait eu beaucoup plus de crédibilité en nommant à un poste moins pompeux – disons tout simplement Ministre de l’Energie – un technicien connaissant le B-A BA de cette discipline dont dépend le développement économique.

Chers lecteurs contribuables et consommateurs d’énergie électrique, attendez-vous à des augmentations substantielles de vos notes d’électricité (et de gaz) dans les prochaines années que vous paierez tous par solidarité avec l’incurie gouvernementale. Cette affaire me rappelle celle de l’idiot à qui on montre la Lune de la main : il regarde le bout du doigt de l’observateur et continue à lui demander où se trouve la Lune. En d’autres termes Hulot ne fait qu’abonder dans les thèses écolos les plus radicales et les plus ringardes pour cultiver sa personnalité d’ex présentateur de télévision sans se soucier un seul instant de l’avenir du pays. Je serai mort avant d’assister au désastre annoncé d’une mort certaine d’EDF qui fut et est encore le plus beau fleuron industriel de la France et à qui cet énergumène de foire va confier la construction de moulins à vent à grands frais. Je n’ai que mon blog et mes larmes pour pleurer …

https://jacqueshenry.wordpress.com/2017/05/15/le-plan-macron-de-transition-energetique-une-utopie/

6 réflexions au sujet de « L’arrêt de mort d’EDF est signé »

  1. Les polytocards continuent de régner. Le gouvernement qui en fera les frais sera le suivant ou celui d’après. Alors pourquoi se gêner ❓ Le but est d’être élu et réélu :mrgreen:

      • Je pense que dans 5 ans le paysage énergétique français n’aura pas vraiment changé. D’abord l’EPR de Flamanville n’est pas encore connecté au réseau, avec un peu d’optimisme il le sera au cours de la deuxième moitié de 2020 (je prends les paris !). Par conséquent les deux unités de Fessenheim ne seront arrêtées qu’à peu près au même moment. Mais l’arrêt de ces deux réacteurs n’est pas définitif puisque n’importe quel évènement international pourra exiger leur redémarrage pour des raisons stratégiques – je pense par exemple à un conflit dans le Golfe Persique. Deuxièmement construire massivement des éoliennes prend du temps et de nombreuses associations locales y sont opposées. Enfin les problèmes de stockage des énergies intermittentes ne sont toujours pas résolus économiquement et ne le seront peut-être jamais, il ne faut pas rêver ! Pour conclure la situation financière d’EDF est catastrophique et le gouvernement l’oblige à gaspiller de l’argent dans les énergies vertes (solidaires) mais au final ce seront les contribuables qui paieront, il ne faut pas se faire d’illusion, c’est certain.

      • Triste triste quand on est élu par repêchage avec aussi peu de compréhension de la situation à un poste aussi élevé. Pour Hulot, toute solution à des non-problèmes passe par une seule lorgnette : l’écologie, une non-science qui a comme stratégie de nous retourner à l’ère du « bon sauvage » de Jean Jacques Rousseau avec mult sourires niais et paroles vides.

  2. Nous vivons en France, pays des lumières, dont l’intelligence éclaire le monde…c’est bien connu non?
    Il est plus prosaïquement acquis que nous possédons la classe politique la plus conne du monde et que cela nous coûtera bientôt fort cher (pou ne pas dire la peau du cul).
    IMO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s