Un monde orwellien ? On y arrive …

Capture d’écran 2017-04-08 à 16.43.09.png

À Stockolm, ville qui vient de faire l’actualité avec un attentat terroriste, il existe un grand « incubateur » de start-up appellé Epicenter. Dans cet endroit high-tech où plus de 100 « créateurs » se cotoyent quotidiennement gérer les entrées et sorties de quelques 2000 personnes, l’utilisation des photocopieuses et des machines à café posait quelques problèmes aux managers. Il a fallu imaginer un système personnalisé pour que chacun puisse avoir un accès hiérarchisé à chaque pièce et autres équipements du centre. Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour trouver une solution : littéralement transformer en cyborgs quelques volontaires pour évaluer la faisabilité du projet. Rien de plus simple, il a suffi d’implanter une « puce » au niveau de la main entre le pouce et l’index, sous la peau, à l’aide d’un implanteur spécial qui propulse un objet bourré d’électronique de la taille d’un grain de riz.

Capture d’écran 2017-04-10 à 09.33.03.png

Plus de 150 personnes se sont portées volontaires pour expérimenter cet équipement qui permet d’ouvrir une porte sans contact en approchant seulement la main d’un boitier spécial, de débloquer la photocopieuse, et le cas échéant de transmettre par blue-tooth le mot de passe de son ordinateur. La technologie utilisée est identique à celle des cartes de crédit « sans contact » de plus en plus conseillées par les banques car elles ne s’usent pas. Ce système de puces implantables est déjà répandu pour les animaux de compagnie dans certains pays. Les capacités de stockage sont considérables puisqu’elles peuvent atteindre jusqu’à 12 Giga. Autant dire que toutes sortes de données peuvent être stockées, que ce soient des renseignements médicaux, des coordonnées bancaires …

Il suffira à chaque « syborg » de poser sa main sur un récepteur dédié à cet effet pour ouvrir son ordinateur, de faire le même geste dans un aéroport pour décliner son identité digitale ou l’image des iris de ses yeux, comme cela est systématique par exemple dans les terminaux internationaux des aéroports japonais. Bref, un jour ou l’autre la main sera utilisée pour commander le chauffage de sa maison ou pour démarrer sa machine à café. Nous finirons par perdre tout un pan de notre identité, quel bel avenir …

Note. À propos de l’attentat au camion fou qui a eu lieu à Stockolm il faut souligner qu’il existe dans les faubourgs de cette ville, par ailleurs très belle, des zones de non-droit comme en Seine-Saint-Denis où ni la police, ni les ambulances ou les pompiers et encore moins les taxis osent pénétrer. Qu’un attentat terroriste dans le centre de la ville ait été perpétré par des individus qui vivent dans ces zones de non-droit me paraît improbable. Ou bien il devient de plus en plus difficile de comprendre ce que veulent les minorités musulmanes d’Europe Occidentale, sinon déstabiliser les démocraties qui ont mis des millénaires à être ce qu’elles sont aujourd’hui. Le seul grief qui peut être reproché par ces minorités au sujet de la Suède est que ce pays est membre de l’OTAN.

Une réflexion au sujet de « Un monde orwellien ? On y arrive … »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s