Rectificatif

Sur les conseils d’un de mes plus fidèles lecteurs, j’ai mis dans la corbeille aux oubliettes le billet relatif à l’Islam en Espagne. J’avoue avoir pris pour la vérité un article paru sur un site d’information canadien. Il apparaît donc qu’internet est un véhicule parfaitement adapté pour faciliter la diffusion de fausses informations dans tous les domaines. Une information est très vite oubliée et remplacée tout aussi rapidement par un autre scoop. Les utilisateurs d’internet, dont je fais partie, perdent alors tout sens critique et il leur devient de plus en plus difficile de se forger une opinion compte tenu du foisonnement de sites en tous genres teintés de toutes sortes d’idéologies ou soumis aux directives de pouvoirs politiques.

J’ai été piégé et je ne suis certainement pas un cas isolé : il en va de même dans tous les domaines, de l’économie, de la politique, des rumeurs et autres faits divers tronqués, manipulés dans le but de répandre des messages qui sont conformes aux intérêts de groupes de pression anonymes et de gouvernements qui utilisent cet internet pour se justifier. Même la « vraie science », pure et dure, les articles scientifiques supposés relater une vérité vérifiable et reproductible sont parfois de simples torchons. Nous baignons quotidiennement, à chaque milli-seconde dans une soupe d’informations et notre cerveau est bien incapable de discerner le vrai du faux à moins d’effectuer un travail en profondeur. Je ne suis pas un journaliste d’investigation, loin de là !

Je m’excuse donc auprès de mes chers lecteurs pour cet impair regrettable …

8 réflexions au sujet de « Rectificatif »

  1. Mais ce n’est pas grave, ça prouve au moins que les internautes ne sont pas si « cons » que ça et qu’ils analysent très bien les infos contrairement à ce que disent les « élites »
    Au moins vous, vous reconnaissez vos erreurs, ce n’est pas le cas de tout le monde, merci!!!

    • Bonjour, je souscris entièrement à ce qu’a écrit Cassie. Ce billet m’avait fortement étonné de votre part, je savais qu’il y avait quelques erreurs et votre décision vous honore. Oui internet peut diffuser de fausses nouvelles et il faut aiguiser son sens critique….pas facile. Cordialement.

  2. Effectivement, le texte de pure propagande islamiste ne correspondait en rien au sérieux et à l’approche  » scientifique « de ce site.
    Internet véhicule des mensonges et de la propagande mais il véhicule aussi des analyses correctes et des choses vraies et ce au niveau mondial, ce qui est une chance inouïe.Avec une bonne capacité d’analyse , un bon sens critique et l’allocation du temps nécessaire ( parfois très important) il est possible , comme jamais dans le passé, de faire la part des choses et ce, pour un coût minime.Les dictateurs en herbe ont tout intérêt à ce que l’école ne développe plus les compétences d’analyse, d’esprit critique, de réflexion, de connaissances historiques et géopolitiques,de raisonnement logique etc…

    • C’est exactement ce que me disait mon fils hier (décalage horaire aidant, puisque je suis en ce moment à Tokyo) : par exemple le FMI et la Banque Mondiale entretiennent un optimisme de façade pour rassurer les peuples au sujet de l’évolution de l’économie. Tous les médias reprennent les déclarations mensongères tant de la FED que de la BCE ou de la BoJ. Seulement il y a un gros hic soulevé par certains blogs d’économie que je scrute tous les jours : les initiés (le Deep State) dont Macron fait partie savent qu’il n’en est rien et ces fausses nouvelles ne sont répandues que pour apaiser les foules pendant que les super-riches ont les coudés franches pour s’enrichir encore plus ! Une sorte de délit d’initié à l’échelle planétaire … Ce pouvoir insoupçonné des médias et donc d’internet laisse rêveur et les personnes lucides sont terrifiées à l’idée de voir s’instituer une sorte de totalitarisme mondial au profit d’une infime minorité. Internet est donc un outil orwellien, point barre.

  3. Ce totalitarisme existe déjà bel et bien : regarde à quel point les élections en Europe sont manipulées depuis cinq ans.
    Mais sur Internet nous avons accès en temps réel aux cotations, aux indices et aux indicateurs du marché mondial monétaire, boursier, obligataire et des matières premières à l’usage des traders qui travaillent avec le réseau.
    Et ça, ils ne peuvent pas le falsifier à grande échelle sous peine de ne plus pouvoir travailler.
    Celui qui sait lires les graphes peut tirer ses propres conclusions sur la conjoncture présente et le futur proche et on ne peut pas le tromper (indices BDI, SP500VIX, etc…).
    Il faut aller chercher l’information brute, celles des cours et non leur interprétation par tel ou tel journaleux vendu.
    Les traders, que l’on pourrait aussi appeler initiés puisque les plus gros d’entre eux manipulent le marché, doivent surement savoir vers où va le monde et l’économie, puisqu’ils essaient presque tous de s’acheter un abri anti-atomique (du moins ceux qui travaillent pour les grandes banques et les hedgefunds contre de juteuses commissions et en ont donc les moyens).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s