De l’utilité des voitures sans chauffeur …

Hands-free_Driving.jpg

Plusieurs accidents provoqués par des voitures sans chauffeur viennent de faire la une de l’actualité et une voiture s’est même autorisée à faire un refus de priorité à une autre automobile, celle-là avec chauffeur ! Etymologiquement automobile signifie véhicule qui se meut tout seul par opposition à un véhicule hippomobile tiré par un cheval ou éventuellement une paire de boeufs. Il n’y a pas encore de néologisme pour différencier une voiture sans chauffeur. On pourrait dire dronomobile en rapprochant ce cas des avions sans pilote de l’armée américaine qui sont commandés à des milliers de kilomètres des théatres d’opérations militaires pour assassiner au mépris de toutes les conventions internationales des innocents.

Je me pose la question de l’utilité des automobiles autonomes. Quand je conduis la voiture de ma copine c’est pour moi un réel plaisir bien que mon permis de conduire français ne soit plus valable car je devrais me soumettre à une visite médicale tous les ans, étant maintenant septuagénaire, c’est la loi. Pour avoir le plaisir de me déplacer en voiture et pouvoir faire des mots croisés en toute quiétude comme je le fais dans un autobus faudrait-il que j’achète une voiture sans chauffeur ? Je suis intimement convaincu que ces voitures réservées à une élite en raison de leur prix extravagant et dont la fiabilité est donc loin d’être irréprochable sont une monstruosité technologique inutile et sans avenir. Qu’il y ait des véhicules totalement robotisés dans les immenses halls des centres de distribution d’Amazon, je veux bien, mais sur les routes et les autoroutes, franchement quelle en est l’utilité ?

Il y a quelques semaines je parlais au téléphone avec ma petite-fille qui a commencé à prendre des leçons de conduite alors que son père, ayant toujours vécu à Paris, n’a même pas de permis de conduire. Et je lui disais que le plus grand danger pour un conducteur de voiture dans la rue ou sur une route provient des autres conducteurs qu’il faut toujours considérer comme imprévisibles et donc dangereux. Comment un véhicule sans chauffeur va-t-il détecter la conduite dangereuse d’un autre conducteur ? Franchement je me le demande … À quel « style » de conduite est programmée une voiture sans chauffeur ? Question intéressante ! Quand je conduis la voiture de ma copine et que nous nous trouvons sur l’autoroute le long duquel la vitesse maximale est limitée à 120 km/h je me permets de rouler à 90 km/h et ma copine me reproche de ne pas rouler à la vitesse maximale autorisée. Qu’on respecte la limite de vitesse autorisée est une chose mais se croire obligé de toujours se déplacer à cette vitesse maximale autorisée me semble être une aberration totale. D’abord la consommation d’essence croit exponentiellement avec la vitesse de conduite et la simple indication de la vitesse maximale autorisée fait perdre au conduction tout sens critique au mépris d’ailleurs de sa sécurité.

En conclusion je suis convaincu que ces voitures sans chauffeur ont été inventées pour utiliser le GPS qui indique au mètre près les limites de vitesse, les signalisations variées comme les « laissez-le-passage », les stops ou les signalisations tricolores. Pire encore, des monstres de la technologie comme Google vont pouvoir réaliser encore plus de profits puisque cette société a tout fait pour que les voitures sans chauffeur utilisent son service « Google-street ». Encore un autre asservissement de l’homme par la technologie avec son consentement total, quelle régression !

3 réflexions au sujet de « De l’utilité des voitures sans chauffeur … »

  1. Dans ce domaine comme dans d’autres, on peut noter que la progression s’effectue par saut ou rupture. S’il n’y avait que Google, la démocratisation des véhicules autonomes serait très longues.
    Mais il existe désormais un « acteur » qui veut absolument avoir à disposition des véhicules autonomes : Uber. Il entrainera forcément une législation et une baisse des coûts qui aidera à la généralisation.
    Je dit des « véhicules » car il est possible que les drones « volants » gagnent de vitesse les « roulants » ! 😉 La licence de pilote est beaucoup plus rare et bien moins répartie que l’envie de voler…

  2. Je suis entièrement d’accord avec votre analyse. Je suis un vieux conducteur depuis 63. Mes réflexes et mon intuition m’ont plusieurs fois évité l’accident et les seules fois où j’ai eu des accrochages c’est un feu rouge non respecté par l’autre et refus de priorité. Je n’aurai aucune confiance dans une voiture sans chauffeur, à la rigueur, comme aide à la conduite. Petit à petit le monde d’Orwell se précise. Je n’utilise plus google comme moteur de recherche et je m’en porte que mieux. C’est comme les livraisons par drones, à croire que ces sociétés ne savent plus quoi faire, ils croient pouvoir créer des villes comme dans le film le 5ème élément. L’intelligence artificielle a des limites et le cerveau humain restera toujours supérieur, c’est mon avis, et même si l’ordinateur bat de temps en temps un champion aux échec, ce n’est qu’une supériorité dans la résolution d’un calcul mathématiques. Les robots qui montent les voitures sont des machines extraordinaires mais n’ont pas inventé, dessiné les plans de ces voitures.

  3. Je suis un peu plus jeune, j’ai été informaticien il y a longtemps, et j’ai une totale et absolue confiance dans les progrès sans limites de l’IA. Mon film favori sur le sujet n’est pas Terminator mais Transcendance…
    Je suis persuadé que les véhicules autonomes sont une solution d’avenir. Elles permettront de rouler en « trains », avec plus de sûreté que sous le contrôle imparfait d’un être humain.
    Mais comme toute rupture technologique elle devra s’affranchir des craintes et des réticences de opinions installées.
    Tout comme la boîte mécanique d’une voiture est une aberration injustifiable une fois qu’on a testé une boîte auto, la conduite « manuelle » sera l’apanage des sociétés rétrogrades, campées sur leurs craintes, sur le « principe de précaution », sur leur certitude que l’esprit humain ne pourra jamais être surpassé. Hors, l’esprit humain sera inéluctablement surpassé. Rapidement. Il convient de s’y préparer plutôt que fermer les yeux.
    J’espère vivre encore assez longtemps pour voir l’industrialisation des véhicules autonomes à grande échelle. Accessibles à tous… le moyen simple de partager un véhicule, le transport individuel mutualisé, sans nécessiter de savoir « conduire ».
    J’aime bien conduire, j’ai une « belle » voiture allemande à la puissance indécente. Mais franchement, je me passerais volontiers des heures de vigilance sur les longs trajets…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s